[Film] Zombies, de J.S. Cardone (2006)

Karen et ses deux filles partent s’installer dans une vieille maison isolée appartenant à son mari décédé. Cette maison est tout ce qui leur reste. Mais le coin est dangereux, puisque hanté par les enfants morts dans les mines longtemps auparavant.


Avis de Rick :
Renommé très maladroitement Zombies en France (titre passe partout qui se noie dans la masse), Wicked Little Things est une petite production qui aura eu du mal à voir le jour. Sur une histoire de Boaz Davidson, plus connu comme étant le producteur de tous les nanars animaliers de NU Image, puis comme producteur pour Millenium Films avec des films déjà plus sérieux (John Rambo, Expendables), Wicked Little Things devait au départ être réalisé par Tobe Hooper. Quand celui-ci quitte le projet, ces scénaristes partent également, et J.S. Cardone prend le poste de metteur en scène, et Ben Nedivi de scénariste. Wicked Little Things peut donc enfin voir le jour, même si entre le tout début de sa production, beaucoup de choses auront changées. Alors certes, les projets qui ont une gestation difficile, il y en a des tas, c’est très courant autant dans les petits que les gros budgets, mais avec Wicked Little Things, on se dit finalement que le départ de Tobe Hooper, vu ce qu’est devenu sa carrière, ce n’est pas une si mauvaise chose. Car si le film ne renouvelle pas le genre, ne marquera sans doute pas non plus le spectateur sur la durée, il fait néanmoins bien les choses, et parvient à poser une ambiance réussie la plupart du temps. Pendant ce temps, Tobe Hooper réalisait Mortuary (pas si mauvais que ça, mais pas fameux) et deux épisodes pas fameux pour Masters of Horror. Ce qui étonnant, c’est qu’avec J.S. Cardone aux commandes, on pouvait avoir toutes les craintes du monde, étant donné son CV, contenant par exemple au poste de scénariste le remake Prom Night, ou au poste de réalisateur 8MM2… C’est sans doute pour cela que la surprise n’en est que meilleure.

Wicked Little Things nous présente donc une famille, avec la mère (Lory Heuring, déjà dans 8MM2), et les deux filles, l’ado (Scout Taylor-Compton, avant Halloween) et la petite fille (Chloë Grace Moretz, qui nous montrait avant The Eye, Let Me In et Carrie qu’elle aimait déjà le cinéma de genre). Cette jolie petite famille part s’installer dans un coin paumé (forcément) pour hériter du seul bien du défunt mari : une maison, perdue au milieu de nulle part, entourée par la forêt, avec d’anciennes mines en dessous. Rapidement d’ailleurs, le réalisateur parvient à instaurer une ambiance très sympathique. La forêt semble étouffante, la brume toujours présente, les silhouettes se dessinent dans l’obscurité. Pour ne pas aider, le voisinage, si l’on excepte quelques jeunes qui aiment boire et fumer (oui ça en fait du cliché jusque là), ne met pas en confiance, entre le propriétaire du terrain bien salaud et le voisin qui balance du sang sur les portes pour une raison inconnue. Et doucement, très doucement, le métrage met son intrigue et sa propre mythologie en place. Peut-être trop doucement par moment, car il faut bien avouer que Wicked Little Things aborde un rythme très lent, le tout allié à une mise en scène classe, mais du coup lente également. À éviter un soir de grande fatigue, où le risque de piquer du nez avant que les choses ne s’emballent est tout à fait possible. Et ce serait dommage, car avec son ambiance réussie, le métrage a de bonnes choses à proposer.

Oui certes par instant, les clichés sont très présents, on aura même droit à la voiture qui ne démarre pas, forcément, mais l’ensemble passe plutôt bien. Et puis, un film avec des enfants qui reviennent d’entre les morts pour se venger à coups de pelles dans la face, vous en connaissez beaucoup vous ? Et le fait de ne pas voir souvent ces enfants, ou alors de n’en faire la plupart du temps que des silhouettes menaçantes fonctionne à merveille. À côté de ça, malgré tous les clichés, le casting fait bien le boulot, et Wicked Little Things parvient sans mal à se hisser un poil au dessus des autres DTV qui débarquent. Le métrage aurait sans doute réussit à être beaucoup plus marquant avec un emballage sans doute un poil plus rythmé. Car oui, au final, même quand l’intrigue se bouge et que les enfants sont plus présents à l’écran, le métrage demeure extrêmement sage, beaucoup de choses apparaissent hors champ… Voilà qui risque de décevoir bien des amateurs du genre. Pour ma part, j’aurais adhéré à ce retour à l’horreur ambiancée, un peu à l’ancienne, tout en reconnaissant clairement les limites du film.

LES PLUSLES MOINS
♥ Une jolie ambiance
♥ Un film qui sait prendre son temps
♥ Bon casting
⊗ Mais parfois un peu trop lent
⊗ Les clichés
note8
Bien qu’imparfait et assez lent, Wicked Little Things propose au final une jolie ambiance pour des enfants tueurs.



Titre : Zombies – Wicked Little Things

Année : 2006
Durée :
1h34
Origine :
U.S.A.
Genre :
Fantastique
Réalisation : 
J.S. Cardone
Scénario : 
Ben Nedivi
Avec :
Lori Heuring, Scout Taylor-Compton, Chloë Grace Moretz, Geoffrey Lewis, Ben Cross et Craig Vye

 Wicked Little Things (2006) on IMDb


Galerie d’images :

5 Comments

Add a Comment
  1. Celui là, j’avais été attiré par le titre, mais j’avais vu le trailer et il ne m’avait pas tenté du tout. J’avais vu Vampires du Desert de Cardone, et ca ne m’a pas spécialement donné envie de découvrir le reste de la filmo du monsieur ^^

  2. Le titre ? Ah tu veux dire l’affreux titre français qui n’a rien à voir quasi avec le film ? (connaissant ton amour du zombie, je pense que oui) Cardone n’est pas franchement un bon. Là je pense que le film, bien qu’un peu lent (pour beaucoup, juste mou du genou) tient plutôt bien la route grâce à un effort collectif que grâce à lui, bien que je ne fouillerais pas non plus sa filmo pour confirmer ou non mes dires !

  3. Oui voilà. Ces titres FR où on colle le mot “zombie” pour attirer car c’est la mode. Tu ne veux vraiment pas essayer Vampires du Désert ? ah bon ? C’est étonnant ^_^

    1. La chronique de Rick m’attirait et puis c’est le drame : Chery me rappelle qui est Cardone et j’ai plus envie … 😀
      Ps : les préjugés c’est mal !

      1. Oui, c’est mal les préjugés, on n’est parfois pas à l’abri d’un coup de génie d’un réalisateur moyen voire très moyen. Et puis faut être curieux, sinon on ne découvre jamais rien ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *