[Jeu Vidéo] Envelope HD (2012 / iPad)

Vingt-sept formes géométriques, et en face de vous une feuille de papier virtuelle. En faisant glisser les extrémités du papier, il vous faudra reconstituer les figures en question.


 

Avis de Oli :
ENVELOPE est un mind game pas vraiment comme les autres. En lieu et place de pièces à empiler, il vous faudra ici déplacer des attaches en les faisant glisser avec votre doigt, afin de les ancrer dans les trous correspondant. Chaque attache étant reliée aux autres par un « fil », lorsque vous en déplacerez une le fil en question verra sa courbe affectée : en jouant là-dessus, vous devrez alors parvenir à recréer la forme géométrique affichée à l’écran (fixe) – des figures en papier, dont certains modèles rappellent les plus grands classiques de l’origami.

Le jeu du petit studio Goodapps est donc extrêmement original, et possède un gros potentiel. Ah non pas gros, me souffle-t-on : enveloppé ! Pour ma part, c’est exactement ce que je recherche sur des supports tels que l’iPad ou l’iPhone. Les portages de shoot’em up ou de divers jeux d’action s’étant tous révélés injouables pour moi – ou peu intéressants puisque plutôt que de perdre son temps sur du « tout tactile », autant profiter de titres similaires sur une vraie console avec un vrai pad.

ENVELOPE passe donc comme une lettre à la poste, même s’il n’est peut-être pas suffisamment timbré. J’aurais apprécié, par exemple, la présence d’une petite animation des figures en papier, une fois leur puzzle résolu (une récompense comme une autre). Voire la possibilité de choisir entre deux modes de jeu : l’un avec l’aide, l’autre sans (qui aurait permis de débloquer un je-ne-sais-quoi qui aurait fait office de petite carotte pour le joueur méritant). Car l’aide proposée sur chaque puzzle (un morphing mimant la reconstruction de la figure géométrique) est à double tranchant : si elle permet à tous les joueurs (même les moins bons) de voir le bout d’ENVELOPE, elle retire aussi le poids du challenge improbable des épaules de ceux qui, tel Sisyphe, aiment suer sang et eau sur de tels ouvrages. Vous me direz que cette catégorie de joueurs n’a qu’à pas utiliser l’aide – et vous aurez raison. Mais sa seule présence change l’approche psychologique de la chose, puisque l’on ne se sent jamais vraiment au pied du mur.

Mais passons, il s’agit d’un détail, d’une bricole quasi-anachronique issue de la réflexion poussiéreuse d’un vieux retrogamer peut-être plus en phase avec son temps. Surtout que cette aide est assez bien pensée, puisque le morphing est progressif : si vous bloquez sur une figure, vous pouvez ainsi décider de ne voir que le début de la résolution du puzzle, à charge pour vous de compléter le reste. Sympa, en particulier quand on sait que certains challenges sont extrêmement difficiles à compléter (aargh le cavalier !).

Ambiance douce et rêveuse, joli design et gameplay bien pensé, ENVELOPE constitue un excellent remue-méninge en forme de casse-tête chinois japonais. Un jeu reposant mais qui se révèle aussi parfois extrêmement tortueux, pour notre plus grand plaisir. Il s’agit donc clairement d’un titre à ne pas manquer si on aime le genre, surtout qu’il propose une certaine rejouabilité : ainsi, après avoir terminé les 27 puzzles, rien ne vous empêche d’en recommencer certains, et cette fois-ci sans aide aucune. Il s’agira d’un bon test pour votre cerveau : sera-t-il parvenu à enregistrer les principaux mécanismes de reconstruction des figures en papier ?

On souhaite donc un gros succès au soft des frères Zattoni – ah non pas gros, désolé : enveloppé !


Conclusion :
7.5/10, une note généreuse mais qui tient compte du petit prix et surtout de la grande originalité du jeu. Si l’aide constamment accessible ne plaira pas à tout le monde, pour le reste on prend un réel plaisir à se triturer tranquillement les méninges pour venir à bout de la reconstruction des 27 formes géométriques en papier.
PS : disponible sur iPad uniquement (pour le moment ?).

  

  
Titre : Envelope HD
Année : 2012
Studio : Goodapps
Editeur : Goodapps
Genre : de l’or-igami en barre ?

Joué et testé sur : iPad
Support : AppStore


Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *