[Avis] Devil Hunters, de Wong Chun-Yeung

Titre : Devil Hunters / Raid pour l’Honneur / Ultraforce 2 / Killer Angels 2
Année : 1989
Durée : 1h28
Origine : Hong-Kong
Genre : Action non-stop
Réalisateur : Wong Chun-Yeung

Acteurs : Ray Lui, Moon Lee, Sibelle Hu, Candy Wen, Alex Man, Francis Ng, Michael Chan, Wong Wai, Lau Siu-Ming, Ken Lo, Cheng Hong-Yip, Tong Kam-Tong

Synopsis : L’inspectrice Fong (Sibelle Hu) enquête depuis un certain temps sur un trafic de bijoux, elle a vent d’une transaction entre deux clans mafieux qui doit se passer dans une fête foraine. Suite à une altercation avec une suspecte (Moon Lee), la transaction vire au carnage entre policiers, mafieux et le public. Shing (Francis Ng) profite de ce moment de confusion pour enlever son patron “maître Sam” et pour tenter de lui soutirer des informations concernant la cachette des bijoux. Voulant être calife à la place du calife, il n’hésite pas à torturer son ex-patron pour en apprendre plus. Entre temps, la fille du chef mafieux entre en contact avec Fong, et lui propose de faire équipe afin de retrouver son père …

Avis de Cherycok :
Sorti en France en au début des années 90 sous le magnifique titre Raid pour l’Honneur avec une jaquette dessinée main du plus bel effet (hum…), Devil Hunters sent bon la poésie des films d’action HK de la fin des années 90 où on privilégie l’action en se foutant à peu près de tout ce qu’il y a autour. Quand on voit le nom du réalisateur, on sait d’ailleurs à quoi s’en tenir étant donné que la quasi-totalité de sa filmographie n’est que grosse bouffonnade (The Big Deal), films d’action nerveux et girls with guns, dont les fleurons du genre, à savoir Angel Terminators 2 mais surtout Dreaming the Reality.

On retrouve d’ailleurs une partie de ces acteurs / actrices qui ont fait le succès du genre, à commencer par l’indispensable Moon Lee (Angel, Mr Vampire), la star du genre Sibelle Hu (Fong Sai-Yuk, My Lucky Stars) en ce qui concerne les femmes, l’indécrottable Alex Man (As Tears go By, Tragic Hero), l’excellent Ray Lui (To Be Number One, The Suspect), le proflifique Ken Lo (Drunken Master 2, 2000 AD) mais surtout Francis Ng (A War Named Desire, Infernal Affairs 2) qu’on ne présente plus tant il est devenu au fur et à mesure des années une figure emblématique du cinéma de Hong-Kong.
Un casting de luxe donc pour un film où tout ce petit monde s’en donne à cœur joie à grands coups de tatanes et de flingos toutes les deux minutes, ne cherchant même pas à essayer d’être convaincant dans les scènes un peu plus calmes. Il faut dire aussi qu’il est impossible de prendre au sérieux un Francis Ng avec une coiffure improbable qui se passe la main dans les cheveux dans à peu près toutes les scènes où il apparait à l’écran.

Heureusement que les scènes d’action sont là ! Mal foutues, mal montés, accélérées, tout juste correctement chorégraphiés, elles sont pourtant ultra jouissives et ça n’arrête pas une seconde. C’est simple, sur les 1h30 du film, il doit bien y avoir 1h10 de gunfights, bastons et autres courses poursuites avec une fois de plus dans ce genre de métrage, des cascades qui font mal, des chargeurs qui ne se vident jamais, et des explosions en tout genre. Ray Lui en héros charismatique assure un max dans les scènes de tatane et la scène finale dans laquelle il se bat aux côtés de Moon Lee est vraiment intense. A ce propos, l’explosion finale où ils sautent par le balcon alors qu’il y a une explosion derrière eux n’a pas été doublé, ce qui valu à Moon Lee, à cause du déclenchement de l’explosion une seconde trop tôt, un petit séjour à l’hôpital pour brûlures (coupures de journaux à l’appui lors du générique final). Sont fous ces hongkongais… mais ça on le savait déjà…
D’autres scènes valent le détour par leur violence extrême. Il vaut dire que ça torture, viole, tabasse à mort… Le passage où la sœur de Moon Lee se fait « malmener » par les bad guys est assez extrême et aurait pu classer à lui seul Devil Hunters en Cat III (voir le screenshot n°17 de la fille pleine de sangsues). De bien belles réjouissances pour tous les amateurs de ce genre de production qui n’hésitent jamais à aller très loin dans le sadisme.

Même si Devil Hunters est rempli de défauts, il n’en reste pas moins un film bourrin et jouissif, son casting deluxe et ses très nombreuses scènes d’action bien sauvages y sont pour beaucoup. Alors posez votre cerveau à coté, et appréciez ce spectacle débridé qui vous est proposé sans vous poser trop de questions. Vous verrez, ça défoule et ça fait du bien !

Note : 7.5/10

Le Trailer :

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
33 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Supavince
Supavince
19 juillet 2011 12:25

Tu t’es remis aux gros films bourrins Cherycok?
Vu la qualité des images que tu as publié, t’as certainement dû regarder le film dans des meilleures conditions que les miennes avec mon vcd tout pouilleux!! ^^
Il pète vraiment dans tous les sens celui-là…

nomad_soul
19 juillet 2011 15:04

Tu fais plaisir là, je le connaissais pas, et il va vite falloir rattraper ça !

Ryo Saeba
19 juillet 2011 16:41

Aller en bonus pour ceux qui veulent voir à quoi ressemblait Moon Lee après le final du film



http://img197.imageshack.us/img197/9573/492a7bf9e8583c31fa13869.jpg

http://img27.imageshack.us/img27/3708/492a7bf90a98fde1fe2c369.jpg

http://img4.imageshack.us/img4/9971/492a7bf9845a0bf26051669.jpg

Et encore, il faut savoir que c’est Sibelle Hu qui a le plus pris, c’est elle qui se fait englober par la boule de feu.

pti denis
19 juillet 2011 16:51

Je l’aime beaucoup celui-là même si je trouve Dreaming the reality légèrement supérieur.

Ryo Saeba
19 juillet 2011 16:55

Oula attention à dire des choses comme ça vous allez faire sortir le Sébastien de sa tanière :p

Martin
Martin
19 juillet 2011 17:10

Grosse douche froide en revoyant Dreaming the reality, j’espere que celui là tiendra mieux le choc. Ca promet des débats houleux au WE Bis! Et pauvre Sibelle, même cramée tout le monde s’en tappe :/
 

Martin
Martin
19 juillet 2011 17:12

” C’est simple, sur les 1h30 du film, il doit bien y avoir 1h10 de gunfights”
ça, je le note aussi pour le débat qui meublera les indispensables scènes de réunion et autre bureau de flic 🙂
 

pti denis
19 juillet 2011 17:55

Pareil, revu il y a peu de temps, ça reste toujours aussi jouissif!

Martin
Martin
19 juillet 2011 18:18

la review à seb pour le fun 🙂
“Ca commence fort . Puis rapidement on nous assène de pauvres combats de thaï interminables et surtout on doit subir le cabotinage insupportable de Sibelle Hu. Il faut la voir se rendre dans un repaire de gangsters armés jusqu’aux dents. Elle, n’a qu’une grenade mais les impressionne tous avec sa cool-attitude. Ce qui lui permet de mettre son coup de pression et de sortir sans trop de mal du repaire. Puis elle fait quelques pas, se cache derrière un arbre, et allume sa clope avec…sa grenade. Et oui : c’était un leurre ! Très bonne idée qui sera SPOILER exploitée à nouveau pour le final (excellent gag de répétition) FIN SPOILER. Heureusement le GwG reprend de temps à autre sa place mais on regrette que le scénario assez noir et intéressant soit traité dans un film à l’humour bas de gamme et dont le développement se heurte à des scènes plutôt ridicules. Arrive enfin le final qui fait oublier toutes ces digressions mais ne fait pas oublier (mais alors vraiment pas!) le final d'”Angel”, sa suite et tellement d’autres Girls with Guns… Passage affligeant préféré : Sibelle Hu se frottant avec un gros Gweilo catcheur venu faire de la thaï ou je n’sais quoi.”

sebastien
sebastien
19 juillet 2011 20:04

Completement d’accord avec le texte supra !

sebastien
sebastien
19 juillet 2011 20:12

Soit mais tu me concederas que si on supprime la plupart des scenes incluant sibelle on tenait un bon gwg bien noir non ?! C’est du coup encore plus rageant de la voir faire son numero. En gwg je prefere tout simplement les in the line of duty par exemple ou angel.

Martin
Martin
19 juillet 2011 21:44

J’aime bien la scène du lapin ceci dit.

Martin
Martin
19 juillet 2011 22:22

Sans doute à cause de son climax insoutenable 🙂
http://img295.imageshack.us/img295/6982/bscap0047.jpg

Martin
Martin
20 juillet 2011 2:28

Tu devrais mater The Plot, ça devrait depasser les 8 de ton coté ^^
Niveau Kubrick Wong, Mighty Gambler est plutot sympatoche
 
“Kubrick Wong reconduit la fine équipe de Dragon Fighter, un casting 4 **** qui troque les terrains vagues et autres préfabriqués pour un gambler-flick malheureusement moins inspiré et  quipeine à décoller. Une première moité molasonne avec qlq relents canto-glamour, c’est peu: une autre moitié avec des beaux (mais trop brefs) combats bien trousés et des gunfights bien hargneux et explosifs, on aime. Si le père Francis (et sa compère Sibelle) est assez irritant en flic gaffeur/hystérique, notre Alex Fong national nous fait le show avec plans costards, pose ‘Platon’, sniffage de blanche, du gambling … torse-nu la clope au bec, et autre séquences anthologiques à base de Gatling bien (dé)chargée. Contrat rempli!”

Martin
Martin
20 juillet 2011 15:54

non, c’est le Mighty Gambler de Kubrick Wong. Mais pas de sub, je sais que tu tiens absolument à ne louper la passionnante trame mafieuse ^^

I.D.
20 juillet 2011 17:52

Cherycok frappe fort. Encore une fois. Bon sang, ça rendrait presque nostalgique tous ces films. Aaah ce générique final… c’est la première chose que j’ai vu de cette œuvre à l’époque. Un sacré teaser que m’avait fait un pote. Il savait ce que j’aimais le s*laud. Voilà avec quoi les jeunes devraient être élevés ! A la place, on les lobotomise avec du Besson 13. Beurk !

Martin
Martin
21 juillet 2011 21:50
Flotomatik
Flotomatik
23 janvier 2013 18:58

Waw j’viens de l’découvrir ce film et autant de dire que j’ai pris mon pied grave ! C’est du grand n’importe quoi, ils se tirent et se tapent dessus non stop comme des tarés ! J’adore l’ambiance tellement “Streets Of Rage” de tous ces GWG : J’en ai pas vu beaucoup pour l’instant mais il rejoint mes favoris “Le sens du devoir 1 et 2”, il ne manquait plus que Dick Wei !

Feroner
Éditeur
2 avril 2020 10:59

Le film a été réédite par spectrum en Blu-Ray avec sur le verso de la boite une petite mention “Même si devil hunters est rempli de défauts, il n’en reste pas moins un film bourrin et jouissif” darksidereviews.com
C’est pas beau ca.

Feroner
Éditeur
Reply to  Cherycok
2 avril 2020 17:06

Ca tombe bien j’arrivais pas à trouver de scan.

Matt
Matt
2 avril 2020 12:08

Chery, il a au moins des sous titres anglais ton DVD allemand ?^^
Parce que bon…moi le deutsch, je pige rien.

Matt
Matt
2 avril 2020 12:09

Mais j’suis con moi, Feroner qui vient de dire au dessus que c’est sorti chez nous^^