[Avis] Seeding of a Ghost, de Richard Yeung Kuen

Une femme a une aventure extra-conjugale mais s’engueule avec son amant qui la plante un soir au beau milieu de nul part, où deux crétins vont s’en prendre à elle, la violer et la tuer accidentellement. Son mari fera appel à un sorcier pour se venger de tout ce petit monde…


Avis de Supavince:
Produit en 1983 par la Shaw Brothers dont il a vraiment la patte, et réalisé par Richard Yeung Kuen, réalisateur tâcheron en tout genre, Seeding of a Ghost est la style de film typique de ce que pouvait représenter l’un des genres de prédilection du studio SB aux côtés des Wu Xia Pian, polars et autres films érotiques, à savoir le film d’horreur. Mais à Hong Kong le film d’horreur n’est jamais comme ailleurs et peut s’entendre de plusieurs façon. Ici, le côté gore est appuyé par la magie noire et l’érotisme pour former un mélange assez intéressant, et ce malgré un pitch de départ des plus banaux.

sg1

En effet, le film démarre de façon assez conventionnelle où l’on suit Maria Yuen, femme de Philip Ko, se faire courtiser et succomber sous le charme d’un prétendant en la personne de Tsui Siu Keung. Le premier quart d’heure qui pose les jalons de l’histoire tombe clairement dans le kitch, en laissant place à l’érotisme lors de l’amourette entre la femme adultérine et son amant. Voir les deux tourtereaux courir en maillot au bord de l’eau lors d’une séquence au ralentie ou encore voir Maria Yuen cheveux au vent en plein ébat amoureux au beau milieu d’une chambre d’hôtel (!) a de quoi bien nous faire rire.

sg2

Passé cette introduction, le film va prendre du rythme et monter en puissance dans l’excès, la violence (et aussi le nawak!) lorsque Maria Yuen va se faire violer par deux gus au beau milieu de la nuit dans une maison abandonnée, et trouver la mort après s’être défendue comme elle le pouvait face à ses agresseurs. Philip Ko son mari, voudra se venger, logique, mais pas de la façon dont aurait pu l’imaginer. Il essayera bien de se faire justice lui-même (on assistera à quelques combats pas mal chorégraphiés), mais puisque la manière forte aura du mal à passer, il fera appel à un sorcier vaudou qu’il avait rencontré auparavant et qui avait en quelque sorte maudit son entourage.

sg3

Ce dernier à base de magie noire, sollicitera l’esprit et le corps (ou ce qu’il en reste) de Maria Yuen qui se vengera elle-même des ses agresseurs et de Tsui Siu Keung son amant. Et là, c’est partie pour 45min non-stop de délire gore et excessif à souhait, que même les moyens limités du film ne réussiront pas à arrêter tant le réalisateur ne se refuse rien en maîtrisant son sujet, grâce à une tension angoissante qu’il inculque à son métrage et avec des idées toutes aussi délirantes les unes que les autres : corps putride, gerbe de vers de terre, toilettes en ébullition (!), femme possédée, colonne vertébrale qui ressort du corps, et j’en passe… Les arroseurs arrosés feront même appel à des prêtres taoïstes et une chamane pour lutter contre les incantations du sorcier. Le film atteint même son paroxysme lors de la scène finale qui vaut vraiment son pesant de cacahuètes, où le gore prend le dessus avec des corps et membres qui explosent de partout et même un monstre tentaculaire hallucinant venu de nul part… Tout un programme !

sg4

Avec un titre pareil, Seeding of a Ghost attise d’emblée la curiosité. Les amateurs extrémistes du genre y trouveront forcément leur compte et je ne saurais que le recommander aux curieux qui souhaiteraient se lancer dans ce genre d’aventure. Un must méconnu du genre !

note8

 

sg5

seedingofaghostposterTitre : Seeding of a Ghost / 種鬼
Année : 1983
Durée : 1h26
Origine : Hong Kong
Genre : Horreur / Magie noire

Réalisateur : Richard Yeung Kuen

Acteurs : Tsui Siu-Keung, Phillip Ko Fei, Wai Ka-Man, Maria Yuen, Wong Yung, Wai Yee-Yan, Hung San-Nam, Tin Mat , Pak Man-Biu, Yee Muk, Foo Ling-Kei , Ting Tung, Wong Ching-Ho, Ou-Yang Sha-Fei , Kong Long , Che Hung, Lui Hung, Wan Seung-Lam, Lee Chuen-Sing, Eric Chan , Lau Cheun, Ailen Sit , Lam Wai.


Galerie d’images :

sg6 sg7 sg8 sg9 sg10 sg11 sg12 sg13 sg14 sg15 sg16 sg17 sg18 sg19 sg20 sg21 sg22

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Cherycok
31 mars 2013 1:51

L’a l’air très interessant ton film (le gore et le nawak m’attirent toujours). Il se trouve facilement ou c’est encore une de tes raretés ?

Rick
Administrateur
31 mars 2013 1:57

Je ne connaissais pas du tout ce film, mais là, je suis tout de suite tenté. Sexe gore et nawak, c’est pour moi!

Cherycok
Administrateur
31 mars 2013 10:06

Cool, va falloir que je jette un oeil du coup ^_^

I.D.
31 mars 2013 16:36

Ta chro’ m’a donné envie d’autant plus que les captures donnent à voir, surtout la dernière. Commande effectuée !

Sébastien
5 avril 2013 12:15

ça à l’air juste énorme!

Rick
Administrateur
17 avril 2013 11:55

Bon je me suis fait ça hier soir, et c’est du tout bon. Par contre oui, le début, j’ai explosé de rire, les ralentis sur la plage, avec la musique qui va avec, c’est bien too much 😀

La suite rattrape tout, y a franchement une bonne ambiance, c’est même bien filmé, et ça part dans tous les sens pour le plus grand plaisir de l’amateur du genre. La façon dont le final commence (dans la chambre) est bien surprenant. Ça vaut son 8/10 ^^ 

Rick
Administrateur
17 avril 2013 12:13

*hugs* haha 😀 😀

Si t’en as d’autres des films du même genre, je suis preneur (vrai que le cinéma d’horreur HK, je connais peu, voir pas du tout, donc autant continuer d’explorer) 😉

Cherycok
Administrateur
17 avril 2013 14:29

Y’a Hex si ma mémoire est bonne, Boxer’s Omen aussi me semble

I.D.
18 avril 2013 8:42

Ça me fait penser que j’ai sous le coude la trilogie Hex ainsi que The Boxer’s Omen. Ce dernier titre est vivement conseillé puisqu’on me l’a vivement conseillé ! 😉 Pour la trilogie des Hex, je ne saurais dire. J’ai peur tout de même qu’on atteigne pas un tel niveau gore. Après, on ne peut pas dire que le cinéma d’horreur HK transcende la chose non plus. Ils ne sont pas réputés pour ça, même s’il y a des titres qui peuvent donner à voir. 
J’ai vu récemment The Imp, un thriller surnaturel. Il est pas mal. Un peu bancal par moment mais il y a une ambiance qui joue sur les peurs qui parvient à happer.
 
 

Rick
Administrateur
18 avril 2013 11:35

Oh je suis ouvert à tous les styles, car très curieux de nature, je vais tenter de me trouver tout ça. Merci pour les conseils ^^ 

I.D.
18 avril 2013 11:43

Red Spell Spells Red est effectivement à noter. c’est du mondo film sympa et parfois tripant. The Beasts, c’est du survival. Un Vendetta avec Ray Lui, c’est dans le trip de La Malédiction. Mais là, je m’éloigne de peloche horrico-gore.