[Film] Space Babes From Outer Space, de Brian K. Williams (2017)


Après avoir essayé d’échapper à leurs ennemis jurés, les « Scrotes », trois jeunes et jolies femmes de l’espace se retrouvent coincées sur Terre après que leur vaisseau soit tombé en panne d’énergie. Lorsqu’elles s’aperçoivent que l’envie sexuelle des terriens peut recharger leur vaisseau, elles acceptent l’aide d’un fermier célibataire et partent emmagasiner de l’énergie dans le club de striptease local. Mais les « Scrotes » ont suivi leur piste et ne tardent pas également à arriver sur Terre…


Avis de Cherycok :
Ne me demandez pas comment je suis tombé sur ce film, je ne le sais même pas moi-même. Des fois je m’égare sur des sites obscurs de petites productions. Mais si, vous savez, ces films fauchés faits avec 3 bouts de scotchs, parfois réalisés avec amour, parfois pas du tout … Avec des acteurs que personne ne connait et des actrices prêtes à tout pour se faire remarquer … Où les boobs sont légions afin d’attirer l’ado boutonneux en plein crise d’hormones. Eh bien parfois, allez savoir pourquoi, je tente ma chance. Parce que la jaquette annonce un truc fun. Ou parce que le titre vaut à lui tout seul son pesant de cacahuètes. Je sais que je vais le regretter hein, mais je me lance corps et âme dans ce que j’espère être une bobine fun, ou au moins rigolote. Alors voilà, je suis tombé sur Space Babes From Outer Space. Je l’ai regardé. Et même que c’était bien moisi. Mais au moins y’avait du boobs. Plein de boobs. Et des trucs funs aussi. Enfin pas trop, mais quelques-uns malgré tout. Mais bon, c’était pourri quand même…

Comme parfois de nos jours avec ce genre de petite production, Space Babes From Outer Space est le fruit d’un financement participatif réussi via la plateforme de crowdfunding Indiegogo. Enfin, pas tout à fait. Disons que le film avait déjà été tourné et le financement participatif a permis de le sortir en bluray dans une magnifique édition double disque à la jaquette sentant bon les films de SF de seconde zone des années 80 et signée par le trio d’actrices principales. Une édition réservée à ceux qu’on appelle les backers (ceux qui ont aidé la campagne de financement participatif), le public aura droit à une édition plus classique. Bref, quoi qu’il en soit, si on devait définir Space Babes From Outer Space, ça serait un peu comme si des films tels que Galaxina (1980, William Sachs), The Lost Empire (1983, Jim Wynorski), Star Slammer : La prison des étoiles (1986, Fred Olen Ray) ou encore Vicious Lips (1986, Albert Pyun) avaient croisé la route de Troma. Le résultat est sans appel. Space Babes From Outer Space est un film volontairement immature, ridicule, trash, rempli de boobs, qui se veut résolument fun, et réservé à la gente masculine qui aime bien voir de la demoiselle la tétine à l’air.
Alors on pourrait se dire que « ouais, encore un film où la femme n’est là que pour montrer ses nibards, un truc de machos où la femme est reléguée au rang d’objet sexuel » et tout le tralala… Eh bien pas du tout. Alors oui, il y a beaucoup de plans, voire de très gros plans sur des décolletés, des fesses, des boobs, des boobs qui se balancent (pas de nu en full frontal), sauf que le scénario de Space Babes From Outer Space a été écrit et co-produit non pas par une femme, mais par trois femmes. De plus, la position de la femme dans le film, outre les petits rôles qui ne sont là que pour montrer des boobs (du moins au début), est placée bien au-dessus que celle des hommes qui sont réduis ici à un simple outil pour récupérer du carburant pour le vaisseau spatial de notre trio d’héroïnes, vivant elles-mêmes dans une planète au régime matriarcal. Oui, malgré les apparences, Space Babes From Outer Space est un film féministe, qui l’eut cru !

Et donc, pour l’amateur de bisseries remplies de boobs et d’effets trashs, est-ce que le film marche ? Eh bien… non. Alors, soyons honnête, il y a des choses très funs. L’histoire en elle-même par exemple, complètement what the fuck, surtout lorsque le film nous le présente comme une histoire racontée par un papy à son petit fils pour l’endormir. Il y a les nombreux boobs et les plans les mettant en valeur qui, pour tout homme hétérosexuel normalement constitué, sont toujours agréables à voir. Il y a les deux extraterrestres, sorte de mix entre un scrotum et… et autre chose d’indéfinissable, tellement dégueulasses qu’ils en deviennent géniaux. Et puis il y a les nombreux trucs qui se veulent résolument funs et qui, au final, ne le sont pas du tout. En effet, le film veut tellement parfois aller dans le nawak (et il fait fort là-dessus) que ça en devient souvent gênant. Il tente d’aller dans le trash, avec du pipi, de la lactation, du vomi, de l’éjaculation extraterrestre (‘they juzzed themselves to death ! »), mais la sauce ne prend pas du tout. Et pourtant, je suis un adepte de ce genre d’humour trash/déviant. Le pire étant cette scène interminable de repas de famille, tournée façon sitcom (avec rires enregistrés) qui essaie d’aller dans l’humour absurde. Mais ça ne fonctionne pas, ce n’est même pas fun, et le sentiment qu’on ressent à ce moment là se situe entre l’incompréhension et la honte.
Contrairement aux SFX pourris et au jeu d’acteurs limite limite, on ne peut même pas mettre ça sur le compte du tout petit budget du film. Quand ce n’est pas marrant, même au 4ème voire 5ème degré, et bien ce n’est pas marrant.

LES PLUSLES MOINS
♥ Quelques rares scènes funs
♥ Le côté Bis / Z assumé
⊗ Le trash ne fonctionne pas
⊗ L’humour non plus
⊗ Des moments gênants
⊗ Le jeu des acteurs
Space Babes From Outer Space se définit comme une « Sci-Fi Sex Comedy », ce qu’il est dans l’absolu. Mais lorsque dans une comédie, la partie comédie ne fonctionne pas, le métrage est immédiatement bancal. Et ici, malgré quelques moments funs, l’ensemble se rate lamentablement.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Les participants du financement participatif de Space Babes From Outer Spaces ont eu, en plus de l’édition double bluray dédicacée par les trois actrices principales, l’opportunité d’avoir leur nom dans le générique de fin et sur IMDB. De plus, ils auront un accès gratuit sur Vimeo pour voir les précédents films des demoiselles : Plank Face (2016) et Harvest Lake (2016)


Titre : Space Babes From Outer Space
Année : 2017
Durée : 1h21
Origine : U.S.A
Genre : Des boobs par-ci, des boobs par-là
Réalisateur : Brian K. Williams
Scénario : Ellie Church, Brian Papandrea, Allison Maier

Acteurs : Ellie Church, Brian Papandrea, allison Maier, Alyss Winkler, Josh Arnold, Jason Hignite, Jason Crowe, Lucretia Lynn, Susan M. Martin, Sadie Tate

 Space Babes from Outer Space (2017) on IMDb


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *