[Film] Rampage – Hors de Contrôle, de Brad Peyton (2018)


Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu’avec les singes. Pas étonnant qu’il se soit pris d’affection pour George, adorable gorille d’une intelligence hors du commun, dont il s’occupe depuis sa naissance. Mais suite à une expérience génétique catastrophique, George se métamorphose en monstre incontrôlable. Et il n’est pas le seul puisque d’autres animaux se transforment en prédateurs enragés aux quatre coins du pays, détruisant tout sur leur passage. Okoye décide alors de travailler d’arrache-pied avec une généticienne pour mettre au point un antidote. Pourront-ils à temps empêcher la planète d’être ravagée ?


Avis de Cherycok :
J’ai des amis très joueurs qui aiment bien me lancer des défis. Et j’ai des amis qui savent très bien que les blockbusters et moi, on n’est pas les meilleurs amis du monde. Après avoir fièrement rempli il y a plusieurs mois un « Je te défie de regarder Gods of Egypt et d’en faire une critique ! », on m’avait laissé un petit temps de répit histoire que mon cerveau et mes yeux arrivent à récupérer de ce naufrage nanardesque aux couleurs improbables. Mais les fourbes étaient en train de préparer un plan machiavélique et rapidement surgit de nulle part, lors d’une soirée barbecue arrosée, un « Je te défie de regarder Independence Day 2 et d’en faire une critique ! ». Mais là, ce n’était pas possible, c’était au-dessus de mes forces tant le premier fut une expérience assez insoutenable lors de sa sortie au cinéma. Du coup, lorsqu’il y a quelques semaines, je reçois par surprise un « Je te défie de regarder Rampage et d’en faire une critique ! », je ne pouvais pas me défiler. C’est vrai quoi, pour qui j’allais passer, pour un mec capable de s’enfiler jusqu’à l’écœurement du navet avec des requins à moult têtes mais incapable de se tenter la dernière grosse production avec Dwayne « The Rock » Johnson ? En tant qu’aventurier intrépide du cinéma, je devais réagir. Me voilà donc en train d’écrire sur Rampage – Hors de Contrôle. Brrrrr, ça fait peur !

Pour ceux qui ne le sauraient pas, le nouveau film de Brad Peyton (San Andreas, Voyage au Centre de la Terre 2) est l’adaptation du jeu d’arcade de 1986 du même nom, Rampage, sorti également sur plein d’autres supports tels que Commodore 64, NES, Atari 2600 ou encore Master System. D’autres jeux de la série, Rampage Total Destruction, Rampage World Tour, Rampage Though Time, sont sortis sur d’autres consoles telles que la Gamecube, la PS1, la Wii ou la PS2. Le principe est simple, le jeu, jouable jusqu’à trois, vous met dans la peau d’un monstre géant avec lequel vous allez détruire des villes en repoussant les forces militaires et en mangeant quelques humains histoire de vous refaire une santé. Culte chez nos amis ricains, ces jeux ont tous une chose en commun : ils sont tous bien moisis du derche. Pour ceux qui ne connaitraient pas, voici à quoi ça ressemble :

Voilà voilà… Clairement, on tape dans le nanar du jeu vidéo. Avec tous les jeux vidéo qui existent, on en vient à se demander pourquoi avoir choisi celui-là. Est-ce parce que toutes les adaptations de jeux vidéo sont moisies (à quelque chose près) ? Ce qui leur permettrait de se dédouaner en cas d’échec en avançant que ce n’est pas leur faute mais parce que le matériau de départ était déjà un bien bel étron ? Je fabule, je fabule, mais la question se pose réellement. Et pire que ça, on leur donne 120M$US pour adapter un mauvais jeu. A Hollywood, on n’a plus d’idée, mais on a visiblement du pognon à plus savoir quoi en faire. Bref… Et le scénario dans tout ça ? Parce que le jeu faisait preuve de vide intersidéral à ce niveau-là : trois monstres créés à partir d’humains mutants, vont passer leur temps à défoncer du building, à balancer des gnons à des hélicos ou des avions, à piétiner des tanks telles de vulgaires fourmis et à manger des petits humains pour remonter leur vie. Les producteurs ont estimé que ce n’était pas suffisant alors on essaie d’y raccrocher de vrais faits scientifiques en faisant référence au système CRISPR qui visait à modifier le code génétique d’un organisme afin de soigner des maladies telles que le cancer. Sans doute qu’une idée de départ crétine se devait d’être contrebalancée par un truc intelligent, pour faire style, alors qu’il aurait été si simple et sans doute bien plus fun d’assumer ce postulat de départ de monstres qui cassent du building dans la joie et la bonne humeur.

Ce n’est pas que Rampage – Hors de Contrôle n’est pas bon. Bon, il n’est pas très bon, mais son gros problème, c’est qu’il se prend trop au sérieux. On a constamment cette impression qu’il a envie de partir en cacahuète, mais il ne le fait malheureusement jamais. Alors oui, il y a des gags mais ils ne fonctionnent pas réellement. Oui, il y a de la punchline bien badass et bien con mais elles ne font pas naturelles. On a vraiment cette impression dérangeante que le film a juste envie de copier ses homologues blockbusters des années 80/90 et leurs punchlines mythiques de Stallone, Bruce Willis et autres Schwarzy, mais la sauce ne prend pas. Et ce qui est bien avec les bandes annonces d’aujourd’hui, c’est qu’elles sont déjà toutes dedans ! Du coup, si vous vous êtes marrés trois fois en regardant le trailer, vous vous marrerez… trois fois dans le film. C’est bien fait quand même hein ?
Rampage a l’avantage d’être court et plutôt rythmé. 1h39 si on enlève le générique de fin. On ne s’ennuie pas, et c’est toujours ça de pris ! Soyons honnête, c’est d’ailleurs le seul truc à prendre. Mais que voulez-vous, les temps sont durs au pays du blockbuster et on se contente de peu. On ne pourra pas se nourrir du scénario, il est inexistant. Les acteurs ? Dans l’absolu, ils ne servent pas à grand-chose étant donné que ce sont les animaux géants les vedettes du film. Alors les animaux géants qui cassent tout ? A la limite… Certaines scènes de destruction ont belle allure. Mais avec un budget de 120M$US, on aurait pu s’attendre à quelque chose de plus abouti, plus particulièrement au niveau de George, le gorille albinos (pourquoi albinos d’ailleurs puisqu’il ne l’est pas dans le jeu vidéo, le mystère plane encore). Malgré les gros efforts de motion capture, on a parfois cette impression de flottement dans le décor lorsqu’il se met à courir.

LES PLUSLES MOINS
♥ Mise en scène correcte
♥ Quelques bonnes scènes
⊗ Pourquoi adapter ce jeu ?
⊗ Personnages transparents
⊗ CGI pas toujours au top
⊗ Sans saveur
Rampage Hors de Contrôle est l’exemple même du blockbuster sans surprise, sans saveur, sans émotion, sans cerveau. Avec son rythme soutenu et ses parfois belles scènes de destruction, il arrivera néanmoins à divertir les spectateurs les plus indulgents adeptes de ce genre de cinéma popcorn. Mais il était prévisible qu’adapter un nanar du jeu vidéo n’allait pas avoir pour résultante d’engendrer un bon film.



Titre : Rampage – Hors de Contrôle
Année : 2018
Durée : 1h48
Origine : U.S.A
Genre : Grosses bébêtes
Réalisateur : Brad Peyton
Scénario : Ryan Engle, Carlton Cuse

Acteurs : Dwayne Johnson, Naomie Harris, Malin Akerman, Jeffrey Dean Morgan, Jake Lacy, Joe Manganiello, Marley Shelton, P.J. Byrne, Demetrius Grosse, Jack Quaid

 Rampage - Hors de contrôle (2018) on IMDb












Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

19 Comments

Add a Comment
  1. En fait, pour avoir une chance de tenir la route, ce genre de film ne doit surtout pas se prendre au sérieux mais doit plutôt manier un second degré décomplexé et salvateur ! (enfin moi je vois les choses comme ça !)
    Un peu comme dans le “Infestation” de Kyle Rankin (2008) avec son invasion d’insectes géants particulièrement sympathique et bien décalée !
    En plus le film fait revivre l’esprit et l’ambiance des films de monstres et de bébêtes géantes des années 50 (genre “Tarantula” et consort)

    Ici, ce Rampage se prend apparemment trop au sérieux..et pour ça, il faut un scénario crédible et en béton…sinon ça ne marche pas !

    Pour en revenir aux jeux vidéo Rampage, en plus des versions que tu cites, il y a eu aussi les “King of the Monsters” qui étaient en gros la “suite” des jeux Rampage, sauf que là, c’était des jeux de fight à la Street Fighter avec des bastons de monstres géants (Godzilla, King-Kong, Mothra..)
    Et on détruisait les villes tout en se tatanant à coups de pattes, de queue, mais aussi en se lançant à la tronche des trains et des bateaux chopés dans le décor ! Rigolo !

    Bref, ce “Rampage” me laisse un peu tiède..
    Je crois que je préfère encore me remettre un bon “Gamera” ou “Gorgo” !

  2. Excellent Infestation. JE mettrais aussi Arac Attack dans le lot ^_^

    Pour les jeux, je citais surtout ceux dont s’inspirait le film, des creatures qui cassent tout dans une ville. Les King of Monsters sont effectivement dans un genre différents. Et à choisir, je preferais ces derniers, même s’ils n’étaient pas fameux non plus…

  3. Pas étonné du tout d’apprendre que tu as aimé “Infestation” mon cher Cherycok !
    Et oui, Arac Attack est clairement du même tonneau !
    Le film préféré des arachnophobes ! (avec Arachnophobie aussi !)

