[Film] Over the Top, de Menahem Golan (1987)


Chauffeur routier solitaire, Lincoln Hawk vit rongé par un divorce et la culpabilité d’avoir abandonné un fils qu’il n’a jamais vu, Michael. Lorsque Lincoln – sur les conseils de son ex-femme – part chercher son fils à l’Académie Militaire, il se cogne à l’agressivité de ce dernier. Pour Lincoln, le seul moyen de prouver à son fils – et à lui-même – qui il est réellement, c’est de remporter le championnat du monde de Bras de fer de Las Vegas !


Avis de Paganizer :
Pour la plupart des gens, Sylvester Stallone, c’est surtout les sagas Rambo (4 volets) et Rocky (7 volets pour le moment, et bientôt 8 avec la sortie annoncée de Creed 2 en Novembre 2018). Mais la carrière de celui que l’on surnomme encore parfois “L’Étalon Italien” (en référence au surnom qu’il portait lors de son passage par le porno soft dans les 70’s), c’est aussi un bon nombre de films d’action sentant bon la série B (Cobra, Tango & Cash, Haute Sécurité, Mafia Love, Daylight, Cliffhanger…). C’est en 1987 qu’il se retrouve à l’affiche d’un film réalisé par Menahem Golan (des productions Golan – Globus) qui fût un échec à sa sortie en salles, mais qui devint totalement culte suite à son exploitation en vidéo. Un film avec lequel Sly voulu changer un peu d’image et de registre en ne s’appuyant pas que sur son physique et en jouant un personnage un peu plus profond et travaillé… Je veux bien sûr parler de l’inoubliable “Over The Top – Le Bras de Fer” ! Car forcément, Stallone dans un film où il est question de bras de fer, ça ne s’oublie pas !
Mais ce n’est pas la seule raison, d’autant qu’ici, le bras de fer sert plus de métaphore pour illustrer le combat qu’est souvent la vie, et toute l’ambivalence qui habite l’être humain et qui le pousse soit d’un côté, soit de l’autre. Alors, certains diront peut-être que les productions Golan-Globus, un peu comme celles du duo Simpson-Bruckheimer, sont souvent des œuvres au ras des pâquerettes, voire un peu nanardes… Certes, ce n’est pas entièrement faux, mais, un peu comme lorsqu’on réouvre une vieille malle au fond du grenier, on y trouve quelques perles qui brillent plus fort que les autres ! Over The Top fait partie de cette catégorie !

Deuxième film de Stallone pour la Cannon, à l’époque toute puissante (Après “Cobra” de Georges Pan Cosmatos), Over The Top est considéré par beaucoup comme un film mineur, voire un mauvais film de Sly. Il faut dire qu’au moment du tournage, il est alors au sommet après 4 Rocky et 2 Rambo ayant rencontré, faut-il le préciser, un énorme succès ! Ce n’était donc pas une évidence de le voir débarquer dans une production Cannon, boîte plutôt spécialisée dans la série B de luxe, car comme chacun le sait, Sly ne tourne pas pour n’importe qui, ni pour un Mars et un yo-yo qui fait de la lumière ! Cependant, pour Over the Top, la Cannon va débloquer les gros sous et proposer à l’acteur un scénario qui parvient à le convaincre. À cela, Sly impose quand même de pouvoir retoucher le script afin qu’il lui corresponde plus, et qu’il puisse y insuffler sa psychologie typiquement Stallonienne. De son côté, Menahem Golan se propose pour assurer lui-même la mise en scène.
Malheureusement, à l’arrivée, Over the Top sera un gouffre financier pour la Cannon, et comme je l’ai dit plus haut, un échec cuisant au box-office. Pourtant, comme beaucoup d’autres productions de la firme, Over the Top va acquérir avec le temps un statut particulier et des fans de plus en plus nombreux qui n’hésitent pas à parler de film culte. Car malgré ses défauts et sa réalisation basique, voire plan-plan, et son scénario somme toute très simple, le film fait quand même le job.
L’histoire est plutôt bien taillée pour Stallone et rappelle à bien des niveaux celle de Rocky (un type solitaire, considéré comme un looser qui va réussir, à force de volonté et de cœur, à gagner l’estime de son entourage.). Il est vrai que Lincoln Hawk est moulé dans la même glaise que Rocky Balboa (Le fait que Sly ait retouché le script n’y est sûrement pas pour rien !). Rappelons qu’à l’inverse d’un Chuck Norris ou d’un Schwarzenegger, Stallone a vraiment galéré à s’imposer et s’est fait tout seul, à force de se battre pour atteindre son but… Pas étonnant que cela ressorte assez souvent de manière évidente dans ses différents rôles.

Et dans Over the Top, c’est par le biais du bras de fer qu’il cherche à atteindre son but et obtenir respect et reconnaissance. Cette idée du bras de fer d’ailleurs, peut surprendre (Il faut quand-même aller chercher l’idée de faire un film axé sur cette discipline !). Mais cela fonctionne, car on trouve dans le film ce que l’on vient chercher dans ce type de réalisations. Dommage que l’ensemble soit un peu trop proche finalement de la morale de Rocky. Heureusement, le film se montre assez travaillé et profond, grâce au travail autour de la relation père/fils compliquée qui équilibre, quelque part, un script qui serait resté terriblement basique autrement. Et si l’on apprécie Stallone, on y trouve donc son compte, entre action et émotion.
Tout au long du métrage, Sly reste fidèle à lui-même, avec son jeu si caractéristique, il fait du bras de fer et se bat (au propre comme au figuré), ce qui lui permet de mêler son côté “gros-bras” à une petite dose de réflexion et d’humanité grâce à sa relation avec son fils (joué par David Mendenhall parfois un peu crispant, mais rien de méchant). On trouve à ses côtés des personnages typiques de ce genre de productions, comme des méchants caricaturaux, des vieux copains bienveillants… Bref, le lot habituel d’adjuvants et d’opposants. Quelques punchlines sympathiques fusent, ce qui n’est pas pour nous déplaire, comme le fameux “Quand je retourne ma casquette, je deviens une machine”.
On peut noter aussi que, comme souvent dans les films de Stallone, la bande originale est excellente et composée de hits en puissance qui servent et accompagnent toujours magnifiquement bien les scènes et les différents passages de l’œuvre (Rien que le générique d’ouverture du film est pour moi un des meilleurs des 80’s !).

Au final, film adulé par un grand nombre de fans qui ont fait de ses défauts de vrais arguments pour lui rendre son honneur, Over the Top est un produit représentatif du cinéma d’action en vogue à l’époque, et aujourd’hui presque disparu (à mon grand désespoir !), un film qui cartonnait dans les vidéo-clubs et tournait non-stop dans les magnétoscopes jusqu’à ce que la VHS demande grâce !
Aujourd’hui, on le voit encore débarquer de temps à autre en 2eme partie de soirée sur certaines chaines TV, preuve de sa toujours bonne santé ! On peut même dire que le film se bonifie avec le temps ! Malgré son échec à sa sortie (pour Sly et pour la Cannon) Over the Top a marqué et est resté dans les mémoires pour diverses raisons, bonnes ou mauvaises !
L’amour immodéré que certains (dont votre serviteur) lui portent est tout à fait justifiable, autant que la haine que d’autres ont à son encontre ! En même temps, n’oublions pas qu’il reste le seul film à évoquer le bras de fer… Rien que cela vaut sûrement que l’on s’y intéresse !

LES PLUSLES MOINS
♥ Un Stallone différent
♥ Le rythme et l’ambiance
♥ Les scènes de bras de fer dantesques
♥ La bande originale
⊗ Réalisation basique
⊗ Scénario un peu simple
Au final, Over the Top s’est imposé au fil du temps comme une œuvre sincère et hautement sympathique, un film rythmé, attachant, parfois touchant, et plus profond qu’il n’y parait au premier abord. Ponctué d’hallucinantes séquences de bras de fer (filmées pendant les véritables championnats du monde), le film est également baigné d’une excellente B.O purement 80’s devenue aussi culte que l’œuvre elle-même. Un film extrêmement attachant, et pour moi, un vrai classique !



Titre : Over the Top / Le Bras de Fer
Année : 1987
Durée : 1h30
Origine : U.S.A
Genre : Drame/Action – Sport so 80’s
Réalisateur : Menahem Golan
Scénario : Gary Conway, David Engelbach

Acteurs : Sylvester Stallone, Robert Loggia, Susan Blakely, Rick Zumwalt, David Mendenhall, Chris McCarty, Terry Funk, Bob Beattie, Allan Graf

 Over the Top - Le bras de fer (1987) on IMDb













Paganizer

Cinéphage boulimique, fan de cinéma authentique avec une appétence particulière pour les pellicules différentes voire singulières.
A tendance à fuir le cinéma fast-food grand public trop formaté.
Également doté d'un penchant naturel pour les mauvais films sympathiques et les nanars décomplexés et fendards.

Les derniers articles par Paganizer (tout voir)

43 Comments

Add a Comment
  1. Ca fait parti de ces “classiques” des années 80 que je n’ai pas vu. Mon père avait la VHS pourtant quand j’étais jeune mais je ne sais pas pourquoi, les bras de fer, je ne voyais pas comment on pouvait faire un film sur le sujet. Sait-on jamais, si je tombe dessus par hasard, je tenterais peut-être le coup ^_^

  2. Rho My God! tu fais ressurgir ce film de ma mémoire où il était parfaitement enfoui… Vu plein de fois petite (il tournait en salle télé du collège!). J’en garde un plutôt bon souvenir en effet… Et pour les non fans de Stallone dans Rocky et autre Rambo, ce genre de petits films le révèlent un peu dans d’autres registres… J’avais également adoré Demolition Man (ouais je sais moyen la référence^^).

  3. C’est une question que j’ai souvent entendu quand je parle du film à des gens qui ne le connaissent pas !
    “Le bras de fer…mais comment on peut faire un film là dessus ?!”
    Mais comme je le dis, dans le film, le bras de fer est surtout là en tant que métaphore du combat mené par Hawk pour prouver sa valeur à son fils, et on le comprend assez vite en voyant le film.
    Pour ma part, je ne me lasse pas de le revoir…
    Un vrai plaisir coupable comme on dit ! 🙂

  4. Et bienvenue à toi dans l’équipe Paganizer ^_^

  5. Bienvenue à toi dans l’équipe Paganizer ^^
    Ce film, je l’ai vu à l’époque, comme beaucoup de Sly, mais alors les souvenirs il n’y en a aucun. J’avais lu que même Stallone n’était pas fan du métrage.
    À voir.
    Et Iris, j’aime bien Demolition Man, même si au final, on ne sait pas encore si le film est intelligent ou complètement stupide 😀 Sans doute un peu des deux, mais il est fun.

    1. C’est tout à fait ça Rick. Mais il était chouette ce film.

      Et je ne t’ai pas dit bienvenue Paganizer! Quelle malpolie je fais. Alors toutes mes confuses et bienvenue à toi!

  6. Je me le referais bien d’ailleurs Demolition Man, j’avais adoré à sa sortie ^_^

  7. Cherycok et Rick, merci pour votre accueil !
    Ravi de venir grossir les rangs de Dark Side Reviews !
    J’aime aussi beaucoup Démolition man, même si Sly ne sait pas se servir des 3 coquillages ! 😀

  8. Mais de rien 😉
    Les 3 coquillages, le truc dont tout le monde parle encore aujourd’hui, y a même des théories sur internet 😀

  9. Bienvenue et bravo pour ta première chronique.

    Après je t’avoue qu’Over the top n’est pas un film que j’apprécie, au contraire du fameux Demolition man ou même du bourrin Cobra!!

    Mais chroniqué de l’actionner 80’s comme arrivée, on va bien s’entendre 😉

  10. Sympa pti denis !
    C’est sûr, Over the Top a ses fans et ses détracteurs !
    Je te rejoins sur Cobra qui à sa manière, envoie bien du bois !
    J’ai attaqué par un actionner 80’s, mais je peux déjà te dire que ce ne sera pas le seul !
    A bon entendeur ! ^_^

  11. Merci pour ton accueil dame Iris !
    Et ne t’en fais pas, je ne suis point de nature à me formaliser ! 😀

  12. “- Tu sais que je vais te battre!”
    “- Ce que je sais, c’est que t’as mauvaise haleine!”

    Ah ce film! Il fait partie de mon “Top 3 Sly WTF”
    1- Cobra
    2- Over The Top
    3- Haute Sécurité

    Merci pour cette critique queje rejoins évidemment. Du coup j’attend celle de Demolition Man avec une P**** d’impatience
    “HIIIIIIIIIN Liojen vous avez une amende d’un crédit pour infraction au code de moralité du langage.” ^^

  13. “Je suis le Broyeur !!!”
    -“C’est un joli nom….”

    Content que tu aies apprécié la critique Liojen !
    Ce film est tout bonnement un incontournable de l’ami Stallone !
    Cobra et Haute Sécurité, pareil dans leur genre !
    Je me régale bien aussi avec Judge Dredd !
    Pour la critique de Démolition Man, ça devrait pouvoir se faire. 🙂

  14. Pagaziner deja chroniqueur mais quel succe fulugurant, bravo.
    Encore un qui est fan des annees 80 une maladie tres repandue c’est dernier temps, moi j’en ai un peut over the top des 80s.

  15. Thank you Mr Feroner !
    La passion a été la clé de mon succès ! 😉
    Ayant grandi dans cette belle décennie 80, j’en suis plus que fan ! Les 80’s sont en moi, et le bon ciné qui va avec aussi !
    Mais, mes goûts ne s’arrêtent pas là ! Tu pourras le constater par toi même !
    Big up ! ^_^

  16. Stallone VO ou VF perso je préfère sa voix en VF avec Bruce Willis dans les DIE HARD c’est pareil.
    Il y a LA TAVERNE DE L’ENFER qui passe mardi sur paramouth mardi quelqu’un la vu, ca me tente.

  17. Ah, je te rejoins complètement Feroner !
    Stallone en VF, ça le fait carrément ! Merci à l’excellent Alain Dorval, son doubleur officiel qui fait généralement du très bon boulot !

    Idem pour notre ami Bruce Willis, admirablement doublé par Patrick Poivey !

    -“Yeepeekayeah, pauv’ con !” 😀

    Sinon, La Taverne de l’Enfer date de 1978, Stallone l’a écrit et réalisé lui même.
    Il s’agit d’ailleurs de sa première réalisation !
    Il travaillait sur le projet avant même de développer le personnage de Rocky !

    Perso, je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir, mais, je sais que le film n’a pas vraiment marqué les esprits (Stallone a explosé surtout grâce à Rocky !)
    Mais, une première réalisation est toujours sympa à voir…

  18. “« L’Étalon Italien » (en référence au surnom qu’il portait lors de son passage par le porno soft dans les 70’s)”
    A la base c’est juste un film érotique auquel on a rajouté des plans plus explicite quand il est devenu célèbre histoire de faire le buzz et du fric.

    Pour LA TAVERNE DE L’ENFER une fois vu j’en laisserais un com sur le forum.

  19. Exact, ce surnom est à l’origine le titre du film dont tu parles (“Italian Stallion” de Morton Lewis)
    Un film qui reste très soft et qui surfe surtout sur la vague de libération sexuelle des 70’s.
    Quelques scènes dénudées plutôt sages et de la fumette de pétards tout le long du métrage…
    A l’époque, Sly était jeune et en galère..ce rôle était clairement alimentaire !
    Raison pour laquelle il ne s’en vante pas aujourd’hui !
    D’ailleurs, ce film n’apparait généralement pas dans sa filmo.

    Bonne idée pour La Taverne de l’Enfer, ça permettra d’en apprendre un peu plus sur le film.
    (ça parle de catch si je ne me trompe pas…)

  20. pour la Vf de SLY, y a eu aussi une alternance intéressante avec Richard Darbois (voix de Harrison Ford et de Danny Glover ,je l’ai deja vu faire les deux voix a la suite c’est impressionnant tellement il y a une modulation et différence importante 😮 Voix Jingle de NRJ )

    Over the top , c’est assez trouble dans mon esprit , vu au ciné et une fois en vhs ,mais la phrase qu’on a tous retenu c’est le fameux “quand je retourne ma casquette …” sympa mais pas inoubliable (la preuve ^^) mais allez , la vrai question, c’est ,est ce que je suis le seul avec mes copains de l’époque a avoir organiser des concours de bras de fer dans nos garages apres avoir vu ce film ? 😀

  21. Bien vu scott, Richard Darbois (très connu dans le doublage et les voix-off) a en effet déjà doublé notre bon Sly !

    Pour ce qui est des concours de bras de fer entre potes pour se la jouer Lincoln Hawk, personnellement, je n’ai pas souvenir de m’être livré à ça..
    Mais çe qui est sûr, c’est que Over the Top m’a donné envie de conduire un camion…d’ailleurs j’ai le permis poids-lourd aujourd’hui !

  22. une petite dizaine de film il me semble , ca m’avait choqué dans Tango et Cash puis on s’est tres vite habituer,je m’en rendais même plus compte des fois 🙂

    ha ben quelque part ca nous a influencer tout les deux ,mon papa etait chauffeur poids lourd déménageur , donc j’ai passer pas mal de temps assis a coté de lui sur la route 😉 !pour les bras de fer , comme j’etais bidon ca ma pousser a soulever un peu de fonte , pas un mal non plus :p

  23. Je ne saurais pas dire exactement sur combien de films Darbois a doublé Sly, mais quand tu parles d’une dizaine, tu dois être dans le vrai !

    Marrant ça, alors avec ton paternel, vous étiez un peu comme Lincoln et Michael dans le tracteur du film !
    Mais rassure-moi, ton père n’avait pas la poignée d’entrainement au milieu de la cabine quand même ? 😀

  24. un petit coup d’oeil sur wiki , 8 films Tango et Cash ,l’embrouille est dans le sac ,Demolition Man ,l’expert ,Assassins ,Cop Land ,Get Carter et Driven ! donc l’avalanche d’insulte et les 3 coquillage dans DMan, c’est de Richard bien jouer a lui 😀

    c’est vrai que ca ressemble mdr j’avais même pas fait le rapprochement -_- lol non, porter des pianos et des coffres forts avec ses collègues ca suffisait pour lui faire les biscotos (j’ai jamais essayer le bras de fer avec lui,je tiens a mes bras ^^)

  25. Hé ben tu m’as devancé !
    Je comptais jeter un œil sur Wiki aussi (même si Wikipedia n’est pas toujours une source sûre !)
    Donc dans les films doublés par Darbois, y’a du bon :
    Démolition Man, Tango & Cash (même s’il est très nanar dans son genre), CopLand.
    Du moyen : Assassins.
    Et du pas bon (enfin je trouve) Driven, Get Carter, L’expert.
    Par contre je connais pas l’Embrouille est dans le sac (jamais vu)

  26. j’ai vérifier apres sur un site qui répertorie les comédiens de doublage et ca a l’air d’être ca 🙂 y eu aussi des doubleurs ponctuels , comme pour haute sécurité ..

    j’ai une tendresse pour Tango et Cash , c’est nanar c’est clair mais du bon nanar pour moi, decomplexer avec plein d’action, de l’argent ,des acteurs qui se lachent ,en plus j’aime beaucoup (j’adore )Kurt Russel , et dans ce film pfou ,cette serie de punchline 😀

    l’expert a sa sortie c’etait une bonne petite serie b , James Woods est une veritable enflure , Roberts aussi ,fin je sais pas il y plane la même ambiance que sur Anaconda, du même real , je sais que c’est pas tres bon mais y a quelque chose qui m’accroche ^^

    l’embrouille est dans le sac ,jamais vu , enfin si j’ai essayer de le regarder mais j’ai arreter au 1er quart d’heure max ,c’etait pas la période ou j’aimais le plus Sly et encore moins ses “comedies “

  27. Ha mais je te rejoins complètement sur Tango & Cash que j’adore aussi !
    Le duo Stallone-Russel est purement génial et leurs interactions sont riches en punchlines mémorables, ça c’est clair !
    C’est un des points forts du film !
    Son côté nanar ne me gêne pas du tout, vu que j’aime les nanars (à ne surtout pas confondre avec les navets !)

    L’Expert, j’ai vraiment jamais accroché..je le trouve trop mou en terme de rythme..
    Et je ne suis pas trop fan des comédies de Stallone non plus ! (Genre “Arrète ou ma mère va tirer…”)

  28. J’embarque tardivement dans la conversation vu que je vois que ça parle de tous les Sly là 😀
    Bon je ne dirais rien sur les VF, vu que je ne regarde rien en VF depuis bientôt 20 ans, donc je n’en ai même aucun souvenir .
    Tango et Cash j’ai le Blu-Ray anglais, je me le refais avec plaisir parfois. Clair que c’est pas franchement du vrai bon cinéma, mais le film est fun, le casting est très bon.
    Assassins j’aime bien, mais pareil, pas vraiment un vrai bon film. Enfin, surtout je le trouve bien trop long pour ce qu’il raconte en fait. Le casting est efficace, la confrontation aussi, mais bien 2h20 pour ça qu’ils auraient pu réduire à 1h45.
    L’Expert je l’avais raté à l’époque, et j’avais profité d’une promo sur amazon pour prendre le Blu-Ray, et comme Paganizer, pas du tout accroché, je me suis ennuyé. Le seul truc énorme dedans, c’était James Woods, mais on ne le voyait pas assez à mon goût.

  29. Rick, je ne te savais pas adepte du “tout V.O” !
    Mais, tu regardes en V.O tout court ou en V.O.S.T quand même ?
    Pour ma part, je me regarde généralement les films en V.F dans un 1er temps, et en V.O.S.T dans un deuxième.
    Ça permet d’avoir la vraie voix des acteurs, ce qui est assez sympa, et ça donne aussi l’occasion de constater les petites différences entre les dialogues d’origine et ceux de la version doublée..
    Et y’a parfois des différences surprenantes !

    Par contre, quand je me fait un bon nanar, là c’est 99 fois sur 100 en V.F !
    Les doublages rendent souvent les nanars encore plus savoureux !
    (doublages approximatifs, accents ridicules, mauvaises intonations…)
    Ça donne parfois de vrais poèmes !!

    Sinon, on est plutôt d’accord sur Tango & Cash, Assassins et l’Expert !
    (d’ailleurs ce dernier s’appuyait sur le duo Stallone/Stone qui finalement n’est pas top-top !)

  30. Si je n’ai pas la VO, pour faire simple… je ne regarde pas. Je suis bilingue donc je préfère la VO tout court, les sous titres c’est si je regarde pas le film seul ou si je n’ai pas le choix. Ou bien entendu, si le film est asiatique, là me faut les sous titres.
    Et comme je ne regarde plus franchement de nanar, la question ne se pose même plus 😀

  31. Ah ok, tout pour la V.O donc ! 😀
    Je suis loin d’être bilingue, mais comme j’écoute pas mal de musique (et donc de chansons) anglo-saxonne, quand je regarde un film en VOST, y’a certains dialogues que je comprend même sans l’appui des sous-titres !
    Mais bon, sans sous-titres du tout, c’est chaud !
    Mais j’aime toujours la V.F ! (à part quand elle est vraiment trop execrable !)

  32. Paganizer content que tu aime ,oui franchement le film se prend jamais au serieux , c’est un nanar assumer clairement, peut etre qu’au depart ca partait sur du serieux mais ca a devier grave , les second roles aussi sont important en terme nanar, Zdar (Conan 😀 exclu vf je crois ? ) Brion James ,J Pollard , le compagnon de cellule de SLy “Slinky” y a une belle puissance nanardesque ,de belles sequences d’action aussi !

    l’expert c’est pas le film le plus rythmé c’est sur ,ca loucher pas mal sur la vague Basic Instinct avec Sharon Stone presente mais même ca c’etait plutot light ^^

    voila arrete ou ma mère va tirer ,c’est strictement le film ou je peux pas …

    pour le debat vo vf, ca a toujours été vf pour moi pour question de conford, mais je vais m’y mettre pour les films HK que j’ai jamais pu voir car jamais distribuer ici ..pour les autres film je me contente de la vf ^^

    Rick a l’époque ou tu a vue Assassins c’etait en vo ou vf ? car le “ye vé té toué ” de Banderas dans la vf est aussi culte qu’il est soulant 😀

    1. Assassins la première fois j’ai du le voir en VF à la télé mais bon j’étais jeunot, aucun souvenir, sinon comme tous les autres, VO only. Ma dernière VF date d’il y a très très très longtemps.

      1. moi j’avais deja la 20 aine quand je l’ai vu a sa sortie (je me sens vieux d’un coup la   😮 )  et l’accent il marque non di diou ^^ il devait avoir un bon accent a couper au couteau en arrivant aux states l’ami Banderas ,de la a le faire causer comme ca dans la vf c’est cruel , Arnold aussi parlait mal l’anglais a ses debuts ,il a jamais eu ce traitement dans notre langue , heureusement 😀

  33. Scott, aparremment, on partage un intérêt pour l’art subtil du nanar !
    (moi ça fait complètement partie de ma culture cinéma, raison pour laquelle mon goût pour ce genre de films apparait dans mon profil !)
    En tout cas, je compte en chroniquer de temps en temps sur le site..
    A bon entendeur ! 😉

    1. oui il semble bien en effet 🙂
      c’est cool ,je surveillerais ca du coin de l’oeil 😉

      1. Et si tu es branché années 80 scott (et il semble que ce soit le cas), hésite pas à jeter un œil a ma chronique du film D.A.R.Y.L. ,grand classique de 1985 signé Simon Wincer !
        (si ce n’est déjà fait of course !) 😀

        1. ben c’est ma decennie preferer, celle qui me donne le plus de nostalgie 🙂 (j’ai 43 ans bientot et je pense que tout ceux de mon age éprouve la même chose pour les années 80 ou même la serie B avait un cachet special ..) j’ai lu ta chronique sur D.A.R.Y.L ,je l’avais pas vu a l’époque car ,je venais de me faire War Games et Firefox (le film d’eastwood, pas le navigateur internet :p ) et ca faisait un peu doublon dans mon esprit sans connaitre vraiment l’histoire ,mais je me fait toujours des petites retros de temps en temps et ta critique ma donner envie ,je le met donc sur ma liste 🙂

          1. J’avais bien senti le fan des 80’s !
            On est de la même génération, donc les 80’s nous parlent !!
            Ha yes, War Games de John Badham et Firefox de Mr Clint, 2 grands classiques !
            C’est la même pèriode que D.A.R.Y.L. !
            En tout cas tu devrais apprécier ce classique de la S.F 80’s avec un très bon Barrett Oliver ! 😉

            1. et une bonne partie des années 90 (surtout grace a la deferlante dans les videos club des films HK ,decouverte de John Woo etc ,ha la belle époque )
              je viens de trouver D.A.R.Y.L. (pour une fois le support physique je m’assois dessus, vu le prix du dvd 😀  pas encore gagner au loto non plus ^^) ca fera partis de ma retro des inedits avec la loi des seigneurs et les seigneurs (The Wanderers) 🙂

  34. Un nanar c’est tellement plus drole en VF la on est d’accord Paganizer tu devrais t’en refaire un Rick ca a un charme particulier.
    Sinon VO 99% du temps a part Die hard et autre VF culte comme scarface ou le bon la brute et le truand.
    VO sans sous titres ok ouais pour les films Francais.

    1. Le gros souci, c’est que j’ai l’impression de ne plus trouver de vrais nanars (donc exit les comédies nanardes, ces films volontairement mauvais dés la création). Le dernier que j’avais vu, oui c’était en VF, le fameux et excellent (mauvais) Piège Mortel à Hawaï, qui prenait tout son sens en VF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *