[Film] Jumanji, de Jake Kasdan (2017)


Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…


Avis de Cherycok :
Je fais partie de ces quelques rares hérétiques qui n’ont pas vu Jumanji (1995) de Joe Johnston avec Robin Williams. Bouh !!! Le nul !!! Honte à moi peut-être, mais les critiques plutôt mitigées que j’avais pu lire à l’époque sur les magazines (vous savez, les machins en papier que plus personne n’achète) m’avaient plutôt refroidi. Je m’étais dit que je le verrais un jour et puis… Et puis comme plein d’autres films pour lesquels on se dit ça, il est passé finalement à la trappe et, 25 ans après, ce classique du cinéma d’aventures manque toujours à ma « culture » cinématographique. Heureusement, Hollywood est là pour nous faire une suite/remake/reboot car c’est la mode. Et nous voilà donc, ma femme, mes enfants et moi, devant ce Jumanji version 2.0. Sans moyens de comparaison qui pourraient fausser mon jugement donc, et sans apriori car j’aime beaucoup Dwayne Johnson et Jack Black. Au final, ce Jumanji version 2017 est un chouette divertissement familial, suffisamment fun pour amuser petits et grands.

Ce Jumanji reprend le principe de celui de 1995 mais le renverse. Ici, ce n’est pas la jungle qui envahi le monde réel, mais les héros qui sont envoyés dans la jungle. En cette période du tout numérique, point de jeu de société ici, le Jumanji est un jeu vidéo. Et oui, bienvenue dans l’ère 2.0 ! Nos quatre héros, des personnages volontairement tous plus clichés les uns que les autres, vont se retrouver à l’intérieur d’un jeu vidéo, dans des personnages qui sont à l’opposé de ce qu’ils sont dans la vraie vie. Le geek gringalet fan de jeux vidéo va incarner un aventurier tout en muscles, la jeune fille introvertie se retrouve dans le corps d’un clone de Lara Croft, le grand black sportif va devenir un black haut comme trois pommes qui fera office de porteur de sac à dos, et la belle blonde superficielle dans la peau d’un homme bedonnant spécialiste de cartographie. Quand les clichés se confrontent à d’autres clichés. Bien entendu, tout ceci n’est là que pour amener du fun et des situations bien cocasses. Quoi qu’il en soit, nos héros sont bloqués dans le jeu vidéo Jumanji. La seule façon qu’ils ont de s’en sortir, c’est de finir le jeu vidéo et de remettre en place l’œil de la Statue Jaguar, une énorme émeraude magique que leur confie un PNJ (personnage non joueur) en leur expliquant leur mission. Mais attention, le terrible méchant Russel Van Pelt, accompagné de ses nombreux sbires, cherche lui aussi à mettre la main sur la pierre qui lui donne des pouvoirs immenses. Et ils n’ont que trois vies. S’ils les perdent, ils resteront à jamais coincés dans Jumanji !
Les péripéties seront nombreuses, surtout que la jungle hostile avec ses animaux sauvages, ses cascades, ses précipices, ses villages peu amicaux, ses énigmes mystérieuses et des méchants très méchants qui en veulent à leur vie ! Mais bien entendu, tout ici tourne autour d’un seul et unique mot : FUN. Et c’est vrai que c’est fun.

Soyons clairs, ce nouvel opus de Jumanji ne va rien révolutionner dans le genre film d‘aventures rigolo. Certains sont déjà passés par là avec panache. Mais néanmoins, avec son budget confortable d’environ 100M$US, le film va essayer par tous les moyens de divertir son public, et au final y arriver haut la main. Les acteurs, bien conscients du ton léger du film, vont s’en donner à cœur joie et jouer à fond la carte de l’autodérision. Le personnage interprété par Dwayne Johnson (Fast & Furious, No Pain No Gain) va beaucoup parler de sa musculature parfaite ; celui de Jack Black va évoquer plusieurs fois ses problèmes de surcharge pondérale. De manière générale, l’humour fonctionne bien. Rien de bien fin ici, soyons clairs là-dessus, mais de l’humour bon enfant et de nombreuses références en tout genre, que ce soit au Cinéma (au film original), ou au jeu vidéo (Twisted Metal, Brutal Legend, Uncharted, Street Fighter V, …). On se marre des péripéties parfois rocambolesques de nos héros, bloqués dans des avatars en total décalage avec ce qu’ils sont réellement. La tension n’est que peu palpable tant le film ne joue pas dans ce créneau là, mais on s’attache très vite aux personnages malgré les facilités évidentes dans leur changement de mentalité au fur et à mesure qu’il leur arrive des choses.
En termes de mise en scène, le film s’en sort avec les honneurs. La photographie réussie met bien en valeur les nombreux paysages de l’île Oahu à Hawaï. Même les décors fabriqués, et installés sur place (le tunnel piégé, la grosse statue de jaguar, la cabane), ne font pas trop kitch et se fondent bien dans la masse. Seuls certains CGI foireux viennent gâcher un peu le tableau. Les jaguars semblent parfois sortir d’une bobine The Asylum, la scène en hélicoptère avec les rhinocéros sonne faux du début à la fin, et celle de chute libre lors du final est simplement moche. Mais ne boudons pas notre plaisir, ce Jumanji cuvée 2017 réussit ce qu’il entreprend : nous divertir. Et c’est déjà bien non ?

LES PLUSLES MOINS
♥ Des gags qui fonctionnent
♥ Un casting excellent
♥ Bon mix humour / aventures
⊗ Des CGI parfois foireux
⊗ N’invente rien
Malgré quelques défauts comme des CGI pas toujours au top, Jumanji : Bienvenue dans la Jungle est un divertissement réussi. C’est léger, fun, pas prise de tête, plutôt bien emballé, le genre de blockbuster parfait pour passer un bon moment en famille.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Les clins d’œil au film original sont nombreux. Par exemple, les statues recouvertes de végétation ont le même design que les pièces du jeu de société du film original. La cabane dans laquelle le personnage de Alex vit dans le jeu est celle que celui du personnage de Robin Williams dans le film original a dû construire durant les années où il est resté coincé dans le jeu puisque son nom y est gravé.
• Jack Black a avoué lors de plusieurs interviews avoir pris énormément de plaisir à jouer une jeune fille de 16 ans, obsédée par son apparence, bloquée dans le corps d’un homme quarantenaire en surpoids. Cela lui a permis d’énormément improviser dans certaines scènes (lorsqu’il apprend à flirter à l’autre personnage féminin), chose qu’il adore faire lorsqu’il tourne un film.
• Le film a rencontré un joli succès un peu partout dans le monde. Une suite est sortie en 2019, Jumanji Next Level, avec le même casting. Même si de moins bonne qualité, cette suite sera également un succès.
• Jack Black est un habitué des tournages dans la jungle puisqu’on l’a déjà vu dans King Kong (2005) et Tonnerres sous les Tropiques (2008). Pareil pour Dwayne Johnson qui avait déjà tourné le très fun Bienvenue dans la Jungle (2003) et qui va tourner dans le très prochain Jungle Cruise (2020) pour Disney.


Titre : Jumanji : Bienvenue dans la Jungle
Année : 2017
Durée : 1h59
Origine : U.S.A
Genre : Quand l’aventure va, tout va
Réalisateur : Jake Kasdan
Scénario : Chris McKenna, Erik Sommers

Acteurs : Dwayne Johnson, Kevin Hart, Jack Black, Karen Gillan, Rhys Darby, Bobby Cannavale, Nick Jonas, Alex Wolff, Ser’Darius Blain, Madison Iseman

 Jumanji: Bienvenue dans la jungle (2017) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rick
Administrateur
11 janvier 2020 5:15

Bon tu m’as convaincu, je vais essayer de me faire la bête ce weekend ^^ Avis bientôt donc.

Feroner
Éditeur
11 janvier 2020 11:30

Alors la ce film ça à été une très bonne surprise à la base j’avais pas l’intention de le voir et comme toi j’ai pas vu l’original.
Je me suis marré tout le film il y a quelques bonne scènes d’action ca a de la gueule, très bon divertissement, faut quand même ce taper le début atroce mais nécessaire.
La suite je sais pas je le sent pas trop ca risque de tout gâcher.

Matt
Matt
11 janvier 2020 15:27

Je l’ai vu au ciné à l’époque avec un pote. On se faisait souvent des films de “rocksploitation” pour rigoler.
Et en effet c’était sympa.
Le concept des vies multiples dans un jeu vidéo permet d’ailleurs quelques gags bien violents avec des morts^^ (même si ce n’est pas gore)
Bon par contre j’ai du mal avec Kevin Hart franchement. Je le trouve pas drôle ce mec.

Matt
Matt
11 janvier 2020 15:30

Tiens d’ailleurs je me souviens que j’aimais bien le premier Jumanji petit, mais il n’a pas super réputation en fait.
Du coup j’ai peur de le revoir parce que bon…quand on est petit on est con, on aime des films de merde des fois^^
Je n’ose donc pas revoir le premier Jumanji…

Rick
Administrateur
12 janvier 2020 17:25

Vu à l’instant avec ma mère. C’était en effet bien sympa, même si la première demi-heure m’a fait peur. Même l’arrivée dans le jeu n’était pas folle pour moi. Il a fallut que les choses se bougent pour que je trouve le film bien divertissant, car là le côté aventures mais les gags également se sont enchainés, avec un Dwayne Johnson qui comme souvent aime s’amuser. Bons, les jaguars en CGI sont bien moches, mais rien de finalement trop mauvais dans le sens où ils sont dans un jeux vidéo, donc ça colle. Même si ça reste moche 😀

L’original, je l’avais vu à sa sortie au cinéma, bien aimé à l’époque. Revu des années plus tard, c’était déjà moins fun, mais divertissant malgré tout.

Faze
Faze
13 janvier 2020 0:18

Haha vu ce matin également , les grands esprits se rencontrent.

Vu l’original à sa sortie en vhs avec mes potes , très fun mais déjà des animeaux foireux en cgi.

Pour ce remake , c’est du gros divertissement gentil et assez familiale mais qui dispose d’une ambiance fun et zéro prise de tête.
Kevin Hart m’agace pas outre mesure car j’ai été élevé au stand up des Richard Pryor , Eddie Murphy et autres Chris Tucker.
C’est plus Jack Black que je trouve habituellement horripilant (même si le bonhomme à l’air super sympa et cultivé dans la vie) , toujours dans un surjeu excessif.
Mais ce coup ci ça passe crème , faut dire il incarne quand même une ado égocentrique dans le corps d’un vieux scientifique grassouillet.
Et ce bon vieux Dwayne … malgré ses choix de carrières plus que douteux comment ne pas éprouvé de la sympathie pour le bonhomme ?

Bref comme tout le monde , j’ai passé un bon moment et je trouve la réactualisation du film plutôt bien vu et dans l’air du temps.

Faze
Faze
Reply to  Faze
13 janvier 2020 0:23

Ps : aaaaah j’allais oublier les jaguars … euh … suis je le seul à avoir tiqué sur le fait qu’une meute de jaguars au galop fait le même bruit qu’un troupeau de gnou !! (Les jaguars n’ont pas de sabots à ma connaissance)

Faze
Faze
Reply to  Cherycok
13 janvier 2020 17:15

Haha , en plus c’est pas con ce que tu dis.
Autant certains cgi mal foutu ne m’ont pas fait sortir car c’est justement un jeux vidéo , autant niveau sonore ma suspension d’incrédulité à apparement des limites plus vite atteinte ! :p

Rick
Administrateur
13 janvier 2020 14:26

J’y repensais ce matin et j’ai conseillé le film à une collègue pour le voir avec ses enfants. En y repensant, j’avais un sourire avec quelques scènes à la con (la technique de drague de Jack Black, le coup de gâteau en point faible, et pour une raison que j’ignore, le coup de l’écureuil m’a fait avoir un fou rire pendant le film).

Oli
22 janvier 2020 15:48

Le JUMANJI avec Robin Williams est exceptionnel. Et je pèse mes mots. C’est fun, drôle, touchant, rythmé, bien joué, plein d’idées… avec un super réal. Et je ne dis pas ça par nostalgie. Je l’ai découvert pour la première fois il y a 5 ou 6 ans. Déjà revu deux fois depuis.

Faze
Faze
Reply to  Oli
23 janvier 2020 22:32

Pas vu depuis au moins 15 ans mais entièrement d’accord avec Oli.

Et par curiosité je me suis fait la fiche technique et quelques surprises comme le fait que c’était la «petite» Kirsten Dunst qui jouait la grande soeur ou que le réa soit Joe Johnston. (Un réa qui à bercé mon enfance / adolescense avec ses Rocketeer , Chérie j’ai rétréci les gosses et le film dont on parle ici)

D’ailleurs Chery , tu devrais tenter le coup avec tes enfants , je suis sûr que ça psserait bien !

matt
matt
25 avril 2020 22:56

Ayé j’ai revu le premier Jumanji. C’est vrai que c’est plutôt chouette^^ Le film n’a pas trop mal vieilli. Je ne sais pas trop pourquoi il est souvent considéré comme un film naze.
Bon les CGI ont pris un coup de vieux, mais j’ai vu pire.
Les singes sont particulièrement laids et semblent sortir d’un cartoon, mais d’autres effets passent mieux.