[Avis] The Last Duel, de Faan Sau-Ming (1989)

Un flic ripou (Karel Wong) tue accidentellement une femme enceinte lors d’une opération pour arrêter des voleurs de voitures. Il accuse alors un vendeur de boules de poisson ( Alex Man) et le fait incarcérer pour 3 ans. Lorsque ce dernier sort, il emménage à côté de la petite amie (Rosamund Kwan) de celui qui l’a piégé.


Jonathan-HK :
Mis en scène par un inconnu ayant à son actif réalisé seulement 4 films dont celui-ci, The last Duel est un produit typique de la fin des années 80. On y trouve en effet excès en tout genre, jeux d’acteurs passionnés voir caricaturaux, violence et débordements. L’histoire est filmée dans les bas-fonds de la ville, on suit plusieurs personnages égratignés par la vie. D’ailleurs les couleurs tristes et mornes accentuent l’ambiance pesante.

La galerie des personnages vaut le détour : Alex Man en ex taulard, dans un jeu plus retenu que ce dont il a l’habitude de nous servir (mais laissant quand même ses mimiques revenir à la surface le temps d’une crise de nerfs ou deux) ; Rosamund Kwan en femme un peu coincée face à un petit ami insistant (Karel Wong, excellent en flic borderline et pourri, violent et manipulateur). On retrouve également au casting Tommy Wong, pour une fois dans un rôle de policier, tout en sobriété et en émotions.
Un point appréciable du film est l’amourette naissante entre Alex & Rosamund, couple original qui ma foi va plutôt bien ensemble. La beauté et la timidité de l’actrice face au regard intense et aux mimiques d’Alex vaut le coup d’œil.
La mise en scène plutôt classique laisse tout le loisir aux acteurs de faire leurs shows, ce dont ne se privent pas Dicky Cheung et Joanna Chan, qui incarnent un couple, amis de Rosamund Kwan. Joanna joue une femme qui décide de se prostituer occasionnellement afin d’aider financièrement son homme. Cette situation déjà bien glauque au demeurant basculera dans le sordide lors d’une scène de viol cruelle, impliquant dans le tourbillon de violence le reste du casting.
Tout ce petit monde va donc s’agiter dans un drame humain, car The last Duel joue plus sur la corde psychologique que dans l’action pure et dure durant 1h30.

Installant au fur et à mesure une ambiance lourde, pesante, le film prend son temps afin de laisser la pression monter, notamment grâce à l’affrontement entre Alex Man et Karel Wong. Tous deux emplis de haine, ils vont se livrer à un duel donc, jeux de regards et provocations en tout genre, notamment lors d’un bras de fer où les enjeux sont palpables.
Je le disais plus haut, le film n’est pas un pur produit d’action mais plus psychologique. Toutefois, le final laisse éclater toute la tension retenue précédemment, dans une débauche de rage, de coups, de voitures qui se percutent et d’impacts de balles. Tous les personnages se retrouveront ainsi revolver en main et sang sur le visage. Si on le compare aux polars/drames sorties dans la même période, The Last Duel ne se démarque pas par l’originalité de son scénario ou l’intensité de ses scènes d’actions.

Il reste un polar agréable à suivre, sans ennui, notamment grâce à son casting de talents confirmés du cinéma Hong-Kongais des eighties/nineties.

 


Titre : The Last Duel
Année : 1989
Durée : 1h30
Origine : Kong Kong
Genre : Horreur / Action
Réalisateur : Drame

Acteurs : Alex Man, Rosamund Kwan, Karel Wong, Tommy Wong, Dicky Cheung, Joanna Chan, Eleven Leung, Mai Kei, Frankie Chin, Chue Shiu Kei, Derek Kwok, Raymond Tsang


Galerie d’images :

Les derniers articles par Jonathan-HK (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
13 août 2014 18:33

Bienvenue à Jonathan-HK parmi nous =)

Supavince
13 août 2014 18:38

Bon choix de film pour une première chro!
Bienvenue!;)

Rick
Administrateur
13 août 2014 20:06

Bienvenue ici Jonathan-HK 🙂

Oli
14 août 2014 5:22

Welcome cher ami !