[Film] Tyler Rake, de Sam Hargrave (2020)


Tyler Rake est un mercenaire intrépide qui travaille dans l’ombre. Alors qu’il n’a plus rien à perdre, il est chargé par un puissant caïd mafieux, pour l’heure incarcéré, de sauver son fils qui a été enlevé. Mais dans le milieu glauque de la pègre, où se côtoient marchands d’armes et narcotrafiquants, la mission ultra-périlleuse de Rake frôle l’impossible. Et la vie du mercenaire et du jeune garçon risque d’en être bouleversée à jamais…


Avis de Cherycok :
S’il y a bien une production Netflix qui était sur toutes les lèvres ces dernières semaines, c’est bien Extraction, rebaptisée chez nous pour on ne sait quelle raison Tyler Rake. Avec ses 65M$US, il donnerait une leçon en matière de scènes d’action à tous ces gros blockbusters dépassant allègrement les 200M$Us de budget. Et pour quelqu’un comme moi, qui a facilement tendance à déprimer devant la bouillie visuelle qu’on nous sort ces dernières années, un film comme Tyler Rake, si ce qui est dit est vrai, pourrait me redonner foi en ce cinéma d’action que je croyais perdu. Un cinéma d’action où c’est le réalisateur qui fait le boulot et pas le monteur, où on n’a pas les yeux qui pleurent car un simple coup de poing est décomposé en quatre plans successifs ultra rapides. Bref, je croyais en Tyler Rake, et j’ai eu raison !

Alors c’est certain, Tyler Rake ne brille pas par son scénario ultra convenu ni par son originalité. Tout a déjà été vu et revu et il n’est pas difficile de prévoir ce qu’il va se passer. On est devant l’histoire d’un groupe de mercenaires ultra efficaces, plus particulièrement d’un de ses effectifs, le torturé Tyler Drake, qui va être embauché pour sauver un enfant. Un des gros barons de la drogue d’Inde s’est fait enlever son fils par son homologue bangladais, et il est hors de question pour lui de laisser cet affront impuni. Tyler Rake et ses potes se retrouvent donc au Bangladesh, mais la mission ne va pas se passer comme prévu. Très rapidement, les différentes issues disponibles se réduisent drastiquement, et il va être compliqué de sortir indemne de ce sauvetage. Et puis il y a cette histoire de passé douloureux, de rédemption, bla bla bla… Ouais non, on ne va pas s’attarder sur l’histoire et les enjeux scénaristiques de Tyler Rake car il n’y aurait pas matière à écrire plus de choses. Par contre, en termes de mise en scène et de scènes d’action, là ça vaut son pesant de cacahuètes. Mais on n’y reviendra plus tard.
Produit par les frères Russo (Avengers 3 et 4, Captain America 3), Tyler Rake est le premier long métrage de Sam Hargrave. Ce nom ne vous dit sans doute rien, mais le bonhomme a œuvré en tant que coordinateur des cascades sur de très nombreux films hollywoodiens, tels que les derniers Marvel et autres DC (Thor Ragnarok, Civil War, Avengers ¾, Suicide Squad, Deadpool 2), la saga Hunger Games, Atomic Blonde, Grimsby, Lone Ranger ou encore Hansel & Gretel. Il s’agit de l’adaptation du comic book « Ciudad » de Ande Parks, Joe Russo, Anthony Russo, Fernando Leon Gonzalez et Eric Skillman. Lorsque j’écris ces lignes, il s’agit du plus gros succès Netflix. L’engouement a été tel que Joe Russo a été engagé très rapidement pour écrire un 2ème volet.

Tyler Rake compense son classicisme par une grande efficacité. Le film de Sam Hardgrave n’ennuie jamais et ses scènes d’action sont tout bonnement excellentes. Il va faire en sorte d’en mettre plein la vue en utilisant le moins possible de CGI, en faisant faire de vraies cascades aux acteurs, en privilégiant les longs plans plutôt qu’un montage ultra cut. Le résultat à l’écran est assez impressionnant. Il fait le choix de la lisibilité, de la vraie explosion, de l’odeur de la poudre et du bruit du pneu qui crisse. J’en veux pour preuve cette scène d’action en (faux) plan séquence de 11min30 qui en met juste plein les mirettes. Si toutes les scènes d’actions de blockbusters hollywoodiens pouvaient être de ce calibre, il y a fort à parier que certains recommenceraient à s’y intéresser. Les cascadeurs ou chorégraphes qui se mettent à la réalisation aux USA sont de plus en plus nombreux (à Hong Kong, ça fait bien longtemps que c’est le cas), et force est de constater que, au moins visuellement, ça a de la gueule. On est dans quelque chose de bien bourrin, ultra violent, voire sanglant par moment, pas toujours très réaliste (les mecs avec 5 balles dans le buffet qui continuent de se foutre sur la gueule). Mais une chose est sûre, le résultat a quelque chose de jouissif. D’autant plus que Chris Hemsworth (Thor) est très bon dans son rôle, et que son jeune acolyte Rudhraksh Jaiswal (The Tenant, Kosha) est très crédible. Dommage que la belle Golshifteh Farahani (Pirates des Caraïbes 5, Mensonges d’Etat) soit sous-exploitée et que la relation de son personnage avec celui de Tyler Rake ne soit pas développée. Mais sait-on jamais, peut-être dans le 2ème opus…

