[Film] Evasion 2, de Steven C. Miller (2018)

Un des membres de l’équipe de Ray Breslin est capturé et enfermé dans Hades, une nouvelle prison de haute sécurité. Son équipe va tout faire pour le sauver.


Avis de Rick :
Escape Plan en 2013, c’était du retour au divertissement con bête et méchant des années 80, mais qui pour la première fois donnait la vedette à la fois à Stallone et à Schwarzenegger. Pas pour des petits rôles façon Expendables, mais vraiment les rôles principaux. Alors oui, c’était très classique, très prévisible, très cliché, il y avait des incohérences, mais ça faisait clairement le taf. C’était old school, et c’était ce que l’on attendait de lui. Pas de bol, les producteurs ont décidé qu’il était temps de faire des suites. Car oui, pas une suite, mais deux, tournées bout à bout. Pour ce second opus, c’est Steven C. Miller, habitué des DTV d’action, qui prend la relève à la mise en scène. Stallone revient, mais adieu Schwarzenegger. Mais avec Stallone, on se dit que l’on peut alors garder un certain gage de qualité, et surtout que bon, ce ne sera pas si fauché que ça. Pas de bol, on comprend bien vite que Stallone, bien qu’étant sur la pochette et étant souvent cité en premier, n’a qu’un rôle ultra secondaire et que le métrage ne le fera apparaître en tout et pour tout que 15 minutes. Ça ne condamne pas immédiatement le film certes, mais bon. Par contre il est vrai qu’avoir Steven C. Miler réalisateur, ça fait plus peur. Vous ne le connaissez pas ? Laissez moi vous éclairer. Certes il n’a pas beaucoup de films à son actif, mais il sera passé en début de carrière à la fin des années 2000 par des films d’horreur bas de gamme (Automaton Transfusion, Scream of the Banshee) au film déjà un peu plus fortuné Silent Night (remake de Douce Nuit, Sanglante Nuit) en 2012, avant d’aller dans le DTV d’action, avec Submerged, puis Extraction, Marauders et First Kill avec Bruce Willis. Sans oublier un petit détour avec Nicolas Cage et John Cusack pour le DTV Arsenal, en affublant le pauvre Nic d’une hideuse perruque et d’une moustache de Russe.

Et malheureusement, sa participation à la carrière de Stallone ne sera pas inoubliable, car Escape Plan 2 (ou Evasion 2 en VF) est mauvais à quasi tous les niveaux. Stallone sera donc en arrière plan, tout comme Dave Bautista avec qui il est censé partager l’affiche, et notre héros du jour sera Huang Xiaoming, que l’on a pu apercevoir chez Wilson Yip (Ip Man 2), chez Andrew Lau (The Guillotines), Wong Jing (The Last Tycoon) ou encore chez John Woo (The Crossing). Et en se renseignant un peu, on comprend rapidement ce choix, car Escape Plan, bien que sympathique, n’a pas été un grand succès. C’est grâce à la Chine que le métrage a réussi à rentrer dans ses frais. Du coup, pour cette suite, rien d’anormal à voir qu’il s’agît d’une co-production avec la Chine, et que notre héros soit Chinois. Voilà, le cours d’histoire est terminé, revenons au métrage. Car si tout cela explique la direction de ce second métrage (marché chinois, coproduction, budget plus petit, sortie DTV), et bien la qualité du produit sous nos yeux reste indéniablement discutable. Voir non, c’est mauvais. Scénario confus, personnages transparents, mise en scène peu inspirée (et oui, foutre des néons partout, si la qualité n’est pas au rendez-vous, ça ne me rendra pas clément), et un montage chaotique de chez chaotique. On passe d’une scène à l’autre sans raison, les scènes d’action sont souvent trop découpées et débarquent également sans franchement que l’on sache leur but, pourquoi elles sont là. On passe d’une scène en prison à une course poursuite (molle) en voiture, mais sans raisons. Et dans tout ça, Stallone reste derrière son bureau, sors son flingue de temps en temps, et nous balance des phrases sans trop savoir ce qu’il fait là.

Du coup, ce Evasion 2 devient très rapidement pénible à regarder, puisque l’on n’arrive jamais à comprendre l’intérêt du film, ce qu’il s’y passe, et pourquoi ce qui arrive arrive véritablement. On a notre nouveau héros enfermé dans une prison (on ne saura que plus tard pourquoi, la routine, on est habitués), le tout éclairé par des néons aux couleurs vives, et puis voilà, on a le méchant gardien, le tout géré par une intelligence artificielle (c’est dans l’ère du temps on me dira) qui en fait ne fou rien de tout le film, et la prison, c’est l’anarchie, on force les prisonniers à se battre entre eux, et le gagnant aura droit à une heure en aire de repos avec musique douce et livres. L’idée aurait pu être sympa, mais au final, le tout est tellement peu exploité que non, rien à faire. On suit une aventure proche de l’intérêt néant, où même lorsqu’il se passe quelque chose, on reste comme à la porte du film. L’action, malgré la présence dans le premier rôle d’un artiste martial, n’est pas exceptionnelle, souvent expéditive, et l’ensemble est souvent filmé de beaucoup trop près, avec une steadycam ne rendant pas toujours l’action lisible, et le tout pas franchement aidé par le montage, allant du chaotique à l’illisible, et semblant souvent laisser passer tous les faux raccords possibles et imaginables. Même Stallone semble peu concerné et juste présent pour toucher son chèque, car après tout, s’il est crédité en premier au générique, ce n’est pas pour son temps de présence à l’écran, mais bien parce qu’il était le mieux payé sur le film. Triste.

LES PLUSLES MOINS
♥ On se dit que le premier était plutôt sympa⊗ La mise en scène
⊗ Le scénario un peu chiant
⊗ Le montage ultra chaotique
⊗ Stallone là pour toucher son chèque
note8
Ce Escape Plan 2 n’est clairement pas bon, et nous fait revoir à la hausse le jugement du premier film, actionneur basique sympathique. Ici, tout est vide, tout est chiant, on s’ennuie d’un bout à l’autre face à des scènes d’action tournées et montées n’importe comment.



Titre : Evasion 2 – Escape Plan 2 Hades

Année : 2018
Durée :
1h36
Origine :
Etats Unis / Chine
Genre :
Action
Réalisation : 
Steven C. Miller
Scénario : 
Miles Chapman
Avec :
Sylvester Stallone, Dave Bautista, Huang Xiaoming, Jesse Metcalfe, 50 Cent, Wes Chatham et Chen Tang

 Escape Plan 2: Hades (2018) on IMDb


Galerie d’images :

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

9 Comments

Add a Comment
  1. J’ai vu un bout d’interview de Stallone l’autre jour où il expliquait que c’était un des plus mauvais films dans lequel il avait joué. Mais bon, il a rempilé quand même pour le 3ème volet lol

    1. le 3 est a peut près dispo et on n’en dit pas du bien.

      Perso ce film je le trouve pas aussi nul que certains le disent….je le trouve pire!!!!

  2. Le 3ème volet est mieux, surtout niveau réalisation. Les scènes de combat sont bien chorégraphiés mais le scenario est pas vraiment intéressant et ça reste très moyen dans l’ensemble…

  3. J’avais trouvé le 1 sympa, sans plus, mais ca ne m’avait pas donné envie de voir ce 2. Je ferais donc l’impasse également sur le 3 lol

  4. Perso j’aime bien le 1, mais là le 2 m’a bien refroidit, je pense que je ferais l’impasse sur le 3, à moins qu’un soir de grande fatigue je tombe dessus par accident et soit à fond dedans, mais j’en doute.

  5. Comme beaucoup , le premier est un bon petit souvenir.(bières et pote en bonus , ça aide sur ce genre de film)

    Mais grâce à vous je peux directement faire l’impasse sur ce volet , merci ça me fait déjà 90 minutes que je peux investir ailleurs ! (hey Rick, plus que 9 navets à éviter et j’aurai le temps pour Too old to die young )

    1. Challenge accepted!!! Je te trouverais 9 navets, enfin, je vais voir dans ce que j’ai en stock, car avec le peu de temps dispo en ce moment, je vais pas volontairement me lancer dans 9 bien mauvais films 😛

  6. Haha , les Wes Craven ne sont pas accepté !!

  7. Rah merde, mon plan tombe à l’eau !!!! Pas grave, je trouverais bien autre chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *