[Film] Blood Forest, de Jesse James Miller (2009) - Dark Side Reviews

[Film] Blood Forest, de Jesse James Miller (2009)

La Seamstress (couturière) est une malédiction suite à la mort par torture d’une femme innocente par plusieurs personnes. Le spectre mutilé de la jeune femme hante une forêt sur une petite île, et va prendre en chasse un groupe d’amis mené par Allie, à la recherche de son père disparu.


Avis de Rick :
Épisode 2 de mes aventures avec les Blu-Ray allemands à bas prix sur amazon. Oui je sais, encore un film à 4 euros. Mais cette fois-ci, c’était bien moins pire que Parasitic, mais bon, ce n’est pas bien dur. Pour faire d’ailleurs compliqué, le film a eu droit à sa sortie en France en DVD, mais comme la magie des noms au cinéma c’est monnaie courante, dur de savoir tout ça. Car oui, The Seamstress de son titre original, voulant dire La Couturière existe en France sous le titre Blood Forest, sauf que hey, en Allemagne, le film s’appelle Blood Island. Bon passé cet interlude aussi inutile que compliqué, puisqu’au final, le film contient bien une couturière, une île et une forêt, passons au film en prenant son titre français. Blood Forest est un film Canadien avec un petit budget de 1,5 millions qui a de bonnes cartes en main au départ. Une malédiction, un fantôme féminin, une forêt de nuit sur une île perdue, une bande de jeunes et ce bon vieux Lance Henriksen. Oui, même si Aliens c’est loin et que de nos jours, on le voit plus dans des navets du genre Hellraiser Hellworld, Alone in the Dark 2 ou même chez Syfy avec In The Spider’s Web, je l’aime bien le vieux Lance. Bref, Blood Forest a de bonnes choses, et d’ailleurs ça commence très bien, avec une scène gentiment sanglante, nous permettant de voir que c’est très proprement filmé. Puis on nous présente les personnages, dont l’héroïne, Allie, qui convint une bande de potes de venir avec elle sur une île paumée pour retrouver son père disparu.

Et bien entendu, sur cette île, il y a un fantôme, une malédiction, et donc si vous tenez à votre langue et à vos yeux, mieux vaut s’éloigner de cette satanée île et de sa forêt. Bon point donc, bien que peu original, le scénario peut faire de très bonnes choses, et avec une bonne mise en scène, l’ensemble pourrait passer comme une lettre à la poste. On se prend au jeu d’ailleurs au début, puisque c’est correctement filmé, et que les acteurs fournissent un boulot correct. Les acteurs sont d’ailleurs inconnus, à part ce bon vieux Lance donc, mais on aura pu voir David Kopp dans Freddy VS Jason ou encore James Kirk dans Destination Finale 2. Mais rapidement, on se rend compte que quelque chose cloche, et que le scénario, écrit tout de même à trois, en est la cause. Car oui, avoir un bon fond et du potentiel, c’est cool, mais l’exploiter, c’est mieux. Hors ici, le scénario prendra plus de temps à développer les personnages, peu intéressants au final, plutôt que d’exploiter la malédiction ou le passé du spectre. Pourtant le métrage semble beaucoup s’inspirer des films de fantômes Japonais qui eux prennent le temps d’expliquer le pourquoi du comment, comme le prouve en dernière partie la cachette du spectre, à savoir… un puits. Oui, ils devaient être fans de Ring, et je ne leur en veux pas.

Sauf que non, rien de nous sera expliqué, ou si peu, et l’intrigue se montre au final extrêmement brouillonne. Et comme dans un premier temps, on se focalise sur les personnages, on peut le dire, la première partie est plutôt molle et peu intéressante. Ça se bouge par la suite et devient beaucoup plus divertissant, mais malgré tout, on est déçu devant tant de potentiel peu exploité, et devant cette histoire dont au final on ne saura pas tant de choses que ça. Oui, Allie a des visions des événements, et verra même son père mort lui parler. Pourquoi ? Ben… Je l’ignore. Son père lui annoncera d’ailleurs de faire attention car oulala, les règles ont changées. Cool, mais le souci, c’est que l’on ne connaît déjà pas les règles de base de l’univers du film, donc oui elles peuvent changer, ça ne change pas grand-chose pour nous spectateur. Néanmoins, et heureusement d’ailleurs, le film peut maintenir l’attention grâce à quelques scènes sanglantes, quelques moments volontairement (ou pas) comiques, des effets spéciaux pas si mauvais que ça et quelques plans marquants, comme lors que pas mal de personnages sont accrochés dans les arbres, morts bien entendu (les personnages hein, pas les arbres !). Au final, Blood Forest, ce n’est pas très bon, il y a du potentiel pas du tout exploité, mais ça se regarde.

LES PLUSLES MOINS
♥ Du potentiel
♥ Techniquement propre
♥ Ce bon vieux Lance Henriksen
⊗ Quelques explications ça aurait été cool
⊗ Plutôt long à démarrer
⊗ Des personnages peu intéressants
note8
Sans être honteux, Blood Forest ne fait pas toujours les bons choix, privilégiant les personnages à son histoire.



Titre : Blood Forest – The Seamstress

Année : 2009
Durée :
1h16
Origine :
Canada
Genre :
Fantastique
Réalisation : 
Jesse James Miller
Scénario : 
Mark Garbett, David Andrew Lloyd et Bob Hume
Avec :
Kailin See, David Kopp, James Kirk, Lara Gilchrist, Sarah Mutch et Lance Henriksen

 Blood Forest (2009) on IMDb


Galerie d’images :

A propos de Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017