[Film] Rampage : Sniper en liberté (2009)

Un jeune désœuvré, aigri par les frustrations quotidiennes, entre en rébellion contre la société. Il entreprend de se confectionner une armure et de rassembler un arsenal de guerre. Son but: une fusillade en pleine rue grâce à laquelle il réglera ses comptes. Qui pourra l’arrêter ?


Avis de Cherycok :
Uwe Boll… Un nom qui a lui seul fait peur et réussi à faire fuir bon nombre de personnes lorsqu’il apparait au générique ou au contraire, frémir d’impatience les amateurs de nanars à l’annonce d’un nouveau projet. Spécialiste des adaptations cinématographiques de jeux vidéo (House of the Dead, Alone in the Dark, Farcry,…), il est considéré par certains sur le net comme le pire réalisateur en activité à tel point qu’une pétition tourne et ce dernier a annoncé qu’il arrêterait s’ils arrivent à un certain nombre de signatures. Personnellement, j’aime bien le bonhomme, qui a moins le mérite d’être franc en affirmant que c’est le pognon qui l’intéresse et que faire des adaptation foireuses, ça rapporte un max vu qu’à chaque nouvelle, il n’a aucun problème pour trouver des producteurs pour financer le projet.
Qu’en est-il de ce Rampage – Sniper en Liberté ? Eh bien c’est tout simplement son meilleur film, ce qui n’est pas dur je vous l’accorde… Mais mieux, c’est un très bon film tout court ! Voilà qui fera taire certaines mauvaises langues non mais !

Alors Rampage, c’est l’histoire d’un jeune tout ce qu’il y a de plus ordinaire, qui mange au fast-food, qui fait du paint-ball avec des potes, qui se fait chier dans la société dans laquelle il évolue et qui va un jour péter un boulard et se transformer en vrai machine à tuer. On va suivre donc cette « évolution » via une mise en place lente. Les 30 premières minutes vont en effet nous montrer ce qui va faire basculer ce anti-héros vers le point de non-retour, ses petits problèmes journaliers, ses discussions avec ses parents, son meilleur ami,… Un début un peu lent mais qu’on sent vraiment monter en pression grâce à des micro-flashs nous montrant quelques images du carnage à venir.
Et carnage est bel et bien le mot approprié (Rampage veut dire carnage par ailleurs) tant c’est un déchainement de violence sans concession qui va s’abattre sous nos yeux…

Mitrailleuses à la main, il sera sans aucune pitié, tirant sur tout ce qui bouge dans sa petite ville, vidant de sang froid ses chargeurs sur des pauvres passants qui n’ont rien demandé, revenant se faire justice pour des broutilles qui ont gâchés cinq minutes de sa vie quelques jours auparavant. Aucun remord ni même de la pitié, les meurtres sont sauvages ramenant l’espèce humaine à ses pulsions les plus primaires. On est même parfois médusé devant le « spectacle » auquel on assiste tant le déchainement de violence est complet, le tueur ne laissant derrière lui que cadavres et douilles vides.
L’ensemble n’est pourtant pas dénué d’humour comme l’atteste la scène du bingo du 3ème âge où notre tueur se balade sans même qu’on le remarque tant les gens sont à leurs occupation tel des zombis. Le décalage est complet appuyé par une petite musique d’ascenseur en fond absolument géniale en faisant tout simplement la meilleure scène du film.

Cruel, dérangeant, complètement amoral, Rampage marque vraiment les esprits pour peu qu’on ne soit pas dérouté par ce débordement de violence. La critique de la société y est omniprésente, et on a plaisir à voir qu’Uwe Boll sait faire passer des messages dans un film et que tout n’est pas divertissement cheap pour engranger un max de thunes. Certains feraient mieux de se pencher un peu plus sur sa filmographie sur des films tels que le très fun Postal, le dérangeant Seed ou encore l’excellent film de guerre Tunnel Rats pour s’apercevoir que Uwe Boll peut être autre chose qu’un tâcheron bas de gamme qui ne sait rien faire de sa caméra.
Une chose est sure, Rampage – Sniper en Liberté (pourquoi Sniper d’ailleurs ?) est un film à voir, ne serait-ce que par curiosité, un film qui glace le sang et qui fait froid dans le dos.

 

  

  
Titre : Rampage / Rampage – Sniper en Liberté
Année : 2009
Durée : 1h27
Origine : Canada / Allemagne
Genre : Carnage
Réalisateur : Uwe Boll

Acteurs : Brendan Fletcher, Michael Paré, Matt Frewer, Lynda Boyd, Shaun Sipos, Pale Christian Thomas, Katharine Isabelle, Colette Perry


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

1 Comment

Add a Comment
  1. Yes, la suite est enfin sortie, faut que je la regarde d’urgence ! Vive Uwe Boll !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *