[Avis] Goodbye Captain, de Chun Lok

Lorsque Hang et Sheng décident de quitter le milieu des triades, leur chef Brother Tai ne va pas être d’accord et va essayer de les tuer. Hang arrive à s’échapper avec une grosse somme d’argent et va tenter de retrouver son fils resté au pays. Mais Brother Tai va veut par tous les moyens de récupérer son argent…


 

Avis de Cherycok :
Yu Rong-Guang est un artiste martial assez exceptionnel, malheureusement trop souvent sous exploité et qui aurait vraiment mérité une carrière plus “haut de gamme”. Il possède néanmoins une filmographie assez fournie, plus d’une 60aine de films à son actif dont certains assez cheapos comme le Goodbye Captain qui nous intéresse ici, surtout vers la fin des années 90 où les temps étaient assez dur pour les artistes martiaux, les kung fu polar n’étant plus à la mode à ce moment là. Mais cheapos ne veut pas dire forcément mauvais film car même s’il n’y a rien d’exceptionnel ici, les scènes d’action valent tout de même le détour.

On est en 1998 et pourtant on se croirait 10 ans en arrière lors de la mode des kung fu urbains, à croire que le réalisateur Chun Lok dont c’est ici l’unique film était un nostalgique de cette époque bénie du ciné HK, à commencer par une musique au ciné qui fait directement remonter des souvenirs.
Le film nous met dans le bain direct avec une première scène d’action très efficace dès la 4ème minute avec au programme baston et gunfight, explosions et même quelques cascades sympathiques, voire même dangereuses. Le même genre de scène revient à peu près vers la moitié du film puis dans un long final de 15 minutes. C’est plutôt bien chorégraphié, parfois assez violent et noir (ca leur dérange pas de bazarder un gosse d’une 10aine de mètres de haut) et certains affrontements sont des plus agréables comme celui impliquant Fujimi Nadeki (Cheetah on Fire, Crystal Hunt). Yu Rong-Guang est lui comme à son habitude impeccable, balançant des tatanes et des kicks vraiment puissants, nous prouvant une fois de plus qu’il est un excellent artiste martial.

Goodbye Captain sent par contre le très petit budget et l’ensemble fait parfois un peu cheapos comme dit un peu plus haut. Il ne sera pas rare d’y remarquer bon nombre de faux raccords, avec par exemple des personnages qui disparaissent d’un plan à l’autre lors des combats, où le cache oeil du grand méchant qui change de côté en fonction des scènes. Citons également certaines souvent, souvent lors des combats ou des cascades, dans lesquelles apparaissent très distinctement des spectateurs, sans doute intrigués par les caméras et venus voir ce qu’il se tramait dans leur rue. On sent le tournage fait à la va-vite, limite sans autorisation de filmer…
Le rythme pêche également. Autant les 3 grosses scènes d’action sont franchement réussies pour ce genre de production, autant l’enquête de police qui meuble tout ça n’est guère passionnante, surtout lorsque l’inspecteur va se faire passer pour un professeur dans l’école où se trouve le fils du personnage de Yu Rong-Guang afin d’avoir quelques informations. On a vraiment cette fâcheuse sensation de regarder du remplissage. Mais en même temps, ce genre de scène coute bien moins cher à tourner… surtout lorsqu’on a un budget (très) limité…

Quoi qu’il en soit, ça fait toujours plaisir de revoir Yu Rong-Guang, d’autant plus que la très bonne scène finale permet de finir le film sur une impression positive. Même si l’ennui n’est parfois pas loin, cette petite série B fauchée se laisse regarder grâce à des scènes d’action efficaces.

 

 
Titre : Goodbye Captain
Année : 1998
Durée : 1h31
Origine : Hong Kong
Genre : Action / Policer

Réalisateur : Chun Lok

Acteurs : Yu Rong-Guang, Erica Choi, Ken Tong, Diana Pang, Robert Mak, Fujimi Nadeki, Jay Lau, William Ho, Cheung Kwok-Keung

  


Galerie d’images :

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Realisateur
Realisateur
10 mars 2013 2:01

J’ai comme l’impression d’avoir deja vu ces captures photos ^^
 

Supavince
10 mars 2013 11:19

il me tente pas mal celui-là aussi! Le cheapos me fait pas peur et les captures donnaient envie effectivement! ^^