[Film] Sonic 2, Le Film, de Jeff Fowler (2022)


Bien installé dans la petite ville de Green Hills, Sonic veut maintenant prouver qu’il a l’étoffe d’un véritable héros. Un défi de taille se présente à lui quand le Dr Robotnik refait son apparition. Accompagné de son nouveau complice Knuckles, ils est en quête d’une émeraude dont le pouvoir permettrait de détruire l’humanité toute entière. Pour s’assurer que l’émeraude ne tombe entre de mauvaises mains, Sonic fait équipe avec Tails. Commence alors un voyage à travers le monde.


Bien qu’il partait très mal (souvenez vous la première bande annonce et le design absolument hideux du hérisson bleu), l’adaptation cinématographique de Sonic fut à l’arrivée une petite surprise. Certes, le parti pris de transposer la mascotte de Sega dans notre monde témoignait d’un manque d’ambition, mais le film réussissait tout de même à rester d’une certaine manière fidèle au jeu, en plus d’être un bien sympathique film. Dernier gros succès pré-covid, il n’a pas fallu longtemps avant qu’une suite soit mise en chantier. D’un coté, la petite réussite inespérée du premier opus inspirait confiance pour la suite, d’un autre il faut reconnaître que sortir ce Sonic 2 pile deux ans après sent mine de rien le produit rushé. Oui, c’est le délai type entre deux films d’une saga, mais les deux dernières années ayant été compliquées pour les raisons que vous devinez, et même vécues, vous vous doutez bien que deux ans d’écart entre les deux métrages a de quoi faire peur, surtout quand les trois quarts des blockbusters ont été décalés de une, deux, voire trois années sans prendre en compte les conséquences sur les calendriers des majors. Coupons court au suspens : oui, Sonic 2 a été produit trop vite et cela se ressent. Mais non, ça n’en fait pas une catastrophe pour autant. Il reste dans la veine de son prédécesseur : un petit blockbuster qui se regarde et est, ma foi, plutôt sympathique.

Sonic 2, en plus d’être la suite du premier, va puiser dans les second et troisième jeux de la saga, les meilleurs de l’ère 16 bit sublimés par Sonic and Knuckles, qui non seulement est un excellent jeu mais qui permettait aussi de revivre les opus susmentionnés du point de vue de Knuckles, à condition de posséder les trois cartouches. Ici sont donc introduits Tails et Knuckles pour le coté jeux vidéo, et bien évidement du retour du Dr. Robotnik, toujours campé par un Jim Carrey qui cette fois se donne à fond dans le rôle, là où il avait un peu de retenue dans le premier volet. Du coté cinématographique, on retrouve tous les personnages du premier film, absolument tous, et c’est là la faiblesse de cette suite. Sonic, le film premier du nom, était un buddy movie certes classique mais qui savait où il allait en introduisant des personnages secondaires sans perdre en cour de route son fil conducteur. Ici c’est tout le contraire et le métrage se perd dans des sous intrigues, soit jamais exploitées, soit de trop. Ainsi presque tout ce qui gravite autour de Sonic ne fonctionne pas. La tentative d’explorer la scène d’introduction du premier volet pour donner de l’ampleur au récit et donc de l’importance au hérisson bleu ne mène au final à rien et le film aurait pu s’en passer. Pas plus que sa relation avec Tails qui est à peine esquissée et est abandonnée en cours de route pour une autre sous intrigue où les personnages, pour certains plus que secondaires qui prennent plus d’importance que les principaux (James Marsden est quasiment absent), du premier film reviennent pour un second tiers qui alourdit le métrage. Bien que démarrant par un twist inattendu et pas désagréable en soi, cette partie occupe une place trop importante dans le récit et aurait pu rester sur la table de montage et ainsi réduire la durée conséquente de deux heures qui deviennent parfois un peu longues. Quant à Knuckles, on se retrouve face à une brute sans cervelle qui devient dans la majorité du film le sidekick de Robotnik.

Malgré ces défauts, Sonic 2 parvient à être une suite convaincante lorsqu’il s’agit de transposer l’univers vidéoludique. Et sur ce point le film va plus loin que son prédécesseur en reprenant des moments des jeux tel la descente de la montagne, l’exploration d’un temple au design tout droit tiré de la Labyrinth Zone, les Chaos Emeraud, le robot de Robotnik qui fait office de boss de fin… Tout ceci arrosé de plusieurs ester eggs plus ou moins pointus qui feront plaisir aux fans de la licence de Sega. Concernant l’action, rien de désagréable mais force est de constater que l’on reste dans ce qui ce fait de classique de nos jours, Sonic 2 emprunte énormément aux Blockbusters super héroïque actuels, le trio composé du hérisson, du renard et de l’échidné n’étant ni plus ni moins qu’une sorte d’Avengers poilus, avec une petite touche de Shônen dans les affrontements entre Sonic et Knuckles. Du classique donc mais du sympathique, notamment dans les quarante dernières minutes bourrées d’action qui font le job et ferait presque oublier les quelques scènes dispensables qui ont précédées à un détail près : les CGI. Sonic 2 est un film qui a été rushé et c’est sur ce point que cela se ressent le plus. Il ne faut pas être regardant sur la qualité aléatoire des effets spéciaux qui parfois tiennent la route mais qui souvent ont des textures et des animations qui varient d’un plan à l’autre, et c’est par moments plutôt voyant, pour ne pas dire violent, pour ne pas le souligner. Reste que Sonic 2 remplit tout de même son contrat, c’est une suite dans la lignée du premier volet donc si vous l’avez apprécié il n’y a pas de raison de que la magie n’opère pas une seconde fois, puis sans doute une troisième avec un Sonic 3 déjà confirmé (tout comme pour le premier film, ne zappez pas après le très beau générique de fin), jusqu’à l’overdose déjà prévue puisque c’est carrément un Sonic Cinematic Universe (ou SCU. C’est rigolo ces acronymes, on dirait des noms de mutuelles) qui a été annoncé avec films, séries, spin off et compagnie. Bref, on a pas fini de bouffer du hérisson bleu, ça ne fait que commencer.

LES PLUSLES MOINS
♥ Jim Carrey en Robotnik
♥ L’univers de Sonic bien transposé
♥ Pas mal de clins d’œil aux jeux vidéo
♥ De l’action déjà vue mais qui fonctionne
⊗ Les CGI à la qualité aléatoire
⊗ Une histoire qui contient trop de sous intrigues
⊗ Un ventre mou en milieu de métrage
Sonic 2, Le Film est une suite dans la lignée du premier volet. Si l’on omet une histoire qui contient trop de sous-intrigues qui alourdissent le métrage et des scènes d’action qui certes sont déjà vues mais fonctionnent, cette seconde adaptation de la mascotte de Sega est un chouette petit blockbuster divertissant en plus de réussir à sa manière à transposer l’univers de Sonic sur grand écran.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Jason Momoa devait doubler Knucles, mais a décliné pour cause de conflit d’emploi du temps.

• Colleen O’Shaughnessey a doublé Tails dans la série Sonic Boom et dans quelques jeux de la saga vidéoludique.

• Idris Elba est un fan de jeux vidéo et jouait à Sonic 2 avec son père. .



Titre : Sonic 2, le film / Sonic the hedgehog 2
Année : 2022
Durée : 2h02
Origine : U.S.A
Genre : Gotta go fast
Réalisateur : Jeff Fowler
Scénario : Pat Casey, Josh Miller et john Whittington

Acteurs : James Marsden, Jim Carrey, Ben Schwartz, Colleen O’Shaughnessey, Idris Elba, Shemar Moore, Tika Sumpter, Natasha Rothwell

 Sonic 2, le film (2022) on IMDb


0 0 votes
Article Rating

Auteur : John Roch

Amateur de cinéma de tous les horizons, de l'Asie aux États-Unis, du plus bourrin au plus intimiste. N'ayant appris de l'alphabet que les lettres B et Z, il a une nette préférence pour l'horreur, le trash et le gore, mais également la baston, les explosions, les monstres géants et les action heroes.
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
1 juin 2022 19:40

Je sais qu’il ne faut pas juger avant d’avoir vu, mais quand je vois les images et le trailer, ca ne me donne pas du tout envie, encore moins que le premier qui deja m’avait fait froid dans le dos. Après, je n’ai jamais réellement accroché à Sonic quand j’étais gosse (je suis un nintendo boy), donc ça ne doit pas aider non plus…

Cherycok
Administrateur
Reply to  John Roch
2 juin 2022 8:57

j’avais chopé le 1, je l’avais montré aux petits qui n’avaient pas plus accroché que ça, donc c’est vrai que j’ai même pas cherché à jeter un oeil. La guerre des consoles, je m’en fichais un peu, mon meilleur pote avait la megadrive, mais j’avais pas accroché à Sonic. Je préférais Golden Axe ou Street of Rage sur la Megadrive ^_^

Feroner
2 juin 2022 12:02

Absolument pas intéressé par les films sonic. Et pourtant j’ai beaucoup joué à Sonic 1.2.3 et aussi à Sonic et Knucles et même plus tard au Sonic du Mega CD, le meilleur avec le 3. Pour la guerre des consoles j’étais plus Nintendo et même plus Mario que Sonic. J’attends le film Tetris avec impatience.