[Film] La Vierge Mise à Nu Par Ses Prétendants, de Hong Sang-Soo (2000)


Soo-jung semble sortir avec son patron. Mais le jour où celui-ci lui présente son jeune ami Jae-hoon, une étrange liaison va subitement naître et les unir. Soo-jung va néanmoins persister à se refuser à ses deux prétendants : elle serait toujours vierge.


Avis de Oli :
Toujours aussi patients, toujours aussi savants : les films de Hong Sang-soo sont ainsi faits. Presque parfaits. Le réalisateur sud-coréen signe ici son troisième long métrage, et sa troisième grande réussite. Un peu moins désenchanté que les films précédents, LA VIERGE MISE A NU PAR SES PRETENDANTS est à prendre comme un difficile mais sincère cri d’amour, qui aura mis tant de temps à percer qu’il ne sera poussé qu’en toute fin de film. Le titre original reprend d’ailleurs cet instant, si beau, si touchant. Regrettons simplement que les distributeurs français n’aient pas cru bon de se le réapproprier.

Une nouvelle fois, Hong Sang-soo adopte un ton cru (qui rend ses scènes d’amour si réelles) et très fin à la fois : une intelligence dans la science du comportement humain qui a peu d’égal dans le cinéma contemporain, et que l’on pourrait alors (peut-être et avec de gros guillemets)  » comparer  » à Ozu qui s’était rendu maître en la matière, mais dans un tout autre style (après tout l’ordinaire a toujours été, pour ces deux hommes, la principale source de leur imaginaire). Pour illustrer ces histoires d’amours, d’échecs, de vie et d’espoirs, Hong Sang-soo fait preuve, comme à son habitude, d’une maîtrise technique à toute épreuve : depuis ses cadrages si envoûtants, n’hésitant pas à temporiser là où d’autres s’amuseraient à emballer le récit, jusqu’au montage et ces prises de risque narratives de tous les instants, Hong Sang-soo transforme chacun de ses nouveaux longs métrages en une expérience unique.

Immersif au possible, LA VIERGE MISE A NU PAR SES PRETENDANTS nous plonge, deux heures durant, dans les doutes, les désirs et les douleurs d’une jeune femme. De ses amants aussi. D’une richesse inouïe, le film de Hong Sang-soo brosse ainsi trois portraits, trois différentes expériences de la vie. Il nous explique également comment, suivant les points de vue ou les aspirations de chacun, peuvent se nouer ou se briser des destins. On s’aperçoit alors que selon ces détails, tous ces petits riens qui font notre quotidien, notre mémoire ne retient que ce dont elle veut bien se souvenir. Sélective au possible, elle ne fait sienne que ce qui la flatte, l’intéresse, tout ce qui fait qu’elle respire.

LES PLUS LES MOINS
♥ Beau et touchant
♥ Le ton cru
♥ Techniquement maitrisé
⊗ …
Aussi profond sur la forme que sur le fond, le tout auréolé d’une direction d’acteurs époustouflante, LA VIERGE MISE A NU PAR SES PRETENDANTS est un film tout simplement immanquable. Oui, avec Hong Sang-soo le cinéma est intelligent et beau.



Titre : La Vierge Mise à Nu Par Ses Prétendants / 오! 수정
Année : 2000
Durée : 2h06
Origine : Corée du Sud
Genre : Drame
Réalisateur : Hong Sang-Soo
Scénario : Hong Sang-Soo

Acteurs : Mun Seong-Kun, Lee Eun-Ju, Cho Won-Hee, Han Myeong-Gu, Jeong Ho-Bong, Lee Hwang-Ui, Jeong Bo-Seok, Kim Yeong-Dae, Ryeon Cho, Song Mi-Jung

 La vierge mise à nu par ses prétendants (2000) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Oli

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments