[Film] Spectral, de Nic Mathieu (2016)

En pleine guerre Moldave, un groupe de soldats de l’armée US est porté disparu mystérieusement. L’armée fait appel à un ingénieur de la défense pour analyser les vidéos retransmises qui est envoyé sur le terrain avec un groupe de soldats des Forces Spéciales afin de retrouver des survivants et prendre des vidéos supplémentaires. Ils sont alors confrontés à une menace inconnue plus terrible que les insurgés et doivent tout faire pour l’empêcher de se propager.


Avis de Cherycok :
Lorsque Netflix se met au gros budget, ça donne Spectral, premier film d’un certain Nic Mathieu, également scénariste, film de guerre façon La Chute du Faucon Noir mixé à du surnaturel, sorte de croisement entre la saga de jeu Gears of Wars et Aliens. Un film aux allures de série B friquée dans le sens où Spectral va à l’essentiel en termes d’action, et il le fait bien ! Mais lorsqu’on s’y intéresse de plus près, on se rend compte que cette bobine n’est pas réellement made in Netflix. En effet, au départ, le film est produit par Legendary et Universal. Tourné en Bulgarie durant tout le mois d’aout 2014, la post production se termine fin aout 2015 pour une sortie un an plus tard. Mais on ne sait pour quelles raisons, peut-être à cause du flop au box-office du blockbuster Warcraft, Universal décide de transférer les droits à Netflix qui s’empresse de sortir la bobine au plus vite, y voyant sans doute l’occasion de se placer dans le film à gros budget et concurrencer les salles de cinéma après plusieurs sorties bien plus modestes. Et quand on voit le résultat des plus réussis, les interrogations sur ce « transfert » sont encore plus grandes. Mais bon, le film est sorti un peu partout dans le monde, et si vous cherchez un film d’action mâtiné de SF qui envoie bien, vous allez être servis.

Pas de gros suspense, une mise en place du scénario des plus classiques, Spectral va tout miser sur l’efficacité. Un film simple, sans fioriture, un peu comme ces films d’action de la belle époque des 80’s / 90’s (du moins en ce qui me concerne ^_^), qui apporte un certain vent de fraicheur à l’heure où tout semble formaté par les standards hollywoodiens.
Spectral nous met directement dans le bain : une ambiance apocalyptique, des décors bruts, des couleurs ternes, et une sortie de spectre qui va tuer un marine surarmé en lui fonçant dessus. Et d’entrée de jeu, on remarque le soin apporté à la réalisation. Visuellement, ça en jette, avec de très beaux plans, des filtres classieux, et des effets numériques qui donnent vie à des scènes de guerre qui ont méchamment de la gueule. C’est Weta Workshop, la boîte de Peter Jackson, qui est derrière les SFX et le design des armes futuristes. Un gage de qualité qui se ressent à chaque seconde d’autant que les scènes d’action sont très lisibles et montées intelligemment. Les ralentis sont bien dosés, sans abus, et lorsqu’ils sont utilisés, ils donnent encore plus de force à ces attaques de spectres qui ont eux aussi visuellement la classe. L’ambiance générale du film fait d’ailleurs très jeu vidéo (d’où la comparaison avec Gears of War), et la soundtrack signée Junkie XL (BO de Mad Max Fury Road, Deadpool, Batman Vs Superman) donne souvent à l’ensemble des sonorités épiques. Tout ça est des plus généreux pour l’amateur d’action qui envoie du bois et, une fois n’est pas coutume dans ce genre de productions, pas de propagande pro-américain !

Certains regretteront l’absence de grosse tête d’affiche, surtout pour un film avec un budget confortable. Et c’est vrai que mis à part James Badge Dale (Les Infiltrés, les séries Rubicon, 24h Chrono et The Pacific), le reste du casting sera complètement méconnu du plus grand nombre. Ce n’est pas plus mal et cela évite le syndrome World War Z et l’omniprésence de l’acteur star dans tous les plans. D’autant qu’ici, le jeu d’acteur est des plus convaincant, aussi bien dans les premiers rôles que chez les figurants.
Néanmoins, tout n’est pas rose au pays de Spectral et quelques fâcheux petits problèmes viennent apporter de l’ombre à un tableau pourtant des plus sympathiques. Tout d’abord, on pourra regretter la redondance des décors. L’action se situe dans une ville quasi déserte, et il est vrai que si on enlève le final, tout se ressemble un petit peu. Le passage dans le bunker vient apporter un peu de nouveauté mais avouons que cela n’a rien de bien sexy. Le film ne s’emmerde parfois pas non plus avec la vraisemblance de certaines scènes. Certaines idées du scénario sont un peu trop « faciles » comme par exemple le Dr Clyne qui d’un coup sait ce qu’il faut faire pour tuer les spectres, et les voilà qui se mettent à construire des armes à plasma avec les trois bouts de ficelle qu’ils trouvent dans un bunker de réfugiés, des armes ultra sophistiquées, le tout en une seule nuit (le tout avec une explication scientifique à la mords-moi-le-nœud). Macguyver est de retour ! Aussi, et là je mets en gros un [SPOILER ALERT !!!], la mort du petit garçon était complétement inutile, tout juste là pour apporter un aspect dramatique à la chose, et n’ayant absolument aucune conséquence sur le reste du métrage [FIN SPOILER ALERT !!!].

LES PLUSLES MOINS
♥ L’action
♥ Les effets spéciaux
♥ L’ambiance générale
⊗ De grosses ficelles
Spectral est un excellent divertissement. Un film visuellement abouti, certes non exempt de défauts, qui nous balance à la gueule des scènes d’action impressionnantes. Un très bon film popcorn.



Titre : Spectral
Année : 2016
Durée : 1h48
Origine : U.S.A
Genre : C’est la guerre mon Colonel !
Réalisateur : Nic Mathieu
Scénario : Ian Fried, Nic Mathieu

Acteurs : James Badge Dale, Clayne Crawford, Emily Mortimer, Max Martini, Bruce Greenwood, Ryan Robbins, Ursula Parker, Cory Hardrict, Gonzalo Menendez

 Spectral (2016) on IMDb


























Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

2 Comments

Add a Comment
  1. Pas sûr que ce soit ma tasse de thé ce film. Je suis passé plusieurs fois devant sur Netflix sans trop me poser de questions et sans même lire le synopsis, mais au final ça a l’air d’être un divertissement plutôt sympa ^^

  2. Comme je disais sur la page FB du site : Le film risque de diviser je pense, car au fond ce n’est pas très original. Mais j’ai retrouvé des scènes d’action pas cut, ou y’a un vrai travail de mise en scène derrière, et pas un truc ou tout est fait au montage. Puis sincèrement, ca a visuellement de la gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *