[Avis] A Chinese Fairy Tale (A Chinese Ghost Story), de Wilson Yip

Titre : A Chinese Fairy Tale / A Chinese Ghost Story  / 倩女幽魂
Année : 2011
Durée : 1h41
Origine : Hong-Kong
Genre : Remake
Réalisateur : Wilson Yip

Acteurs : Louis Koo, Yifei Liu, Shao-Qun Yu, Kara Hui, Elvis Tsui et Siu-Wong Fan

Synopsis : Un petit village, non loin de la montagne noire, souffre de l’absence d’eau. C’est à ce moment qu’arrive Ning Tsai Shen, travaillant pour le gouvernement, qui leur promet de les aider. Avec quelques prisonniers, il se rend dans la montagne pour y trouver une nouvelle source d’eau. Contraints de passer la nuit dans le temple Lan Ro, il va rapidement tomber sur Hsiao Tsing, qui n’est autre qu’un esprit, obéissant à un esprit démoniaque.

Avis de Rick :
Faire un remake, on le sait depuis le temps, n’est jamais aisé. Les fans de l’original se braquent et détestent souvent le film (pour de bonnes raisons), tandis que les nouveaux spectateurs ne prennent même pas le temps de jeter un œil sur le film original. Histoires de Fantômes Chinois, pour beaucoup (dont pour moi) est un film important. C’est en effet, à côté des films de Jackie Chan, l’un des premiers films asiatique à avoir débarqué en France. Réalisé en 1987 avec Leslie Cheung (RIP) dans le rôle principal et produit par Tsui Hark, il rafle même le prix spécial du jury lors du festival d’Avoriaz en 1988, et eu droit à deux suites d’un niveau tout autre, mais fun. Film culte, tout le monde se rappelle encore aujourd’hui de l’original, de ses personnages, sa musique, de la romance entre les personnages et de la poésie qui s’en dégageait. L’annonce d’un remake faisait peur. Le coupable : Wilson Yip, honnête réalisateur ceci dit, de SPL ou encore des deux IP Man. Des films plus basés sur l’action que la poésie. Ce n’est pourtant pas sa première incursion dans le cinéma de genre, puisqu’il avait livré le fun Bio Zombie il y a déjà plus de 10 ans de ça. Mais toujours pas de poésie à l’horizon… Et après quelques minutes de film, pas besoin de chercher bien loin pour comprendre que cette nouvelle version d’Histoires de Fantômes Chinois va zapper tout le côté poétique de l’œuvre pour n’en garder que la trame de base et se poser comme étant un film fantastique sans ambitions, mais tout à fait regardable, ne faisant heureusement pas totalement honte au film original.

S’il respecte la trame finalement simple du film original avec Ning Tsai Shen, collecteur d’impôt peureux qui  va tomber amoureux d’un fantôme, Hsiao Tsing, ce remake va changer cette histoire d’amour simple et poétique en trio amoureux pas poétique pour un sous. Après un court prologue nous expliquant le passé du chasseur de démon et la liaison qu’il avait avec Hsiao Tsing avant qu’elle ne perde la mémoire, le film reprend pile là où l’original commençait, sur le même thème musical. On retrouvera des situations, des hommages, la même trame, mais tout le reste change, faisant de toute manière de ce remake un film finalement bien différent sur bien des points. Au niveau de l’ambiance, de la mise en scène, du genre même. Dans sa première partie, le réalisateur s’en sort d’ailleurs plutôt bien, malgré certains hommages qui sembleront bien trop appuyés (le guerrier pourchassant nos deux héros qui s’arrêtent finalement pour faire pipi contre un arbre). Les plans sont très beaux, les décors souvent magnifiques, les acteurs reprennent bien les rôles, même si on ne peut s’empêcher de préférer Leslie Cheung et la magnifique Joey Wong. Le rythme du film, privilégiant l’action au reste, ne faiblit pas et Wilson Yip met souvent le paquet au niveau effets spéciaux et action. Lors de la première partie, respectant plutôt bien l’original, ça fonctionne nickel d’ailleurs. Les scènes d’action sont bien rendues, les effets spéciaux numériques ne piquent pas les yeux (ce qui est un grand plus, parce que parfois…), les fantômes meurent les uns après les autres, quelques notes d’humour sont là, et le couple fonctionne bien à l’écran.

Malheureusement, tout dérape rapidement dans la dernière partie du film, après la fameuse séquence d’amour entre les deux tourtereaux. Là le métrage prend un virage et part dans une direction nouvelle, en ajoutant de nouveaux personnages, des combats en pagailles, des effets spéciaux plus si top que ça, en mettant également sur le devant de la scène le trio amoureux. Le film semble partir dans toutes les directions sans vraiment savoir ou aller. Les gentils se battent entre eux, les amoureux sont tous encore plus amoureux que jamais, la méchante est… oui encore plus méchante, vous vous en doutiez. Tout s’enchaîne, avec parfois un petit manque de cohérence parmi tout ça, et la partie finale s’avère totalement ratée, entre des combats numériques pas franchement impressionnants (le coup des feuilles qu’il faut arrêter à coup de sabre, plus ridicule qu’autre chose) et de l’amour avec un grand A dont le trait est forcé. Malgré tout, le film se regarde, et on passe un moment relativement agréable, pas prise de tête, mais un produit comme on en voit beaucoup. Ce qui faisait toute la beauté de l’original, ainsi que ces plus grandes qualités sont absentes de ce remake.

Note : 5/10

 

Un remake au final lisse mais divertissant. Il ne fait pas totalement honte à l’original mais ne possède pas la moitié de ces qualités.

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

8 Comments

Add a Comment
  1. Ben on est d’accord finalement, c’est quasi-nul et totalement inutile…

  2. Je me suis refait l’original juste après pour pas dire de bêtises aussi :p Inutile, mais bon, pas si mauvais (sauf le final faut avouer quand même, mais les 45 premières minutes passent bien).

  3. Et ben moi j’ai posé mon cerveau (comme souvent d’ailleurs) et j’ai bien apprécié…

    Je pense aussi qu’il faut parfois arrêter de comparer les remakes des films d’il y a 20 ans, sinon, on sera bien souvent déçu. Le ciné de HK a beaucoup évolué, les films ne se font plus de la même façon et nous ne retrouverons jamais le charme d’antan, ça c’est sûr…

  4. Je suis d’accord avec ça. Bien entendu qu’il faut garder à l’esprit l’original, voire même faire quelques comparaisons, mais il ne faut pas juger le remake par rapport à l’original mais bel et bien pour ce qu’il est vraiment. Comme dit  plus haut, les films HK ne sont plus fait de la même manière que dans les années 80 et donc par conséquent, ils ne sont pas vraiment comparables

  5. D’autant plus qu’une bonne partie des classiques HK en costumes période 85-95 sont aussi des remakes de films plus anciens. A chacun sa génération même si j’avoue ne pas y trouver mon compte dans une partie du cinoche actuel. J’attends surtout de voir comment vont vieillir ces films et quels vont être les classiques de demain.

  6. J’ai trouvé ca tout a fait correct c’est plutôt joli et bien réalisé pas mal de plan en contre plongé avec basculement de cadre comme a l’époque pas de temps mort Kara Hui et excellente en méchante même sis son rôle est basique et la comparaison avec l’original… heu le truc c’est que je l’ai pas vu depuis plus de dix an et que je me rappelle juste que c’était très bien.
    Une bonne surprise ce film

  7. Avec le recul j’ai peut être été un peu méchant avec la note, je mettrais peut-être plus un 6/10 aujourd’hui.
    L’original c’est un des premiers films asiatiques que j’avais vu de ma vie, sur Canal + à l’époque je crois, donc il a une place bien spéciale pour moi ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *