[Film] Headshot, de Kimo Stamboel et Timo Tjahjanto (2016)

Blessé, Ismaël se réveille à l’hôpital. Amnésique, il va être soigné par Ailine, une étudiante en médecine. Mais cette dernière est enlevée, et Ismaël fera tout pour la retrouver.


Avis de Rick :
De film en film, les Mo Brothers, aka Kimo Stamboel et Timo Tjahjanto, se font une belle petite réputation. Leur second long métrage en 2014, Killers, co-production entre l’Indonésie et le Japon, était très plaisante. Glauque, nihiliste, maîtrisé visuellement, on pouvait néanmoins lui reprocher sa durée. Oui, Killers durait 2h17, et c’était un peu trop. Pour leur nouveau métrage, Headshot, les deux réalisateurs utilisent pas mal d’acteurs venant de The Raid 2, notamment Iko Uwais et Julie Estelle, et restent encore dans un métrage se voulant extrêmement violent. Mais pas de film d’horreur ici, on est clairement plus dans la mouvance de The Raid 2 justement, et de nombreux mouvements de caméra, notamment lors des combats, nous le rappelleront. Headshot basiquement, c’est une histoire très simple mais rythmé, au service de multiples combats qui ont sacrément la pèche et se termine souvent dans une ambiance couleur rouge. On pourrait même dire que Headshot, c’est le Jason Bourne Indonésien, en sacrément plus sanglant. Un rapide coup d’œil à l’intrigue viendra confirmer mes dires. Ismaël se réveille amnésique à l’hôpital après que son corps ai été trouvé sur la plage. Alors qu’il va tenter de comprendre qui il est, ses anciens employeurs vont se mettre à sa poursuite pour le mettre hors d’état de nuire. Oui, c’est clairement et strictement la même histoire, même si ici, notre personnage principal ne travaille pas pour la CIA mais pour un malfrat qui l’a élevé dés son plus jeune âge pour en faire un tueur.

Quoi qu’il en soit, dés la scène d’ouverture, Headshot met en confiance avec l’évasion de Lee (Zack Lee) de prison. Évasion à grand renfort de fusillades, de corps transpercés dans tous les sens, le tout sous une direction artistique très plaisante et un score musical qui met dans le bain. Si bien que oui, on voudra pardonner au métrage sa fâcheuse manie lors des fusillades d’avoir recours à des giclées de sang numériques (heureusement relativement furtives), mais aussi des détonations parfois générées par informatique. Pas de quoi crier à la catastrophe dans tous les cas. La première heure prend des allures de remake plus violent de Jason Bourne donc. On fait connaissance avec les personnages, quelques scènes d’action s’invitent dans le récit pour nous faire comprendre les ennemis que notre héros devra affronter par la suite (dont Julie Estelle donc, la fameuse fille aux marteaux de The Raid 2). L’ensemble se fait très plaisant à suivre, malgré son intrigue un bien convenues et quelques scènes moins inspirées, sans doute pour adoucir le ton notamment dans la relation entre Ismaël notre héros et la docteur Ailin (jouée par Chelsea Islan). Par moment, la niaiserie n’est pas loin.

Dans sa seconde heure par contre, Headshot change radicalement, autant dans sa structure que dans son contenu, à partir de la scène (très sympathique) du commissariat. Dès lors, un peu à la manière de The Raid (premier comme second), le film prend des allures de jeux vidéo, dans le sens où Iko Uwais va devoir affronter divers sbires pour pouvoir arriver jusqu’au boss de fin. Une structure donc de film martial beaucoup plus classique, et qui n’hésite pas à aller dans la surenchère, sanglante et visuelle. Les combats se font plus longs, plus denses, le sang coule à flot, les ennemis de plus en plus redoutables, les armes à feu sont délaissées pour les armes blanches ou les poings, et les perdants doivent être rués de coups jusqu’à saigner pour être sûr qu’ils ne se relèvent pas. Et encore une fois, les combats s’en sortent très bien, filmés caméra à l’épaule, n’hésitant pas à se rapprocher de l’action, à ne pas découper l’action toutes les secondes, ou encore à tourner autour des personnages. Le tout au final passe comme une lettre à la poste et il est d’ailleurs agréable de voir que ce coup-ci, le métrage ne dépasse pas les deux heures. Hautement divertissant, sanglant, sans concession, dommage encore une fois que le film n’arrive que rarement à surprendre, autant par son histoire (Jason Bourne) que par son visuel (The Raid 2).

LES PLUSLES MOINS
♥ De bons combats
♥ Violent
♥ Mise en scène solide
⊗ Manque d’envergure sur pas mal de points
note8
Headshot est un bon thriller d’action. Il ne surprendra pas vraiment le connaisseur, mais est assez solide pour que l’on passe un très bon moment.



Titre :  Headshot

Année : 2016
Durée :
1h57
Origine :
Indonésie
Genre :
Action
Réalisation : 
Kimo Stamboel et Timo Tjahjanto
Scénario : 
Timo Tjahjanto
Avec :
Iko Uwais, Sunny Pang, Julie Estelle, David Hendrawan, Chelsea Islan, Zack Lee et Ganinda Bimo

 Headshot (2016) on IMDb


Galerie d’images :

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

13 Comments

Add a Comment
  1. Chopé aussi, loin d’être parfait si on en croit les critiques sur le net (certains ont même détesté), ce que j’en ai vu et ce que tu me dis me donne envie de le voir. Donc il y passera quoi qu’il arrive. Puis j’adore les combats “bruts” comme ça, ca change des centaines de films HK que j’ai mangé dans ma jeunesse avec des combats très (parfois trop) chorégraphiés.

  2. Ca sort le 17 juin en France en DVD/Blu-ray et j’ai bien peur qu’il n’y ai que la VF.

    Je le verrait donc dans deux mois.

    Il y a un film Cambodgien dans la même ligné qui a pas l’air exceptionnel mais quand même intéressant.

    Pourquoi le mec parle Français au début mystère.

  3. Pourquoi ne le voir que en VF ? si jamais, il est dispo sur la toile en VOSTFR hein. Parce que etre obligé de se taper une VF, non merci.

  4. Ha oui mais je parlait des version officielle légale.

    Après je ne savait pas qu’il avait été fansubé, et oui il se trouve facilement.

  5. @Feroner, pour ta question sur Jailbreak, c’est tout a fait normale , le Cambodge ,comme le Laos ou le Vietnam ont longtemps été sous la coupe “protection” de la France (comme Hong Kong etait sous celle de l’Angleterre ) alors même si maintenant le français est parler surtout par les anciens ou dans  les petits villages mais c’est pas rare de croiser des gens qui parlent parfaitement français même si ils sont radicalement passer a l’anglais ses dernières années …il font toujours partis de l’Organisation internationale de la Francophonie d’ailleurs je pense 🙂

  6. Oui L’Indochine a laissé des trace.

    Ce qui m’a étonné c’est d’en voir qu’un et qui parle sans accent et ca m’a pas l’air d’être un intellectuel et puis dans les autres ancienne colonie Française en Afrique ils ont un putain d’accent et au Québec la il faut carrément un lexique. Alors que le type dans Jailbreak parle un Français impeccable et plutôt moderne (1954 la fin de l’Indochine) ca peut surprendre quand même.

  7. c’est vrai que qu’en écoutant plus fort , le gars du debut on dirait même un gars de ma cité ^^oui alors je me suis renseigner sur le film (deja car mon oeil de cinéphile avait bel et bien repérer Katsumi ^^) mais en plus le heros du film Jean Paul Ly  est né a Lyon , un autre en Guadeloupe, les autres sont pas facile a retracer mais a mon avis il y a d’autres acteurs du casting qui viennent de France et retourner au pays pour faire ce film  😀  je pense que tout  les dialogues avec le heros sont surtout en français , peut etre qu’il maitrise mal sa langue natale ? 😮

  8. Bon le film headshot.

    Ce film a quand même beaucoup de défaut, scénar pompé sur Jason Bourne (déjà pompé sur la bd XIII) et invraisemblable la jolie médecin qui tombe amoureuse d’un mec dans le coma. La photo gris vert dégueu et puis trop long et combat trop répétitif. Mais bon tout ca est rattrapé par les combats a défaut d’être inventif ils sont nombreux bien foutu et violent et puis le méchant est pas mal il a une tronche et une bonne dégaine ca change du mec a cigare qui rigole fort a la fin de chaque frase.

    Ci vous voulez de la bonne grosse baston bien bourrine vous ne serez pas déçu.

    Si vous voulez un bon film avec de l’action passez votre chemin.

  9. Ah mais oui clairement, le scénar c’est Jason Bourne, la mise en scène avec la caméra qui tourne et la photo aux tons grisatres c’est The Raid 2, ça n’invente absolument rien. Ça divertit, les combats sont sympas et puis voilà. Après contrairement à par exemple THE RAID 2 que j’ai en Blu-Ray et reverrais avec plaisir, ce HEADSHOT je ne pense pas le revoir.

  10. Oui moi aussi je ne reverrait jamais ce film contrairement a the raid 2, car la ont a de très bon combat au millimètres et avec des idées.

  11. Ah mais les combats de THE RAID 2 sont d’une violence et d’une maîtrise technique inouïe, je ne crois pas avoir vu mieux depuis.

    Bon en tout cas ça fait plaisir, la petite semaine asiatique sur le site aura fait découvrir quelques films, toi pour HEADSHOT, Chery pour TUNNEL qu’il a du coup prit ^^

  12. HEADSHOT me tente deuis le premier teaser, mais comme tu m’a devancé pour le voir, je prends mon temps du coup, je laisse faire ma mémoire de merde et oublier ce que j’ai pu en lire ^^

  13. On a fini par le voir et qui dit grosse attente, dit souvent grosse déception. Et ca a été le cas. Trop long, beaucoup trop long. Et puis parfois con comme pas possible avec des plans improbables (comment sur la plage ne peut-elle pas le voir caché derrière son rocher avec la moitié de son corps qui dépasse… ca peut paraitre rien mais c’est tout le long comme ça). Le gore est super mal dosé, on t’en sort à toutes les sauces même quand ca n’a aucun intéret (et pourtant j’adore le gore). Il y a d’autres moyens de rendre un combat graphique que par le gore. Puis comme dit Feroner, c’est repetitif… A tel point que je suis arrivé à m’ennuyer sur certaines scènes de fight. Certaines donnent beaucoup trop l’impression d’être préparées (ce qui est le cas, mais ce n’est pas censé se voir).

    J’en attendais beaucoup, je voulais retrouver un film du niveau de The Raid 1 et 2, et raté, très déçu. Je ne dis pas que c’est pas bon hein (parce que j’en entends deja certains dire ceci celà), juste pour moi ca ne vaut pas toute l’attente que j’y avais mis dessus.

    5.5 ou 6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *