[Avis] Paku Kuntilanak, de Findo Purwono (2009)

Un chaman vient en aide à un couple, Oca et Sally,  en proie à un Kuntilanak (un mix entre un fantôme et un vampire). Un clou géant dans la tête, le corps dans une valise solidement fermée, le chaman et Oca se débarrassent de la valise en la jetant à la rivière. Mais Joko, qui recherche sans arrêt des corps, tombe sur la valise après une tentative de suicide ratée, et libère la Kuntilanak.


Avis de Rick :

Se lancer dans un film Indonésien, c’est toujours assez risqué. Se lancer dans un film d’horreur Indonésien, ça l’est tout autant, voir plus. Le film en question, inconnu, jamais sorti en France bien évidemment, traite d’un monstre apparemment assez fréquent dans le cinéma horrifique Indonésien. Là, le réalisateur a voulu aborder le sujet en prenant souvent le point de vue de la… comédie, pour un résultat assez bâtard où la sauce ne prend jamais vraiment. Pourtant, le métrage ne dure que 1h15, mais dès la scène d’ouverture, on comprend que le spectacle va paraître bien plus long. Un chaman s’occupe d’un Kuntilanak donc, un mix entre un fantôme (cheveux longs, teint pâle, a quelques pouvoirs) et un vampire (il se nourrit de sang, n’a pas de reflet dans le miroir).

PakuKuntinalak03PakuKuntinalak04

Un(e) Kuntilanak, c’est ça!

Sa particularité ? La nuit, elle devient très hideuse, et son rire vous donnera envie de vous crever les oreilles… mais ce dernier point, je pense qu’il s’agît plutôt de l’actrice en fait… Passé cet exorciste ridicule, à base de monstre volant, de superbes rires et d’effets ratés, nous pouvons suivre les vrais personnages du film. Joko, trois jeunes qu’il emploi, et la secrétaire, forcément, en courte tenue, aux formes avantageuses et toujours aguicheuse dans ses poses. Les trois assistants ne pensent forcément qu’à mater les filles, se faire des blagues, et Joko lui ne pense qu’à se faire sa secrétaire, qui s’amuse à jouer avec lui d’ailleurs. Ce qui inquiète la mère de Joko d’ailleurs, désireuse de marier son fils.

 PakuKuntinalak05PakuKuntinalak06

Le plan le plus sexy du film (mmm, la photo à gauche hein!)

Par accident, Joko va libérer la Kuntilanak, et là, on se dit que l’horreur va vraiment débarquer rapidement dans l’histoire, après une série de gags pas vraiment drôles. Et bien oui, mais non. Car l’humour, volontaire ou non, va constamment venir parasiter l’œuvre. Mais bien sur, là n’est pas le seul défaut, puisqu’en voulant toujours garder un ton comique, les acteurs vont en faire des tonnes, devenant parfois énervants. La Kuntilanak par exemple s’avèrera, dés qu’elle ouvrira la bouche, ou décidera de faire peur, absolument pas crédible. Les effets censés être horrifiques font rires. Débitant ses dialogues sans conviction, même les scènes simples ne fonctionnent pas. Il n’y a finalement que lors de quelques regards intriguant que l’actrice se révèle convaincante. A côté, les autres acteurs en font tous des tonnes, notamment celui jouant Joko, sans doute trop concerné, si bien qu’il est ridicule à tout niveau. Les trois assistants un peu pervers le sont aussi, et leurs scènes sont rarement convaincantes, comme celle où la secrétaire en réveille un en lui faisant sentir son soutien-gorge.

PakuKuntinalak09PakuKuntinalak12

Des dialogues subtils!

Mona, la secrétaire, parlons en justement. Jouant la cruche de service, aguicheuse, souvent en petite tenue, on tombe vite de haut, car bien entendu, en Indonésie, pas de nudité. Quand elle doit jouer la peur, elle crie mais ne bougera pas d’un poil. Ceci dit, elle reste sans aucun doute celle qui s’en sort le mieux de tout le film. Monstre raté, situations stupides mais pas drôles, surjeu général de la part de l’ensemble du casting, humour qui fait souvent tâche, Paku Kuntilanal n’a pas grand chose pour lui. On pourra bien dire qu’il reste quelques mises à mort, où le réalisateur fait un petit effort pour palier à son manque de budget tout en livrant des morts violentes, comme dans la scène de la piscine. À côté, le réalisateur foire même ses scènes jouant à la fois sur la tension avec des réactions stupides des différents personnages, ou sur les effets (c’est bien beau de montrer que le Kuntilanak n’apparaît pas dans le miroir, mais quand le plan montre toute la pièce et que l’actrice n’est du coup même pas dans le plan hors du miroir, ça le fait pas). Il n’y a pas franchement grand chose à retenir du métrage, qui suivant l’humeur, pourra involontairement faire rire, ou irriter et ennuyer profondément. Choisissez votre camp, j’ai choisis le mien !

PakuKuntinalak17PakuKuntinalak19

Les dialogues tournent souvent autour de ça!

Paku Kuntilanak est un ratage complet, mix entre comédie pas drôle et scènes d’horreur ratées, avec en prime, un monstre raté, joué par une actrice ratée aussi.

note2

PakuKuntinalak23PakuKuntinalak25

Pas de reflets dans le miroir! Mais le réalisateur a aussi oublié l’actrice dans le plan tout court!

 

 


Paku KuntilanakTitre : Paku Kuntilanak – Nail Demon

Année : 2009
Durée : 1h15
Origine : Indonésie
Genre : Comédie d’horreur

Réalisateur : Findo Purwono

Acteurs : Dewi Perssik, Heather Storm, Keith Foo, Kiwil, Chintyana Alona, Edi Brokoli et Hardi Fadhillah


 

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

1 Comment

Add a Comment
  1. Je vois que je suis pas le seul à me payer des grosses bouses d’Indonésie, sauf que les miennes datent de 30 ans ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *