[Film] Deadly Target (1994)

As de la police de Hong Kong, Charles Prince doit convoyer Chang, un caïd des Triades, de Los Angeles vers la Chine. Une mission de routine croit-il. Peu désireux de se laisser emmener au bout d’une chaîne, Chang a un agenda bien rempli. Elargir son empire du crime, liquider ses rivaux, écouler sur le marché américain des quantités stupéfiantes de drogue… En cavale, il se heurte justement à Charles Prince, un flic qui va toujours jusqu’au bout…

Avis de Cherycok :
Une production PM Entertainment est en général un signe de qualité dans le domaine de la série B américaine, j’en veux pour preuve l’excellent Rage ou le sympathique The Sweeper. Qu’en est-il donc pour Deadly Target ?

Le film nous raconte d’ailleurs l’histoire de Charles Prince, interprété par le toujours sympathique Gary Daniels (le blondinet dans Niki Larson), pièce majeure de la Police de Hong-Kong qui est envoyé dans le Chinatown de Los Angeles pour retrouver un baron des triades interprété par Byron Mann (Crying Freeman, Street Fighter) en passe de conquérir par la manière forte le marché de la drogue dans la ville.
Rien d’original dans ce pseudo scénario vu et revu des dizaines de fois qui utilise d’autant plus de gros clichés: le gentil flic qui va tomber amoureux d’une très belle fille pas farouche pour un sou, les deux flics qui ne s’entendent pas mais qui vont finir par faire équipe,… Mais là n’est pas le principal. Ce qu’on veut voir quand on regarde ce genre de production, c’est de l’action.

Et Deadly Target en a à revendre, rien d’étonnant venant d’une production du duo Joseph Mehri / Richard Pepin. Niveau gunfights, c’est plutôt léger, les confrontations sont très courtes et moyennement passionnantes à suivre. Niveau combats par contre, c’est déjà mieux. Gary Daniels s’en donne à cœur joie à grand coup de coups de pieds retournés et fauchages typiques des kung fu polars HK des années 80/ début 90. Alors bien entendu, n’est pas Yuen Woo Ping qui veut, mais le chorégraphe Jeff Pruitt ne s’en sort pas trop mal et certains affrontements valent le détour à l’instar de celui opposant Gary Daniels à Ron Yuan (Drive). Ce n’est certes pas aussi nerveux que ce qu’on a l’habitude de voir dans le ciné HK, mais ça se laisse regarder avec plaisir. Notons tout de même un très joli travail des cascadeurs qui s’en prennent plein les dents en se jetant sur tout ce qui bouge : meubles, escalators, colonne de marbre,… et j’en passe.

Deadly Target vous fera passer un agréable moment, certes pas inoubliable mais pas prise de tête, pour peu qu’on apprécie un minimum ce genre de productions à regarder le cerveau en mode Off. Pari plutôt réussi donc pour la productrice Charla Driver dont c’est ici la première réalisation.

A noter une VF aux petits oignons avec des doubleurs qui se sont lâchés en nous sortant des « Pose ton arme ou je t’éclate comme un œuf » ou un très beau et très poétique « Et mon cul, c’est du poulet ? ».

 

Titre : Deadly Target / Fire Zone / Cible Mortelle
Année : 1994
Durée : 1h35
Origine : U.S.A
Genre : Action
Réalisateur : Charla Driver

Acteurs : Gary Daniels, Ken McLeod, Byron Mann, Aki Leong, Ron Yuan, Susan Byun, Max Gail, Lydia Look, Tymothy Dang, Philip Dan


Les derniers articles par Cherycok (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Flotomatik
Flotomatik
2 juillet 2013 0:06

J’vais me l’mater ce soir celui là ! 🙂 J’espère ne pas etre déçu mais en règle générale j’aime bien les p’tits actioners avec Gary !

Flotomatik
Flotomatik
2 juillet 2013 14:18

Mouais, Deadly Target j’l’ai trouvé un peu mou du genou. Un peu vide en rebondissements et en personnages marquants. Lassant sur la longueur. J’ai déjà vu Rage et Cold Harvest, j’avais bien accroché. Par contre Bloodmoon, toujours pas vu ! J’suis toujours pas tombé dessus en DVD.

J’ai vu un autre gary daniels ya quelques temps c’était Opération Kasakstan je crois, il était moyen mais dans l’rôle du méchant ya Christopher Waltz en terroriste, juste avant qu’il ne marque les esprits dans son rôle de nazi dans Inglorious Bastards !

Flotomatik
Flotomatik
3 juillet 2013 1:08

Arf.. trop cher pour moi. Les p’tits films de série B comme ça j’les prends à 40 cents dans les Cashs. 5 euros ça m’en fait une douzaine lol

Toujours dans les Gary Daniels ya City Of Fear aussi qui se laisse regarder et Hawk Vengeance aussi. Mais pour l’instant j’pense que mon préféré reste Cold Harvest, pourtant il me tentait pas du tout au début.

Paganizer
8 mai 2018 3:12

Une production PM Entertainment, c’est jamais totalement mauvais, mais ça manie parfois le chaud et le froid…
Ce Deadly Target n’est pas un des meilleurs du genre, ni un des meilleurs Gary Daniels, mais il se laisse regarder !
Et ça fait toujours plaisir de voir Gary distribuer quelques mandales et mettre des coups de pieds dans les méchants !

Paganizer
21 mai 2018 16:39

Ah ah, je me le suis remis l’autre soir !
Ça faisait un petit moment que je ne l’avais pas revu..
Et je l’apprécie toujours autant !
Pas du niveau de Bloodmoon, mais ça reste un Gary Daniels du haut du panier !
Et la VF est aux ptits oignons !
Outre le “Lâche ton arme ou je l’éclate comme un œuf” balancé à Gary par un méchant qui menace de buter une otage, ou le superbe “Et mon cul c’est du poulet ?” du chef de la police (que Gary lui renvoie immédiatement après !) que tu as cités Chery, j’adore aussi la scène ou Charles Prince (Gary) et son collègue s’apprêtent à écarteler un méchant (le bras droit de Chang) et ce dernier n’arrète pas de les traiter d’emmanchés au lieu de la jouer profil bas !
Et quand il se décide à parler, Gary lui colle la tête sur le capot de la voiture en lui disant :
“Alors parle maintenant !”
et l’autre lui balance un très beau “va chez Plumeau !”
Ouais, vraiment un bon ptit cru !

Paganizer
21 mai 2018 21:01

Ha non, c’est clair que ce n’est pas le film à conseiller en premier à quelqu’un qui souhaiterai découvrir “Danger Man” dans ses œuvres !
(on conseillera plutôt Bloodmoon ou Cold Harvest, voire Rage)
Mais ce Deadly Target a quand-même de bons arguments ! (à mes yeux en tout cas)

Ghoulish
Administrateur
29 avril 2019 20:16

Sympathique ce petit film de Gary Daniels, clairement pas son meilleur, mais on ne s’ennuie pas, le côté buddy movie est rébarbatif, mais bon, ça passe, on a quelques bonnes bastons, une très bonne poursuite en voiture, plus réaliste que d’habitude pour un PM entertainment ( où tout explose au moindre petit choc ), bref, voir un petit Gary Daniels c’est agréable, voir un petit PM c’est doux.