    1. Bah le film est mega fun, ne se prend pas au sérieux, l’ambiance est cool. Les SFX sont moyens mais on sent bien que le mec a fait du mieux qu’il pouvait avec le budget qui lui était alloué. C’est généreux, c’est fun, c’est pour moi l’exemple même d’un bon divertissement.

  4. Tout à fait !
    Kyle Rankin et son équipe ont fait un sacré beau boulot malgré le petit budget dont le film a bénéficié !
    Les SFX mèlent habilement les effets old-school et les CGI pour un résultat plutôt agréable à l’œil !
    Et même si les personnages ont un côté stéréotypé, ils sont attachants, en grande partie grâce à leur traitement très décalé et 2d degré !
    Pour sûr un divertissement de qualité doublé d’un bel hommage aux films S.F des 50’s !

    1. Le Night of the Living Deb n’était par contre pas terrible, je ne sais pas si tu l’as vu : https://www.darksidereviews.com/film-night-of-the-living-deb-de-kyle-rankin-2015/

  5. Un jeu où s’affronte King Kong et Godzilla en pleine ville, c’est un vrai plaisir coupable pour moi ^^

    1. C’est quand même bien moisi comme jeu lol

  6. Hey pti denis ! Ça fait plaisir de te lire !
    C’est vrai que “King of the Monsters” était un jeu sympa (je ne l’ai connu qu’en borne d’Arcade) qui permettait de faire s’affronter des monstres prétenduement rivaux au cinéma au beau milieu de villes qui finissaient en terrains vagues !
    C’était fun mais le concept était vite limité..
    Mais, un chouette souvenir de jeu d’Arcade de mon adolescence quand-même !

  7. Le concept aurait pu aboutir à un bien meilleur jeu, mais ça me divertit quand j’ai envie de défoncer Godzilla avec King Kong!!

  8. Alors moi en ce moment mon cerveau a une sécurité : dès que c’est trop mauvais il se met en mode dégradé… du coup rampage j’ai dormi au bout de 20 minutes 😉
    Ouais je sais, j’ai de la chance ☺️

  9. Rampage, un bon film pour une petite sieste !
    Iris approved ! 😉
    Ça fait plaisir de te recroiser dans les coms Dame Iris !

  10. Non mais en plus le rythme du film est bon en plus (il est très court), juste elle a le flair pour sentir quand c’est pas bon. Bon, même si c’est arrivé qu’elle s’endorme au debut car ca ne bouge pas beaucoup et que la fin est bien ^_^

  11. Il dure quand même presque 2h !
    Bon oui, 1h30 sans le générique donc ouais, une durée moyenne ou “standard” on va dire.
    (enfin pour moi, très court, c’est plutôt 1h20..après c’est une question de point de vue j’imagine.)

  12. Euh il fait 1h38 si tu enlève le generique. Pour moi, 1h30 c’est très court maintenant vu que la durée moyenne des films est plus proche des 2h maintenant que des 1h30 comme il y a 20 ans

  13. Merci Paga! oui c’est un peu chaud en ce moment niveau taff! et quand je rentre bah voilà, Rampage est le type de bouse idéale pour forcer ton cerveau à s’endormir lol

  14. Tiens c’est bizarre, j’ai trouvé le film sympatoche.
    Je suis peut être bizarre^^
    Bon j’aurais pas mis 10 hein, mais un petit 6 quand même.
    CGI pas top ? Alors…oui ça pourrait être mieux, mais j’ai été tout de même surpris de voir que les bestioles sont plus convaincantes que certains effets des franchises Marvel ou DC…qui coutent bien plus chers.

    Je n’ai pas non plus trouvé que le film se prenait au sérieux. Tout est couillon et kitsch, jusqu’aux vilains, les blagues du gorille.

    Bon après je veux pas me lancer dans un débat sur ce genre de films hein, ça ne mérite pas mon temps^^ Et je n’ai pas trouvé ça génial non plus. Mais sympa.
    Le build up du croco est sympa aussi. On ne le voit pas avant la fin.

    Enfin bon…j’étais peut être dans un bon jour^^

  15. Bon après avec les monstres géants qui pètent des trucs…je suis faible j’avoue^^ Je trouve souvent ça sympa.
    Alors que les robots géants, rien à carrer ! J’avais pas aimé Pacific Rim.
    Tiens bah Pacific Rim…ça se voulait un hommage à ce type de film et tout…mais tous les persos étaient clichés, il y avait le discours patriotique du leader militaire, le bisou au coucher de soleil, tout ça…
    Mais euh…c’est pas en disant qu’on fait un hommage aux clichés que ça devient moins cliché. Je m’étais fait chier ! Et ça se prenait au sérieux.

    Limite je préfère un film con qui se prend pas au sérieux.

  16. Moi c’est pareil que toi pour les robots, mais j’inclue également les gros monstres qui pètent tout. Ca ne m’a jamais fait délirer. Je crois que dès que c’est géant, ca me pose un souci ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *