[Film] Jumanji : Next Level, de Jake Kasdan (2019)

Sans que ses amis et compagnons d’aventures Bethany, Fridge et Martha ne soient au courant, Spencer a conservé les morceaux du jeu vidéo Jumanji dans le sous-sol de la maison de sa mère. De retour pour les vacances, alors qu’il mène une vie d’étudiant difficile à New-York et qu’il est contraint de partager sa chambre avec son grand-père convalescent, il répare le système et est happé par le jeu. Le lendemain, ses amis, avec qui il avait rendez-vous pour un brunch, passent chez lui prendre de ses nouvelles, ne l’y trouvent pas, mais constatent que le jeu en est en cours dans la cave de Spencer : tous décident de rentrer dans Jumanji pour le sauver. Le grand-père de Spencer, Eddie, et son ami Milo Walker entendent le chahut et se laissent entraîner par inadvertance dans le jeu et deviennent deux des avatars de Jumanji. Les amis adolescents doivent aider Eddie et Milo à s’habituer à leurs avatars du jeu, les aider à retrouver Spencer et à s’échapper à nouveau de Jumanji.


Avis de Rick :
Contre toute attente, j’avais beaucoup aimé le reboot de Jumanji en 2017. Que j’avais découvert tardivement, début 2020, ce qui me permit d’enchaîner avec cette suite sortie fin 2019 chez nous, le 4 Décembre pour être exact, soit 9 jours avant sa sortie en Amérique. Et oui des fois, on a de la chance. Ce second opus a semble-t-il moins passionné le public et les critiques comparé au premier opus, et c’est donc avec une certaine appréhension que je me suis lancé dans l’aventure, pour retrouver Spencer, Fridge, Bethany et Martha. Avec un budget cette fois-ci de 125 millions de dollars (contre environ 90 millions pour le précédent), on peut s’attendre à la typique suite qui fait tout en plus gros, pour nous livrer finalement la même formule. Et c’est plus ou moins le cas ici, ce Next Level se montrant, il faut l’avouer, moins inspiré que son prédécesseur à bien des niveaux. Pourtant, oui pourtant, la sauce a plutôt été gagnante avec moi, puisque j’aurais passé un excellent moment, m’amusant comme un grand enfant devant les gags, rigolant à plusieurs reprises, et ne voyant pas le temps passé dans cette nouvelle aventure qui va multiplier les lieux pour changer un peu de la jungle du premier opus, mais également multiplier avec bonheur les personnages, et multiplier les scènes d’action. Si dans les faits, tout le monde retourne dans le monde de Jumanji pour vivre une nouvelle aventure, de nouveaux personnages sont de la partie, et apportent un peu de fraicheur.

Quel plaisir par exemple de retrouver au départ dans le monde réel ces bons vieux Danny DeVito et Danny Glover, avant de les envoyer également dans le jeu. Ce qui permet moult gags, certes, mais également ce qui permet aux acteurs de se faire grandement plaisir. Si Jack Black jouait par exemple dans le premier film une jeune ado de 17 ans adepte des selfies, ici, Jack Black doit jouer Danny Glover. Quand à Dwayne Johnson, il va devoir jouer Danny DeVito, et on ressent dés les premiers instants que les acteurs se font tous plaisir, et ont pu expérimenter, se lâcher, et improviser, comme le prouve d’ailleurs la bande annonce finale du métrage, proposant un nombre assez grand de plans alternatifs qui ne sont pas dans le dit métrage finalisé. Et c’est ce casting, cette énergie qui va donner de la force à cette suite pourtant assez similaire au précédent. Oui, il y a encore une succession de niveaux, de plus en plus difficiles, où les compétences de tous les personnages vont devoir servir à un moment donné. Du coup, le film ajoute quelques nouveaux points forts et points faibles aux personnages pour ajouter de nouveaux gags, de nouveaux animaux dangereux (des singes), et remplace la jungle par le désert puis les montagnes enneigées. Parfois, il rebondit sur des gags déjà vu dans le précédent, pour les détourner. Ce qui pourrait paraître facile. Et parfois, ça l’est d’ailleurs. Mais pourtant, le plus souvent, ça m’aura fait rire. En fait, voilà, tout en respectant à la lettre le cahier de charge de la suite Hollywoodienne (plus d’action, plus de bruits, plus de fun), le film parvient à être généreux dans tout ce qu’il propose, à alterner anciens gags et nouveaux, et ça a fait mouche. Mieux, sans doute aidé par le budget un poil plus gros, mais les animaux en CGI semblent mieux incorporés aux images, et font un poil moins jeu vidéo. Oui, Jumanji est un jeu vidéo, mais cela n’empêche pas.

En fait, tout simplement, le gros défaut du film est d’être une suite qui reprend la formule de l’original, y ajoute quelques éléments mais n’a jamais envie de bouleverser ce que l’on attend de lui. Mais au final, il évite le piège du copié collé intégral, et évite le piège de la nostalgie vu que le précédent est beaucoup trop récent, ce qui nous donne un récit d’aventures certes sans génie, mais il n’en a jamais eu la prétention, mais qui offre son lot de scènes forts sympathiques, autant niveau aventure que niveau rires. Un bon divertissement familial, fait avec sérieux, avec des acteurs qui s’éclatent véritablement d’être là. Le duo Dwayne Johnson et Kevin Hart fonctionne toujours très bien, Jack Black s’amuse toujours et nous avec, et Karen Gillian reste toujours charmante dans son rôle de botteuse de cul. Chaque niveau dans le jeu apporte son challenge, sa scène d’action ou sa poursuite, et certaines scènes sont bien foutues, comme par exemple celle des singes, qui a bien de la gueule au final. On pourra toujours pester sur certaines facilités, ou même sur le point de départ, un peu illogique (retourner dans le jeu au risque de sa vie, seul, sachant que chaque niveau met en avant les compétences d’un membre différent). Mais ce n’est pas pire qu’ailleurs, et au moins, le jeu délivre la marchandise et ce que l’on attend de lui niveau divertissement. On en ressort donc plutôt heureux du voyage, ayant obtenu ce que l’on voulait, et en se disant que si l’on prend les 3 Jumanji comme une trilogie, on a une trilogie extrêmement divertissante, et qui n’essaye pas de péter plus haut que son cul, tout en ayant compris dans un sens l’essence des jeux vidéo, contrairement à Pixels, comme dirait mon ami Oli.

LES PLUSLES MOINS
♥ Retrouver l’univers de Jumanji
♥ Quelques gags encore bien drôles
♥ Une aventure bien divertissante
♥ Les acteurs s’éclatent à être là
♥ La scène des singes
⊗ Moins de surprises que dans le précédent
⊗ Un film qui ose sans doute moins de choses
note8
Next Level n’ajoute rien de vraiment spécial au précédent, mais ajoute des personnages, lieux et situations qui en font un excellent divertissement.



Titre : Jumanji Next Level

Année : 2019
Durée :
2h03
Origine :
U.S.A.
Genre :
Aventure
Réalisation : 
Jake Kasdan
Scénario : 
Jake Kasdan, Jeff Pinkner et Scott Rosenburg
Avec :
Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillian, Nick Jonas, Awkwafina, Rory McCann, Danny DeVito, Danny Glover, Alex Wolff, Colin Hanks, Ser’Darius Blain, Madison Iseman et Morgan Turner

 Jumanji: The Next Level (2019) on IMDb


Galerie d’images :

Les derniers articles par Rick (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
19 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Éditeur
24 février 2020 19:09

Je le sentait pas trop ce film mais tu m’as convaincu.
Et je vais devoir me faire aussi le premier.
Comment j’avais pas prévu de me la faire cette trilogie, très bonne surprise.

Oli
26 février 2020 4:04

PIXELS : RIP…

^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Oli
26 février 2020 6:45

Il était RIP dès sa sortie Pixels, ce film n’était juste pas bon lol

Matt
Matt
26 février 2020 21:03

Moi j’aurais bien vu d’autres personnages et un autre casting, comme entre le premier Jumanji et le 2eme.
Là ça sent quand même le réchauffé pour surfer sur le petit succès du précédent. Et ça ne me fait pas franchement envie.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
27 février 2020 9:10

Moi s’il est du même acabit que celui de 2017, ça me va parfaitement. vu le nombre de blockbuster qui ne valent pas un pichet de cidre depuis pas mal d’années, je ne vais pas bouder ceux qui fonctionnent et qui propose un bon divertissement.

Oli
Reply to  Cherycok
27 février 2020 10:15

Je rejoins complètement Chery. Et c’est rare, diront les mauvaises langues ahahah !

Cherycok
Administrateur
Reply to  Oli
27 février 2020 10:18

Punaise, c’est clair, un jour à marquer d’une pierre blanche !

Matt
Matt
Reply to  Cherycok
27 février 2020 11:35

Ouais enfin c’est pas non plus un chef d’oeuvre le précédent.
Pas sûr que ça marche 2 fois sur moi maintenant que je connais le concept et les blagues propres à l’aspect jeu-vidéo.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
27 février 2020 15:02

Personne n’a dit que c’était un chef d’oeuvre. C’est juste un très bon divertissement pour moi. C’est tout ce que j’attends d’un blockbuster =)

Feroner
Éditeur
Reply to  Matt
27 février 2020 18:15

L’aire de rien ce genre du film est assez rare et ca doit être super dur a faire car ca doit plaire a tout le monde.
Et surtout en ce moment ca fait plaisir de voir du bon ciné populaire ricain.

Faze
Faze
Reply to  Matt
28 février 2020 22:37

Et pour ma part , je comprend parfaitement Matt !
Le premier a bien fonctionné sur moi , c’est grâce à l’effet de surprise , celà fonctionnera t’il une 2 ème fois ?

J’en doute , mais je lui laisse clairement sa chance ! (Mais pas tout de suite …)

Ghoulish
Administrateur
27 février 2020 17:49

Moi je préfère le pichet de cidre.

Pierre
9 mars 2020 14:28

Tu m’as donné envie de le voir, merci !

Cherycok
Administrateur
Reply to  Pierre
9 mars 2020 15:12

Oh Pierre, long time no see ! Comment va ? Tu as laissé tomber définitivement les videos ? ou tu as continué sur ce chemin là ?

Cherycok
Administrateur
1 avril 2020 15:00

Ayé, comme le premier opus, n ous avons vu ce 2ème en famille. LEs petits étaient ravis, et ma femme et moi avons trouvé le film très chouette.C ‘est certes en deçà du précédent, mais c’est toujours aussi fun, pas prise de tête, second degré. Bref, un très chouette divertissement.

Oli
5 avril 2020 15:07

C’était super cool ! Entre nostalgie (le casting, le film originel), modernité (l’action, l’autre partie du casting) et vrai clin d’oeil vidéoludique. Cool ! Punaise je crois que je veux un 3ème opus…

Quand on voit le niveau des blockbusters Disney et les JUMANJI, y’a pas photo.