[Film] L’Exorciste 2: L’Hérétique, de John Boorman (1977)

Le père Lamont enquête sur la mort mystérieuse du père Merrin, survenue à la suite d’un exorcisme, et va devoir combattre le démon Pazuzu que la jeune Regan a toujours en elle.


Avis de Rick :
Dès le succès surprise de L’Exorciste en 1973, la Warner voulu lancer une suite. William Petter Blatty, producteur et scénariste de l’original, et William Friedkin, le réalisateur, travaillèrent sur l’éventualité d’une suite, mais ne parvenant à rien d’intéressant, le projet tomba à l’eau. Pour eux du moins, pas pour la Warner, qui prit alors contact avec John Boorman, qui avait à l’époque refusé de réaliser l’original, et c’était tourné sur l’excellent Délivrance. Mais direct ensuite, Boorman essuie un gigantesque échec avec Zardov, et bien qu’admettant détester L’Exorciste, accepte de faire cette suite. Linda Blair revient, considérant le premier traitement intéressant, mais va vite tomber de haut à force de réécriture, parfois à même le tournage. Max Von Sydow revient également mais plus pour de rapides petites scènes assurant la continuité. Un nouveau prêtre entre en jeu, puisqu’après tout, nous sommes dans L’Exorciste 2, et la production choisit Richard Burton (Cléopâtre), alors en proie à l’alcoolémie, après le refus de Jon Voight. Linda Blair refuse de subir le même maquillage, et la production fait appel à une doublure. Verdict en 1977 à sa sortie, L’Exorciste 2 : L’Hérétique est considéré par beaucoup comme un des pires films jamais réalisé, une des pires suites jamais faites, et un des pires films de 1977. Les projections sont catastrophiques, le film hué, et surtout est un gouffre financier pour la Warner, alors qu’il s’agît pour l’époque de leur plus gros budget. Chaque saga à son mauvais film après tout, mais dans le cas de L’Exorciste, ce second opus sera finalement autant détesté que le quatrième, la préquelle signée Renny Harlin.

Pourquoi tant de haine envers L’Exorciste 2 ? Oui le film est l’opposé du premier, et n’est pas à proprement parler une suite directe en terme de ton, d’ambiance, voir de thèmes, même si Linda Blair est toujours présente dans le rôle de Regan, et que le même démon est toujours présent. Mais Boorman déteste le film de Friedkin, et n’a absolument pas cherché à faire une continuité directe. Passé cette déception certaine, L’Exorciste 2 est-il donc un si mauvais film que ça ? Malheureusement, il faut bien avouer que malgré les bonnes intentions du réalisateur, le film ne fera pas date et ne s’avère pas franchement bon. À l’inverse de Friedkin donc, Boorman se refuse l’horreur frontale, et préfère plonger son métrage dans un fantastique onirique. Pourquoi pas après tout ! Sauf que son intrigue se fait plutôt bancale et par moment incompréhensible. Clairement découpée en deux, une partie se déroule en Afrique où Richard Burton semble ailleurs… euh enquête sur le père Merrin et son premier exorcisme fait là-bas. Là Boorman se lâche, filmant de grands espaces, des envolées de sauterelles, nous livre de magnifiques plans d’hélicoptère. Et de l’autre côté, une partie se déroule en Amérique avec Regan allant chez le psy et utilisant une machine ridicule pour l’hypnotiser, et même se connecter à d’autres personnes.

L’Exorciste 2 possède sans aucun doute de bonnes intentions, mais manque d’une vraie structure, d’un vrai ton pour que l’on y adhère pleinement. Boorman livre par moment quelques belles scènes, puis détruit son film lorsque la machine pour hypnotiser, synthétiseur, est à l’écran. La machine est même au cœur du récit alors qu’il en constitue l’élément le plus risible dés le départ. Dur de prendre ça au sérieux. Surtout quand en plus le film se fait extrêmement lent. Suite oblige, le final nous ramène sur les lieux du premier film, comme pour boucler la boucle, mais il est malheureusement déjà trop tard, l’on ne peut pas pardonner tout non plus. Que reste-t-il donc de cette suite détestée de tous (à part de quelques fans de Boorman il est vrai) ? Un bon gros gâchis, un film peuplé de bonnes idées souvent mal traitées, un film où de très beaux plans ou idées de montages (le parallèle entre les étendues désertiques d’Afrique et les hauts gratte-ciels en Amérique) ne suffisent pas à rattraper le bordel et le ridicule du reste. Avec un meilleur scénario, ou du moins mieux écrit, et sans doute d’autres acteurs (oui, Richard Burton est totalement à l’ouest), le film aurait au moins pu être réévalué aujourd’hui…

LES PLUSLES MOINS
♥ Une suite différente
♥ Quelques beaux plans et passages oniriques
⊗ Un scénario bordélique
⊗ Des idées ridicules
⊗ Richard Burton
⊗ Bancal
note8
L’Exorciste 2 a fait date, pour les raisons opposées de l’original. Sans cesse entre l’onirique et le ridicule, la rigueur et le bordel, un film qui laisse un goût amer.



Titre : L’Exorciste 2 : L’Hérétique – Exorcist II : The Heretic

Année : 1977
Durée :
1h58
Origine :
U.S.A.
Genre :
Fantastique
Réalisation : 
John Boorman
Scénario : 
William Goodhart
Avec :
Linda Blair, Richard Burton, Louise Fletcher, Max Von Sydow, Kitty Winn et Paul Henreid

 Exorcist II: The Heretic (1977) on IMDb


Galerie d’images :

A propos de Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Homme de mauvais goût, il peut autant apprécier un film réalisé par Scorsese, Leone, Carpenter, Refn ou Cronenberg avant de plonger dans les films de Franco, Rollin ou Corman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017