[Serie] Zomboat! – Saison 1 (2019)


Une apocalypse zombie s’abat sur Birmingham sans qu’on sache réellement pourquoi. Les sœurs Kat et Jo, ainsi que leurs improbables compagnons de voyage, Sunny et Amar, doivent prendre la fuite en bateau sur le canal.


Avis de Cherycok :
Si je vous parle si souvent de comédies avec des zombies, c’est parce que, premièrement, il y en a mine de rien beaucoup depuis le succès de Shaun of the Dead, et deuxièmement, parce que j’adore ça moi les zombédies. Pas toutes hein, il y en a de sacrément mauvaises, mais lorsque j’en trouve des sympathiques, je passe toujours un très bon moment. Puis, j’avoue, même quand elles sont juste moyennes et qu’on est très loin du chef d’œuvre, ça me va quand même, je ne suis pas difficile en la matière. Mais aujourd’hui, je ne vais pas parler d’un film, mais d’une série. Une série anglaise qui tente de se la jouer Shaun of the Dead, mais qui n’en a ni les moyens, ni les talents. Pourtant, malgré tout, on passe un moment sympathique devant Zomboat, car cette (unique, pour le moment) première saison a la bonne idée de ne pas s’étirer sur la durée et de proposer un format assez court, 6 épisodes de 22 minutes.

Diffusé sur ITV2 en Angleterre puis repris par la plateforme de VOD américaine Hulu, Zomboat suit un groupe de personnages tout ce qu’il y a de plus ordinaires alors que l’apocalypse zombie s’abat sur la ville de Birmingham. Ils ont peu d’informations sur le pourquoi du comment, mais une chose est sûre, c’est qu’ils veulent se barrer d’ici. Et quel est le moyen encore le plus sûr quand on est face à du mort vivant qui traine la jambe ? La voiture ? Non, trop risqué. A pied ? Non, trop fatigant. En bateau ! Ou plus exactement en péniche ! D’où le titre qui est, comme certains l’auront deviné, la contraction de Zombie et de Boat (qui signifie donc « bateau » en anglais). Et ça, même Rick de The Walking Dead n’y aurait pas pensé. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’un des personnages principaux de la série. Car oui, comme souvent, on retrouve ici bon nombre de clins d’œil / références à la culture zombie, que ce soit The Walikng Dead donc, 28 Jours Plus Tard, Georges Romero, Resident Evil, World War Z, … C’est ici certes facile, voire un peu grossier dans la manière dont c’est amené, mais pour le fan que je suis, je m’amuse toujours autant à essayer de les déceler. L’héroïne est une grosse geek qui connait énormément le cinéma de genre et les jeux vidéo, donc ça fuse pas mal dans les dialogues. Oui, un personnage qui s’y connait en zombies alors que son monde est sujet à une invasion zombies, original non ? Clairement, on tombe vite dans les clichés en termes de personnages. On a donc la geek, une bimbo pas très fute-fute, le musclé qui fait gaffe à son corps et qui fait attention à ce qu’il mange, et celui qui a peur de tout et qui est maladroit. Mais ces clichés semblent volontaires et, au fur et à mesure que les épisodes avancent, ils s’étoffent petit à petit et arrivent même à nous surprendre dans certaines de leurs actions. On notera également quelques seconds rôles bien funs (les potes de Amar) qui contrastent avec d’autres complètement plats (le vendeur de gasoil). On va suivre les péripéties de ces quatre zigotos qui, à chaque épisode vont être, par la force des choses, obligés de sortir de leur péniche, que ce soit pour se ravitailler en nourriture, aller chercher un téléphone portable, voir si quelqu’un est encore en vie, et donc être confronté à du zomblard.

Très vite, on sent les limites du budget de cette petite série. Il n’y a jamais de grosse horde de zombies et ils sont plutôt présents en petits groupes. Néanmoins, leurs maquillages sont plutôt réussis et les scènes gores rigolotes, Zomboat est plutôt avare en chair fraiche et autre tripaille à l’air. Ici, c’est la partie comédie qui prime. Le ton est léger et sympathique, et bien qu’on ne se marre jamais réellement, quelques situations bien loufoques et souvent improbables viennent ponctuer les épisodes, avec un humour so british. Rien d’original non plus si vous avez été biberonné à Shaun of the Dead, Bienvenue à Zombieland, Cockneys vs Zombies ou encore Dead Snow. La série ne comporte pas vraiment d’enjeux. On a l’impression que les scénaristes ne savent parfois pas trop quoi faire de leur quatuor de personnages. Mais les six épisodes de 22 minutes sont suffisamment rythmés en péripéties et sont assez énergiques pour que l’ensemble, même lors des phases de dialogues, reste assez punchy pour ne jamais ennuyer. Zomboat aborde diverses thématiques très d’actualité en cette période de COVID (alors que la série est sortie avant) telles que la pandémie, la crise sanitaire, le confinement, … mais, comédie et ton léger oblige, ce n’est qu’à peine abordé et jamais approfondi. En fait, cette série c’est ça, tout est léger et ça ne cherche jamais à faire autre chose, soit parce que ça n’en a pas le budget, soit parce que ça n’en a pas les moyens. Même en termes de mise en scène, à part une photographie colorée assez soignée et quelques jolis plans, ça reste assez classique et ça ne cherche jamais à faire autre chose que de rester là-dedans. A voir si la saison 2 se montre un peu plus ambitieuse, si saison 2 il y a…

LES PLUSLES MOINS
♥ Un quatuor d’acteurs agréable
♥ Certaines situations improbables
♥ Les dialogues sympathiques
⊗ Rien de transcendant
⊗ Certains gags un peu nuls
Note :
Cette première saison de Zomboat ne marquera clairement pas les esprits. Les zombédies sont aujourd’hui très nombreuses et cette série n’arrive pas à sortir du lot. Elle reste néanmoins agréable à suivre, en partie grâce à sa courte durée.

LE SAVIEZ VOUS ?
• La série a été diffusée en France sur Serie Club en septembre 2020.


Titre : Zomboat!
Année : 2019
Durée : 6 x 22min
Origine : Angleterre / U.S.A
Genre : Boat of the Dead
Réalisateur : Adam Miller
Scénario : Adam Miller, William Hartley

Acteurs : Leah Brotherhead, Hamza Jeetooa, Ryan McKen, Cara Theobold, Callum Kerr, Daniel Barnard, Maja Bloom, Chloe Oliver, Rory Fleck Byrne, Matthew Aubrey

 Zomboat! (2019) on IMDb


0 0 votes
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments