[Ajout Avis] Legend of the Fist – The Return of Chen Zhen (2010)

Titre : Legend of the Fist : The Return of Chen Zhen / 精武风云
Année : 2010
Durée : 1h42
Origine : Hong-Kong
Genre : Action / Arts Martiaux / Historique
Réalisateur : Andrew Lau

Acteurs : Donnie Yen, Anthony Wong, Shu Qi, Huang Bo, Zhou Yang, Huo Si Yan, Shawn Yue, Yasuaki Kurata, Ryu Kohata, Karl Dominik, Shi Feng, Jiajia Chen

Synopsis : Sept ans après la mort apparente de Chen Zhen, qui a été abattu après avoir découvert qui était responsable de la mort de son maître. La Chine est occupée par les Japonais dans Shanghai. Un mystérieux étranger arrive en ville et rencontre un boss de la mafia locale. Cet homme Chen Zhen a l’intention de s’intéresser aux gens qui forment une alliance avec les Japonais. Se déguisant en tant que combattant de la nuit, Chen a l’intention de relier toutes les personnes impliquées ainsi que mettre la main sur une liste d’assassinats préparé par les Japonais…

Avis de Cherycok :
Avec Andrew Lau à la réalisation, on peut s’attendre au pire comme au meilleur. Epaulé par Gordon Chan au scénario (mais quand on voit son dernier King of Fighters, est-ce un gage de qualité ?), par Donnie Yen à la chorégraphie, par un casting somme toute sympathique et par des teasers / trailers alléchants, nous étions en droit d’espérer quelque chose d’au moins correct. Qu’en est-il réellement ? Je dois vous avouer que je ne sais pas trop quoi en penser tant mon sentiment envers ce Legend of the Fist : The Return of Chen Zhen reste mitigé…

Ce qui frappe le plus dans un premier temps, c’est qu’on a l’impression que le film durait à la base 3h et qu’il a été charcuté dans tous les sens pour le diminuer de moitié. Et c’est flagrant surtout en début de film avec des raccourcis qui sont empruntés comme si on n’avait pas envie de s’embêter avec des détails, comme par exemple lorsque Chen Zhen, incarné par un Donnie Yen pas des plus en forme, arrive dans le cabaret Casablanca tenu par Anthony Wong, et que en deux temps trois mouvements, ils deviennent supers potes et Donnie devient l’homme de main principal du cabaret. Vraiment, en l’espace de 30 secondes, l’affaire est réglée.
Mais ce n’est pas tout, durant tout le film, Chen Zhen est considéré comme une légende en Chine et par son entourage proche, mais à aucun moment on ne sait vraiment pourquoi. Il y a bien cette scène d’introduction, sans doute la plus réussie du film, où, dans les tranchées de la guerre 14-18 en France, il sauve de manière héroïque pas mal de ses compatriotes lors d’un affrontement nerveux, certes câblé mais de haut vol. Est-ce bien suffisant pour en faire une légende dans toute la Chine ? Je n’en suis pas sur.
Alors si j’en crois un peu ce que j’ai pu lire ça et là sur Internet, Legend of the Fist : The Return of Chen Zhen est le prolongement d’une série. Mais dans ce cas là, s’il faut avoir vu cette série pour comprendre vraiment le film et ses personnages, c’est que ce dernier ne se suffit pas à lui-même et c’est vraiment dommage.

En ce qui concerne les combats, sur lesquels on était en droit d’attendre beaucoup avec Donnie Yen aux commandes, force est de constater qu’à part le premier, et celui dans la bibliothèque, relativement court, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.
Ils ont beau être nerveux, avec des effets de puissance dans les coups parfois abusifs, les chorégraphies ne sont pas des plus inspirées. Mais ce qui plombe le plus par-dessus tout, c’est le montage complètement épileptique qui donne franchement un gros mal de crâne. Aucune succession de coups, tout est ultra découpé et donne rapidement le tournis, Andrew Lau ne sait pas filmer des combats, il nous le prouve vraiment ici.
Et c’est franchement dommage, car l’accoutrement de Donnie Yen en Kato du Frelon Vert durant une partie du film avec en plus cet hommage à Bruce Lee (qui a déjà incarné ce pesonnage de Chen Zhen) et sa Fureur de Vaincre nous donnent droit à de jolis moments à l’instar de l’affrontement dans le Dojo de Donnie Yen face une bonne cinquantaine de japonais. Mais Donnie Yen n’est pas Bruce Lee, il ne le sera jamais, et son maniement approximatif du Nunchaku en est la preuve.

