[Film] Infini, de Shane Abbess (2015)

Une équipe de sauvetage est transportée à travers l’espace au 23e siècle dans une colonie minière pour sauver le seul survivant d’une catastrophe biologique. Durant cette mission, ils trouvent une arme redoutable qui doit frapper la Terre une heure plus tard.


Avis de Cherycok :
Infini est un film de SF australien à petit budget qui se traine une réputation pas très glorieuse sur la toile. Il n’y a qu’à lire les nombreux commentaires négatifs et sa basse note sur Allociné pour s’en rendre compte. Oui, je sais, ce n’est pas une référence mais ca brasse tout de même pas mal de monde et ça permet d’avoir un avis à peu près général de la chose. Pourtant, après visionnage, Infini n’est pas si catastrophique que ça. Mieux encore, malgré un final qui ne plaira pas à tout le monde, c’est même une chouette petite bobine à mi chemin entre le huis-clos dans l’espace et le survival. Des questions se posent alors. Est-ce que le grand public est tellement abreuvé de gros blockbusters remplis d’effets spéciaux qu’un petit film bien plus modeste et terre à terre leur parait bien naze ? Est-ce que les gens s’attendaient à un clone d’Alien et que pour le coup ils ont forcément été déçus ? Voilà plusieurs films que ce genre d’interrogation me trotte dans la tête. Parce qu’Infini n’est certainement pas le film du siècle, nous sommes d’accord là-dessus, mais il tient quand même la route et fait clairement le job.

[SPOILERS INSIDE] Nous sommes d’accord, Infini emprunte à pas mal de vieux films de SF cultes, que ce soit Alien donc, Event Horizon, ou même The Thing pour son coté « Est-il infecté ? Ne l’est-il pas ? ». Pourtant, le film trouve rapidement son style à lui et se veut surtout bien plus intelligent qu’il n’y parait et le mystère autour de cette entité extraterrestre gélatineuse nous amène pas mal d’interrogations, surtout en ce qui concerne la dernière demi-heure du film. Est-ce que le sacrifice final a permis au parasite d’évoluer et de finalement redonner la vie à l’escouade de sauveteurs en reconstruisant leurs cellules ? Quelles sont réellement les intentions de cette entité d’autant qu’on ne connait rien sur elle ? Est-ce que tout ça n’est pas tout simplement une sorte de grosse hallucination collective provoquée par la fameuse entité essayant de rentrer en contact avec les humains ? Pour peu qu’on accroche au spectacle qui nous est proposé, Infini soulève de nombreuses interrogations qui n’ont clairement fait qu’effleurer la large majorité du public qui semble avoir regardé le film de manière bien plus basique (rien de péjoratif là-dedans). Certes, certaines idées semblent mal exploitées, le début du film est d’ailleurs un peu brouillon. Mais on sent tout de même qu’un énorme travail a été effectué pour essayer de développer un univers le plus cohérent possible à défaut d’être toujours compréhensible de tous.

Petit budget oblige, Shane Abbesspréfère miser sur l’ambiance plutôt que sur les effets visuels. Grand bien lui en a pris. Infini est immédiatement oppressant dès l’arrivée des sauveteurs dans cette planète minière à l’abandon. L’univers est bien représenté et les décors sont crédibles du début à la fin. La tension s’instaure petit à petit et le changement de cap de huis-clos à survival se fait de manière complètement naturelle, devenant pour le coup bien plus psychologique, le tout appuyé par une bande son travaillée, discrète mais bien présente aux moments clés. On évite pour une fois la confrontation classique gentils / méchants ainsi que l’habituel final over the top qu’on aurait pourtant cru venir. Shane Abbess sait ce qu’il fait, sa mise en scène est certes sans éclat mais reste tout le temps propre, le rythme est soutenu et le casting semble réellement impliqué, délivrant un jeu d’acteur appliqué malgré quelques fausses notes ci et là (certains acteurs cabotinent un peu trop par moments).
Du coté des points négatifs, on pourra citer un coté parfois un peu cheap, le manque de budget ne pouvant pas toujours être compensé par des idées, rendant certains passages un peu brouillons (comme dit plus haut). On n’échappe pas non plus au sempiternel problème des personnages qui ont des réactions illogiques mais ça, on commence à en avoir l’habitude. Quelques passages un peu plats également et ce même dans les scènes d’action ne se contentant parfois que d’aligner des coups de poings à tour de rôle sans réellement y mettre une quelconque chorégraphie derrière. Mais vraiment, dans l’ensemble, Infini ne mérite pas du tout sa réputation de sous film de SF.

LES PLUSLES MOINS
♥ L’univers intéressant
♥ Les acteurs impliqués
♥ Des scènes bien trouvées
⊗ Le manque de budget se ressent
⊗ Quelques moments un peu mous
Infini est un film travaillé et bien plus original qu’il n’y parait, laissant de nombreuses questions en suspend. Malgré des défauts évidents, il reste un sympathique petit film de SF.



Titre : Infini
Année : 2015
Durée : 1h50
Origine : Australie
Genre : Dans l’espace, personne ne vous entend crier
Réalisateur : Shane Abbess
Scénario : Shane Abbess

Acteurs : Daniel MacPherson, Grace Huang, Luke Hemsworth, Bren Foster, Luke Ford, Dwaine Stevenson, Louisa Mignone, Tess Haubrich, Harry Pavlidis

 Infini (2015) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rick
Administrateur
6 janvier 2016 23:12

Je ne connaissais pas du tout, mais ta chronique m’a donné envie en tout cas 🙂

Shinji
Shinji
13 janvier 2016 11:35

Merci pour cette découverte ! Je n’avais pas accroché au film précédent du réalisateur (“Gabriel”), mais là je suis tout de suite rentré dedans et j’ai vraiment apprécié : l’ambiance (alors qu’on ne compte plus ce genre de situations au cinéma), le design (malgré le budget très serré), l’histoire, les acteurs, la musique…

Un petit film malin comme je les aime, toujours plus intéressant à mon avis que les productions boursouflées qui font n’importe quoi de leurs moyens.

Oli
5 octobre 2017 15:02

J’ai trouvé ça super – vu à l’instant sur Netflix grâce à Cherycok. Je savais seulement que tu avais aimé, car la balise spoiler au début de l’article m’a éloigné de celui-ci. D’ailleurs, Ced, c’est un peu dommage d’avoir intégré un si gros passage spoiler dans ta chro. T’aurais dû essayer de faire sans pour mieux “vendre” le film 😉 Enfin bon, tu as su aiguiser ma curiosité^^

Non, vraiment le film est super. On sent rarement le côté cheap je trouve. Les acteurs sont bons. Y’a une bonne impression de huis clos et on ne sait pas vraiment quelle direction prend le film. J’ai beaucoup aimé !

Merci Ced !