[Film] Deathrace (2008)

Dans une Amérique futuriste, les prisonniers sont contraints de participer à de très violentes courses automobiles dans des arènes fermées. C’est dans ce contexte qu’un homme qui doit être libéré dans quelques semaines se voit assigné à participer à l’une de ces courses. Celle-ci est une course à la mort ! Il devient alors l’un des favoris du public qui le connaît sous le nom de Frankenstein…

 

Avis de Cherycok :
Réalisé par Paul W.S. Anderson, a qui l’on doit les sympathiques Event Horizon et Soldier ou encore les médiocres Resident Evil et Alien vs Predator, la recette de ce Deathrace est simple : vous prenez un soupçon de Mario Kart, un zeste de Destruction Derby, arrosez d’un peu de Vigilante 8 et de Twisted Metal, le tout accompagné de l’acteur tendance pour un film d‘action en ce moment, j’ai nommé Jason Statham (la série Le Transporteur, Crank 1 et 2, Snatch), et vous obtiendrez un excellent film popcorn qui de temps en temps fait du bien pour se reposer le cerveau.

Remake du Course à la Mort de l’an 2000 de Paul Bartel réalisé en 1975, Deathrace est une série B dont le principal atout est ses scènes de courses. Huit détenus vont s’affronter dans une course à la mort dans des véhicules modifiés armés jusqu’aux dents, lors du tournoi annuel qui se déroule sur une arène fermée au sein même de la prison, le tout étant retransmis dans le monde entier à la télévision. Une seule règle, être le premier, et au bout de 5 victoires, la liberté vous est offerte.
Et si je vous ai cité quelques noms de jeux vidéos célèbres un peu plus haut, ce n’est pas anodin. Entre les cases au sol qui débloquent des bonus sur les voitures (bouclier, armes) ou les innombrables et diverses armes accrochées aux voitures (cracheuses, bazookas, lances missiles,…), on voit bien que Paul W.S. Anderson en est très friand.

Et force est de constater que ces courses vraiment très bonnes. C’est rapide, fun, bourrin, d’une violence parfois hallucinante engendrant des effets gores du plus bel effet : gerbes de sang, corps transpercés voire qui éclatent littéralement,… Le film n’est pas à mettre entre toutes les mains. Trois courses seulement au total mais elles sont relativement longues, surtout la toute première, et occupent avec la préparation des voitures une bonne partie. Un très bon point donc et heureusement, car le reste du film est déjà un poil moins réussi.

Même si les dialogues, souvent plein d‘humour, en général sec et simples, sont plutôt réussis, les personnages eux sont malheureusement très peu développés. Certes, il s’agit d’un film d‘action bête et con mais un peu plus d’informations sur les différents concurrents n’auraient pas été de trop. Le personnage de 14 Carats interprété par Robin Shou (Mortal Kombat, Dead or Alive) aurait par exemple mérité d’être un peu plus développé tant il avait l’air fun.
La critique que le film tente d’apporter par la voix off, très cynique, présentant les modalités de paiement pour la retransmission télé, pour toujours en soutirer encore plus au téléspectateur, est plutôt plaisante mais elle aussi traitée qu’en surface et c’est plutôt dommage.

Néanmoins, et pour peu que vous aimiez le genre, Deathrace est une série B à l’ambiance bien craspec et austère de très bonne facture, un film popcorn comme on aimerait en voir plus souvent, qui vous fera sourire de plaisir devant tant de bourrinage. A voir avec le cerveau en mode OFF et des fois, ça fait franchement du bien ! A Noter qu’une suite, préquelle en fait, a vu le jour, d’un peu moins bonne qualité mais tout de même très divertissante.

 

  

  
Titre : Course à la Mort / Deathrace
Année : 2008
Durée : 1h45
Origine : U.S.A
Genre : Action qui en a dans le slibard
Réalisateur : Paul W.S. Anderson

Acteurs : Jason Statham, Tyrese Gibson, Joan Allen, Ian McShane, Robin Shou, Janaya Stephens, Nathalie Martinez


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

Comments

Add a Comment
  1. Très bon remake de cet énorme film kitsch de 1975 avec Stallone qui était pas encore cet acteur Bankable grâce a Rocky.Plus sanglant quand meme et moins satirique au vu de la société que l’original ce film se laisse regarder sans ennui

  2. Oui, gros film fun et bourrin où on repose le cerveau et on s’amuse comme des petits fous. LE 2 est plutôt sympa aussi, mais pas encore vu le 3ème opus

  3. Je n’ai pas encore vu ni le 2 ni le 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *