[Film] Apocalypse Child, de Mario Cornejo (2015)


Ford est prof de surf dans la station balnéaire de Baler aux Philippines. Sa mère raconte à tout le monde qu’il est le fils de Francis Ford Coppola venu tourné Apocalypse now plusieurs années auparavant. Alors qu’il mène une vie de rêve entre détente et oisiveté, les retrouvailles avec son ami d’enfance devenu député, vont faire ressurgir un traumatisme d’enfance.


Avis de Nasserjones :
Très bon drame un peu à la française qui parle du déni et de comment un traumatisme d’enfance peu pourrir toute une vie quand on est incapable d’en parler et donc de se libérer par la parole de son fardeau.

Quelques années avant de réaliser son film, le réalisateur Mario Cornejo se rend en vacances dans la ville de Baler, une station balnéaire où furent tournées certaines scènes d’Apocalypse Now. Il y rencontre un pêcheur qui lui raconte une histoire incroyable. En 1978, après le tournage de Apocalypse Now, l’équipe de tournage abandonna sur la plage plusieurs planches de surf, le pêcheur les trouva et les donna à des gamins du village. Plusieurs années plus tard, 4 de ces gamins devinrent les premiers champions de surf philippins. Le réalisateur émerveillé par cette histoire décide donc de réaliser un film autour de ce mythe.

Avec On the Job, Metro Manila, Buy Bust, Birdshot ou plus récemment Arisaka, le cinéma philippin n’a cessé de m’impressionner et de me séduire ces dernières années et Apocalypse Child est clairement un film du même acabit que ceux que je viens de citer. Le film de Mario Cornejo aurait pu être un drame psychologique banal comme on en voit régulièrement en France ou ailleurs si ce n’était son lieu de tournage, cette plage paradisiaque et mythique (on reconnait direct les énormes palmiers de la scène du napalm d’Apocalypse Now) qui confère au film une beauté visuelle hypnotique. La beauté du paysage confère au film une ambiance presque irréelle, on a parfois l’impression d’être dans un rêve tant c’est beau. Alors de beaux paysages ne suffisent pas à faire un bon film, on est d’accord, et le cinéma c’est plus qu’un documentaire de Arte destiné à nous faire voyager. Mais en plus d’être tourné dans une des plus belles plages du monde, on a ici un bon drame, bien écrit, bien joué, très beau visuellement et le tout servi par une excellente bande-son acoustique contribuant beaucoup au voyage sensoriel. On peut aussi ajouter que les actrices sont très belles, que ce film fait sacrément rêver et donne vraiment envie de changer de vie.

LES PLUSLES MOINS
♥ Les Paysages
♥ Les Paysages
♥ Encore les paysages
⊗ Le retour à la réalité après le film est dur
Apocalypse Child est un bon drame, bien écrit et bien joué, doublé d’une expérience sensorielle formidable. C’est clairement le genre de film qui donne envie de tout plaquer pour aller vivre près d’une plage, faire du surf et fumer des joints toute la journée.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Apocalypse Child avait initialement un titre différent et une histoire différente, toujours écrite par Mario Cornejo et Monster Jimenez. L’intrigue originale du film tournait autour de quatre femmes d’âge moyen qui ont appris le surf parce qu’elles sont tombées amoureuses d’un jeune moniteur de surf. Mais ils ont changé l’intrigue dès qu’ils se sont rendus à Baler, Aurora, pour faire des recherches plus approfondies et en apprendre davantage sur l’histoire du surf aux Philippines.

• Le film a été tourné à Baler, Aurora, en 20 jours. La société de production Filmex a aidé Cornejo et Jimenez à planifier le tournage. L’équipe de production a eu une pause de quatre jours.


apocalypsechild est sorti chez Spectrum Films en combo DVD/Blu-ray au prix de 15€. Il est disponible à l’achat ici : Spectrumfilms.fr

En plus du film, on y trouve : Interview de l’équipe du film, les courts-métrages Manilla Death Squad et Jordilekrs Dela Cruz, Employee of the Month, Critique par Les Cousins Font Leur Cinéma, Bande annonce



Titre : Apocalypse Child
Année : 2015
Durée : 1h35
Origine : Philippines
Genre : Drame qui fait rêver
Réalisateur : Mario Cornejo
Scénario : Mario Cornejo, Monster Jimenez

Acteurs : Sid Lucero, Annicka Dolonius, RK Bagatsing, Ana Abad Santos, Archie Alemania, Gwen Zamora

 Apocalypse Child (2015) on IMDb


0 0 votes
Article Rating

Auteur : Nasserjones

Fan névrosé de cinéma HK, élevé aux girls with guns et heroic bloodsheed, j'essaye depuis quelques années de me soigner comme je peux en m'ouvrant un peu plus à des films plus intimistes et différents. Des Philippines au Kazakhstan, de la Corée à l'Indonésie, je poursuis tant bien que mal mon auto-thérapie.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments