[Avis] Combats de Maître, de Liu Chia Liang

Pour échapper aux taxes lors d’un voyage en train, le jeune Wong Fei-Hung glisse un paquet appartenant à son père dans les affaires d’un riche étranger. Malheureusement, lors d’un vol, Wong Fei-Hung se retrouve avec un colis contenant un objet d’art. Ce sera le début des problèmes pour lui, et lui, sa famille et ses amis se retrouveront mêlés à une affaire de trafic d’objets d’art…

Avis de Rick :

En 1994, avant de tenter une nouvelle percée en Amérique, Jackie Chan décide d’incarner une nouvelle fois le personnage de Wong Fei Hung, qui l’aura rendu célèbre en 1978 dans le premier Drunken Master, rebaptisé en France Le Maître Chinois, réalisé par Yuen Woo Ping. Et il ne fait pas les choses à moitié, puisqu’à la mise en scène, on retrouve Liu Chia Liang, qui n’avait rien réalisé depuis déjà 4 ans. Un réalisateur culte, mais surtout un chorégraphe et acteur ayant tourné un bon gros paquet de films. A la mise en scène, des titres comme Spiritual Boxer en en 1975, Les Exécuteurs de Shaolin en 1977, ou bien entendu le méga culte La 36ème chambre du Shaolin en 1978, ainsi que ses suites en 1980 et 1985, rien que ça. Autant dire que l’association du réalisateur culte et de l’acteur qui continue encore de monter ne pouvait qu’être explosive. Et comme ce fut le cas par le passé avec Wong Jing et Kirk Wong, Jackie Chan fini par virer Liu Chia Liang de son propre film pour le terminer lui même.

Drunkenmaster207

Si bien que l’on retrouve le style des deux hommes dans le métrage, qui s’avère tout simplement être LE dernier grand chef d’œuvre de Jackie Chan. Pourtant, faire une suite au premier Drunken Master 16 ans après n’était pas une chose aisée, surtout que la traditionnelle Kung-Fu Comedy était délaissée depuis quelques années par les deux auteurs. Jackie lui l’avait abandonné en 1982 après son Dragon Lord pour trouver son propre style. Liu Chia Liang lui l’avait quitté en 1986 après sa réalisation Les Arts Martiaux du Shaolin. Mais au début des années 90, le genre est relancé par Tsui Hark avec des films comme Swordsman ou Il Était Une Fois en Chine. C’est donc le bon moment pour Jackie Chan de revenir à ses premiers succès, et pas de surprises, comme souvent, le film sera un succès immense. A la vision, aucune surprise, tant nous avons devant les yeux la Kung Fu Comedy ultime, bien que contrairement à beaucoup d’autres métrages du genre, le métrage ne contient aucune scène nous montrant un quelconque entrainement.

Drunkenmaster208

Drunken Master 2 est à la fois un retour aux sources, mais aussi le dernier grand film de Kung Fu Comedy, mais également comme un au revoir de Jackie Chan à Hong Kong avant de viser un public Américain avec ses films suivants, et finalement, d’y rencontrer le succès espéré et d’y tourner. D’ailleurs, que ce soit l’histoire du métrage, simple mais efficace, la mise en scène, les chorégraphies ou tout simplement les acteurs, tout le métrage semble être fait pour nous laisser un souvenir inoubliable, et ainsi marquer une rupture dans la carrière des deux artistes. Car même pour Liu Chia Liang, ce sera la fin après, réalisant un Drunken Master 3 de triste mémoire dans son coin avec un contrôle total, avant de délaisser le monde du cinéma pendant 8 longues années. Dans Drunken Master 2, Jackie reprend donc le rôle de Wong Fei Hung, le jeune fils turbulent, sauf que l’acteur n’a plus le même âge. Pourtant, âgé de 40 ans, Jackie Chan se montre là bien plus habile et bien plus rapide que dans le premier opus. Dès la scène d’ouverture, les deux hommes accomplissent là le rêve de nombreux fans. Jackie Chan jouant Wong Fei Hung encore une fois se bat tout simplement contre Liu Chia Liang sous un train puis dans une maison. Un rêve se déroule devant nos yeux, un rêve totalement parfait. Les chorégraphies sont efficaces, les coups rapides, les acteurs parfaits. Car outre Jackie chan et Lui Chia Liang, on retrouve dans le rôle des parents Ti Lung, bien connu pour ses rôles chez la Shaw Brothers, et Anita Mui, qui retrouve donc Jackie Chan après l’excellent Big Brother en 1989. La première partie du métrage est la plus classique (celle réalisée par Lui Chia Liang), alternant scènes d’arts martiaux superbes (le combat dans la rue) et scènes comiques mettant en avant Anita Mui, pourtant plus jeune que Jackie dans le rôle de sa mère, hystérique et essayant de protéger les bêtises de son fils par tous les moyens possibles et imaginables.

