[Impressions] The Shannara Chronicles (2016)

Des millions d’années après l’extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l’Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. A chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l’au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Wil et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal…


Impressions de Cherycok :
The Shannara Chronicles est l’adaptation télévisuelle de la série Shannara, une suite de romans d’heroic fantasy à succès écrite par Terry Brooks, nous racontant pour la majorité les aventures de la famille Ohmsford dans un futur post-apocalyptique. Et c’est la chaine musicale MTV qui a acheté les droits de cette saga littéraire. Oui, je sais, MTV au niveau des séries, ça peut faire peur, non pas qu’elles sont forcément mauvaises, mais elles visent en général le public de la chaine, c’est-à-dire un public assez jeune d’adolescents. Du coup, malgré un trailer annonçant quelque chose d’assez joli visuellement (le budget est très confortable) mais annonçant déjà quelques travers pouvant faire crisser des dents, on part avec quelques (très) gros aprioris. Après quatre épisodes, voici mes premières impressions…

[SPOILERS ALERT] Effectivement, on sent que le budget était plutôt élevé. MTV a vu les choses en grand et l’esthétique générale de la série est des plus classes. Les décors sont travaillés, avec ce mélange entre de magnifiques paysages verdoyants et ces vestiges de notre civilisation désormais passée (carcasses de voitures, de bateaux,…) sur lesquels la nature a repris ses droits. Dépaysement garanti ! On nous explique en quelques lignes le contexte du monde de Shannara et OH MON DIEU !!! Mais qu’est-ce que c’est que ces elfes de merde !?! On dirait qu’ils sortent tout droit de Twilight !?! Mais si, vous savez, ces nouveaux « beaux gosses » qui n’en sont pas, avec leur coupe de cheveux à la one again sponsorisée par Schwarzkopf ! Oui, je sais bien, souvent dans le genre heroic fantasy, les elfes sont réputés pour être des êtres à la beauté angélique. Sauf qu’on peut en imposer et être beau gosse sans avoir à ressembler à un énième rejeton de la pop musique façon ersatz de Justin Bieber. Oui, je sais aussi que MTV vise un public d’ado mais tout de même, il y a des limites… Heureusement, le druide incarné par Manu Bennett (30 Jours de Nuit, la série Spartacus) a la classe (en même temps, il joue un humain) et qu’on a toujours plaisir de retrouver John Rhys-Davies (Gimli dans Le Seigneur des Anneaux, Professeur Arturo dans Sliders)…

Bref, une fois passé ce choc, le temps de s’habituer aux acteurs en gros, soit un bon gros épisode, l’histoire se met en place et, rapidement, on se rend compte que l’ensemble est vraiment très prévisible. L’épreuve pour devenir des « élus » et celle de la graine qui sont tout de même un peu légères quand on voit les enjeux qui sont au bout, le personnage de la vagabonde dont on connait pertinemment l’issue, le triangle amoureux qu’on voit venir à des kilomètres, les bâtiments elfes qui ont beau paraitre jolis et originaux mais qui ne sont que des copiés collés (au détail près) de certaines architectures du jeu World of Warcraft,… L’histoire de manière générale est un peu facile en fait. Notre héros arrive à maitriser ses pierres elfiques pile au bon moment ; son papa qu’il croyait être un vaurien est en fait un descendant des Shannara ; comme par hasard tout le monde croise la route de tout le monde au bon moment… On est dans du basique tout ce qu’il y a de plus basique.

Pourtant, et c’est très étrange, ça fonctionne. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose qui restera dans les mémoires mais le divertissement est bel et bien là et the Shannara Chronicles semble avoir au bout de quatre épisodes assez de cordes à son arc pour maintenir l’intérêt jusqu’à la fin de la saison. Visuellement donc, ça tient la route, et hormis quelques faux pas comme un design de monstres pas toujours très heureux (les furies, aïe aïe aïe !), les effets spéciaux s’en sortent avec les honneurs. En termes de mise en scène, là aussi c’est très propre. Pas de réelle fulgurance et peut-être un peu trop de moments plan / plan, mais l’ensemble tient la route et sert la série à merveille, que ce soit lors des moments calmes où les différentes intrigues (plus ou moins intéressantes) se mettent en place, ou lors des scènes d’action, pas des plus palpitantes non plus dans le sens où on connait l’issue à l’avance, mais assez pêchues et correctement mises en boîte afin de retenir l’attention, le tout agrémenté de quelques effets gores des plus sympathiques. Notons un joli travail au niveau de la bande son, accompagnant l’image à la perfection, parfois discrète, parfois plus épique, mais toujours dans le ton.

LES PLUSLES MOINS
♥ Mise en scène propre
♥ Le personnage du druide
♥ Divertissant
⊗ Prévisible
⊗ Les elfes !!!
Après quatre épisodes, on peut affirmer que The Shannara Chronicles ne sera pas une très grande série. Néanmoins, c’est le genre de divertissement parfait pour une petite soirée pas prise de tête, qui se regarde comme ça vient, sans se poser de question. A voir maintenant comment la série va évoluer, si elle va rester dans cette mouvance ou, je l’espère, devenir un peu plus mature.



Titre : The Shannara Chronicles
Saison : 1 (2016)
Episode : 1 à 4
Format : 0h43
Origine : U.S.A (diffusé par MTV)
Genre : Heroic Fantasy pour ado
Créé par : Alfred Gough, Miles Millar

Acteurs : Austin Butler, Poppy Drayton, Ivana Baquero, Manu Bennett, Aaron Jakubenko, Emilia Burns, John Rhys-Davies, Marcus Vanco, Brooke Williams, Daniel MacPherson

 Les chroniques de Shannara (2016) on IMDb


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *