[Film] My Heart is That Eternal Rose, de Patrick Tam (1989)


Retiré du milieu des triades, oncle Cheung (Kwan Hoi-San) vit une vie rangée en compagnie de sa fille Lap (Joey Wong) et de Rick (Kenny Bee), amoureux d’elle. Malgré son retrait des affaires, une ancienne connaissance va lui demander avec insistance un coup de main pour une petite affaire qui devrait être réglée rapidement. Mais on se doute fortement que ça ne va pas bien se passer…


Avis de Feroner :
Film de triades romantique parmi les meilleurs films HK que j’ai vus, et j’en ai vu un paquet, My Heart is That Eternal Rose n’est bizarrement jamais sorti en France et il n’est connu que des fans du genre alors qu’il est facile d’accès. Pas besoin de connaitre tous les codes pour apprécier. Il y a une histoire d’amour mais ce n’est jamais lourd, ça ne dégouline pas, et il y a aussi de l’action. Malgré ça, le film est un échec au box-office, comme pas mal de grands films locaux (Une Balle dans la Tête, Pedicab Driver, The Blade). Ils sont fous ces Hongkongais ! Ça a mis un terme à la carrière de Patrick Tam qui n’a plus rien réalisé jusqu’à After This Our Exile en 2006.

Sorti en 1989, la même année que The Killer, soit sur la fin de la période de l’heroic bloodshed, le film va prendre une direction très différente tout en racontant une histoire très classique. Alors que le genre est très masculin, Patrick Tam va faire le choix de donner le premier rôle à une femme, Joey Wong, plus belle que jamais, et pas une femme super forte à la Michelle Yeoh qui bastonne et flingue. Ici pas de boss de triade qui fume le cigare et rigole après chaque punchline. Non, le caïd est interprété par le charismatique Michael Chan, grand habitué des films de triades et même ancien gangster dans la vie réelle. Il va interpréter le rôle de manière sobre, attitude stoïque, économie de mots, regard glaçant. Il est parfait. Dommage que son bras droit, Gordon Liu, ne soit pas à la hauteur. Il est beaucoup moins convainquant, d’autant plus que, comme souvent, il est affublé d’une perruque à la con. Ça n’aide pas. Joey Wong s’en sort très bien, n’en fait pas trop et est touchante, très loin de ses rôles dans les Wu Xia Pian fantastiques dans lesquels on a l’habitude de la voir. Pareil pour Kenny Bee, habitué aux comédies, qui s’en sort un peu moins bien. On retient plus le tout jeune Tony Leung Chiu-Wai. A la place de Kenny Bee, le réalisateur voulait Chow Yun-Fat : dommage, le film aurait atteint des sommets.

La réalisation est très bonne. Le réalisateur nous fait comprendre des choses avec des effets de réalisation qui ne sont jamais gratuits. Par exemple, pour les deux premiers plans, on a un bouquet de roses blanches en gros plan avec de la canto pop en fond ; deuxième plan un bouquet de roses rouges qui brule. On comprend tout de suite qu’il ne va pas y avoir de happy end. L’image est belle, typique du cinéma HK des années 80. Il y a un soin particulier apporté à l’éclairage très coloré. D’ailleurs, Wong Kar-Wai s’est beaucoup inspiré de ce réalisateur. C’est un peu son maître. Le directeur de la photo Christopher Doyle travaillera d’ailleurs par la suite sur pas mal de films avec Wong Kar-Kai. La musique est trop présente à mon goût. Le seul effet too much du film. Qui dit film de triades dit action et il y en a. Mais ici, pas de délire à la John Woo, on est plus dans le réalisme. Chaque coup de feux fait mal, c’est sec, rapide et efficace. Le final ne dépasse pas une minute mais quelle minute ! A chaque fois il me met la chair de poule. Le réalisateur considère « qu’il ne sert à rien de jouer à cache-cache. Soit vous êtes plus malin que vos assaillants, soit vous vous faites tuer ». Le film est court, 1H26, rien à jeter, pas une scène inutile, des ellipses, … C’est d’une efficacité redoutable, pas un temps mort et ça fait réfléchir sur les films actuels qui font presque tous deux heures.

LES PLUSLES MOINS
♥ Point de vue original et réaliste sur les triades
♥ Les acteurs
♥ Dense
♥ L’action même s’il y en a peu
⊗ La musique
⊗ Gordon Liu
Au final, on a dans le contexte d’un film de triades un drame prenant et touchant, bien mis en images, le tout saupoudré de brèves scènes d’action supers efficaces. Un des meilleurs polars HK de l’âge d’or qui ne s’adresse pas qu’aux fans du genre.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Le film a été nominé dans 3 catégories aux Hong Kong Films Awards de 1990 : Meilleur montage, meilleure photographie, et meilleur second rôle pour Tony Lung Chiu-Wai. Il remportera cette dernière.


Titre : My Heart is That Eternal Rose
Année : 1989
Durée : 1h30
Origine : Hong Kong
Genre : Putain de film
Réalisateur : Patrick Tam
Scénario : Tsang Kan-Cheung, Chan Koon-Chung

Acteurs : Kenny Bee, Joey Wong, Tony Leung Chiu-Wai, Michael Chan, Gordon Liu, Kwan Hao-San, Ng Man-Tat, Gam Lui, Wong Chi-Keung, Cheung Tat-Ming

 Sha shou hu die meng (1989) on IMDb


5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
20 mai 2020 9:41

Entièrement d’accord avec ton texte. Ce film est vraiment excellent. Il a des scènes d’une puissance incroyable et les acteurs sont géniaux. J4avais beaucoup aimé Ng Man-Tat dans ce film. Il sort chez Spectrum en juin il me semble, espérons que la copie soit belle.

NomadSoul
20 mai 2020 11:09

Un de mes préférés dans le genre polar / heroic bloodshed, je le trouve aussi sous évalué alors qu’il est vraiment excellent ! Bonne nouvelle pour la sortie chez Spectrum Films : merci pour l’info 🙂

Cherycok
Administrateur
Reply to  NomadSoul
20 mai 2020 12:06

Il est clairement sous estimé, mais il est surtout pas très connu car pendant longtemps, il a été assez dur à trouver il me semble…

Cherycok
Administrateur
Reply to  Feroner
20 mai 2020 13:55

Vi parce qu’avant d’être le rigolo qu’on connait tous, il a eu des rôles bien noirs…

grandgrigou
grandgrigou
20 mai 2020 18:26

Ce film est devenu mythique pour moi, alors que je ne l’ai encore jamais vu! Pendant des années, j’ai enchainé des centaines et des centaines de films HK et il y avait la B.A de ce film avnt quasiment un film sur deux que je voyais,avec saviour of the soul et Five venoms!Mais j’ai jamais réussi à mettre la main dessus. S’il sort comme prévu en Juin, ça va être jour de fête!

Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
20 mai 2020 22:13

la critique m’a donné envie de le voir ! J’aime bien les films de patrick Tam. Le film est effectivement prévu chez spectrum mais pas de date annoncée pour le moment il me semble, juste un vague 2020

Cherycok
Administrateur
Reply to  Dr_Gonzo
20 mai 2020 23:21

J’ai lu Juin je ne sais plus ou, mais il y a fort à parier que, avec le covid, ca va etre repoussé

Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
Reply to  Cherycok
21 mai 2020 10:37

Oui dans tout les cas ça sera reporté d’autant plus qu’il ne figure même pas dans leurs sorties prochaines. D’ailleurs full alert prévu pour mai est maintenant repoussé au 28 juillet

Rick
Administrateur
21 mai 2020 18:27

Pas vu non plus, mais s’il sort en Blu-Ray chez nous, ce sera un petit achat qui fera plaisir bientôt ^^

Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
24 mai 2020 15:04

Ca y est je l’ai vu. Que dire… je suis encore sonné par la fin et un peu dégouté. Un grand film, Patrick Tam déploie tout son savoir faire, avec une réalisation léchée, de très beau cadres, une magnifique photo, un beau travail sur les fondus, certains ralentis. Les acteurs sont tous très bons, Joey wong est juste magnifique. Bon on passe sur la perruque de Gordon Liu.. Un scénario finalement très simple, mais un film court et intense dans sa palette d’émotions. La dernière minute du film est incroyable. Du tout bon, il y a de fortes chances que je me l’achète en BR quand il sortira chez Spectrum. Le film fait écho aussi à the killer je trouve, un certain romantisme, ce fatalisme et aussi quand joey Wong chante ça m’a fait penser à Sally yeh. Un très bon film, effectivement pas assez connu.

Faze
Faze
26 mai 2020 23:31

Comme tu le dis en intro , je ne le connaissais absolument pas … et pourtant Patrick Tam , avec The Sword , fut un pied d’entrée au cinéma HK pour moi. (avec Woo et Hark bien sûr , Jackie Chan étant un cas à part )

Plus qu’à attendre le blublu de chez Spectrum , comme les copinous ici présent.

Last edited 1 mois Il y a by Faze
DAV
DAV
3 juin 2020 18:20

Merci pour la découverte , je viens de passer un très bon moment.
De Patrick tam je connaissais surtout the sword et j’espère en voir d’autre.

DAV
DAV
Reply to  Feroner
8 juin 2020 19:59

merci

Cherycok
Administrateur
5 juin 2020 11:18

C’est cool si ta chronique Feroner a permis à des gens de s’y interesser et de découvrir cet excellent film !

Cherycok
Administrateur
Reply to  Feroner
29 juin 2020 8:28

je ne le vois pas sur le lien que tu as mis. Y’a 9 films chez moi mais pas My Heart is That Eternal Rose

Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
Reply to  Feroner
29 juin 2020 13:47

Vraiment horrible cette jaquette, une des pires qu’ils aient fait, tout comme celle de the longest nite et expect the unexpected

Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
Reply to  Cherycok
29 juin 2020 13:52