[Film] Abandoned Dead, de Mark W. Curran (2015)

Rachel, agent de sécurité, doit surveiller une clinique médicale désaffectée de nuit. Elle va rapidement être terrorisée par des forces surnaturelles qui vont mettre à jour son passé.


Avis de Rick :
En Amérique, un peu comme au Japon d’ailleurs (et pleins d’autres pays), il y a un marché pour les toutes petites productions. Je ne parle pas bien entendu des téléfilms ou autres nanars volontaires made in Asylum ou Syfy, mais de vrais micros budgets, allant de 2 000 à 20 000 dollars de budget. Ces films sont souvent de nature horrifique ou légèrement érotique. Un peu comme le V-Cinema au Japon dans un sens donc. Et donc forcément, ces minuscules productions n’arrivent jamais en France (et ces productions n’existent pas également d’ailleurs). Abandoned Dead, minuscule petite production tournée à Los Angeles en 2015, avec une moyenne imdb de 2,8/10 (oui c’est bas) fait parti de ces métrages là. Un métrage pas forcément original, parfois bourré de défauts, mais délivrant par moment quelques fulgurances et quelques scènes bien troussées, le tout par une équipe très réduite mais qui semble y croire. Si bien que pour peu que l’on soit habitué à ce genre de produits un peu fauchés, Abandoned Dead fait plutôt bien son boulot et permet de passer 1h17 sans ennui. Ce qui n’était pas gagné puisque le métrage joue énormément sur l’ambiance et l’attente. Aucune surprise, dés les premiers instants, on comprend que l’intrigue est, grosso modo, la même que pour Last Shift, le métrage de Anthony DiBlasi réalisé en 2014. Mais si, une femme qui doit surveiller, seule, de nuit, un endroit totalement déserté, mais qui va peu à peu voir des éléments étranges. Bien entendu, le budget tout comme le fin mot de l’histoire ne sont pas les mêmes.

AbandonedDead10

On pourra même dire que Abandoned Dead fait beaucoup de choses moins bien. Last Shift, à défaut d’être un grand film, possédait une belle ambiance et restait proprement filmé. Mais il s’avérait vite répétitif et son final était raté. Dans Abandoned Dead, c’est un peu différent. Dès la scène d’ouverture d’ailleurs, on comprend qu’en plus d’un budget bien réduit, le temps de tournage a du l’être tout autant. Voir Rachel conduire dans les rues de Los Angeles avec des faux raccords de montage au niveau de la gestuelle mais surtout des faux raccords lumière énormes entre le champ et le contre champ, on ne peut l’expliquer qu’ainsi. Surtout qu’à côté, d’autres choses, notamment en intérieur, sont beaucoup plus propres. Malgré un ou deux éclairages douteux (une scène notamment où un personnage a sa peau de couleur étrange), le reste du métrage se fait bien éclairé et pas trop mal filmé d’ailleurs. Rachel donc, revenons en. Jouée par Sarah Nicklin habituée à ce genre de micro productions (environ 70 films du même genre), elle incarne la femme qui se retrouve contre son gré dans une clinique vide et qui va devoir survivre. À l’inverse de Last Shift d’ailleurs, le métrage prend ici tout son temps. Pas d’apparitions à répétitions un brin lassante non, l’opposé. Les apparitions sont très rares (deux ou trois), et le reste joue sur l’ambiance, l’obscurité.

AbandonedDead12

Et ma foi, il le fait plutôt bien. Sarah Nicklin tient bien son rôle, et la voir déambuler dans des couloirs avec sa lampe torche, en étant apeurée, fonctionne. Dommage qu’à côté de ce huit clos, le métrage nous montre un détective en extérieur, pour divers éléments au départ sans rapport, mais qui on s’en doute, se rejoindront dans le final. Un final d’ailleurs pas trop mal du tout, malgré son manque d’originalité. Il a même plutôt de la gueule visuellement, et n’est que la continuité logique de l’histoire, son seul souci est d’être déjà vu. C’est tout le problème de Abandoned Dead, car si on est prêt à passer outre certains défauts du à son manque de budget mais pas au manque d’envie de son équipe, jamais le métrage ne va vraiment surprendre. Sa courte durée et de nombreuses bonnes scènes rendent la vision bien entendu agréable (quand on sait à quoi s’attendre bien entendu) mais on aurait aimé un poil plus d’audace, être surpris. Nul doute qu’en resserrant son intrigue sur le personnage de Rachel, devenant par la même occasion un véritable huit clos, le métrage aurait pu être meilleur, mais le résultat n’est pas déshonorant pour autant.

AbandonedDead17

LES PLUSLES MOINS
♥ Une ambiance sympa
♥ Pas d’accumulation d’apparitions
♥ Sarah Nicklin
⊗ Très prévisible
⊗ La partie en extérieur, moins prenante
note6
Abandoned est un micro budget rappelant beaucoup Last Shift. Le métrage possède son charme, tandis qu’il laissera les non habitués sur le carreau.

AbandonedDead20



Abandoned_Dead_poster_usaTitre : Abandoned Dead

Année : 2015
Durée :
1h17
Origine :
U.S.A.
Genre :
Fantastique
Réalisation : 
Mark W. Curran
Scénario : 
Mark W. Curran
Avec :
Sarah Nicklin, Carlos Ramirez, Robert E. Wilhelm, Hannah Johnson, Judith O’Dea et Jack Stafford

 Abandoned Dead (2015) on IMDb


Galerie d’images:

AbandonedDead01AbandonedDead06AbandonedDead15AbandonedDead16AbandonedDead21AbandonedDead23AbandonedDead24AbandonedDead25AbandonedDead27

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

2 Comments

Add a Comment
  1. J’aime bien aussi mater ce genre de petite production à faible budget, car souvent les réalisateurs sont obligés de trouver des subterfuges pour pallier au manque de budget, et en résulte souvent des trucs très intéressants. Je sais que je ressors souvent l’exemple, mais THE BATTERIE, film de zombies au budget pharaonique de 6000$US, il est juste très très bon !

    1. Réponse très tardive sur ce film (et tu te doutes pourquoi hihi), mais oui, autant parfois on tombe vraiment sur des produits fait par des incapables, autant à d’autres moments, malgré quelques ratés, on tombe sur des produits fait par une équipe qui arrivent à pallier le manque de budget sur le tas pour fournir un résultat qui peut avoir de la gueule et surtout peut être bourré d’idées. Celui-ci n’était pas exceptionnel, mais je trouve qu’ils ont fait du bon boulot malgré tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *