[Film] Magnificent Warriors, de David Chung (1987)

Dans les années 1940, alors que la Chine est occupée par le Japon, Ming est une aventurière qui va devoir sauver le gouverneur malgré elle, aidée par un arnaqueur.


Avis de Rick :
Tourné en 1987, Magnificent Warriors est le dernier film de Michelle Yeoh avant sa (première) retraite, avant son retour sur les écrans en 1992 aux côtés de Jackie Chan pour Police Story 3. Après Yes Madam pour Corey Yuen et Royal Warriors alias Le Sens du Devoir pour David Chung, elle repart devant sa caméra pour ce Magnificent Warriors. Point de polar urbain à base de kung-fu cette fois-ci, mais une sorte d’Indiana Jones à la sauce féminine (et Cantonaise forcément), avec un côté action assuré par Michelle Yeoh bien entendu, et un côté comique assuré par le grand Richard Ng (Mr Vampire 3, la saga Le Flic de Hong Kong). Autant le dire, le duo fonctionne parfaitement, et le dépaysement est total. Adieu les immeubles et rues de Hong Kong, place à de sublimes et vastes décors. On le pense en voyant l’ampleur du film, ça a du coûter cher, entre les vastes décors, les figurants, les explosions, les courses poursuites, les cascades. Ça ne s’arrête pas un seul instant durant tout le film, sauf le temps de quelques blagues potaches et naïves nous provenant d’un Richard Ng en très grande forme.

MagnificentWarriors03

Alors oui, on pourra toujours dire que dans le fond, Magnificent Warriors ne brille pas par un scénario des plus réfléchi, des plus travaillé, voir parfois des plus cohérent, mais en terme de spectacle, le métrage en met plein la vue et se fait ultra divertissant, ce qu’on lui demandait. Michelle Yeoh livre de très bonnes performances martiales, ainsi que d’excellentes cascades. Aucune surprise en apprenant que l’actrice se blessa plusieurs fois sur le tournage. David Chung prouve après Royal Warriors qu’il maîtrise l’action, et se fait assurément plaisir à chaque instant. Du début à la fin, on en prend vraiment plein la vue. Dans cette sorte de best of bourré d’action, on pourra lui reprocher une poursuite en avion totalement ratée, et surtout bien trop longue vu les effets qu’elle nous balance à la figure.

MagnificentWarriors07

Le film enchaîne les moments de bravoure, et ce dés sa scène d’ouverture dans le village, les nombreux combats, l’évasion du camp, ou son grand final, on en a pour notre argent, entre coups ou chutes impressionnantes, et les têtes pas possibles de notre grand Richard Ng, qui sait toujours trouver la bonne grimace pour nous amuser, même dans les situations les plus critiques, comme lorsqu’il se fait passer pour mort. Bien entendu, le film n’est pas parfait, car outre sa course poursuite en avion ratée (entre ses maquettes et ses nombreux accélérés), on pourra lui trouver quelques moments de trop mi-parcours, avec quelques dialogues peu utiles qui ne semblent être là que pour gonfler la durée, où un thème musical sympathique mais utilisé lors de chaque scène d’action quasiment qui finit par user. Pas prise de tête pour autant, le film dans son ensemble fait office de très bon divertissement, comme on en fait presque plus aujourd’hui.

MagnificentWarriors10

Après le premier Sens du Devoir, David Chung retrouve Michelle Yeoh pour un Indiana Jones au féminin, et fait exploser le budget. Hautement divertissant.

Note :

MagnificentWarriors12



Magnificent warriorsTitre : Magnificent Warriors – 中華戰士
Année : 1987
Durée : 1h31
Origine : Hong Kong
Genre : Aventures
Réalisateur : David Chung

Acteurs : Michelle Yeoh, Richard Ng, Derek Yee, Lowell Lo, Lau Chin-Dai, Chang Yi et Tetsuya Matsui

 Zhong hua zhan shi (1987) on IMDb


Galerie d’images :

MagnificentWarriors14MagnificentWarriors15MagnificentWarriors16MagnificentWarriors19MagnificentWarriors22MagnificentWarriors23MagnificentWarriors24MagnificentWarriors25

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

3 Comments

Add a Comment
  1. Du fun de l’action difficile de s’ennuyer pendant ce film meme si les scènes d’action sont un peu bordelique quand il y a beaucoup de monde

  2. C’est vrai quand il y a du monde, sans doute du à un planning de tournage serré malgré le budget. Ça ne m’a pas du tout dérangé en tout cas 🙂

  3. Non ca ne me gène pas non plus c’est plutôt marrant, a un moment ils sont un groupe d’une trentaine on en voit mourir dix a chaque plans mais a la fin il sont toujours trente. J’appelle ca la magie du ciné HK.
    Ce film est dispo en édition francaise de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *