[Films] The Toxic Avenger Part III: The Last Temptation Of Toxie, de Loyd Kaufman et Michael Hertz (1989)


Quand Claire, l’amie aveugle de Toxic Avenger, a une chance de retrouver la vue, le justicier décide de trouver un moyen de rassembler l’argent nécessaire à l’opération pour la chirurgie.


Avis de John Roch :
À la fin du premier montage de Toxic Avenger 2, Lloyd Kaufman a un petit problème : son film fait quatre heures ! C’est sa femme qui lui suggère alors de couper son métrage en deux. Et quelque part, on la remercie, puisque devant le faiblard deuxième épisode, et les restes qui constituent ce troisième d’une nullité abyssale, le voir en une seule et même entité aurait tenu de l’épreuve mentale. Le monde n’était pas prêt pour ça, DarkSideReviews non plus, et nous ne sommes pas prêt de crier au #releasetheKaufmancut de sitôt.

Sorti neuf mois après son prédécesseur, The Toxic Avenger 3 est donc un film entièrement créé sur une table de montage, dont Kaufman réussit à tirer un semblant d’histoire. À son retour du Japon, Toxie replonge dans la dépression. Claire, de son coté, a une chance de retrouver la vue. L’opération étant coûteuse, Toxie se met à la recherche d’un emploi, et par la force des chose se fait embaucher par L’Apocalypse Inc. qu’il avait chassé de Tromaville, avec laquelle il passe sans le savoir un pacte avec le diable.

Si l’histoire tient la route, en revanche scénaristiquement c’est un vrai bordel. Les scènes s’enchaînent sans véritable cohérence par rapport au film précédent. Si on observe attentivement ce qui se déroule sous nos yeux, la première heure de The Toxic Avenger 3 se passe avant The Toxic Avenger 2, tandis que la dernière demi heure se passe après. Ce qui ne poserait pas tant de problème que ça si il se passait quelque chose, car à mettre tout le coté gore et comique dans le second opus, il ne reste plus rien pour le troisième, qui n’est qu’une succession de scènes d’exposition. Le rythme en pâtit sérieusement et The Toxic Avenger 3 en devient chiant comme la mort.

Reste à sauver le début du film : l’assaut d’un vidéo club indépendant par les trois frères Warner Brothers : Columbia, MGM et Paramount. Une très belle occasion pour Lloyd Kaufman de dénoncer la disparition des indépendants face aux grande chaînes de vidéo clubs. Et la fin où le boss de L’Apocalypse Inc se transforme en Belzébuth du pauvre et soumet à Toxie une série d’épreuves inutilement mises en scène sous la forme d’un jeu vidéo.

LES PLUSLES MOINS
♥ la scène du vidéo club
♥ Peut se révéler intéressant pour les monteurs en herbe.
⊗ Un film désolant
⊗ Plus de gore, ni d’humour
⊗ Un montage à la ramasse
Toxic Avenger 2 et 3 auraient gagné en qualité si ils avaient été monté dans l’ordre. En l’état, cette troisième aventure de Toxie conclut ce qui était alors une trilogie d’une triste manière.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Mark Torgl a été approché pour revenir dans le rôle de Melvin, il déclina l’offre à cause du salaire.
• La scène du vidéo club n’a pas été tourné en studio, mais dans un vrai vidéo club.


Titre : The Toxic Avenger part III: The Last Temptation of Toxie
Année : 1989
Durée : 1h22
Origine : U.S.A
Genre : The Toxic Avenger 2, part 2
Réalisateur : Michael Hertz, Lloyd Kaufman
Scénario : Lloyd Kaufman, Joe Ritter

Acteurs : Ron Fazio, John Altamura, Phoebe Legere, Rick Collins, Lisa Gaye, Jessica Dublin, Tsutomu Sekine, Michael J. Kaplan

 The Toxic Avenger Part III: The Last Temptation of Toxie (1989) on IMDb


John Roch
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rick
Administrateur
2 octobre 2020 5:15

Le fameux, il est enfin là. Bon, tout ce que tu dis ne me fera définitivement pas revoir la bête noire de la saga. Comme quoi, même les mauvaises blagues devraient rester courtes ! J’ai souvenir en effet d’un film peu intéressant, peu palpitant, peu gore, et ça me suffit pour un souvenir d’il y a bien 15 ou 20 ans.

Cherycok
Administrateur
2 octobre 2020 12:02

Quand je regarde les images, je me rends compte que je n’ai absolument aucun souvenir de ce film tellement il m’avait laissé indifférent. Voilà, c’est pas plus mal dans un sens. Contrairement au 4ème opus qui lui est génial et dont je me souviens encore de plein de choses plus de 15 ans après le visionnage