[JV] Resident Evil 2 (1998, PS1)

Leon Scott Kennedy, nouvelle recrue dans le R.P.D, est en route vers son lieu de travail pour la première fois. À son arrivée dans la ville, il voit une femme à terre apparemment morte. Il s’arrête et examine le corps lorsque soudain des morts-vivant se dirigent vers lui. Leon tente de les arrêter et se dirige alors vers un restaurant afin de leur échapper et y trouve une jeune femme, Claire Redfield, traquée par un zombie. Il la sauve mais après un accident de voiture, ils sont séparés par un énorme feu, Leon lui crie de se diriger vers le commissariat pour qu’ils s’y rejoignent.


Avis de Rick :
À quelques jours de la sortie du remake, il est temps de revenir aux bases ! Resident Evil aura été le succès surprise en 1996, propulsant Capcom et son créateur Mikami Shinji sur le devant de la scène. Il ne fallait pas perdre de temps, et une suite est immédiatement mise en chantier. Mais de nombreux changements auront lieu, une partie de l’équipe changera, et finalement, le jeu retourna en développement (si bien qu’une version jamais sortie est connue des fans sous le nom Resident Evil 1,5). Une partie de l’équipe originale quitta d’ailleurs Capcom et rejoignit Squaresoft pour travailler sur Parasite Eve qui sortit la même année (au Japon et aux Etats Unis, le jeu étant resté inédit en Europe). En 1998, deux ans après la sortie du premier, cette suite sort, et tente de faire plus. Deux fois plus ! Deux CD, encore deux personnages, mais cette fois-ci, l’action ne se déroule plus dans un manoir, mais dans la ville entière. Du moins une partie, puisque rapidement, l’action revient dans un commissariat, avant de, fatalement, finir dans un laboratoire souterrain avec, oui, un compte à rebours. Capcom et les innovations, ce n’est pas pour tout de suite, loin de là ! Mikami n’a plus le poste de réalisateur, mais reste producteur sur le projet, et surtout très protecteur envers la saga qu’il a initié. Oui, si Resident Evil 2 est reparti en développement malgré l’avancement de la première monture, c’est parce qu’il l’a voulu, lui et personne d’autre. Perfectionniste le monsieur, même lorsqu’il ne fait que produire. Mais après tout, il pouvait se permettre de l’être. À l’époque du premier Resident Evil, il pouvait imposer ses choix puisqu’il était le réalisateur, et que Resident Evil n’était pas encore une saga, loin de là, il n’était qu’un nouveau jeu qui devait faire ses preuves.

Alors que Resident Evil 2 lui était attendu au tournant, par les fans, mais aussi par Capcom. En tout cas, ils ont réussis, puisque Resident Evil 2 est l’exemple de la bonne suite. La suite qui reprend à la lettre près le concept de son ainé, mais qui ajoute suffisamment de nouveautés pour donner plus d’ampleur à son histoire, et donc plus de plaisir au joueur manette en main. Et pour une suite, il y en a des risques. À commencer par le fait que les deux personnages jouables ne sont pas des personnages du premier jeu, mais de nouveaux personnages. Leon, qui reviendra par la suite dans Resident Evil 4 (réalisé par Mikami) et malheureusement Resident Evil 6, et Claire Redfield, qui comme son nom nous l’indique, a au moins un lien avec le premier jeu, puisqu’elle est la sœur de Chris. Et elle reviendra elle aussi dans l’univers de Resident Evil, avec Code Veronica sur Dreamcast, puis Revelations 2 récemment. Deux nouveaux personnages, un procédé donc risqué, mais payant puisqu’ils deviendront des personnages aimés des fans. Le joueur peut choisir dés le début qui il veut jouer, sauf qu’à l’inverse du premier jeu, l’aventure se fait bien différente suivant le personnage que l’on joue, avec des rencontres différentes, et même parfois des lieux différents (mais là cela est minime). Claire rencontrera par exemple un haut gradé de la police, tandis que Léon rencontrera Ada, personnage récurent de la saga également. Chaque personnage aura carrément deux scénarios en réalité, en fonction du premier personnage choisi. Quand au lieu, et bien là aussi c’est différent. Là où le premier nous cloisonnait dans un manoir du début à la fin, Resident Evil 2 nous fait commencer dans le chaos urbain. C’est bien là la grande innovation du titre, troquer l’ambiance chaude des pièces toutes en bois du manoir par une ville, en béton, grise, froide par moment, même si le jeu nous fait débuter dans les flammes. Que l’on joue Leon ou Claire, l’objectif principal est le même : aller au commissariat de Raccoon City. La prise en main est immédiate, puisqu’absolument rien n’a changé en deux ans. Les contrôles et possibilités sont exactement les mêmes, l’interface également, le menu d’utilisation des objets aussi. Oui, rien ne change, mais pourquoi changer une formule qui fonctionne. On retrouve donc fatalement également les machines à écrire pour sauvegarder, les herbes pour se soigner, et les coffres pour entreposer les objets, mais aussi ces satanés chargements lors des ouvertures des portes. Oui ça, rien à faire, on n’y coupe pas, il faut bien camoufler les temps de chargement entre chaque zone.

La première partie du jeu, se déroulant en ville, est relativement courte mais intense, nous montrant ce que la Playstation première du nom avait dans le ventre, et il faut avouer, c’est plutôt impressionnant, et ça vieillit même très bien. Puis l’on débarque pour une bonne partie de l’aventure dans le commissariat. Rapidement, on se rend compte que le lieu prend la place du manoir du premier opus. Vaste (et donc un peu surréaliste pour le petit commissariat d’une petite ville), on devra parcourir les nombreux couloirs et étages de la demeure en résolvant des énigmes en tout genre, toujours relativement simples (trouver le bon objet, à mettre au bon endroit, pour avoir une clé et ouvrir la porte permettant de faire avancer l’aventure). Chaque pièce aura ses ennemis. Après les hunters du premier opus, Capcom innove et nous offre les lickers, ennemis particulièrement corsés puisqu’ils ont la possibilité de marcher sur les murs et les plafonds, se repèrent au son, et ont une langue démesurée pour nous attaquer de loin. Le Tyran du premier opus cède sa place à un nouveau Tyran, impressionnant, ressemblant plus à un Terminator de métal de deux mètres vingt, qui va vous poursuivre durant plusieurs passages de l’aventure, assez régulièrement.

Comme pour le premier opus, la peur sera parfois au rendez-vous, avec quelques jumpscares efficaces, de longs couloirs vides mis en valeur par les angles de caméra et la musique bien stressante, et le Tyran qui va faire monter l’adrénaline tout à coup. Pourtant, personnellement, même si Resident Evil 2 s’avère excellent, et parfois supérieur au jeu original, dans sa construction, son graphisme et j’en passe, impossible pour moi de ne pas préférer l’ambiance chaude du manoir du premier opus au commissariat et au laboratoire froid de ce second opus. Surtout que, même si l’on est encore très loin des derniers opus de la saga, les affrontements avec les monstres se font un poil plus nombreux, et les munitions toujours aussi rares. Il va parfois falloir bien réfléchir suivant le lieu aux ennemis à abattre et ceux à éviter. Néanmoins soyons clairs, Resident Evil 2 est meilleur que le premier jeu, et a surtout sacrément mieux vieillit. Les personnages paraissent déjà beaucoup moins cubiques et on apprécie d’autant plus leur design. Cela reste de la Playstation 1, mais l’évolution est flagrante. Mais allez savoir, avec le remake qui débarque bientôt, peut-être vais-je finalement finir par préférer le second opus remake au premier opus remake ?

La dernière partie du jeu, se déroulant dans le laboratoire, ne fait que reprendre basiquement la construction du dernier acte de l’opus original. Labo, exploration, affrontements dantesques, compte à rebours, fuite et boss de fin. Et personnellement, je trouve cela dommage, cette dernière partie, bien que voyant encore plus grand, paraît être une petite redite. Redite que Capcom se fera un malin plaisir à faire et refaire à chaque opus. Autre grand ajout de cet opus, le personnage d’Ada Wong, fantasme de nombreux joueurs, qui reviendra également dans chaque opus où Leon sera de la partie, les deux étant indissociables. Oui, Resident Evil 2, tout en gardant la formule du premier opus à la lettre, augmente sa durée de vie (vu que chaque personnage possède un scénario A et B), se fait impressionnant visuellement et nous offre des détails en pagaille, possède des moments cultes, des monstres cultes, et agrémente le tout d’une mise en scène et d’une musique toujours à tomber. La saga est lancée, les fans répondent présent, et on en redemande.


GRAPHISMES
Entre le premier jeu et cette suite, il y a un petit fossé, tant les détails fourmillent à l’écran. Les lieux sont plus grand, plus détaillés, plus variés aussi. Les personnages eux sont moins cubiques ! Du très bon boulot.
JOUABILITÉ
Rien de spécial à dire, ce second opus reprend le gameplay de l’original quasi à l’identique. Ça fonctionne toujours.
DURÉE DE VIE
Plus longue que le premier jeu. Deux personnages, deux scénarios chacun, bien plus de lieux à visiter et plus d’ennemis à tuer, ou fuir, au choix.
BANDE SON
Dans la continuité du premier opus, la bande son est toujours très agréable à écouter, et possède quelques morceaux devenus cultes.
CONCLUSION
La suite culte d’un jeu culte. Plus beau, plus grand, plus épique. Sans doute un peu moins percutant et étonnant par moment malgré pas mal d’ajouts, mais le plaisir de jouer est là.

note65



Titre : Resident Evil 2 / Bio Hazard 2
Année : 1998
Studio : Capcom
Editeur : Capcom
Genre : Survival Horror

Joué et testé sur : Playstation 1 et 3
Existe sur : Playstation, PC, Nintendo 64, Dreamcast, GameCube, Playstation 3
Support : un disque


Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

34 Comments

Add a Comment
  1. Je fais partie de ces rares personnes qui préfèrent le premier opus (et le 4). Ce 2ème volet est bien mais, je ne sais pas, j’avais trouvé qu’il manquait un petit truc. Peut-être l’aspect nouveauté qui n’était plus là…

  2. Objectivement, il est meilleur sur certains points. Lieux plus variés, aventure plus longue, de bons personnages, quelques moments épiques. Plus beaux aussi, un peu moins de gros polygones pour les personnages.
    Mais comme toi, je préfère de loin le 1 pour son ambiance chaude et chaleureuse (enfin, en terme de décors, quoi que dans le remake, moins chaud et chaleureux), et le 4, qui a renouvelé le genre et la saga.

    1. Ah ouais tu préfères le 1 ?
      Moi c’est le 3. Ensuite le 2. Et ensuite le 1.
      Même si techniquement le remake du 1 doit être mon préféré (mais pas le 1 original)
      Tiens à ce propos…je me demande ce qu’ils vont faire avec le double scénario dans le remake. Ce sera pareil ou il n’y aura qu’une seule version canon ?
      Je ne me souviens plus de la version que je préférais dans le 2. Leon/Claire ou Claire/Leon.

      1. Le 2, je ne l’ai fait qu’une fois, un seul scénario, je n’avais pas spécialement eu envie de faire le 2eme. Après, je ne suis pas un grand fan de la saga Resident Evil contrairement a beaucoup de monde. J’adore le 1, j’adore le 4, mais c’est à peu près tout. Le 2 était sympa, le 3 m’a laissé indifférent. Le code Veronica m’a vite gonflé, je ne l’ai même pas fini, tout comme le 0. J’avais refait le 1 via son remake sur Gamecube que j’avais adoré.

        Le 5, commencé mais aps fini. La maniabilité était immonde, ultra rigide et le jeu au final n’avait eu grace à mes yeux que via son mode coop. Mais là encore, on avait laissé tomber. Le 6, pas touché, ca ne m’interessait plus. Pareil pour les spin of.

  3. Après c’est sans doute car j’ai beaucoup plus fais le premier (entre l’original et le remake) que le 2, qui avec ses scénarios A et B, ses deux personnages, était plus long. Pour ça que j’ai quand même hâte de toucher au remake, je ne m’en souviens pas par coeur de l’original, comparé au 1 et 3 (et 4 evidemment vu que je l’ai fais dans tous les modes de difficultés sur PS2 puis refais sur PS3 et sur PS4).
    Techniquement oui on est d’accord, le remake du 1 est au top, et encore grandiose aujourd’hui. Les angles précalculés dans toute leur splendeur au final.
    Pour les différents scénarios du 2, j’attend de toucher au remake pour être sûr, car pas mal d’infos que j’ai lu disent “ils ont gardés les 2” et d’autres infos disent “ils ont mixés les 2”, donc au final, je sais pas du tout. Ont-ils gardés les deux en mixant ou bien il y aura des différences notables suivant qui on prend en premier? Mon avis arrivera relativement vite en tout cas, samedi je risque de le faire après le boulot avec des potes.

  4. Il y a des rumeurs comme quoi Capcom allait faire un remake du remake du premier…

    A ce stade je trouve ça abusé moi. Refaire les mêmes jeux tous les 10 ans…
    Je m’en fous que ce soit bien fait, ça devient une excuse pour ne plus proposer du nouveau.

  5. Oui j’ai entendu ça. Là ça m’intéresse beaucoup moins, la version Rebirth est déjà une version ultime du jeu original.
    Ce qui serait cool niveau Capcom, vu qu’ils sont un peu frileux, ce serait un remake pour le coup de Dino Crisis, si après ça pourrait relancer la licence car bon, arrêter la saga après le catastrophique troisième opus, c’est dommage.

    1. Ah je savais même pas qu’il y avait un Dino Crisis 3. Je n’ai joué qu’aux 2 premiers. Et je préfère le tout premier d’ailleurs. Le côté arcade plus bourrin du 2 est sympa mais au final un peu redondant.
      En tous cas le premier fait beaucoup plus flipper^^ (et il est difficile en plus, les dinos sont bien plus dangereux que les zombies de RE^^)
       
      Un remake de Dino Crisis ? Why not ?
      Le truc c’est qu’on peut toujours dire que les graphismes ont vieilli et refaire les jeux tous les 5 ans, mais c’est un peu facile aussi. A ce compte là, on peut arrêter de faire de nouveaux jeux et remaker ceux qui existent…
      Et puis les graphismes du Rebirth sont encore jolis aujourd’hui. Même si on peut toujours faire mieux, il ne s’agit plus de gros plygones alors faut pas pousser quoi…

    2. Pour moi en gros dès l’ère de la PS2, les jeux sont suffisemment jolis pour qu’il n’y ait pas de remake.
      Un remaster à la limite mais pas plus. La preuve ils ont resorti Onimusha en remaster, et ça reste joli.
      Silent Hill 2, pas besoin de remake non plus je trouve.
      Le tout premier Silent Hill à la limite, oui. En gros les jeux du début de la 3D, ça se comprend.

      1. Il y a eu un 3, exclu Xbox à l’époque, une catastrophe totale, un jeu bourrin comme le 2 mais avec une caméra ultra éloignée des personnages et totalement aux fraises, de nouveaux personnages pas intéressants. Le tout dans l’espace. Le seul truc bien, c’est que le jeu était hyper beau pour l’époque. Mais même si j’aime le 2 qui est fun, je préfère le premier aussi.

        J’ai joué deux petites heures au remake de Resident Evil 2 cet aprem, et pour le moment, j’aime beaucoup. C’est surprenant de voir à quel point il est axé survie et parfois punitif même en mode normal. Ce qui me fait evidemment super plaisir perso. Les zombies me font penser au dinosaures de Dino Crsis, même un peut être mortel parfois, ils sont solides et font mal, et possible de gaspiller pas mal de balles sur un malheureux ennemi, du coup faut bien se gérer et penser à qui éviter ou pas.

        Bref, Resident Evil Rebith n’a pas besoin lui de refonte ou autre, il est très bien comme il est actuellement déjà.

        Silent Hill, le 2 et 3 sont encore aujourd’hui limite les plus beaux de la licence, pas besoin de remakes, surtout qu’ils sont uniques. Mais bon vu la politique et la situation de Konami aujourd’hui, les chances que ça se remake sont nulles.

  6. En tous cas ils sont chiants Capcom avec leurs annonces^^ Je suis super impatient que RE4 et RE Rebirth arrivent sur Switch maintenant.
    Et si ça se trouve ça va leur prendre 8 mois.

    1. Qu’ils commencent à mettre le 2 qui vient de ressortir sur Switch deja ^_^

      1. ça, c’est pas prévu du tout je crois.
        Mais ils ont annoncé le 0, le rebirth et le 4.

        1. Ok parfait, y’a les 2 que j’aime vraiment ^_^

        2. Parce que tu as une Switch maintenant ?^^

          1. Bah oui, depuis le jour de sa sortie, pourquoi ?

            1. Ah bah je sais pas, t’en parlais pas, y’a pas de jeux switch chroniqués ici et donc je me suis dit que tu ne l’avais pas^^

              1. Je n’y joue pas beaucoup car je suis un joueur PC essentiellement. Je m’en sert surtout quand on va chez mes parents, quand on part en vacances,… Je n’ai finit par exemple que le Mario, le Zelda et le Xenoblades Chronicles 2. Les 2 premiers, je me sens incapable de les chroniquer. Je suis fan de Nintendo depuis toujours (la NES a été ma première console) mais je suis incapable de chroniquer leurs jeux que j’adore. Après, j’ai quelques autres jeux dessus, genre Diablo 3 (pas encore commencé, j’attends de le faire avec ma chérie), The Hollow ou encore le jeu de caisse genre Wipeout dont là tout de suite j’ai oublié le nom. Mais c’est surtout les 3 petits qui s’en servent et du coup on a aussi le Kirby, le rayman, le mario party,… ^_^

                Je n’ai plus beaucoup de temps de jeu et le temps de jeu que j’ai, je le consacre au PC. Problème, je joue souvent à des jeux très longs (les Divinity Original Sin) ou des jeux sans fin (World of Warcraft). Donc je fais peu de tests de jeux, mais 1 de temps en temps (Wasteland 2 actuellement en ligne, ou dans l’année 2018 des petits jeux indé genre The Quest ou Castlestorm) mais en general, ce sont des jeux que personne ou pas grand monde ne connait donc y’a pas de commentaires 😉

                1. Ok d’accord.
                  C’est marrant moi j’ai laché le PC au contraire. ça doute trop de pognon à maintenir et comme je me déplace pas mal avec j’ai opté pour un PC portable forcément moins puissant et pas adapté aux jeux. Donc je joue uniquement sur des consoles portables (Vita et Switch^^)
                   
                  Du coup j’ai : Bayonetta 1 & 2, RE Revelations 1 & 2, Kona, Battle Chasers, Outlast 2, Forgotton Anne (dont tu m’as parlé^^), Grim Fandango, Trine, Fear Effect Sedna, Megadrive collection, Dragon Ball FighterZ, Syberia 1 & 2, Shantae Half Genie hero et Attack on Titan 2.
                  Aucun jeu Nintendo en fait^^ (sauf Bayonetta qui a été repris à SEGA)

                2. Ah j’oublie Detention aussi, petit jeu indé d’horreur taïwanais très sympa.

                  1. Mon PC n’a pas été changé deuis 3 ans et demi et tout tourne hein. Bon, les derniers jeux, je peux pas mettre à fond mais ils tournent. Après, je ne joue quais plus à des jeux AAA, je m’interesse bien plus à la scène indé donc ca ne pose pas ed souci si mon PC n’est plus somplètement à jour.

                  2. Ok je vois. C’est sûr que ça doit aider.
                    Après moi j’achète toujours une console “en retard” en attendant de voir les jeux qui sortent dessus. Depuis que j’ai vu débarquer des jeux d’horreur + les Bayonetta + d’anciens jeux PC comme les Syberia que je voulais récupérer, Trine également, ben j’ai eu envie de choper la Switch. Il y a pas mal de jeux indé aussi et quelques AAA qui me tentent (comme le prochain Bayo)
                    Et puis je me suis vraiment habitué à jouer en mode portable^^ Certains s’en foutent mais ça me plait vraiment.
                     
                    En tous cas tu es assis sur de bons jeux toi déjà^^ J’ai beaucoup aimé Forgotton Anne et Battle Chasers. Je l’ai refait 2 fois de suite Battle Chasers. Et je ne suis pas lassé, je testerai certains persos que je n’ai pas utilisés un jour.

                    1. J’en suis à une 20aine d’heure de jeux le Battle Chaser pour le moment. J’aime beaucoup quoi que les combats ont un cpté répétitif à force. Heureusement que les donjons ne prennent pas 3h ^_^

                    2. Ah moi je m’en lasse pas des combats^^
                      Tu joues avec qui majoritairement ?
                      Les 3 premiers persos c’est l’équipe ultime pour le new game +, mais j’ai remplacé Garrison par Red Monika mais ils sont assez similaires. On augmente les chances de coup critique, pour Monika les dégats des malus (poison, feu) peuvent aussi faire des coups critiques, et niveau DPS ce sont les 2 persos les plus violents.
                      J’ai testé Alumon aussi, mais tu ne sais peut être pas encore qui c’est, c’est le dernier perso à te rejoindre. Si on l’oriente soins, il peut remplacer Calibretto.
                       
                      Knolan j’y arrive pas. Il peut tout faire, il est polyvalent, mais je trouve qu’il n’est jamais très bon nulle part en fait…

                    3. Ah tu as remarqué que les points de talent tu peux les enlever et les mettre ailleurs hein ?^^ C’est assez rare de pouvoir faire ça, mais tu ne finiras pas le jeu si tu ne prends pas les talents les plus couteux en récupérant des points sur les premiers talents utilisés au début qui deviennent assez inutiles (genre le “augmente truc de 2%…ça vaut que dalle en fin de jeu^^).

                    4. Le new game + est bien plus dur et beaucoup disent qu’on ne peut pas gérer sans prendre Gully, Callibretto et Garisson (voire Monika vu qu’ils sont assez similaires)
                      Je sais pas j’ai pas testé une autre équipe, mais en tous cas Gully est nécessaire pour encaisser les coups. Selon ses talents utilisés c’est un vrai tank qui permet aux autres de souffler en encaissant les coups^^
                      Callibretto pour soigner et virer les malus
                      Garrison ou Monika pour faire bien mal.
                       
                      Alumon à la place de Callibretto ça a marché aussi pour moi mais en mode de jeu normal, pas en new game +
                       
                      C’est bourré de trucs cachés partout aussi. T’as aidé un mec dans un cercueil dans le premier dongeon ? Si tu l’aides, ça déclenche un boss caché dans le 4eme dongeon. Et c’est aussi nécessaire pour trouver les ingrédients d’une arme ultime^^
                      Enfin bon j’arrête. Mais je me suis bien éclaté moi.
                      Au pire les dongeons tu peux les refaire pour débloquer les trucs oubliés.

                  3. En tous cas RE4 est tout pourri sur PC, le portage était une catastrophe. ça va me faire plaisir qu’il sorte sur Switch.

                    1. Oula oula oula ^_^ Alors je joue avec les 3 persos de base. J’aime pas bien le changement à vrai dire donc ca sera sans doute ceux que je garderai jusqu’a la fin du jeu. Le New Game+, y’a peu de chance que je le fasse, je ne finis que rarement un jeu plusieurs fois et quand je le fais, c’est quand c’est un de mes jeux cultes (Zelda 3, Dungeon Keeper 2 par exemple).

                      Non, je n’avais pas vu qu’on pouvait virer les points de talents, et ca m’interesse de savoir comment on fait car effectivement, il y en a certains que j’ai pris et j’aimerais bien els dégager maintenant que j’en ai débloqué des nouveaux.

                      Je monte ma team de 3 un peu comme ça effectivement, Gully en tank un poil agressif, Calibretto en heal et Garrison en gros bourin des familles. Pour l’instnat, je ne rencontre pas de difficulté particulière, si ce n’est certains boss (le slime dans les egouts) qui pour le moment me foutent dehors, mais je reviendrai dans 1 ou 2 niveaux pour leurs mettre la deculottée de leur vie ^_^

                      Après, même si je le trouve très chouette, je me suis rendu compte que je préfère les RPG occitentaux que les RPG au concept très JRPG. Par exemple Divinity Original Sin 1/2, Wasteland 2, Pillars of Eternity 1/2, Tyranny,… Seul Wasteland 2 est ressoti sur Switch

                    2. Bah tu re clic sur les talents que tu as choisi pour les enlever^^
                      Tu risques d’en voir des difficultés si tu ne changes pas tes talents.
                       
                      Ah…fais gaffe au malus appelé Destin. C’est un truc que lance les bourreaux, des ennemis dangereux. ça t’enlève 80 ou 90% de ta vie au bout de 4 tours. Donc en gros si t’es pas au top ça te one shot tous tes persos. Et ce putain d’ennemi te spamme ce truc parfois. Faut vraiment se purifier avant le 4eme tour. Je te le dis parce que j’ai mis quelques temps à piger que ça te tuait au bout de 4 tours. Et je me faisais exploser par ce foutu malus (le boss de fin l’utilise aussi, mais sur un seul perso à la fois)
                      Les bourreaux te lancent ce malus sur tes 3 persos à la fois. Sérieux c’est le pire mob ce mec. Et c’est même pas un boss.

                    3. Pense bien à aller voir la maitresse des bêtes dans le village. Il y a les détails sur les boss cachés dans l’onglet “chasses”^^ (et des récompenses une fois ces ennemis tués)
                      ça donne pas mal d’XP de s’occuper de ces boss. Le slime des égouts en fait partie mais c’est à peine le 2eme je crois. Il y en a d’autres.
                       
                      Je suis resté avec la team de base un moment puis j’ai changé Garrison avec Monika. C’est quasiment pareil en fait. Sauf qu’elle a pas mal de dégats basés sur les malus (poison, etc) et elle fait très mal aussi^^
                       
                      Bon désolé, mais au cas ou t’aurais pas remarqué, moi j’ai vraiment bien aimé le jeu^^
                      Souvent les Final Fantasy j’aime bien mais je n’y rejoue pas avant 1 an ou un truc du genre. Et je trouve souvent les combats plus chiants dans les FF. Surtout qu’en plus les ennemis très faibles continuent de t’attaquer et tu perds du temps dans des combats tout pourris. Là j’ai apprécié que sur la map, les ennemis à bas level ne t’attaquent même plus. De toutes façons ça ne donne plus d’XP donc tant mieux^^

                    4. Oui oui, je suis allé la voir, mais les 2 premiers boss qu’elle me donne, je les avais trouvé avant d’aller la voir (j’explore partout dans ce genre de jeux de toute façon). Et pour les talents, je regarderai mais il me semble que j’avais deja tester de recliquer dessus lol. J’ai du merder ^_^

                    5. Ouais c’est important de fouiller^^
                      Dans les dongeons il y a parfois des trucs aléatoires. mais si tu ne veux pas les refaire, je te conseillerai surtout de retourner dans le premier dongeon pour libérer un mec dans un sarcophage. Certes on sent bien que ça va être un ennemi, mais ça te crée un boss dans le 4eme dongeon et ce serait dommage de passer à côté. Surtout qu’il donne un ingrédient pour l’arme ultime de Gully vers la fin.
                       
                      Pour les persos sinon, je dirais que Alumon peut se substituer à Calibretto, Monika à Garrison. Les persos uniques sont Gully et Knolan. L’ennui c’est que…je trouve que Knolan n’est bon en rien^^ Ou alors il faut attendre la fin mais du coup j’ai pas kiffé du tout de jouer avec lui. Et Gully est quasi indispensable, je n’arrive pas à me passer de ses capacités de tank.

                    6. D’ailleurs le slime des égouts, ils sont gentils sur le nom parce que pour moi, vu la couleur, c’est littéralement un tas de merde^^
                       
                      Il me fait penser au tas de merde de Conker’s bad fur day sur N64.

  7. ah, et pour info, même si je ne chronique pas forcement de jeux Switch, certains que je chronique sont sortis sur Switch, genre celui en ligne en ce moment, WASTELAND 2 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *