[Film] Stripped Naked (2009)

Lorsque Cassie danseuse exotique tombe sur une transaction de drogue qui tourne mal : elle vole l’argent et la drogue pensant qu’elle a maintenant les fonds nécessaires pour réaliser son rêve et aller reconstruire une nouvelle vie à Paris. Mais attendre trois jours pour obtenir son passeport s’avère plus difficile qu’elle le pensait quand tout le monde qu’elle connaît : son ex-petit ami, son patron toxicomane, sa colocataire lesbienne, et le propriétaire légitime de l’argent décident de se lancer dans l’action. Mais Cassie est prête à enjamber tous les corps qui se mettront sur son passage.


Avis de Rick :
Peu connu du grand public (voir pas du tout), Lee Demarbre est un petit réalisateur Canadien. Pas le plus talentueux (n’est pas Cronenberg qui veut), probablement pas le plus intéressant non plus, mais un honnête artisan de séries B (voir Z), fun, et faite avec l’amour du genre. En France, uniquement deux de ses films. Smash Cut, qui m’aura permis de découvrir le réalisateur, avec David Hess (La Dernière Maison sur la Gauche), Michael Berryman (La Colline a des Yeux) et Sasha Grey (The Girlfriend Experience), très sympathique série B hommage à Hershell Gordon Lewis, créateur du gore. Ainsi, lorsque son film suivant, Stripped Naked, débarqua en France, et vu le bas prix du DVD, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter dessus. Ici, Lee Demarbre ne retente pas le film d’horreur, ou plutôt la comédie d’horreur, mais se lance dans le thriller tout ce qu’il y a de plus sérieux. A-t-il eu les moyens de ses ambitions, et surtout, a-t-il le talent nécessaire pour se lancer dans une telle entreprise, et surtout se démarquer de tous les produits assez similaires ? Oui et non. Stripped Naked, malgré son titre un peu racoleur, reste un produit assez banal de bout en bout. Pas déplaisant, mais sans réelle surprise, autant dans sa narration, ses retournements de situations, que dans sa galerie de personnages.

StrippedNaked01

Ici, le réalisateur nous invite donc à suivre le parcours de Cassie, une danseuse qui, par un hasard de circonstance, va assister à un carnage, et récupérer un bon paquet d’argent, qui pourrait enfin lui permettre d’avoir une vie meilleure, de quitter son copain, sa ville, les soucis du quotidien. Seulement rapidement, elle va se retrouver traquer. Des tueurs sont après l’argent, son patron va vouloir une partie du magot, tout comme son petit ami. Bien entendu, elle tentera de cacher la vérité le plus longtemps possible, mais dans une si petite ville et avec de telles personnes dans son entourage (sa meilleure amie et colocataire a le même boulot qu’elle, son petit ami est un enfoiré un peu fouineur), les choses se savent rapidement. Cassie, pour survivre, va devoir manipuler les autres, montrer qu’elle est plus maligne, alors que les autres ne lui feront pas de cadeaux. Ce qui lui permettra de montrer son véritable visage à ses proches. Car bon point, dans Stripped Naked, aucun personnage n’est vraiment sympathique. Tout le monde manipule tout le monde juste pour ses intérêts personnels. Malheureusement, ça ne suffit pas à ce que la sauce prenne, puisque le métrage se veut incroyablement calme et gentil, bien que bien ficelé.

StrippedNaked02

Si Lee Demarbre n’est pas un grand réalisateur, il soigne son métrage et fait preuve d’un certain rythme, et d’une bonne direction d’acteur. Les acteurs sont donc dans le bon ton, en particulier Sarah Allen dans le rôle de Cassie. Heureusement, vu que la demoiselle est présente dans quasiment toutes les scènes. La mise en scène, si elle ne brille pas, passe relativement bien, et on ne pense pas en permanence durant la vision que l’on est devant un simple téléfilm. Mais à côté de cet aspect technique, de son rythme et de ses acteurs investis, le scénario se fait très sage, et surtout vide de surprises. Tout s’enchaîne beaucoup trop simplement, sans réelle accroche, sans qu’un élément ne vienne surprendre le spectateur. Tout semble couru d’avance. Aucune fulgurance narrative, mais également aucune surprise en terme de violence (souvent suggérée), d’érotisme (absent du métrage). L’ensemble se suit bien, mais ne marquera absolument pas les esprits. Dommage.

StrippedNaked04

Stripped Naked est un thriller tout ce qu’il y a de plus classique. Prévisible, mais sympathique.

note7

StrippedNaked10


Stripped NakedTitre : Stripped Naked
Année : 2009
Durée : 1h23
Origine : Canada
Genre : Thriller
Réalisateur : Lee Demarbre

Acteurs : Hugh Jackman, Okamoto Tao, Fukushima Rila, Sanada Hiroyuki, Svetlana Khodchenkova, Brian Tee, Yamanouchi Hal et Famke Janssen


Galerie d’images :

StrippedNaked13StrippedNaked14StrippedNaked15StrippedNaked16StrippedNaked18StrippedNaked19StrippedNaked20


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
18 mars 2014 14:39

La jaquette est fun, mais j’avoue que les images ne donnent pas super envie, ca fait très téléfilm tout public. Ta critique confirme cela ^_^