[Avis] Our Twisted Hero, de Park Chong-Won

Titre : Our Twisted Hero a.k.a. Notre Héros Défiguré
Année : 1992
Durée : 1h59
Origine : Corée du Sud
Genre : Drame
Réalisateur :
Park Chong-Won

Acteurs : Loe Jin-Sun, Hong Kyung-In, Choi Min-Sik, Um Sud-Dae

Synopsis : Lorsque Han Byeong-Tae prend le train, c’est pour se rendre à l’enterrement de l’un de ses anciens instituteurs. Il se remémore alors ses vieux souvenirs d’écolier. Installé à l’époque contre son gré en pleine campagne profonde, Han Byeong-Tae se souvient d’Om Sok-Dae, son délégué de classe, qui imposait aux autres ses propres règles de conduite plus ou moins discutables.

Avis de Laurent : Avant d’exploser le box-office local en terroriste nord-coréen sanguinaire ou en bouffeur de poulpe vivant, Choi Min-Sik illustrait déjà son immense charisme dans les très confidentiels Kuro Arirang et Our Twisted Hero de Park Chong-Won dès la fin des années 80. Certes ses apparitions devant la caméra restaient limitées et anecdotiques mais le talent de l’homme de théâtre crevait déjà l’écran. C’est en 1992 que Park Chong-Won adapte avec Our Twisted Hero le best-seller coréen du romancier Yi Mun-Yeol. Le cinéma coréen était alors en pleine déconfiture avec ses quelques rares sorties annuelles mais il ne subissait pas encore le formatage post-Shiri qui caractérise la production coréenne d’aujourd’hui.

Avec Our Twisted Hero, il est impossible de ne pas voir une analogie avec le régime politique dictatorial coréen des années 60 et 70. Dans son film, Park Chong-Won fait la part belle aux violences entre écoliers, au racket, à la corruption ainsi qu’aux rapports dominants / dominés. Les longues séquences d’humiliations permettent de comprendre la dureté du cinéma coréen commercial d’aujourd’hui lorsque l’on sait que les réalisateurs qui monopolisent le box-office sont issus de cette génération. Our Twisted Hero décrit l’univers des écoliers du point de vu des adolescents d’une manière, certes caricaturale, qui ne tombe  jamais dans la surenchère ou le pathos facile. La véritable force du film concerne l’interprétation homogène et crédible du groupe d’écoliers formé par de jeunes acteurs pleins de promesses. En ce qui concerne la curiosité Choi Min-Sik, elle se résume à une quinzaine de minutes dans lesquels sa performance est marquée par un ton très théâtral où on peut déjà sentir une future légende.

Our Twisted Hero est, en définitive, un sacré témoignage d’un cinéma coréen qui n’a pas encore été boursouflé par les tics de réalisation qui polluent les productions du pays et caractérisent les réalisateurs d’aujourd’hui. Frais et didactique à la fois.

Note : 7/10

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments