[Film] Retour à Zombieland, de Ruben Fleischer (2019)


Désormais habitués à survivre dans un monde post-apocalyptique infesté de zombies, Wichita, Tallahassee, Columbus et Little Rock s’ennuient dans la Maison Blanche qu’ils ont investie. Après des années passées sur la route, les tueurs de zombies se sédentarisent et, bien vite, s’encroûtent. Dans le petit groupe, les dynamiques familiales et amoureuses vont bien vite causer des problèmes inattendus…


Avis de Cherycok :
L’ayant raté au cinéma pour cause de non séance en VOSTFR (ouais, non, la Vf, je ne peux décidément plus…), j’ai enfin pu me jeter sur ce Retour à Zombieland. Il faut dit que le premier opus faisait partie du haut du panier des comédies avec des zombies, plus communément appelées ZomCom (ou Zom-Com, ou encore Zom Com). Un film qui se débarrassait de toute symbolique autour de nos chers morts—vivants et préférant proposer une galerie de personnages hauts en couleur qui passent leur temps à se balancer des fions, et donner au public ce qu’il aime : du fun et du défouraillage de zombies en mode bourrin. Le résultat était excellent, pour peu qu’on aime le genre, et le film a rapidement acquis un statut de bobine culte. Etait-il nécessaire de faire une suite ? Dans l’absolu non. Néanmoins, tout le monde l’espérait et c’est désormais chose faite. Et même si ce Retour à Zombieland est une suite quelque peu fainéante, elle n’en demeure pas moins très fun et dans la droite lignée du film de 2009.

Après le succès de Bienvenue à Zombieland (2009), les scénaristes Rhett Reese et Paul Wernick imaginent immédiatement plusieurs suites, chacune avec une idée à explorer. Certains acteurs du film, comme Woody Harrelson, étaient d’ailleurs très emballés de redonner vie à leur personnage. Une paire d’années passe, les scénaristes affirment toujours travailler sur le scénario, mais toujours rien de concret d’annoncé. Pire encore, Jessie Eisenberg déclare en juillet 2011 qu’il n’est pas sûr que cette suite attendue voie le jour. Woody Harrelson annonce lui de son côté des doutes concernant la reprise de son rôle. C’est la déception chez les fans. Les deux scénaristes finissent par pondre le scénario d’un épisode pilote de série basé sur le film, avec un casting complètement différent. L’épisode arrive en 2013 sur Lovefilm et Amazon Video mais le résultat est en demi-teinte, bien en deçà des espérances et la série ne verra finalement pas le jour. Alors qu’on croyait le projet mort et enterré, les scénaristes Rhett Reese et Paul Wernick annoncent en 2016 qu’ils sont toujours en train de travailler sur une suite, qu’ils auraient même déjà rencontré Woody Harrelson et que tout le reste du casting original serait partant et très excité à l’idée de reprendre les rôles du premier film. Là, tout s’enchaine. Le script est terminé courant 2017, les acteurs commencent à parler du projet lors d’interview et Sony Pictures valide même le film sous le titre de Zombieland Double Tap en 2018, en annonçant que le réalisateur du premier opus, Ruben Fleischer (Venom, Gangster Squad), serait également de la partie. Les fans sont comblés, mais néanmoins craintifs envers cette suite arrivant 10 ans après. Et donc oui, le résultat est moins bon que le premier volet, comme on s’y attendait un peu. Mais pourtant la recette fonctionne encore et c’est un énorme kif que de retrouver notre quatuor Tallahassee, Columbus, Wichita et Little Rock.

Donc oui, Retour à Zombieland est une suite fainéante dans le sens où elle va se reposer sur ses acquis sans (quasiment) jamais essayer d’apporter un peu de nouveauté, un peu d’originalité. En gros, on a une recette qui marche et on va faire la même chose. Si on a vu le premier opus, on n’est jamais surpris, on n’est jamais pris à contrepied, on a même presque l’impression de ne pas voir un nouveau film. Et pourtant, quelque part, je me demande si ce n’est pas ce qu’on attendait, par peur d’être déçu. Ça a un côté sécurisant d’être en terrain connu et du coup, le film nous caresse dans le sens du poil. Quel plaisir de retrouver cette « famille recomposée » et cette dynamique désopilante, à la limite du burlesque, de notre quatuor de personnages. Les acteurs qui incarnent nos quatre héros semblent super contents de se retrouver, s‘amusent comme des petits fous à sortir punchline sur punchline, à s’envoyer des fions, et leur bonne humeur est communicative. L’alchimie est clairement palpable. Notons également l’excellente performance de Zoey Deutch (Before I Fall, Dirty Papy) en blonde écervelée qui permet de renouveler un peu les gags qui reprennent souvent, soyons honnêtes, ceux du premier opus. Il faut dire que Retour à Zombieland fait de nombreux clins d’œil à son ainé, aussi bien dans ses dialogues, dans les situations, que dans ses cameos. Oui, Bill Murray est de retour, et sincèrement, c’est fun.
On se marre bien sur Retour à Zombieland car, comme son illustre ainé, il joue la carte du fun. Dans son humour bien entendu, parfois bien borderline, dans ses moments complètement non-sensiques voire WTF, mais également dans l’action décomplexée et sa violence jouissive (le concours de « Zombie Kill of the Year » est délirant). Le film assume son côté beauf, joue avec ses propres clichés, à tel point qu’il en devient parfois jouissif. Certes, il y a bien des ratés : certaines situations sont tirées par les cheveux ; quelques longueurs sont présentes malgré la courte durée ; les deux héroïnes se retrouvent vite en retrait ; ou encore le nouveau zombie (plus intelligent, plus vif, plus solide) qui n’est au final que peu exploité. Mais au final, on passe un bon moment de détente devant cette avalanche de fun et d’irrévérence. C’est bien ça le principal non ?

LES PLUSLES MOINS
♥ Toujours aussi fun
♥ Joyeusement foutraque
♥ Le casting impeccable
⊗ Ça fait un peu redite
⊗ Quelques longueurs
Même s’il ne réinvente rien, Retour à Zombieland est un bon divertissement qui ne se prend jamais au sérieux. Même si son ainé lui est en tout point supérieur, il n’en demeure pas moins un film généreux, toujours aussi barré, et au final éminemment sympathique.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Ryan Reynold, proche des 2 scénaristes, devait initialement tenir le rôle d’Albuquerque. Mais à cause d’un emploi du temps chargé, c’est finalement Luke Wilson (Idiocratie) qui aura le rôle.
• Le réalisateur avoue s’être inspiré de Shaun of the Dead (2004) pour faire son Bienvenue à Zombieland (2009). Dans Retour à Zombieland, la scène où Colombus et Tallahassee rencontrent leurs « clones » s’inspire de celle dans Shaun of the Dead où le groupe de Shaun tombe, au recoin d’une barrière, sur un groupe de survivants extrêmement similaires.
• C’est le 4ème film où Jessie Eisenberg et Woody Harrelson sont côte à côte. Bienvenue à Zombieland, Insaisissables 1, Insaisissables 2 et Retour à Zombieland. C’est également le 3ème film de Woody Harrelson et du réalisateur Ruben Fleischer, les 2 Zombieland et Venom.
• Il y a plusieurs allusions à la franchise Terminator : Colombus cite Terminator 2 en tant que film préféré, la réplique « Hasta La Vista Baby » est prononcée plusieurs fois, et les nouveaux zombies super puissants sont appelés T-800 car ils sont aussi redoutables et coriaces que le personnage de Schwarzy.


Titre : Retour à Zombieland / Zombieland : Double Tap
Année : 2019
Durée : 1h39
Origine : U.S.A
Genre : Quelque chose de Tallahassee…
Réalisateur : Ruben Fleischer
Scénario : Rhett Reese, Paul Wernick, Dave Callaham

Acteurs : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin, Zoey Deutch, Avan Jogia, Rosario Dawson, Luke Wilson, Thomas Middleditch

 Retour à Zombieland (2019) on IMDb


Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

5 Comments

Add a Comment
  1. Je tente de me le faire bientôt, mais peur de ne pas du tout aimer, vu que si en effet, c’est une pale copie de l’original, ben j’ai le dvd qui traîne et je peux tout simplement le revoir.

  2. Oh !

    Je pensais pas qu’il sortirait un jour … tellement d’ailleurs que j’étais même pas au courant qu’il était finalement sorti.

    Un peu d’appréhension , mais je sais qu’il passera à la casserole tôt où tard… sans être plus excité que ça. (Et pourtant comme beaucoup j’ai beaucoup aimé le 1 er épisode)

    1. Sincèrement, le 2, même si en deça, passe plutôt bien. Si comme moi tu as aimé l’ambiance à la cool et les persos du 1, celui là passera sans souci.

  3. Je confirme, il passe bien. J’avais peur, j’étais crevé par le taf il était 1h du mat, et c’est finalement très bien passé, après une petite appréhension avec la scène d’ouverture. Même état d’esprit, bien fun, les acteurs se font plaisir. Bon ça révolutionne rien, le premier est mieux, mais voilà, ça passe très bien.

  4. Chery et Rick > Je n’en doute pas et la chronique donne envie , c’est pourquoi je le visionnerai tôt où tard.
    Mais bon … un film qui sort après presque 10 ans de development hell , mon petit cerveau me dit toujours : «méfie toi mec !»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *