[Film] Cannibal! The Musical, de Trey Parker (1993)

Vers 1873, Alferd Packer est un jeune homme romantique et charmant… mais il est condamné à mort car il est accusé de cannibalisme ! Comment a-t-il pu en arriver là ? C’était un beau jour, où il partait en quête d’ or avec cinq autres personnes…


Avis de John Roch :
Trey Parker est mondialement connu pour avoir créé avec Matt Stone South Park, la série la plus intelligente jamais conçue, mais moins pour ses films, du moins aux yeux du grand public, excepté South Park : le film. Des métrages tous aussi déjantés que réussis : Orgazmo et son mormon plongé dans le monde du porno et Team America, hommage burné et trash au cinéma d’action des 80’s auquels on peut rajouter Baseketball, qui même si il n’est ni réalisé et ni écrit par Parker, ni par Stone, porte leurs marque. En attendant un Giant Monsters Attack Japan qui ne verra probablement jamais le jour, place au premier long de Parker : Cannibal! The Musical tourné en 1993 alors qu’il était étudiant à l’UCA (University Center for the Art) du Colorado, mais sorti en 1996 sous la bannière Troma par un Lloyd Kaufman qui a eu du flair, au point de vouloir racheter la série South Park et la renommer Tromaville l’année suivante, avant que la série ne devienne un phénomène. Le film est un faux biopic sur Alfred Packer, premier homme accusé, et condamné, pour cannibalisme aux USA à la fin du 19ème siècle, qui avait alors déjà eu un film retraçant son histoire en 1980 avec the Legend of Alfred Packer, et bien plus tard, Antonia Bird y fera directement référence dans Vorace. La version officielle est la suivante : Packer, guide de cinq chercheurs d’or, se perdit lors d’une expédition dans les montagnes rocheuses du Colorado et assassina ses compagnons pour se nourrir. Pourtant, cette version des faits a fait l’objet d’études qui la contredisent, Packer aurait au final « juste » dévoré les cadavres déjà refroidis dans le seul but de survivre. Trey Parker lui, prend la défense de Packer, et met en scène ce petit morceau de l’histoire des USA tel qu’il l’imagine, avec une dose de gore, de comédie, et de chansons.

Alfred Packer est donc condamné à mort pour meurtre et cannibalisme, accusations qu’il nie en bloc. C’est à une journaliste qu’ il va raconter ce qui s’est réellement passé, une aventure dans laquelle Packer s’improvise malgré lui guide d’une bande de chercheurs d’or, qui croiseront la route de trappeurs, de Japonais déguisés en Indiens, et même d’un cyclope. Faire une comédie musicale inspiré d’un fait divers du siècle d’avant, en voila un pari fou pour un premier film au budget proche du néant. Mais qu’importe, avant que le génie du duo n’explose avec South Park, le talent d’écriture était déjà présent, ainsi Cannibal! The Musical réussit. Pas tant sur le coté horrifique, car passé une introduction bien gore, il faudra s’armer de patience pour revoir la moindre goutte de sang, Trey Parker préfère ce concentrer sur le récit et sur ce qui amène les événements que sur le massacre des chercheurs d’or en lui même, il ne faut donc pas s’attendre à un délire trash venant du réalisateur, mais à une véritable reconstitution des faits. Sur le plan musical, c’est une petite merveille d’écriture. Les chansons sont drôles, parfois à double niveau de lecture et certaines tel que « shpadoinkle day », let’s build a snowman », « when I was on top of you » ou encore « hang the bastard » restent en tête longtemps, cette dernière est pourvue d’une vraie chorégraphie, bien foutue pour un film produit pour peau de zob. L’humour n’est pas en reste et les dialogues et gags font presque tous mouche, portés par un casting qui alterne le pire et le meilleur en terme de jeu, mais rajoute une touche humoristique dans leurs rôles de mineurs constamment à coté de la plaque, Trey Parker en tête. .

Tout n’est pas parfait, la mise en scène est des plus basiques, sans idée ni le moindre mouvement de caméra, mais venant d’une équipe qui n’avait pas la moindre idée de comment faire un film ça se pardonne, bien plus que le rythme qui accuse de sérieuses baisses de régime sur la longueur, et le coté amateur peut rebuter, mais Cannibal! the Musical est aussi une œuvre importante qui pose déjà certaines bases de l’univers de Trey Parker et par extension des bases de South Park : son talent pour l’écriture de chansons donc, le personnage de Liane, une ex qui l’a trompé et largué peu avant leur mariage est déjà présente, les mormons, les aliens cachés dans le décors, la dégaine et la coupe de cheveux de Matt Stone qui serviront par la suite pour Kyle (un gag du film est même repris dans la série). Un film important quelque part, témoin que Trey Parker, que ce soit avec ses films ou sa série animée, a développé un univers cohérent ou chacune de ses œuvres fait écho à l’autre.

LES PLUSLES MOINS
♥ Les chansons
♥ L’humour
♥ Quelques passages bien gores
♥ Devrait plaire aux allergiques aux comédies musicales
♥ Un film qui pose des bases de l’univers de Trey Parker
⊗ Des baisses de rythme
⊗ Une mise en scène plus que basique
Cannibal! The musical est une comédie musicale remplie d’humour, de gore qui tache, et de chansons écrites avec soin, qui pourrait guérir les allergiques au genre.

LE SAVIEZ VOUS ?
• A la base, Cannibal! The Musical était une fausse bande annonce qui a fait le tour de l’UCA, et a créé une sorte de buzz. Une cagnotte a été mise en place pour permettre à Trey Parker de réunir un budget pour en faire un long métrage.
• Le film se nommait à l’origine Alfred Packer: the Musical. C’est Lloyd Kaufman qui a convaincu Trey Parker de changer le titre du film, car si Alfred Packer est très connu dans le Colorado, il l’est moins dans le reste des USA.
• En tant qu’acteur, Trey Parker est crédité sous le nom de Juan Schwartz, une référence à John Schwartze, nom qu’a utilisé Alfred Packer lorsqu’il était en fuite


Titre : Cannibal! The Musical
Année : 1993
Durée : 1h35
Origine : U.S.A
Genre : Comédie musicale
Réalisateur : Trey Parker
Scénario : Trey Parker et Matt Stone

Acteurs : Trey Parker, Matt Stone, Dian Bachar, Randy Parker, Stan Brakhage, Brad Gordon, Edward Henwood, jon Hegel, Masao Maki, Duster le cheval

 Cannibal! The Musical (1993) on IMDb


0 0 votes
Article Rating

Auteur : John Roch

Amateur de cinéma de tous les horizons, de l'Asie aux États-Unis, du plus bourrin au plus intimiste. N'ayant appris de l'alphabet que les lettres B et Z, il a une nette préférence pour l'horreur, le trash et le gore, mais également la baston, les explosions, les monstres géants et les action heroes.
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Cherycok(@cherycok)
Administrateur
5 juin 2021 11:27

Même si tu dis que ce film peut réconcilier avec le genre musical ceux qui en sont allergiques, je n’ai voulu jamais le tenter. Pourtant, Troma, c’est ma came (bon, South Park un peu moins). Mais dès que ca chante sans raison, ca me donne des boutons, je souffre physiquement. Ca nous est arrivé l’autre jour avec un épisode de Lucifer qui était façon comédie musicale. Ma femme m’a vu me décomposer.

Rick
Rick(@rick)
Administrateur
Reply to  John Roch
5 juin 2021 20:46

Pourtant, il est génial ce film, tiens allez, je me le refais ce soir ^^