[Avis] J’ai rencontré le Diable (I saw the Devil), de Kim Jee Woon

Titre : J’ai rencontré le Diable / I saw the Devil
Année : 2010
Durée : 2h20
Origine : Corée du Sud
Genre : Vigilante hardcore

Réalisateur: Kim Jee Woon

Acteurs : Choi Min Sik, Lee Byung Hun, Jeon Guk Hwan, Eom Thae Gu, Choi Mu Seong

Synopsis : Choi Min Sik a un problème avec les jeunes femmes. Dès qu’il en voit une, il ne peut s’empêcher de l’enlever, la séquestrer, la violer, puis la découper en rondelle. C’est un peu son hobby. Le problème, c’est quand il jette son dévolu sur la fiancé de Lee Byung Hun, agent des services secrets mode Steven Seagal. Sa vengeance sera saignante…


 

Avis de Nomad Soul : La Corée du Sud se spécialise depuis un petit bout de temps sur les thrillers gores stylisés, par exemple avec la trilogie de la vengeance de Park Chan Wook. Ou encore avec le récent, et excellent, The Chaser. I saw the Devil vient ajouter sa pierre à l’édifice en allant encore plus loin que les précédents. Bonne nouvelle, le film est sorti dans l’hexagone le 6 juillet 2011.

Un film assez basique...

La Corée du Sud, c’est un pays assez simple. C’est un pays où on ne croise que trois types d’individus : des serials killers complètement tarés et sadiques, des jeunes filles qui marchent toutes seules dans des coins bien lugubres, toujours en jupe et culotte blanche, et des flics incompétents. C’est simple, quand Choi Min Sik ne tombe pas sur une fille seule, il tombe sur un autre serial killer. Et on assiste alors à des scènes d’anthologie : la scène dans le taxi est monstrueuse, l’internationale des tueurs en série vaut aussi son pesant en cacahouètes.

En lui-même, J’ai rencontré le Diable est un bon film de vengeance tout ce qu’il y a de plus basique. Le gentil va devenir très méchant, voire même plus méchant que les méchants, pour venger la mort de sa fiancée. D’un point de vue formel, le contrat est plus que rempli pour Kim Jee Woon.  Visuellement, le film arrache la gueule, très bien filmé, très bien monté, très lisible pendant les scènes d’actions, vraiment chaque plan est composé comme un tableau de maître. Le film se veut plutôt sobre dans les dialogues pour leur donner plus d’impact. Le rythme est excellent, et « même si le film est complètement barré, on se prend vraiment à l’histoire », dixit mon voisin de droite pendant la séance. L’interprétation est plutôt soignée, Choi Min Sik est vraiment vraiment taré, et Lee Byung Hun fait vraiment peur, on le sent vraiment énervé et prêt à tout. La manière dont il dégomme les premiers tueurs en série qui croisent son chemin est plutôt marrante, toujours très énervé, à grands coups de chassés, il utilise tous les moyens du bord pour « terminer » son adversaire.

Des scènes travaillées

Dans l’horreur et le gore, J’ai rencontré le Diable va très loin, suggère peu de choses et en montre beaucoup. Certaines scènes sont plutôt comiques tant elles sont surréalistes. Kim Jee Woon donne de temps en temps dans le burlesque pour ne pas rendre trop lourd un film qui dure 2h20. En fait, le réalisateur cherche à en faire un peu trop à mon humble avis. Si on est pris par l’histoire, c’est long sur la fin, et le film a fini par me saouler un peu. OK, on a compris, la vengeance ça peut brûler les doigts, les références bibliques, blablabla.

Des décors soignés

J’ai rencontré le Diable est donc un film de vengeance bien barré, bien gore, et très efficace. J’avoue que je trouve moins d’intérêt à ce genre de film qu’étant plus jeune – mais pourquoi tant de haine ? – mais je ne peux que reconnaître ses qualités et constater que c’est un bon produit du terroir coréen, que les amateurs apprécieront.  Mais peut-être un poil trop long.

Note :  6,5/10

Une conclusion ?

 

Le Trailer :

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
36 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
18 juillet 2011 22:28

Ce film m’intrigue vraiment, il partage vraiment tous ceux qui le voient. Je l’ai depuis un moment, faudrait que je me décide à le regarder quand même…

Mugenjin
Mugenjin
18 juillet 2011 22:28

Suis d’accord que le côté longuet, comme si c’était obligé que le film excède les 2h (cahier des charges sans doute). Mais il va falloir se renouveler. ça commence à se voir que ça tourne un peu en rond.

yume
yume
19 juillet 2011 21:10

j’ai beau essayé, les choix visuels et stylistiques de Kim Jee woon me révulsent. Je sens bien que le mec essaie de faire quelque chose de travaillé avec un impact visuel tranché, mais dans l’état c’est à la lisiere de ce que je deteste en cinema (de toute façon le cinema coréen, c’est nul)

bankai972
bankai972
19 juillet 2011 22:52

“de toute façon le cinema coréen, c’est nul”
Ca n’engage que toi Yume…
Sinon j’ai beaucoup aimé le film, mais ça va tellement loin dans la violence qu’à la fin j’avais du mal à me faire un avis tranché. Une chose est sur, il va être difficile voire impossible d’être plus jusqu’au-boutiste et, comme tu le dis, va falloir qu’ils se renouvelle un peu. Après Memories of murder, The chaser, et maintenant celui là, ça commence à être assez FULL. D’ailleurs j’ai vu No mercy en fin d’année dernière et celui m’a clairement un peu gavé même si ça reste tout à fait correct.

Martin
Martin
19 juillet 2011 23:07

« de toute façon le cinema coréen, c’est nul »
ça ferait une belle punchline pour le site (plutôt qu’un banal “la passion du cinéma asiatique)


Cherycok
Administrateur
20 juillet 2011 0:04

Hum, chiche ^^

yume
yume
20 juillet 2011 0:08

bankai972 : sans majuscule le yume, stp. 😀
bah oui ça n’engage que moi, vu que je l’écris. Mais en fait sur hkmania, ça fait plus office de private joke ou private punch line. Ca reflete autant un bout du fond de ma pensée qu’un gros morceau de ma mauvaise foi. Ne t’inquiete pas. Je le pense réellement, mais pas trop non plus. (et puis Martin a raison, ici on ne s’est pas vraiment caché que le cinema coréen on s’en foutait un peu. Une sorte de manque de rédacteur un tant soit peu spécialisé, s’étant transformé en art de présenter les choses)
LE CINEMA COREEN, C’EST NUL
 

Martin
Martin
20 juillet 2011 0:32

C’est l’effet (logique) post-Asian Star faut pas lui en vouloir 🙂
 

Martin
Martin
20 juillet 2011 0:38

“Hum, chiche ^^”
N’empêche que ça serait sympa des punchlines changeant un peu, avec un p’tit vote auprès des lecteurs
“le cinéma coréen c’est nul”
“Ici on aime les moustachus”
‘Il y a un petit chat, donc c’est bien”
“Le VCD c’est la vie (et les films de croco aussi)”
“Ras le bol de Donnie”
 

Oli
20 juillet 2011 4:11

Bon je voulais pas poster à ce sujet, mais bon, comme yume m’a précédé… I SAW THE DEVIL est effectivement une purge malhonnête, car pensée pour faire le buzz, avec une violence montée en exergue par les fans…alors que celle-ci fait davantage bailler qu’autre chose. Enfoncer les portes ouvertes avec un super truck, ça me rappelle la technique de PCW et sa méthode de l’enfoncement des clous jusqu’au manche du marteau.

michael
20 juillet 2011 15:10

Parce que ce n’est pas malhonnête du tout de dénigrer un film en pointant comme principal argument sa réception publique (occidentale).

Oli
20 juillet 2011 15:46

C’est quoi la réception publique occidentale de ce film ? Faudra m’expliquer car j’en sais absolument rien, je n’habite pas en Occident, et ne suis pas au courant des sorties cinéma dans l’Hexagone.

I.D.
20 juillet 2011 17:57

Oli, tu as autant de mauvaise fois que yume ! Hier encore on t’as vu du côté de Châtelet préparer la prochaine Japan Expo’. La réception publique occidentale tu l’as connais. Tout le monde le trouve nauséabond comme film !
yume sans majuscule, je commence à en avoir plus qu’assez que tu stigmatises sans doute le cinéma le plus meilleur du monde. Kim Jee Woon est l’un des plus grands et “Kim Jee-Woon est dans le top 3 des plus grands réalisateurs sud-coréens et il le prouve une fois de plus. Un véritable uppercut qui nous mène dans les méandres de la folie et de la monstruosité. Direct et réaliste le film n’oublie pas pour autant le fond. Un des meilleurs films de l’année.” Mouarf ! J’ai pas pu m’empêcher de copier/coller un com’ que j’ai vu sur un blog.

yume
yume
20 juillet 2011 18:16

non, mais les gens qui ont aimé le film et qui aiment Kim Jee-woon je leur en veut pas. Chacun fait ce qu’il veut de son mauvais gout. Perso, c’est l’approche stylistique de KJW que je ne supporte pas (et je n’ai pourtant rien contre le cinema poseur iconique à la base). J’en suis meme presque à me demander si je préfere pas le pachydermique PCW (faut que je pense à consulter !). Quant à I saw the devil, meme si ça passe bien au visionnage au meme titre qu’une comédie avec Meg Ryan ou un film de Pyun, je le trouve quand même blindé de fan service malhonnête. C’est forcément efficace, ça révulse évidemment, mais c’est du fan service.

Sinon, je dois etre tres con (je veux pas entendre un mot, merci) : j’ai rien compris au troll de Mr asiafilm/WG qui comme d’hab’ fait de la phrase hautaine sans jamais donner d’argumentation à un éventuel désaccord. 

yume
yume
20 juillet 2011 18:17

>”Direct et réaliste le film n’oublie pas pour autant le fond”
il le touche meme.
 

I.D.
20 juillet 2011 18:22

Ha ! Ha ! Quel con ! Je l’avais même pas vu celle-là. Je suis dégoûté.
 
N’empêche qu’on partage une chose de plus. Notre point de vue sur KJW. Et vive le cinéma Coréen !

yume
yume
22 juillet 2011 19:26
I.D.
22 juillet 2011 21:29

C’est vrai, pas mal. Y a certaines choses qui ont le mérite d’être dites. Tiens, je m’amuse même de reconnaître certain “gens” dans les commentaires. It’s a lil’ lil’ world.

bankai972
bankai972
23 juillet 2011 2:44

Bof… c’est un article quoi… un article de quelqu’un qui n’aime pas/plus le style de film comme The chaser ou I saw the devil. Ce qu’il se tient oui, mais d’autres articles, de gens qui apprécient cette fois, sont tout aussi pertinent bien qu’exposant un avis totalement différent. En gros prendre un article, un avis, sans le comparer à d’autre, bof, bof… aucune conclusion définitive à en tirer…

Martin
Martin
23 juillet 2011 3:23

On ne demande qu’a avoir des visions divergentes argumentés, ça partait bien (“Reste que « I saw the devil » est pourtant excellent. Il est infiniment coréen tant dans sa mise en scène que dans ses stigmates.” , http://echecetcinemat.wordpress.com/2011/01/15/kokuhaku-nakashima-tetsuya-2010/#comment-224)  mais c’est parti en troll :/  C’est quand même intéressant comme axe, une mise en scène comme reflet d’une culture. (j’en reviens à mon L’oreal)
Elle a fait une review là: http://www.cineaddict.fr/i-saw-the-devil-de-kim-jee-woon/10324
“Encore que le cinéma Sud Coréen est un cinéma d’excès par définition culturelle. Ce pays, que l’on pourrait qualifier de Méditerranée de l’Asie, déploie larmes, violences, rires et hurlements comme le Japon distille la pudeur, esquisse un sourire, ou suppute un sentiment de tristesse” 
 

I.D.
23 juillet 2011 10:11

On s’en fiche bankai972 de comparer ce papier à un autre, ce point de vue me va très bien et c’est un mec qui apprécie tout particulièrement le cinéma sud-coréen qui te dit ça.
 
Après que ce soit “un cinéma d’excès par définition culturelle” n’empêche pas que le film puisse être à chier. On se contrefous de la violence du film, là je parle de ISTD. Perso’, elle ne me choque pas aussi poisseuse qu’elle peut être et aussi calibrer pour nous donner le dégoût. C’est KJW qui me pose problème. Ce mec est un tâcheron, y a pas d’âme dans ses films, d’identité propre c’est en cela finalement que ISTD n’est pas un bon film. Après le spectacle ne m’a pas dérangé. J’ai même écris un truc plutôt complaisant à son égard (le film, pas le réal’ d’esbroufe).

Laurent
23 juillet 2011 11:04

Plutôt d’accord avec les argumentaires développés dans l’article que je partage. Mais ces gros stéréotypes ne sont pas un blocage chez moi pour apprécier ces pseudo-films chocs. Ce que je déteste dans le cinéma coréen, en règle général, c’est qu’il ne développe pas de gros codes cinématographiques qui lui seraient propres … c’est du cinéma mondialisé avec ses bons et mauvais films. Au contraire, les films décryptés dans l’article sont clairement coréens dans leurs thématiques et leur violence graphique àmha.

J’aime bien I Saw the Devil, même si son concept est totalement sur-exagéré. Un buzz qui n’en est pas un. Violent ? Oui mais pas de manière exceptionnelle … de la torture au cinéma de manière aussi frontale ça existe depuis des décennies. Je l’ai même trouvé assez drôle ce film sans savoir si c’est volontaire ou pas.

Enfin, concernant le cinéma de Kim Jee Woon … j’avoue que j’aime assez (même 2 Sœurs). J’aime le côté très stylisé et très chirurgical de ses films même si je comprends que ça puisse agacer.

Flotomatik
Flotomatik
13 mai 2013 17:26

Bon, je l’ai vu il y a un moment et je me sens obligé de mettre mon petit commentaire. D’une, parce que ce film m’a extremement marqué, et de 2 parce que je vois dans les commentaires tant d’avis mégatifs, ce qui me surprend grandement. Bien entendu, chacun ses goûts, mais je pense que la qualité de la mise en scène et le travail sur les images méritent un tant soit peu de reconnaissance. Personnellement ça doit être le film de ces dernières années qui m’a mis la plus grosse claque. C’est simple, j’étais pétrifié devant mon écran et c’est bien l’une des seuls fois que ça m’est arrivé. Alors un cinéma qui procure vraiment des sensations moi je suis preneur. 2 Soeurs était aussi très abouti visuellement mais ne m’a pourtant pas du tout pris aux tripes. A Bittersweet Life est un régal, encore meilleur à chaque visionnage. J’ai rencontré le Diable est quant à lui terriblement viscéral quand on accepte le principe du film et son duel jusqu’auboutiste !! un bon 9/10 

Dommage qu’en DVD le film fasse 137 min au lieu de 141. 

Amine
Amine
14 juillet 2015 3:08

ce film est pour moi un chef d’oeuvre je le classe incontestablement parmi mes films préféré coréens me suis littéralement régalé.

Amine
Amine
14 juillet 2015 3:15

ne faites surtout pas attention aux critiques négatives qu’on voit ici. je pense surtout qu ces personnes n’y connaissent absolument rien en film et en particulier films coréens. regardez-le et faites-vous votre propre avis. Ce film est à savourer sans modération. On retrouve bien là le style et le genre qui fait la renommée des films sud-coréens. Ils excellent dans le genre thriller-drame (et même action policier). Pour moi il fait partit de la lignée des films coréens qui m’ont mit une claque et dont je raffole et qui font partis des meilleure au monde dans le genre, d’ailleurs les coréens sont es meilleurs dans ce genre. y’a pas photo ! pour en citer qui m’ont mit une claque :

bien sûre j’ai rencontré le diable en fait partit mais aussi, old boy, the murderer, the murder, murderer, sympathy for mister vengeance et lady vengeance (2 suites du film chef d’oeuvre Old Boy), mother (magistral), the suspect, confession of murder, et bcp d’autres…la liste est si longue que les citer tous seraient trop long

Cherycok
Administrateur
Reply to  Amine
14 juillet 2015 10:32

C’est vrai, on tient un site sur le ciné asiatique depuis 15 ans, on a vu plusieurs milliers de films, mais malgré tout, on n’y connait rien. Tua s raison. Belle ouverture d’esprit parce qu’on n’a pas le même avis que toi dis donc.
Allez, salut.

Oli
Reply to  Cherycok
14 juillet 2015 11:33

J’ai un doute. Ce com’ est écrit très maladroitement. C’est pas une tentative de troll rigolo de la part d’un de nos amis (yume, Réalisateur…) pour relancer ce topic culte ?^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Oli
14 juillet 2015 12:52

Les IP ne concordent pas en tout cas ^^

Geoffrey
Geoffrey
14 juillet 2015 18:37

Etant très friand de films sud-coréens (mes préférés avec HK), du réalisateur et de l’acteur principal, j’ai été choqué par le film. C’est très beau esthétiquement, mais l’histoire m’a foutu une claque à tel point que je ne suis pas prêt de retenter un visionnage. A côté, j’ai trouvé “No Mercy” moins trash psychologiquement. A côté, j’ai adoré A Bittersweet Life, où j’ai aussi pris une claque (mais positive ^^)

Cherycok
Administrateur
12 avril 2019 9:28

Mieux vaut tard que jamais, j’ai enfin vu I SAW THE DEVIL. Et je dois dire que j’ai trouvé ca bof bof. Je m’attendais à un truc vraiment extrême vu la réputation qu’il se traine, et j’ai trouvé ca super léger en fait. Ca ressemble à plein d’autres thrillers coréens avec des pointes de gore au final pas si extrêmes que ça. C’était même gentillet quand on compare à la boucherie géante qu’est The Night Comes For Us sorti il y a quelques mois. En grand fan de films gores, j’avoue être vraiment déçu sur ce point là d’autant plus que tous les trucs qui marchent à coup sur pour donner vraiment cette impression de malaise au spectateur (arrachage d’ongles, énucléation,…), il n’y a rien de tout ça.
Il y a plein d’incohérences, c’est trop long, et c’est pas crédible pour un sou. Alors oui, il y a des scènes sympas, certains sont très belles visuellement parlant, mais moi j’ai eu cette impression de “tout ça pour ça”. Choi Min-Sik est lui absolument génial mais ce qui fait la force de son personnage, c’est à dire le fait qu’il ne craint ni la peur ni la douleur, fait aussi ce qui fait une des faiblesses du film. On nous fait comprendre que la vengeance va atteindre son apogée, que le héros va essayer de le faire souffrir autant que lui a souffert, puis sur la dernière scène on te dit clairement que la souffrance est aussi efficace sur lui que de souffler dans le cul d’un âne. Ca perd clairement de son intérêt. Oui, tout ça pour ça.

5/10 pour moi

Matt
Matt
Reply to  Cherycok
12 avril 2019 12:18

Je suis assez d’accord avec toi. Surtout que le côté pas crédible (y’a 30 serial killers au km², un cannibale, etc.) ça rend le truc presque drôle des fois, donc pour le traumatisme, on repassera^^

Par contre là ou tu es injuste c’est sur le côté gore. Personne, à part les spectateurs sensibles, ne prétend que ça va être ultra gore. C’est la réputation du truc ça, faite par des types qui n’ont jamais vu pire^^ Donc à mon sens, ce n’est pas un défaut du film.

“On nous fait comprendre que la vengeance va atteindre son apogée, que le héros va essayer de le faire souffrir autant que lui a souffert, puis sur la dernière scène on te dit clairement que la souffrance est aussi efficace sur lui que de souffler dans le cul d’un âne. Ca perd clairement de son intérêt.”

Alors ça j’avoue que j’ai bien aimé. Justement ce côté “la vengeance ne lui apporte rien et le “héros” ne va pas en être satisfait”. ça me plait bien ça. Il aurait mieux fait de protéger ses proches^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
12 avril 2019 14:00

bah oui justement, la réputation qu’en ont fait les gens. J’ai lu plein d’articles après visionnage. Soit les gens sont vraiment de très très petites natures, soit c’est moi qui ait un problème (peut etre les 2 lol).

Matt
Matt
Reply to  Cherycok
12 avril 2019 15:21

Oui mais c’est pas la faute du film ce que les gens t’ont “vendu” ^^
Bon c’est quand même pas mignon tout plein. Tu sembles évidemment habitué à voir des saloperies horribles^^

Mais faut pas trop écouter les gens. Tiens le film “the woman” de Lucky Mckee, j’osais pas le voir. Il a fait hurler dans un festival, film misogyne horrible et cruel gnagnagna…
Bon…alors déjà non, c’est pas misogyne même si le père de famille l’est (et c’est un gros connard qui finit puni^^) et en plus c’est pas plus violent qu’un autre film. J’avais peur de tomber sur un film bourré de scènes de viols et tortures, ben non.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
12 avril 2019 15:30

Mais je n’ai jamais dit que c’était la faute du film non plus 😉 Je voulais dire que je ne comprends pas la réputation que les gens lui avaient fait. Car j’ai vu des films coréens bien plus violents que ca au final, aussi bien graphiquement que psychologiquement.

Rick
Administrateur
12 avril 2019 20:32

Oh tiens, ce film on ne m’en avait pas parlé depuis…. des années, depuis sa sortie en fait, l’effet est en effet vite retombé, vu que pas si choc que ça. Par contre en revoyant tous les commentaires, il est vrai que c’est rare un film qui divise autant.
Au final, je n’en avais pas parlé à l’époque, mais je suis plutôt de l’avis de Chery. Enfin je dirais malgré tout qu’il y a de bonnes choses dans la première heure, efficace, puis après c’est la débandade. Long, pas intéressant, plus de meurtres et de tueurs en série jusqu’à tourner le tout en ridicule (oui le coup du pote cannibale, j’ai totalement décroché là, j’en avais marre).

Matt
Matt
Reply to  Rick
12 avril 2019 22:11

Mais j’aime bien les films de ce réal en général. Le bon, la brute, le cinglé, Bittersweet life, 2 soeurs, Age of shadows.
Mais pas trop celui là.^^