LES PLUSLES MOINS
♥ La mise en scène efficace
♥ Un Chris Hemsworth badass
♥ Les scènes d’action
♥ Le rythme
⊗ Scénario vu et revu
⊗ Prévisible de bout en bout
Tyler Rake est une bonne grosse série B bien bourrine sur laquelle on passe un très bon moment. Il n’y a clairement pas matière à faire travailler les méninges, mais dans le genre divertissement d’action ultra efficace, il se pose là.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Un 2ème film est d’ores et déjà prévu. Ecrit par Joe Russo, ce dernier a annoncé qu’ils en étaient aux étapes préliminaires pour déterminer quelle sera l’histoire. Avec sa fin ouverte, ils n’ont pas encore décidé s’il s’agira d’une séquelle ou d’une préquelle.
• Le film a été tourné en Inde, à Ahmedabad, et le public était complètement hystérique à l’idée de voir Chris Hemsworth. Certains fans sont restés plantés sur place pas moins de 15 heures en espérant apercevoir l’acteur.
• Le plan séquence de 11min30 est donc un faux plan séquence. Le réalisateur va profiter de passages de la caméra sur un sac à dos, sur une porte de voiture, sur un mur, pour faire des « coupes invisibles ». Cela reste néanmoins très impressionnant à voir car cela a dû malgré tout être compliqué à tourner. De l’aveu même de Chris Hemsworth, toutes les scènes ont été tournées entre 5 et 15 fois.


Titre : Tyler Rake / Extraction
Année : 2020
Durée : 1h56
Origine : U.S.A / Inde
Genre : Action qui dépote
Réalisateur : Sam Hargrave
Scénario : Joe Russo, Anthony Russo, Ande Parks

Acteurs : Chris Hemsworth, Rudhraksh Jaiswal, Randeep Hooda, Pankaj Tripathi, David Harbour, Sam Hargrave, Marc Donato, Golshifteh Farahani

 Tyler Rake (2020) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Éditeur
20 mai 2020 13:27

Même avis que toi ce film met tout le monde d’accord, Pour faire un peut de poésie je dirais que c’est du John Wick avec des couilles.
Ca ma étonné de voir Golshifteh Farahani ici la dernier-né fois que je l’avais vu c’était dans Paterson de Jarmusch et avant dans des films Iranien comme le très bon My Sweet Pepper Land.

Faze
Faze
Reply to  Cherycok
22 mai 2020 0:13

Ah bah voila , je me rappelle à présent quel film j’ai oublié de regarder lors de mon jour de repos …

Et si en plus Fero confirme que c’est du bon , alors y’a plus d’excuse !
Promis demain il y passe.

Faze
Faze
26 mai 2020 22:35

En effet vous aviez raison , un bon film , qui évite pas les clichés du genre , mais un très bon rythme , des acteurs qui font le taf ( découverte de Randeep Hooda pour ma part , chouette rôle de bad guy malgré lui) et des séquences avec meurtres d’enfants !! (Le gamin balancé du toit par l’homme de main … ok tout le monde peut y passer dans ce film)

Et cette scène en (faux) plan séquence qui commence en course poursuite et qui finit en baston mano à mano … wow belle maîtrise formelle de Sam Hagrave! (Qui d’ailleurs joue le rôle de Gaetan , le collègue sniper de Chris Hemsworth)

Une bonne petite péloche .
7/10

Faze
Faze
Reply to  Faze
28 mai 2020 23:11

Ah oui j’oubliais LE point qui m’a déplu : ce tout dernier plan quand le gamin sort de la piscine.
C’est un peu trahir tout le parcours de rédemption du héro , surtout pour un film qui se voulait radical.
Mais bon , les frères Russo (oui oui les mêmes derrière les avengers) se sont dit que se laisser une porte ouvert pour une éventuelle suite était un bon plan (financier).

Dommage …

Feroner
Éditeur
Reply to  Cherycok
29 mai 2020 12:59

Pareil j’ai pas aimé ce dernier plan, j’aime pas les fausses morts de personnages.
Surtout que juste avant on a Farahani en femme fatale a tomber c’était parfait comme fin.
Vu le succès et cette fin ouverte je suis sur qu’il y aura une fin.

Feroner
Éditeur
Reply to  Feroner
29 mai 2020 13:00

Une suite pas une fin

Faze
Faze
Reply to  Cherycok
29 mai 2020 22:42

Fero est un homme qui à du goût ! 🙂

Chery > je suis pas spécialement fan des préquelles , mais niveau cohérence ce coup ci je vois que cette option.
En plus , si c’est un préquelle ça permettrait de développer les relations entre Rake et Farahani et ces collègues mercenaires vu en début de film.

Après je suis pas les Russo brothers , et vu le hold up monumental qu’ils ont fait avec the avengers je suppose qu’ils ont carte blanche pour en faire ce qu’ils veulent.