Il y a de l’idée dans ce Legend of the Fist : The Return of Chen Zhen, trop d’idées même, ça en devient vite le bordel. Avec des personnages secondaires dont on ignore encore ce qu’ils font là (l’apparition inutile de 5 minutes de Shawn Yu), cette désagréable impression de regarder un film dont il manque des morceaux, une musique parfois beaucoup trop présente, et surtout un Andrew Lau qui n’a jamais été aussi « clipesque » dans une réalisation, il n’y a pas grand-chose à sauver.
Mais malgré tout, le film se laisse regarder, les quelques bonnes scènes d’action y sont pour beaucoup et Shu Qi y est toujours aussi magnifique. Comment ça ce dernier argument n’est pas valable ? C’est bien maigre, mais on fait au mieux avec ce qu’on a…

Note : 5/10

——————————————————————————————–

Avis de Slimdods :
Le chef oh-hkmaniak est bien sympa avec ses films série B à Z bis truc muche,  mais bon, il faut savoir le recadrer de temps en temps (tout comme devraient l’être les films qu’il regarde). Pourquoi tant de violence ? Car en ce qui concerne Legend of the Fist (LOTF pour les intimes, qui est une fausse suite remake de Fist of Legend en soit avec des masques en cuir et un Donnie tout corps moulu en plus), il faut reconnaitre que Chery’ joue son blasé total ! Il est en manque de bis mal avorté : bref, c’est la crise mes amis ! 

Mais revenons sur LOFT ! Ce dernier se pose en tant que film de super héros ou le Donnie va tout faire pour que l’envahisseur Japonais évite de se montrer trop … envahissant. Bon, la haine des chinois pour les japonais (la réciproque fonctionne aussi) n’est pas nouvelle dans le ciné HK, souvenir historique oblige. Elle ne sera pas aussi violente dans LOFT que dans certains autres films qui étaient à la limite de la connerie et propagandiste sur le sujet (remember le Jet Li et son Born to defend !) mais n’empêches, LOFT ne déroge pas à la règle et nous embarque rapidement dans le contexte.

Film de guerre, de gangster et de super héros, LOFT mange à tous les râteliers sans trop savoir où cette mascarade nous emmènera. Les raccourcis historiques sont maladroits (yeah les français !), les japonais et leurs actions sont des clichés mille fois vus ailleurs et la multiplication des personnages secondaires n’aide pas. Le divertissement qui en ressort reste malgré ça honnête de bout en bout avec des séquences d’actions vraiment sympas. D’ailleurs, la meilleure se trouve dès les premières minutes du film ! Ça commence même très fort avec une séquence de guerre / kung fu prodigieuse où Donnie joue de sa forme olympique pour courir entre les balles et défoncer l’ennemi ! Le reste sera de moins en moins bien, même si honnête et agréable ! A noter une fin reprenant le final des précédents « opus » ou l’on a le droit à un Donnie se vengeant sur tous les japonais à sa portée. Sauf qu’ Andrew Lau semble totalement perdu dès que Donnie se bat avec plus de trois personnes en même temps. Bref, ce qui aurait dû être le clou du spectacle n’est finalement qu’un clou rouillé.

Revenons sur les propos du chef comme quoi « Andrew Lau ne sait pas filmer les combats ». Et c’est là que je trouve le chef bien blasé car Andrew Lau est loin d’être un étron concernant les séquences d’actions qui restent impressionnantes pour la plupart. Certes certains effets de style sont de l’ordre du racolage maquillé, c’est parfois trop découpé mais ça bouge convenablement en général et l’amplitude des chorégraphies est plutôt bien rendue. Ça reste assez original d’autant que l’imagerie iconique du super héros fonctionne bien ! Mais vu qu’ Andrew Lau raconte mal son histoire, introduit avec les pieds les situations et la bouche la tristesse de Shu Qi, alors oh que oui, l’impact des séquences clés (actions et autre) est quasi nul mais Andrew Lau s’en sort bien niveau action, et le divertissement bat son plein! (puis merde, on a tous rêvé sur Storm Riders, alors arrêtes un peu hein !).

LOFT est donc un divertissement honnête, car remplissant son contrat niveau action, jolie fille, grands décors et cuir sado sur un Donnie pas trop tête à baffe. Ensuite l’histoire, on la connait déjà, et même si c’est raconté avec un je m’en foutisme d’ Andrew Lau assez contraignant, je me suis bien amusé  avec ce film ! A vous de voir, mais nous avons ici un divertissement d’HK plus qu’honnête !

Note : 6,5/10

Les derniers articles par slimdods (tout voir)
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
58 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jang Gerald
9 octobre 2010 18:47

J’en entends que du mal, mais ce film m’excite toujours autant, la scène d’intro est assez énorme dans son genre, même si très courte.
Après, il faut peut-être attendre une version officielle je pense, car le montage chinois m’a l’air bien charcuté, comme d’hab…
Donnie is God !!!!

Cherycok
Administrateur
9 octobre 2010 19:14

Ben si j’en crois les reactions sur le net de ceux qui l’ont vu au ciné à Hong Kong, ca a l’air d’etre le même problème…

Jang Gerald
9 octobre 2010 19:36

Oui c’est sûr, ça ne doit pas aider des masses non plus, mais j’ai peur également pour les combats, ils arrivent toujours à couper quelques plans, même la musique est coupée, pour éviter de se prendre la tête à raccorder le tout.

Cherycok
Administrateur
9 octobre 2010 21:40

ben vu le montage clipesque des combats,c ‘est assez la mort

pti denis
10 octobre 2010 11:18

Que des avis négatifs, je commence à avoir très peur, dommage le kung fu pian revenait en force ces dernières année, même un divertissement simple comme The legend is born : Ip Man parvenait à être hyper jouissif pour un fan comme moi.
Un Ip Man 3 vite!

Postscriptom
10 octobre 2010 23:23

Excellent film j’ai beaucoup aimé, et bien plus ambitieux que la moyenne, à voir d’urgence faites-vous votre propre idée !…

Jang Gerald
11 octobre 2010 5:28

C’est ce que jme dis !
En tout cas tu me redonnes espoir ! ^^

pti denis
11 octobre 2010 8:07

Ah carrément, premier avis positif que je lis, youpi!

Cherycok
Administrateur
11 octobre 2010 9:23

J’espère que vous êtes pas épileptiques…

Postscriptom
11 octobre 2010 11:22

Les combats sont certes filmés très cut mais ça n’est pas frustrant, et c’est un fan de old-school qui dit ça !…

Cherycok
Administrateur
11 octobre 2010 11:29

Eh ben ej sais pas comment tu as fait. Moi qui justement prefere les combats bien nerveux, j’en ai eu mal aux yeux. A part le premier combat et celui dans la bibliotheque, le reste etait très moyen. Le final contre les 100 jap, plus rigolo qu’efficace, avec ses figurants derrières qui ne vont pas attaquer, puis non, vraiment le truc à chier, c’est qu’il n’y a pas 2 coups d’affilés sur un même plan. Un coup par plan… on est devant un film ricain ou quoi ? Non, c’est vraiment naze ça. On veut du bel enchainement merde, pas juste une succession de plan qui empechent de voir la chorégraphie franchement moyenne du film…

Martin
Martin
11 octobre 2010 15:15

ça sort de plus en plus tôt les DVD hk ma parole, le film vient pas de sortir, non?

Jang Gerald
11 octobre 2010 16:30

En dvd chinois oui, comme le dernier John Woo, Reign of assassins, mais venant de la Chine, rien de bien officiel, surtout pour des films aussi récents.
Vu la rapidité des sorties HK (2 à 3mois), je préfère attendre, et être sûr de voir une version “saine” ! ^^

Cherycok
Administrateur
11 octobre 2010 16:41

D’ailleurs, bientôt Reign of Assassins sur le blog ^^

Martin
Martin
11 octobre 2010 18:38

mmm, si ça peux m”éviter de me tapper du mandarin, j’attendrai la version HK legit … ayaaaaa! 🙂

Jang Gerald
11 octobre 2010 19:06

Oui en plus doublé en mandarin ça le fait moins ! =)

Martin
Martin
11 octobre 2010 19:55

cheucheucheucheucheu  (comme l’imite si bien junta!)

Jang Gerald
11 octobre 2010 20:35

J’aime bien le mandarin, je trouve ça très joli à entendre!^^

MEREJ
MEREJ
11 octobre 2010 22:28

Yo !

Moi j’ai adoré !

Les scènes d’actions sont incroyables, avec plein d’effets et mouvements jamais vus …

Le film est super bien shooté, arrêtez tous avec ça, et l’hommage à Bruce Lee est ultra kiffant.

L’histoire est bien, les acteurs aussi …

Bref, c’est du bon.

Un bon 15 sur 20.

17 avec de la drogue.

MEREJ

Jang Gerald
11 octobre 2010 23:05

Putain MEREJ, t’étais passé où ???!!!!
Tes commentaires positifs de ouf m’ont manqué !!!!

Martin
Martin
11 octobre 2010 23:22

ça sent le fake!

Laurent
12 octobre 2010 10:21

Un fake ne s’emballerait jamais pour un film pareil. C’est le véritable mereJ amha.

Martin
Martin
12 octobre 2010 11:20

c’est encore plus surnoté qu’un heroicbloodshed par guesar, autant dire un sacré craquage de slip 🙂

Cherycok
Administrateur
12 octobre 2010 18:47

si c’est le vrai, je comprends vraiment pas son enthousiasme. Parce que je suis très bon public, mais là, trrop mal aux yeux et à la tete !

Martin
Martin
12 octobre 2010 19:42

Reste plus qu’a essayer la drogue alors! +2 c’est pas rien!

MEREJ
MEREJ
13 octobre 2010 0:02

Mais oui je suis le vrai MEREJ … Ne paniquez pas !

Je suis bon public mais juste.

Par exemple pour moi IP MAN ça vaut un gros19.

IP MAN 2 un 17.

14 BLADES un 16

Et LEGEND OF THE FIST un bon 15 donc.

Les scènes d’action flinguent tout tout tout.

MEREJ

Jang Gerald
13 octobre 2010 0:11

=)

Martin
Martin
13 octobre 2010 0:50

avec ou sans drogue les notes ? ^^

Cherycok
Administrateur
13 octobre 2010 0:51

LEs scènes d’action flinguent tout ? La première ouais, après c’est monté comme un clip, les choré paraissent complètement nazes à cause de ça.

Punaise, on dirait que z’etes tellement en manque de films d’arts martiaux que dès que y’en a un, même s’il ets moyen, il devient génial lol. Mais regardez Gaillants, Kung Fu Fighter, Champions ou même Bad Blood les gars, là oui ca fighte comme à la belle epoque, avec des longs plans sans coupe, avec autre chose que de l’esbrouffe.

Ouais, ou alors vous vous droguez ^^ Mais vous avez pas les bonnes drogues là lol

MEREJ
MEREJ
13 octobre 2010 1:57

Si c’est monté comme un clip, alors c’est un super bon clip ! lol

Moi j’adore le style.

C’est vrai que y’a bcp d’esbroufe mais j’adore l’esbroufe.

Mais j’aime aussi le style plus 90 de BAD BLOOD …

J’ai pas vraiment de préférences, j’adore les deux.

Dans ce cas là, “l’esbroufe” est de toute beauté.

Après, comme d’habitude, vous pouvez bouder votre plaisir …

Moi je kiffe et je re-kiffe.

C’est direct en Blu-Ray à la maison …

D’ailleurs je viens d’apprendre que le Blu-Ray de TRUE LEGEND sort en Angleterre ! Slurp !

MEREJ

Martin
Martin
13 octobre 2010 2:21
Cherycok
Administrateur
13 octobre 2010 11:19

Ce qui est bien avec MereJ, c’est que même avec X années de disparition, il n’a pas changé d’un poil. Il a même empiré ^^

Martin
Martin
14 octobre 2010 20:02
I.D.
14 octobre 2010 20:23

Très bon le CR7 ! La tronche qu’il tire ! :))

Buffalo PC fout toujours autant la merde même sans dope ! ^^

Martin
Martin
14 octobre 2010 20:46

une telle tronche,  ça sent le refoulé homo-érotique, c’est pas possible autrement 🙂 Et puis ce subtil et délicieux recul et sursaut arrêtant la contemplation phallique .; ahalala

I.D.
14 octobre 2010 20:48

Manque plus qu’à savoir de quelle façon il se comporte dans les vestiaires ! 🙂

Martin
Martin
14 octobre 2010 21:02

I.D.
16 octobre 2010 8:20
joe fixxit
joe fixxit
17 octobre 2010 13:52

Après avoir lu les commentaires, j’ai eu très peur sur la qualité du film (étant un fan d’art martiaux et pratiquant) et à ma grande stupeur j’ai pas été déçu.Certe ce n’est pas le meilleur film mais il se laisse regarder facilement et Donnie Yen reste à un niveau hors normes.Quand à la comparaison avec Bruce lee, evidemment peu de pratiquants maitrise le nunchaku comme lui mais Donnie est aujourd’hui le meilleur pieds/poings.les époques changent et les techniques s’améliorent et le niveau est de plus en plus haut avec l’éclosion des Tony Jaa, Wu Jing ,scott adkins…

Laurent
17 octobre 2010 14:53

Les meilleures séquences de nunchakus sont dans Buffalo Protecting Child.

Cherycok
Administrateur
17 octobre 2010 15:17

Personne ne tique sur comment sont filmés les combats, je trouve ca hallucinant lol, c’est assez indigne d’un bon film d’arts martiaux, pas 2 coups qui s’enchainent, que des coupes… Avant, vous auriez crié au scandale ^^

MEREJ
MEREJ
17 octobre 2010 17:30

Mais si ! Moi aussi je “tique” sur la réalisation des combats …

Sauf que moi, je trouve ça incroyable.

Donnie peut très bien enchainer plus de deux coup d’affilé ne t’en fais pas pour lui …

C’est donc un choix conscient de mise en scène.

Les cadres sont superbes, les coupes parfaites, les mouvements inédits et spectaculaires, ça défonce tout !

Encore une fois, je comprends que martialement parlant tu trouves ça moins méritant que le blanc séquence du TONY JAA ( Toom yung machin là ), mais au niveau purement formel, la réalisation des combats est incroyable.

Bref, achetez vous des yeux.

MEREJ

MEREJ
MEREJ
17 octobre 2010 17:31

“Le blanc séquence” ! lol

MEREJ

Cherycok
Administrateur
17 octobre 2010 18:10

bah perso, la realisation des combats, je la trouve à chier justement lol, certaines coupes sont horribles. LEs mouvements inédits et spectaculaires ??? J’ai du m’endormir sur certains combats alors parce que j’ai rien vu de vraiment nouveau lol.

Enfin bon, les gouts et les couleurs…

MEREJ
MEREJ
17 octobre 2010 19:39

Je te dis, change de lunettes.

MEREJ

Jang Gerald
17 octobre 2010 21:33

Sacré Merej ! ^^

Cherycok
Administrateur
17 octobre 2010 21:48

Que je dois changer de lunettes, oui, ca doit être ca, ca doit être moi qui doit changer de lunettes ^^

Comme dit Jang, Sacré MereJ ^^

Cherycok
Administrateur
17 octobre 2010 21:48

Une chose est sure, c’est que le film ne laisse pas indiffèrent vu que c’est le sujet qui a le plus de commentaire de tout le blog ^^

Martin
Martin
18 octobre 2010 19:48

Si CR9 se tappe le squad (et surtout la divine Odaymis), alors là oui ,je lui ferai:  two thumbs up 🙂
http://rotoevil.com/nba/a-tribute-to-the-miami-heat-dancers

Xavier
Xavier
24 octobre 2010 7:39

Mer il est fou!