[Film] Ghost of the Fox, de Bruce Le (1990)


Un conte folklorique dans lequel la fille du Dieu Renard est contrainte de servir le Dieu Serpent et tombe amoureuse d’un prêtre humain qui connait un guerrier qui se consacre à la destruction de tous ces dieux.


Avis de Cherycok :
Digne représentant de la brucesploitation puisqu’il a interprété plus de 20 fois un faux Bruce Lee durant sa carrière, Bruce Le a beau être « connu » (notez les guillemets) pour sa carrière d’acteur (Return of Bruce, Enter The Game of Death), il a également œuvré en toute discrétion au poste de réalisateur. Rien de bien mémorable, clairement, mais on le retrouve derrière le nanardesque Black Spot (1990) ou le Cat III érotique sur fond de guerre Confort Women (1992). Il est également à l’origine d’un Histoire de Fantômes Chinois version lowcost intitulé Ghost of the Fox, tourné à Taïwan en 1990. Oui, un clone de Bruce Lee qui réalise un clone d’Histoire de Fantômes Chinois, la boucle est bouclée et ça m’a rendu curieux.

A la base, Ghost of the Fox est un film qui dure 1h25 et qui, si j’en crois ce que je lis sur la toile, ferait presque penser à un 2 en 1, avec des ajouts de scènes érotiques dans une version que la référence HKMDB appelle « Alternate Erotic Cut ». Nous allons parler ici de la version expurgée de ces scènes et qui, pour le coup, se retrouve avec une durée de 1h11 génériques compris. Ghost of the Fox prend pour point de départ le même matériel littéraire que le Chinese Ghost Story du tandem Ching Siu-Tung / Tsui Hark. Les deux films ont clairement de nombreux points communs avec leur mélange d’action, de romance, d’aventure, de sensualité et de fantasy, sauf que Ghost of the Fox est une bobine fauchée clairement opportuniste, comme il en fleurissait des tas à Hong Kong et Taiwan dès qu’un film rencontrait un certain succès. Si si, souvenez-vous de tous ces clones de Mr Vampire, de Yes Madam ou du Syndicat du Crime. Certains étaient d’ailleurs très bons, d’autres nettement moins. Il fallait surtout essayer de prendre le film pour ce qu’il est, et ne pas le comparer à son illustre ainé sous peine de ne jamais prendre de plaisir. Pour ce Ghost of the Fox, c’est la même chose. Si on essaie de ne pas trop le comparer (bien que cela soit difficile) à Chinese Ghost Story, le film s’avère être une petite bobine d’exploitation certes kitch et fauchée, mais pleine d’envie et au final des plus agréables si on sait un tant soit peu d’avance ce qu’on va regarder.

Nous ne sommes donc pas face à du grand cinéma. Néanmoins, la mise en scène de Bruce Le s’en sort correctement et certains passages, aussi kitchs soient-ils, arrivent à nous faire ressentir cette petite chose indescriptible qui fait qu’on aime ce cinéma de Hong Kong parfois un peu bricolé des années 80 et 90. Les effets visuels sont ringards comme il faut, grattés à même la pellicule, et bien que cela piquera les yeux de certains, cela ravivera la nostalgie des autres. Sibelle Hu est charmante comme tout mais nous prouve une fois de plus qu’elle n’est pas toujours à l’aise pour jouer la comédie, et encore moins pour se battre (il est très facile de repérer sa doublure). Néanmoins, le casting s’en sort honorablement, aussi bien sur les scènes dramatiques que lors des combats. Bien que les chorégraphies ne soient pas les plus intéressantes que nous ayons vues dans le genre, les combats sont agréables, et ce malgré un montage parfois très étrange. Ghost of The Fox ne pompe pas seulement sur Chinese Ghost Story puisqu’il est facile d’y voir des emprunts à par exemple Conan Le Barbare pour certaines scènes (la flèche serpent, l’armure du soldat, …), et à bien d’autres films pour la musique. Il semblerait que ce fut un peu le flou artistique les copyrights musicaux à Taïwan car en tendant bien l’oreille, on y trouve des extraits des OST de Mad Max, Indiana Jones ou encore Rambo et, à mon avis, pas un centime n’a été reversé pour leur utilisation.

LES PLUSLES MOINS
♥ Sibelle Hu est charmante…
♥ Les scènes d’action
♥ Visuellement intéressant
⊗ …mais pas bonne actrice
⊗ Montage aux fraises
⊗ Parfois très kitch

Repompant allègrement le Chinese Ghost Story, Ghost of the Fox est une bobine d’exploitation regardable et même amusante si on la prend pour ce qu’elle est. Bien qu’il serait préférable de revoir le film de Ching Siu-Tung, le résultat ici n’est pas honteux.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Les clones de Chinese Ghost Story sont nombreux à Hong Kong. Parmi les plus connus, on pourra citer Picture of a Nymph ou encore Erotic Ghost Story. Le film a même eu droit à un remake en 2011 par Wilson Yip, et a été adapté en dessin animé en 1997.



Titre : Ghost of the Fox / Way of the Fox / 狐仙
Année : 1990
Durée : 1h11 / 1h25
Origine : Taïwan
Genre : Taiwanese Ghost Story
Réalisateur : Bruce Le
Scénario : Li Chi-Pu

Acteurs : Sibelle Hu, Bruce Le, Cheung Jan-Wa, Chui Ging-Sin, Gam Chi-Gei, Gam Chung-Yat, Chun Hung, Ying Siu-Liu, Yuen Man

 Hu dao (1990) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments