[Avis] Z Storm, de David Lam (2014)

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) enquête sur une sombre affaire de corruption qui implique aussi bien des hauts gradés de la Police de Hong Kong que des organisateurs d’un énorme gala de charité.


Avis de Cherycok :
Les vieux de la vieille sortent de leur retraite. Plus de 15 ans qu’on n’avait pas vu David Lam derrière la caméra. Le réalisateur de Asian Connection, Girls Without Tomorrow ou encore du très sympathique First Shot s’était en effet reclus dans l’industrie financière de Hong Kong. Mais il faut croire que l’appel des caméras est plus fort que tout et le voilà donc revenu sur le devant de la scène avec un polar doté d’un budget de 60M$HK, soit environ 6M d’euros, mettant en scène le fameux ICAC, cette commission indépendante anti corruption de Hong Kong. Seulement, pour faire un bon retour, il faut s’en donner les moyens, et même si Z Storm se laisse suivre sans trop de soucis, on se retrouve tout de même devant un produit assez lambda guère passionnant.

La corruption dans la Police de Hong Kong est un thème maintes fois abordé dans l’industrie cinématographique locale, et ce depuis les années 70 si on en croit le titre du premier film du réalisateur David Lam puisqu’il s’intitule ICAC Investigation (1977). Du coup, pour se démarquer un peu de son voisin, il faut essayer de sortir du lot en proposant soit un casting choc, soit un scénario un peu plus évolué qu’à l’accoutumé. Et comme cité dans le premier paragraphe, le gros problème de ce Z Storm, c’est qu’il n’apporte rien de tout ça. Certes Louis Koo, Gordon Lam et Michael Wong font ce qu’ils ont à faire, et les cameos de Alfred Cheung et Joe Cheung sont plutôt sympathiques, mais ca ne suffit pas à vraiment retenir l’attention. On ne les sent pas vraiment dedans, ou plutôt il manque cette petite étincelle dans leurs yeux pour les sentir vraiment concernés à l’histoire à laquelle on essaie de nous faire adhérer. Une fois de plus la bande annonce nous promettait quelque chose de hautement sympathique, et une fois de plus la bande annonce est trompeuse…

Certes, Z Storm ne perd pas de temps, l’enquête s’enchaine, on suit de manière plutôt agréable son avancée mais tout ça ne fait pas très naturel. On a plus cette impression d’une succession de scénettes, avec bien entendu un rapport entre elles, mais sans la transition qui va les lier les unes aux autres pour rendre l’ensemble fluide. Le manque d’originalité et l’absence totale d’un quelconque suspense tellement tout est téléphoné renforce cette sensation de ne jamais réellement rentrer dans le film et de seulement être simple spectateur.
Le manque d’action fait cruellement défaut. Il faut attendre la scène finale, elle aussi prévisible à souhait, pour que le film daigne se bouger le derrière un minimum. Mais même là, ce n’est guère passionnant. C’est mou, très plan plan, sans aucune intensité, comme si David Lam avait eu peur de se montrer un minimum audacieux. Là ou d’autres osent des scènes assez nawak, Fire Storm et son combat entre deux immeubles pour ne citer que lui, Z Storm reste toujours très sage à notre grand regret. On se dit que ca va finir par décoller à un moment donné, mais ce moment n’est au final qu’une douce utopie et le film finit de la même façon qu’il avait commencé, à savoir platement.

Retour raté pour David Lam qui signe avec Z Storm un divertissement tout juste passable, le genre de film qui n’ennuie pas vraiment mais qui ne passionne pas non plus. Vite vu, vite oublié. Au suivant !

Note :


Titre : Z Storm / Z風暴
Année : 2014
Durée : 1h31
Origine : Hong Kong
Genre : Policier / Thriller
Réalisateur : David Lam

Acteurs : Louis Koo, Gordon Lam, Michael Wong, Lo Hoi Pang, Liu Kai Chi, Patrick Keung, Felix Lok, Dada Chan, Janelle Sing Kwan, Alfred Cheung, Philip Keung, Tony Ho, Deno Cheung, Joe Cheung


Galerie d’images :

Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

5 Comments

Add a Comment
  1. Elle est loin l’époque de Hong Kong Gigolo !

  2. Je te rejoins Chery, c’était très plat, les acteurs vraiment pas concernés, une b.o chiante et des successions de scènes sans grand intérêt effectivement.
    Dommage car le casting est bon. Un beau gâchis.

  3. Oui, c’est vraiment dommage, c’est exactement ca, ca sent le gâchis

  4. Une pale copie de cold war
    Ca ce laisse regardé c’est pas mal fait les acteurs sont bon mais comme tu dis trop prévisible, l’original est tellement mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *