[Avis] Chaos;Head, de Ishiyama Takaaki (2008)

Takumi Nishijô est un lycéen de deuxième année pas forcément comme les autres. En rupture progressive avec sa famille, il vit dans un container sur le toit d’un immeuble. Cet isolement lui permet de vivre dans son monde d’Otaku et lentement, il décroche de la réalité, sombrant parfois dans ses illusions soutenues par son héroïne d’anime préférée. Pendant ce temps, dans le monde réel, des événements étranges et sordides surviennent, les médias et la police les dénomment effet next gen. Notre otaku s’en contrefiche pas mal jusqu’au moment ou ces événements s’immiscent dans son petit monde virtuel. Sur un forum, il aperçoit ainsi l’image prémonitoire d’un meurtre sordide. Takumi croit un moment à une mauvaise farce, il se retrouvera hélas le jour suivant sur le lieu du meurtre en présence de la meurtrière qui vraisemblablement le connait. Notre Otaku se débat entre ses hallucinations et ces événements étranges, le lendemain, cette mystérieuse fille s’assoit à côté de lui dans sa classe et le salue en souriant.


Avis de Rick :

Chaos;HEAd, il y a beaucoup de choses à en dire. Des bonnes, pour sûr, des mauvais également. Mais on sera tous d’accord pour dire que la série de seulement 12 épisodes fait beaucoup d’effort pour nous fournir un spectacle plutôt original, du moins pendant une grande partie du temps. Après une courte scène qui a le don d’énerver (cette manie de placer en ouverture une scène se déroulant bien plus tard), nous faisons la connaissance du héros. Et première constatation, on ne nous offre pas cette fois-ci le classique héros. Takumi Nishijô est un lycéen certes, mais il n’est pas populaire, il n’a pas de talent particulier, il n’est même pas pervers, ni détesté des autres. Il vit seul dans un container, va rarement en cours, il est coupé du monde, il ne comprend pas le monde qui l’entoure et ne veut pas en faire parti. Il préfère s’isoler, rester dans son univers, son monde, fuyant tout contact avec le monde réel en se réfugiant dans les jeux vidéo (un MMO). Un anti héros parfait, et même bien plus, puisque son asociabilité et son souhait de rester coupé du monde provoque chez lui des hallucinations. Son détachement de la réalité lui fait imaginer qu’il vit avec un personnage d’animé dont il collectionne les figurines. Un personnage donc complètement paumé, mais pas stupide pour autant. Juste en retrait, apeuré, seul. D’autres personnages peuplent la série et vont se greffer à l’histoire bien entendu.

Chaoshead05

Dans l’ensemble, les personnages sont intéressants, et sans être exceptionnel, le character design est plutôt intéressant, et chaque personnage a sa personnalité propre qui le rend unique dans la série. On n’échappera pas à certains stéréotypes, mais dans l’ensemble, les personnages sont intéressants, et même attachants. Du moins au début. Car le principal soucis de Chaos;HEAd, c’est bel et bien que la série est scindée en deux. La première partie, ingénieuse et prenante, prend l’apparence d’un thriller. Des meurtres étranges sont commis, et Takumi y est mêlé. Avec sa personnalité, on se doute que le stress va le faire paniquer, voir halluciner encore plus, et bingo. Pendant les six premiers épisodes, soit la moitié de la série, les événements étranges se succèdent, la frontière entre hallucination et réalité est mince et une ambiance pesante plane sur la série. Takumi est paumé, se méfit de tout le monde, a peur, s’apitoie sur lui-même. On pourrait craindre plusieurs choses à force d’accumuler les événements étranges et les hallucinations, notamment que le scénario se perde totalement et ne mène à rien. Car à force de nous embrumer, les six premiers épisodes sont prenants mais mystérieux, et il va bien falloir expliquer tout ça. Fort heureusement le scénario sait où il va, mais ne va pourtant pas s’avérer aller dans une direction toujours glorieuse, et certains points vont rapidement devenir énervants.

Chaoshead08

Dans un premier temps, alors que Takumi était un personnage intéressant dont le comportement était totalement logique, il deviendra par moment énervant, à force de se rabaisser lui-même au lieu de faire bouger les choses. Pour ne pas aider, si la première partie de la série prend l’apparence d’un thriller, la seconde partie va alors nous révéler le fin mot de l’histoire, et bien que l’ensemble tienne totalement la route (l’écriture est impeccable en tant que telle), l’ensemble se fera bien plus banal, anéantissant ainsi le suspense, et rendant les situations beaucoup plus prévisibles une fois que l’on comprend certains éléments. Passant du thriller au fantastique pur et dur, tout n’est pas à jeter bien entendu, et on pourra même dire que certains moments font mouches et interpellent, mais d’autres à côté se font trop prévisibles, et les quelques scènes d’action beaucoup trop courtes pour marquer. Avec son énorme potentiel, on a plus l’impression de voir un début énorme mais finalement assez mal exploité par la suite, faisant effondrer la série sous son propre poids. L’ensemble n’est pas déshonorant bien entendu, il y a beaucoup de bonnes choses dans sa première moitié, un personnage au départ intéressant, des scènes bien prenantes, et l’ensemble se suit très bien, mais la seconde partie se fait plus classique et donc moins ambitieuse. Dommage.

note15

Une série qui commence vraiment bien puis s’effondre sous son propre poids. Au départ originale, paranoïaque, intriguant, le tout verse alors dans le fantastique et la déception est là.

Chaoshead09


chaos-headTitre : Chaos;Head – カオス;ヘッド
Année : 2008
Durée : 12 épisodes de 25 minutes
Origine : Japon
Genre : Animation (Thriller / Fantastique)
Réalisateur : Ishiyama Takaaki

Acteurs (voix) : Kitamura Eri, Yoshino Hiroyuki, Tsuji Ayumi, Takahashi Chiaki et Nabatama Hitomi


Galerie d’images :Chaoshead14Chaoshead18Chaoshead23Chaoshead25Chaoshead33Chaoshead34Chaoshead38Chaoshead43Chaoshead47Chaoshead52

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments