[Film] Hercule (2014)

Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un dieu mais ressent aussi les peines et les souffrances d’un mortel. Sa puissance légendaire sera mise à l’épreuve par des forces obscures.


Avis de Cherycok :
C’est l’année Hercule ! Après Un La Légende de Hercule de Renny Harlin de triste mémoire, un Hercules Reborn nul mais rigolo de chez les petits malins de Asylum, voici que déboule dans nos salles de ciné en ce magnifique été le nouveau film de Brett Ratner, tout sobrement intitulé Hercule. Pourquoi s’embêter après tout… Trois adaptations cinématographiques du héros mythique en une seule année, trois ! On frise l’overdose ! Si seulement la qualité était au rendez-vous… Mais même si la version qui nous intéresse ici est au dessus des deux autres citées plus haut, les 13,20€ que m’a coutée la place de cinéma me restent un peu au travers de la gorge malgré, il est vrai, quelques bonnes choses à sauver…

La seule vraie bonne chose qu’on retient de cette version, c’est que Brett Ratner va énormément jouer autour du mythe du personnage, et plus particulièrement s’amuser à casser ce mythe. Il nous narre dans un premier temps quelques uns de ses plus célèbres faits d’armes, tel que le Lion de Némée ou l’Hydre de Lerne, nous présentant le personnage tel que le veut la légende comme un héros à la force titanesque. Mais petit à petit, Hercule se montrera bien plus humain, n’accomplissant ses quêtes que pour l’argent, accompagné de ses acolytes mercenaires sans qui il ne serait rien, ainsi que d’un conteur dont la seule et unique fonction étant de grossir un maximum les aventures de ses compagnons, faire de l’ordinaire quelque chose d’extraordinaire. Exit les créatures surnaturelles, ici tout n’est que supercherie si ce n’est que Hercule possède tout de même une vraie force… herculéenne !
Du coup, Brett Ratner s’amuse avec les clichés de ce personnage légendaire et le choix de Dwayne “The Rock” Johnson pour l’incarner était clairement judicieux tant le bonhomme sait ne pas se prendre au sérieux, alternant punchlines bien funs et gros coups de tatane. Tout le petit groupe est d’ailleurs très réussi, mais celui qui tire son épingle du jeu, c’est sans conteste Ampharios incarné par un Ian McShane (Les Piliers de la Terre) absolument hilarant.

Le problème, c’est qu’à part ça, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Certes, le film est loin d’être mauvais, mais la plus part des scènes n’ont vraiment rien de bien emballant, à commencer par les scènes de baston que les plus décérébrés d’entre nous attendaient de pied ferme (oui, on va rarement voir un film du genre pour s’instruire). Même si dans l’ensemble bien filmées et agrémentées d’effets 3D plus que réussis (armes ou débris semblant réellement sortir de l’écran), elles laissent clairement à désirer niveau intensité. Même en ayant laissé son cerveau dans un placard, on a parfois du mal à prendre plaisir devant ce spectacle primaire parfois fun et bourrin, mais rapidement répétitif, limite longuet lors de la première grosse bataille avec la sortie des chars, et surtout très prévisible.
Prévisible, son scénario l’est également. Certes, on ne demande pas à un blockbuster US de nous surprendre toutes les 2 minutes, mais lorsqu’on voit venir à des kilomètres les trahisons ou les ennemis qui n’en sont en réalité pas, l’effet escompté tombe clairement à plat. C’est le spectateur qui en pâtit, blasé de se retrouver en fait devant un spectacle assez lambda, qui aurait vraiment pu donner quelque chose de décomplexé si son réalisateur avait tenté de jouer à fond la carte du second degré.

Disons le clairement, Hercule est bien au dessus des deux autres films basés sur le même personnage sortis cette année. Néanmoins, il n’en est pas un bon film pour autant, le cul coincé entre deux chaises, à mi-chemin entre le gros film épique et le nanar rigolo, mais en n’ayant les grandes qualités ni de l’un, ni de l’autre. Par contre, une question s’impose, pourquoi trois films sur le même héros ? A croire que quand l’inspiration à Hollywood n’avance pas, Hercule !


Titre : Hercule / Hercules
Année : 2014
Durée : 1h38
Origine : U.S.A
Genre : Action / Aventure
Réalisateur : Brett Ratner

Acteurs : Dwayne Johnson, Rufus Sewell, Aksel Hennie, Ingrid Bolso Berdal, Ian McShane, Joseph Fiennes, John Hurt, Irina Shayk, Peter Mullan, Reece Ritchie, Tobias Santelmann, Rebecca Ferguson

 Hercules (2014) on IMDb


Galerie d’images :


  • Cherycok

    Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
  • Comments

    Add a Comment
    1. “A croire que quand l’inspiration à Hollywood n’avance pas, Hercule !”
      holalal a mi chemin entre la blague épique et la nanar rigolote 😉

      Perso bien aimé le film, sans plus. Surtout intéressant pour le cassage du mythe.

    2. Oui, je suis d’accord avec toi, c’est vraiment le seul truc intéressant, toute l’explication” du mythe comme quoi en fait tout est du flan ^_^

    3. Blague épique oui !! “l’inspi hollywoodienne Hercule” ah la la bien joué Cherycok !! mes collègues se demandent pourquoi j’rigole tout seul devant l’ordi..

    4. Elle était certes facile, mais il fallait que je la place quelque part ^_^

    5. Ce jeu de mots final, épique :)) j’apprécie beaucoup Dwayne Johnson. Il compris très tôt que l’autodérision était salutaire et depuis, il ne me déçoit dans aucun de ses rôles. Il a réussi à me faire regarder Gi Joe2 en entier, c’est pas rien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *