[Avis] Exodus, de Edmond Pang

Titre : Exodus
Année : 2007
Durée : 94 min
Origine : Hong Kong
Genre : Drame
Réalisateur : Edmond Pang

Acteur : Simon Yam, Nick Cheung, Annie Liu, Maggie Siu, Irene Wam,  Eric Tsnag, Chapman To, Gordon Lam

Synopsis : Un policier apprend que des femmes veulent éradiquer les hommes de la planète. Dubitatif, le policier mène sa petite enquête quand même …


Avis de Slimdods
: Un synopsis accrocheur, une introduction absolument dantesque mais inexplicable de prime abord, un policier qui mène une enquête originale …Tout ça porte à croire que l’on va se retrouver en face d’un pur film policier mais il n’en est absolument rien … Pas de panique, c’est un mal pour un bien, Edmond Pang ne cédant à aucune facilité pour raconter son histoire, ni sur la mise en image de cette dernière d’ailleurs.

La première chose qui frappe aux yeux est la minutie dont fait preuve le réalisateur dans la mise en scène. Mouvements à la lenteur quasi hypnotique qui savent épouser une quelconque forme géométrique, qui savent se mouvoir en jouant de la perspective, mais qui savent aussi se stopper d’eux même au besoin : sur le plan formel, le film est un plaisir de tous les instants, une œuvre d’art inspirée. Cette mise en scène se permet même de garder une certaine distance avec les différents personnages, on partage leurs évolutions en étant suffisamment proche d’eux pour se sentir concerné par cette histoire, mais pas non plus au point d’être soucieux de leurs sorts. Cette impression est renforcée par certains plans qui s’efforcent de fusionner nos personnages avec le décor.

Simon Yam interroge Nick Cheung
Fabuleux plan nocturne …

Au-delà de cette plastique irréprochable et « artistique », le film se révèle aussi très intéressant, non pas par le scénario en lui même (qui tient sur un timbre et qui sert essentiellement d’accroche marketing bien racoleuse histoire de faire espérer tous les féministes de la planète) mais plutôt dans la façon dont le réalisateur se l’approprie. On suit durant tout le métrage un flic campé par un merveilleux Simon Yam (le grimaçant d’Exiled où encore le parrain dans Election 1 & 2), qui joue dans une sobriété parfaite. Il s’ennuie dans son travail, avec sa femme (non mais il est fou ce type!), sa vie manque d’action, et l’enquête qui se présente à lui semble être un parfait échappatoire. On imagine aisément la fin dès les premiers instants du film, mais le portrait du flic et son évolution rend le film assez addictif : c’est simple, il ne s’y passe pas grand-chose pendant 90 minutes, le mystère est couru d’avance, mais on reste, on veut savoir … Quoi ? Je n’en sais rien mais on suit le film avec plaisir. D’ailleurs, c’est assez intéressant de voir Simon avec toutes ses femmes, sa vie ne tient que grâce à elle, elle n’a de sens que si elles sont présentes, mais Simon n’est pas un homme parfait, hein les femmes !

Elles parlent donc bien des hommes …
Elle mijote quelque chose !

Parlons des femmes justement, elles sont loin d’être oubliées. Manipulatrices, comploteuses, menteuses : elles sont des anges envoyées sur Terre pour tuer tout homme mauvais, qui bat sa femme et qui la trompe. Mais elles sont au dessus des lois, et la prison, elles ne connaissent pas ! Pourquoi ne pas rendre le monde meilleur plus rapidement ? Autant arrêter de vous mentir, seule la toute dernière partie du film traite frontalement du fameux sujet (femmes tuer hommes pour un zoli monde) avec un humour noir qui ne plaira pas à tout le monde (pi les hommes sont tous méchants Na). Le reste alors ? Bah c’est tout une histoire car le film s’efforce de nous faire comprendre par la petite porte le pourquoi des actions de ces femmes de l’ombre, mais ça, on ne le comprend pas tout de suite, peut être à cause de la fausse lenteur du film instaurée par une mise en scène languissante et un récit qui donne parfois l’impression de stagner. Impression certes, mais il y a tout de même quelques longueurs, puis le pitch aurait pu être poussé encore plus loin par son réalisateur.

Exodus est l’œuvre à part entière d’un artiste à la vision originale et maitrisée, une œuvre tout à fait appréciable même, mais qui ne plaira pas à tout le monde. Par contre, je doute de la capacité du film à être re-visionnée …

Note : 7/10

Les derniers articles par slimdods (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jang Gerald
31 mars 2009 19:26

Pang Ho Cheung est l’homme à suivre a HK!!!!
Il nous sort que des petites perles intelligentes, dont THE masterpiece : Beyond our Ken !!!!!!