Drunkenmaster215

Les combats eux, pour faire simple, sont tout simplement tous d’anthologie. Le combat d’ouverture entre les deux stars, ou le combat dans la maison de thé sont deux moments incroyables dans le métrages, où les deux acteurs sont côte à côte pour un résultat violent et intense. Pour le final, Liu Chia Liang a quitté le navire, et Jackie Chan s’occupe seul de la mise en scène et des chorégraphies, et il nous livre tout simplement le plus beau combat de toute sa carrière. Ça semblait difficile, et il y arrive pourtant, en nous livrant une prestation exceptionnelle, avec des coups totalement fous et inventifs. Pour lui faire face, Ken Lo. Mixant l’humour et le Kung Fu en utilisant les techniques de l’homme saoul, il se fait plaisir et fait plaisir à son public. Les câbles seront utilisés par moment pour augmenter l’effet des chutes. Les effets sont invisibles à l’œil nu et le spectacle total. On quitte Drunken Master 2 totalement épuisé, avec un grand sourire, celui du spectateur qui voulait voir une Kung-Fu Comedy et s’est tout simplement retrouvé devant la meilleur  titre du genre, avec ses scènes d’action incroyables, son scénario simple mais efficace, ces grands acteurs, sa mise en scène survoltée et ses décors d’époque absolument sublimes. Un must dont la sortie dans une édition française de qualité avec une version originale en DVD commence franchement à tarder, à une heure où quasi l’intégralité de la filmographie de Jackie Chan dispose d’une édition DVD plus que correcte et que certains titres s’apprêtent à débarquer en Blu Ray en Avril (Le Marin des Mers de Chine 1 et 2). A noter que dans sa version intégrale, le métrage ne s’arrête pas directement après le combat final mais nous présente une rapide petite scène où l’on retrouve encore une fois Bill Tung devant la caméra.

Drunkenmaster217

Le meilleur de la Kung Fu Comedy, un film inoubliable aux chorégraphies monstrueuses, et le dernier film de Jackie Chan avant qu’il ne s’adapte aux standards Américains avec son film suivant.

note95

Drunkenmaster219

 

 

drunkenmaster2affTitre : Combats de Maître – Drunken Master 2 – Jui Kuen 2 – 醉拳2
Année : 1994
Durée : 1h42
Origine : Hong Kong
Genre : Kung-Fu Comedy

Réalisateur : Liu Chia Liang (et Jackie Chan)

Acteurs : Jackie Chan, Anita Mui, Ti Lung, Lau Kar Leung, Felix Wong, Liu Chia-Liang, Ken Lo et Andy Lau


Galerie d’images : 

Drunkenmaster221Drunkenmaster223Drunkenmaster224Drunkenmaster229Drunkenmaster232Drunkenmaster234Drunkenmaster237Drunkenmaster240Drunkenmaster244


 

0 0 votes
Article Rating

Auteur : Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de David Lynch, John Carpenter, David Cronenberg, Tsukamoto Shinya, Sono Sion, Nicolas Winding Refn, Denis Villeneuve et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.
S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
cedsifu
2 février 2013 1:24

amen

( il vont ressortir les jachie chant en blue ray, combien de fois je vais devoir les racheter??? mdr)
 

Godsamo
Godsamo
2 février 2013 7:16

Le film est-il disponible dans une bonne édition au moins DVD en import? A une époque non mais comme je me tiens pas au courant depuis un petit moment, on sait jamais.

Merci pour l’info des Project A en BR chez nous, je les rajoute sur ma liste d’achats.

raphnqnt
raphnqnt
2 février 2013 17:19

J’ai toujours ma VHS HK VIDEO en vostfr que je n’ose plus regarder de peur de l’abimer ! Je crois que je vais devoir la conserver dans un coffre-fort si on ne nous sort pas un dvd ou brd d’ici peu. Il me semble qu’il existe un problème de droit pour l’exploitation du film en vo  sur support dvd mais j’ai oublié de quoi il retournait exactement. Concernant le film, tout simplement génial !

jinchu
jinchu
2 février 2013 22:44

je me rends compte grace a tes chorniques rick que ce mec il a fait vraiment pleins de tres bons films!!!!
(bon je le savais deja mais sa me le rapelle^^)

Godsamo
Godsamo
Reply to  Rick
3 février 2013 16:11

Au temps pour moi, j’avais pas fait attention que tu en avais déjà parlé. J’ai un DVD zone 3 en VOSTA mais l’image est pas géniale et en plus c’est du letterbox.

Nicolas
Nicolas
3 février 2013 15:33

Je plussoie à mort sur ta critique, une merveille difficilement surpassable, la quintessence de la kung-fu comédie moderne, des combats anthologiques, le terme n’est pas trop fort! Bref, CULTE!

Flotomatik
Flotomatik
5 février 2013 21:03

Drunken Master II !! Archi-culte !! Je l’ai revu avant hier encore et c’est vraiment les meilleurs combats de Jackie. Anita Mui apporte beaucoup au film aussi, elle me fait mourir de rire. Par contre c’est vraiment une honte qu’un film de cette trempe n’ait droit qu’à une version DVD FR hyper naze digne d’un sous-Shark Attack. 

Quand Jackie Chan boit comme un trou et chante « Mon père est un tyran !! J’ai quitté la maison familiale !! » ça me tue de rire. Parfois les versions FR ça a du bon aussi. 🙂

Juzz
22 février 2013 22:54

Un must dans le genre…

Mugenjin
Mugenjin
22 février 2013 23:08

La tuerie absolue de JC… Et la regrettée Anita Mui, terrible!! à voir et à revoir.

Matt
Matt
19 juillet 2018 13:08

Mon Jackie Chan préféré avec soif de justice je crois. Et j’aime bien aussi les Armour of god et le marin des mers de chine.
J’ai écris un long article sur Jackie sur un blog participatif, mais pour l’instant l’article est down…parce qu’on s’est fait emmerder par des ayants droits pour une photo de Miyazaki et du coup on devient un peu parano et on doit modifier des articles et virer des photos (mais le gentil Cherycok qui a répondu à mon mail est au courant de l’histoire…)
C’est chiant parce qu’à force le blog se construisait un bon petit coin ciné avec plein d’articles sur les gothiques italiens, les films de la Hammer, les Universal monsters, les Jackie Chan, et même quelques nanars comme Flash Gordon.

Bref c’est clair qu’une édition DVD avec version intégrale de ce film se fait toujours attendre. Et on se demande pourquoi vu le casting. C’est quand même pas le plus obscur des films avec Jackie.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
19 juillet 2018 14:02

Ah mais c’est donc toi qui arrive le site de commentaires depuis quelques temps ! Tout s’explique ^_^

Si jamais tu cherches un site d’accueil un jour, n’hésite pas à me le faire savoir si jamais tu as envie 😉

Matt
Matt
12 octobre 2021 22:09

Bon…face à l’inexistence de ce film en version longue et avec la musique d’origine dans nos contrés, j’hésitais à me choper un blu-ray US. Mais il existe soit une version avec version anglaise et VF québécoise (houlà…) et sous titre FR.
Soit une version avec VO cantonaise, version anglaise, sans sous titres.

Le truc où ça se complique, c’est que la VO cantonaise n’est pas la version originale pour Jackie qui parlait anglais en jouant, avec quelques autres acteurs.
Du coup il n’existe pas vraiment de VO.
Du coup la version cantonaise a-t-elle encore un intérêt ?
Est-ce que l’édition anglaise + sous titres français ne suffirait pas ?

Bon…sinon pour simplifier les choses, c’est quand que ça sort chez nous ??

Feroner
Administrateur
Reply to  Matt
13 octobre 2021 11:50

Ce serait bien que ça sorte dans une édition digne de ce nom.
Il y a des très bon bonnes version qui circulent sur le net. Quand il n’y a pas d’offre légale potable…