[Film] Stretch, de Joe Carnahan (2014)


Quand un chauffeur de limousine réalise qu’il ne lui reste plus qu’une nuit pour se procurer l’argent dont il a besoin pour rembourser une énorme dette, c’est la panique : le voilà prêt à tout pour trouver la somme. Cette nuit-là, il a pour client un milliardaire reclus doué de bien étranges appétits. Qu’importe : le chauffeur fera tout pour satisfaire ses moindres désirs. Plus la nuit avance, plus ils font des rencontres dangereuses. Il se pourrait bien que ce curieux client soit son dernier…


Avis de Cherycok :
Avec son petit budget d’à peine 5M$US et son absence de tête d’affiche réellement connue, Stretch est passé complètement inaperçu lors de sa sortie en 2014. Réalisé par Joe Carnahan, qui avait déjà pondu des films tels que Narc (2002), Mi$e à Prix (2006), L’Agence Tous Risques (2010), ou encore Le Territoire des Loups (2011) (et prochainement le remake du The Raid de Gareth Evans), Stretch ne mérite clairement pas l’anonymat dans lequel il est immédiatement tombé. Bien qu’imparfait à cause par exemple d’un côté parfois un peu brouillon, il n’en demeure pas moins un petit film fun, assez drôle, parfait pour un divertissement léger et pas prise de tête un soir de grosse fatigue. Mais attention à son affiche reprenant allègrement celle du Chute Libre de Joel Schumacher (paix à son âme), Stretch propose son ambiance déjantée bien à lui.

Stretch, c’est l’histoire d’un pauvre gars, Kevin Brzyzowski, à qui la chance ne sourit jamais et qui va accumuler les mésaventures. Chauffeur de limousine sans le sou à cause d’une dette de jeu de 6000$US qu’il n’arrive pas à rembourser, il n’a désormais plus qu’une nuit pour trouver la somme et la rendre à des mexicains prêts à le transformer en tacos. Les pourboires pas des plus élevés des stars qu’il transporte ne risquent pas de beaucoup l’aider mais, lorsqu’on lui demande de récupérer un client un peu particulier et aux as, il voit là l’occasion de se faire un maximum d’argent. Le problème, c’est que ce client déjanté ne semble pas très net, et Kevin Brzyzowski est persuadé qu’il trempe dans des affaires louches. Mais qu’importe, il n’a pas envie de finir découpé en petits cubes et va faire tout ce que son client lui demande. Mais survivra-t-il à cette nuit hautement improbable et dangereuse ? Rien n’est moins sûr…
Produit par Jason Blum (via sa société Blumhouse) et distribué par Universal, Stretch est un film qui ne révolutionne rien. Mais nous sommes en présence d’un pur divertissement un brin barré, souvent loufoque, où le fun prime, et sur lequel on ne s’ennuie pas une seconde grâce à un rythme bien nerveux. A mi-chemin entre la comédie, le film d’action et le film halluciné façon Las Vegas Parano, on va prendre un malin plaisir à suivre les mésaventures souvent improbables de ce pauvre chauffeur de limousine qui va enchainer merde sur merde, tout en arrivant malgré tout à chaque fois à tenir la barre. Le film va s’amuser à aller dans le farfelue et le bordélique grâce à des personnages hauts en couleurs, souvent déjantés, et des situations cocasses.

L’intrigue de Stretch pourra paraitre brouillonne tant ce dernier a parfois tendance à partir dans tous les sens. On a l’impression que le réalisateur, avec son petit budget, a voulu malgré tout se faire plaisir. Tout le casting semble s’amuser et, pour le coup, nous avec. Les divers cameos du film ne se prennent pas au sérieux. Que ce soit Ray Liotta et son air toujours énervé, Norman Reedus et son arbalète de The Walking Dead, Randy Couture et son accoutrement improbable ou encore David Hasselhoff et son monologue hilarant sur son passé de sauveteur à Malibu, tous jouent à fond la carte du second degré. Patrick Wilson, qui interprète le pauvre héros, semble parfaitement à son aise et change de registre après de nombreux rôles dans des productions horrifiques telles que la saga des Conjuring ou des Insidous. C’est un excellent acteur et il va rendre son personnage immédiatement sympathique. Chris Pine (Star Trek, Wonder Woman), bien que fun au début, part par contre un peu trop dans le too much. Mais tous vont nous balancer des dialogues savoureux qu’on aurait pu trouver dans un Tarantino de la belle époque. La mise en scène de Joe Carnahan est très bonne, le réalisateur ayant déjà prouvé qu’il était loin d’être un manche. C’est parfois un peu « fou fou » à cause de ce côté très dynamique, mais visuellement son film a de la gueule même s’il n’arrive pas tout le temps à cacher son manque de budget évident. Mais on passe un bon moment, c’est certain, et c’est bien ça le principal non ?

LES PLUSLES MOINS
♥ Un Patrick Wilson excellent
♥ Chouette mise en scène
♥ Les cameos déjantés
♥ Léger et fun
⊗ Pas assez trash
⊗ Un peu brouillon
Stretch n’est ni une comédie hilarante, ni un film d’action qui nous scotche à l’écran. Il ne part pas non plus à fond dans des délires hallucinés comme ont pu le faire avant lui certains films sur la drogue. Mais il arrive pourtant à mixer ces trois genres de manière parfaitement homogène et le résultat est sincèrement des plus agréables. Un chouette petit film comme on dit.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Même si de prime abord, le poster du film pourrait faire penser à celui de Chute Libre (1993), il ressemble surtout étonnement à celui du film de Hong Kong « Taxi Hunter » (1993) de Herman Yau, jusque dans les vêtements que le personnage sur la jaquette porte.
• L’acteur Chris Pine n’est pas crédité au générique alors qu’il tient dans le film un des rôles principaux.
• Randy Couture a rencontré sa petite amie Mindy Robinson sur le tournage du film, lors de la scène d’arrivée de Jovi.
• Alors qu’il était prévu pour sortir au cinéma, Universal n’a plus souhaité distribuer le film sur les écrans américains, pensant qu’il ne trouverait pas son public, préférant une sortie direct to video. Il sortira finalement en VOD, dans un premier temps sur iTunes et Amazon, puis quelques jours après sur les autres plateformes.


Titre : Stretch
Année : 2014
Durée : 1h34
Origine : U.S.A
Genre : Quand le sort s’acharne
Réalisateur : Joe Carnahan
Scénario : Joe Carnahan, Jerry Corley

Acteurs : Patrick Wilson, Ed Helms, Chris Pine, James Badge Dale, Jessica Alba, Ray Liotta, Shaun White, David Hasselhoff, Ban Bray, Randy Couture, Norman Reedus

 Stretch (2014) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
DAV
DAV
25 juin 2020 5:40

super film vraiment sympa

Oli
28 juin 2020 15:03

On l’a loué ce soir. On a détesté. Navrant de bout en bout. Un supplice. Difficile de croire que c’est le réal derrière NARC et THE GREY qui a réalisé ça…