[Film] The Last Casino, de Pierre Gill (2004)

Barnes est prof dans une université Canadienne, et malheureusement, il croule sous les dettes. Doué pour les cartes, on lui interdit pourtant l’accès au casino. Il va alors former trois étudiants pour qu’ils jouent et gagnent pour lui.


Avis de Rick :
Le cinéma Canadien, à quelques exceptions près bien entendu, on le connaît surtout pour le cinéma de genre (beaucoup de productions US allant tourner là-bas puisque cela coûte moins cher) et le cinéma de David Cronenberg. C’est sans oublier qu’à côté, le Canada nous fournit souvent d’excellents films dramatiques, mais souvent ne sortant pas en dehors de chez eux. The Last Casino, méconnu et inédit dans pas mal de pays, essaye plutôt de se la jouer film de divertissement. Et si la saga des Ocean’s (11, 12 et 13) se déroulent souvent dans l’univers des Casinos, ce ne sont pas les magouilles et calculs mathématiques derrière les cartes qui sont au centre du récit. On pourra aussi me dire que Wong Jing s’est frotté aux cartes avec les God of Gamblers, mais de manière comique. Dans The Last Casino, pas d’humour à la Wong Jing, pas de glamour, mais bel et bien des magouilles, des calculs

TheLastCasino03

Et Pierre Gill, le réalisateur, a la lourde tâche de rendre tout cela passionnant. Avec 5 millions en poche, un casting connu uniquement des cinéphiles mais un casting solide et un tournage à Toronto et Montréal, il réussit pourtant haut la main, livrant un film hybride entre le film d’arnaque et le film dramatique, le tout pourtant non dénué d’humour. On trouve d’ailleurs avec plaisir dans le premier rôle, celui d’un professeur endetté, l’acteur Charles Martin Smith, malheureusement assez absent des écrans aujourd’hui, mais qui aura marqué pour ses quelques seconds rôles, notamment dans les années 80 avec Les Incorruptibles de Brian De Palma ou encore Starman de John Carpenter.

TheLastCasino08

Devant réunir une grosse somme d’argent tout en ayant l’interdiction d’aller jouer au Casino où il est fiché, il va donc former une équipe de trois jeunes étudiants aux talents divers et surtout ayant des capacités en mathématiques et une excellente mémoire. Le but ? Réunir une grosse somme d’argent en seulement une semaine. Ces trois jeunes, ce seront Katharine Isabelle (Ginger Snaps, Turning Paige, American Mary), Kris Lemche (Ginger Snaps, eXistenZ) et l’inconnu Albert Chung. Une équipe haute en couleur, aux personnalités variées, qui vont tous se prendre au jeu et se mettre à aimer surtout l’appât du gain. Apprendre à gagner beaucoup au risque de tout perdre ensuite. The Last Casino, clairement, ne brille pas par son scénario, archi classique et même relativement prévisible. Formation de l’équipe, on comprend rapidement les atouts et faiblesses de chacun, début des mises, problème, ultimatum, situation finale. Oui, du classique. Mais en tout point divertissant, grâce à plusieurs éléments. Si le scénario ne se foule pas énormément pour nous offrir de l’originalité, il accorde suffisamment d’importance aux personnages pour les rendre attachants et drôles. Certaines situations, qui ne font certes pas bien avancer l’intrigue, sont bienvenues, comme lorsque le groupe conclut qu’il leur faudra des déguisements pour rentrer au casino, et que Elyse (Katharine Isabelle) devra s’habiller en … prostituée, et qu’ils iront donc dans un sex shop pour demander des conseils.

TheLastCasino12

À défaut d’être original, The Last Casino se permet des situations bien trouvées. Et pour que le tout passe comme une lettre à la poste, il faut bien l’enrober. Bingo, car ce qui m’aura frappé dans les premiers instants sera la qualité du montage ainsi que quelques idées bienvenues, venant clairement dynamiser le récit. Car oui, de base, voir des gens calculer et deviner des cartes au Black Jack, ce n’est pas la chose la plus passionnante du monde. Ici, grâce à un montage de qualité, des situations bien trouvées, et le tout joué par des acteurs investis et sachant se faire à la fois attachant et drôle sans jamais forcer le trait, le tout fonctionne à merveille. On se prend au jeu, on apprécie notre équipe de loosers professionnels, et il faut dire que lorsque l’on doit de l’argent à un tel méchant (Julian Richings, déjà vu dans Cube, Man of Streel, ou encore jouant un des psychopathes de Détour Mortel, et vu récemment dans The Witch), et bien on n’aimerait pas vraiment être à leur place. Certes, il en fait peut-être un peu trop, mais sans dépasser une certaine limite. Alors oui, The Last Casino n’invente rien, mais il permet de passer un bon moment pendant 1h30, avec une certaine maitrise de son sujet malgré tout et un sérieux qui fait plaisir à voir. Du coup, même si le fait peut s’oublier rapidement, on y aura passé un moment fort sympathique.

TheLastCasino19

LES PLUSLES MOINS
♥ Un film bien divertissant
♥ Un casting investi
♥ Quelques bonnes situations
⊗ Scénaristiquement, rien de bien neuf
The Last Casino n’invente rien, mais ce qu’il nous offre, il le fait bien, et nous permet d’être diverti durant sa courte durée.

TheLastCasino22



Last CasinoTitre : The Last Casino
Année : 2004
Durée : 1h32
Origine : Canada
Genre : Arnaques au Casino
Réalisateur : Pierre Gill
Scénario : Steven Westren

Acteurs : Charles Martin Smith, Katharine Isabelle, Kris Lemche, Albert Chung et Julian Richings

 La mise finale (2004) on IMDb


TheLastCasino24TheLastCasino25TheLastCasino28TheLastCasino31TheLastCasino35TheLastCasino39TheLastCasino40TheLastCasino42TheLastCasino43

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *