[Film] Hantise, de Jan de Bont (1999)

Sous prétexte de les guérir de leurs insomnies, le docteur David Marrow a invité à « Hill House » trois de ses patients, Theo, jeune femme belle et élégante; Luke, cobaye professionnel qui est venu pour gagner un peu d’argent ; et Lili, fragile, sensible et vulnérable. En réalité, le docteur conduit une expérience sur les mécanismes de l’angoisse. Or, le château de « Hill House », lugubre résidence construite au XIXe siècle par le richissime industriel Hugh Crain, homme cruel et tourmenté, a la réputation d’être hanté.


Avis de Rick :
Hantise, ahlala Hantise, voilà bien un sujet épineux pour beaucoup de cinéphiles, et même pour les professionnels du milieu. Je l’avais découvert en location, un an après sa sortie cinéma, donc en 2000, le même jour où j’avais découvert, également en location, un autre remake du même genre de la même année, à savoir La Maison de l’Horreur, de William Malone. Si le film de Malone est loin d’être parfait, autant dire que le fait de l’avoir vu directement après Hantise a eu un effet assez spécial, qui fait que je lui voue une grande sympathie. Un remake peu subtil, bourrin, mais qui a au moins des idées, une bonne ambiance et un bon casting. Hantise de l’autre côté… Remake de La Maison du Diable de Robert Wise, film culte de chez culte, adaptant le roman de Shirley Jackson, le film avait déjà une très lourde responsabilité sur ses épaules. Car il n’est jamais facile de passer après un tel monument de cinéma, même si, avec pas mal de recul, le film de Wise a quelques défauts, mais souvent contrebalancés par une mise en scène et une tension plus que réussies. Et l’idée d’en faire un remake ne datait pas d’hier. Au départ produit par Spielberg lui-même, celui-ci demande à Stephen King d’en écrire un premier jet. Les deux hommes ne sont pas d’accord sur la direction, et King partira écrire Rose Red à la place. Puis c’est Wes Craven qui doit réaliser, avant de quitter le film aussi pour se préoccuper de Scream. Finalement, Jan de Bont, sortant de deux succès (Speed et Twister), arrive sur le projet, malgré l’échec de son précédent et troisième film, Speed 2. Il bénéficie d’un budget de 80 millions, d’un tournage en Angleterre, mais quelques soucis rendent le remake difficile. En fait, disons le de suite, il ne s’agît pas d’un remake, puisque la société n’avait pas les droits pour en faire un, et le film adapte donc de nouveau le roman, mais ne pouvait pas alors répliquer un seul plan du film de Wise. Et au vu du résultat catastrophique, c’est mieux ainsi. D’ailleurs, faisons simple, Steven Spielberg, producteur exécutif du film, fut dégouté du résultat final et retira son nom du générique, s’assurant que sa participation n’était mentionnée nul part.

Et on le comprend le petit Spielberg, car le résultat final de ce Hantise, ou The Haunting, signé par Jan De Bont, et bien il est vraiment catastrophique, sur quasiment toute la ligne. Pour l’anecdote, après ce Hantise, le monsieur devait réaliser Minority Report pour Spielberg, mais au vu du film et de la réaction de Spielberg, on comprend mieux pourquoi il aura préféré réaliser le film lui-même. On peut bien trouver un ou deux éléments éparpillés à sauver, comme par exemple le score musical de Jerry Goldsmith, ou encore les décors même du film, majestueux, énormes, mais rien de surprenant vu le budget de 80 millions, pour un film où finalement, il ne se passe pas grand-chose. Mais durant la première demi-heure, ça fonctionne d’ailleurs. On fait la connaissance du casting principal (un bon casting, de base), on voit d’ailleurs un petit rôle tenu par Virginia Madsen que j’ai toujours plaisir à voir à l’écran, puis on arrive directement dans la maison. On découvre les longs couloirs et l’architecture étrange du bâtiment en même temps que les personnages, et on se dit qu’avec un tel décor, Jan de Bont, s’il ne fait pas tout exploser comme à son habitude, a de bonnes cartes en main. Seulement passé cette longue introduction qui prend son temps, le reste s’écroule. Le film enchaîne alors, à un rythme pourtant assez mollasson, ce qu’il ne faut pas faire pour instaurer la peur. À savoir, enchaîner des idées ridicules d’un côté, et avoir un trop grand recours aux CGI de l’autre. À croire que pour viser un public actuel (actuel de 1999), lors d’une année où les gros films avaient recours aux nouvelles technologies (Matrix, La Momie, Star Wars Épisode 1), il fallait absolument y avoir recours, et donc en mettre plein la vue. L’ambiance fou le camp alors, et on enchaîne les situations improbables, les yeux médusés devant notre écran.

Notre fantôme se matérialise à l’écran, son visage apparaît dans des draps, dans les murs (Façon Les Griffes de la Nuit, mais en dégueulasse), au plafond, dans les reflets du miroir. Son background et sa motivation ? Il en a après les enfants… oui, les enfants, morts également, qui hantent également la maison… et qui nous feront rire de honte, lorsque les expressions des enfants sculptés dans le bois sur le lit vont changer suivant la situation. On se rend clairement compte du ratage lors d’une scène qui pouvait jouer habilement sur la tension et sur le décor, mais qu’il préfère alors rajouter des CGI hyper voyants, sans doute de peur que le public actuel ne comprenne pas Toute la subtilité, toute l’ambigüité fou alors le camp, tout doit être explicite, le spectateur doit tout se prend en pleine face et ne jamais douter de ce qu’il a devant lui. Le film perds alors tout son intérêt, et alors que l’on se demande ce que l’on fait encore là, on rira en se rendant compte que les acteurs semblent se poser la même question. Liam Neeson, Catherine Zeta-Jones, Lili Taylor, ils semblent tous en mode automatique. Mention à Lili Taylor, qui parfois semble en faire trop, avant de faire le minimum seulement un plan ensuite. Dur ! Et ne parlons pas du final, ridicule et oh combien raté. Le film flirte tellement souvent avec le ridicule que l’on en viendrait presque à se demander s’il ne s’agît pas d’une parodie, tellement certaines scènes auraient finalement plus eu leur place dans Scary Movie 2 que dans un film se voulant flippant et ambiancé. Quel gâchis, clairement. Gâchis d’un bon casting, gâchis d’un tel budget, d’un tel décor également. Un ratage qu’il est pour le coup difficile de défendre, tant la première demi-heure nous a fat croire à quelque chose que l’on n’aura jamais.

LES PLUSLES MOINS
♥ De beaux décors
♥ Le score de Jerry Goldsmith
⊗ Souvent ridicule
⊗ L’utilisation massive des CGI
⊗ Jamais flippant ou subtil
⊗ Des acteurs qui se demandent ce qu’ils font là
⊗ Mauvais remake/mauvaise adaptation
note2
Hantise a de quoi nous hanter, tellement c’est un ratage sur toute la ligne, malgré de base un bon casting et de superbes décors. Mais non, sa volonté d’être un film dans l’ère du temps se reposant sur une multitudes d’effets en fait un bon gros ratage, même pas amusant.



Titre : Hantise – The Haunting

Année : 1999
Durée :
1h51
Origine :
Etats Unis
Genre :
Fantastique
Réalisation : 
Jan de Bont
Scénario : 
David Self et Michael Tolkin
Avec :
Liam Neeson, Catherine Zeta-Jones, Owen Wilson, Lili Taylor, Marian Seldes, Bruce Dern, Charles Gunning et Virginia Madsen

 The Haunting (1999) on IMDb


Galerie d’images :

3 2 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
21 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Scott
Scott
25 mai 2020 0:43

comment un mec qui a battit sa réputation avec ses talents de directeur de la photo sur autant de films marquants (Die Hard, A la poursuite d’octobre rouge , Black Rain , etc) a pu pondre un film aussi moche ?deja que Speed 2 m’avait fait saigner des yeux et du cerveau car autant le 1 est un plaisir coupable ,le deux c’est une purge tout niveau pour moi !et Hantise reprend de plus belle ,comme toi Rick ,je l’ai decouvert en même temps que la maison de l’horreur (pour la petite histoire louer le même jour ou weekend car ils etaient dupliquer sur la même vhs lol ) et y a pas photo ,j’ai jamais revue Hantise ,j’ai vue la maison de l’horreur au moins trois fois (rien que pour Famke …<3 et ce glauque poisseux et même ce gore souvent bien vue et bien placer ) Hantise ,c’est bête a dire ,il va falloir que je me le refasse ,en 20 ans j’en ai vue d’autre et autant d’apres mes souvenirs je suis un peu moins sévère que toi(pas dela a metre un 10/10 non plus ^^) autant j’ai peur de le revoir ,cette fois en dvd (oui j’ai investit 1 € ,j’avoue ^^) etrangement ,je garde toujours en mémoire la fin du film , le sort de Owen Wilson (mdr !!! faudrait faire un classement de la mort la plus conne dans les films d’horreur ) en parlant d’Owen , c’est vraiment un touriste qu’on me rassure ?? il s’etait planter de plateaux ?il se croyait avec Wes Anderson et Bill Murray la ? j’adore l’acteur mais il ma fait physiquement mal ici, comme Liam Neeson ,tain on est loin de Darkman , le mec traverse le film comme un fantome (^_^) quand il reflechit ,il a la tête d’un mec qui se demande comment remplir sa feuille d’impot la …ce qui ma fait le plus flippé la dedans c’est le couple de gardien , avec l’ami Bruce Dern 😀

Scott
Scott
Reply to  Rick
26 mai 2020 1:22

ha oui le fameux Andrzej Bartkowiak,le genie qui a pondu Street Fighter la legende de Chun Li avec la potiche de Smallville dans le role titre et Taboo des Black Eyed Peas en Vega…(comme quoi Doom et Romeo a coté c’etait regardable par moment ^^) c’est vrai qu’Andrzej qui est bien gentil mais qui a un nom /prenom a coucher dehors avait comme De Bont bonne réputation a la photo comme sur Speed ,Chute Libre ou l’Arme Fatale 4(je pense que c’est la qu’il a sympathiser avec Jet Li ) Speed 2 ,j’etais pas content que Keanu rempile pas ,mais comme j’aime aussi beaucoup Jason Patrick je me suis dit que ca le ferait quand même mais non , rien qui va ,pareil que toi j’avais été au ciné , je suis bon public et rarement deçu autant mais la j’etais mal 🙁

houla ca me rassure pas trop ,mais bon quand j’aurais deux heures a tué 😀 ouais en plus j’ai revu la bande annonce que tu a mis en lien, ca tue un peu le suspens pour Owen car on voit quasiment la scène en entier même si c’est cuter a mort (histoire de faire croire que le film a du rythme ..) on voit et imagine ce qui lui arrive …haaa Virginia pareil pour elle , passer de Candyman a ca ,c’est vrai que le casting est fourni et pour l’époque c’est le haut du panier !!quel dommage,enfin quel gachis plutot …

Scott
Scott
Reply to  Rick
27 mai 2020 23:26

vi au debut des années 2000 je voyais bien le truc qu’il allait enchainer beaucoup de film avec Jet Li apres Roméo doit mourir ,mais a part En sursis (que j’avais été voir au ciné , et qui est pas si mal pour moi , car Jet li et Dacascos en bad guy ca le fait ,truc qui le fait moins c’est DMX qui est legerement meilleur acteur que RZA ,mais je pense que les rappeurs qui ont 3 initiales pour pseudo , c’est pas trop leurs trucs le cinoche 😀 ) mais bon apres jet Li a vite été attirer chez notre gros besson national ….

dans speed 2 on croirait que Dafoe a deja prit la came qui l’a transformer en bouffon vert dans spider-man ^^ non même avec les bons acteurs qu’on connait le film pouvait pas etre bon ,même le running gag avec le black de service en vacance apres avoir vue sa bagnole de sport exploser dans Speed (qui etait un passage excellent ), la fallait lui broyer ses vacances devient too much …Godzilla au ciné , bon ok a l’époque on en prend plein les yeux , mais punaise le racisme anti français deja une et le reste de l’histoire en deux ,enfin histoire est un bien grand mot 😀 WWW est une grosse deception, je suis fan de la vieille serie ,j’ai jamais eu d’appriori par rapport au changement de couleur de James West ,c’etait la mode mais c’est complétement dénaturer pas du tout aimer ,c’est Men in black sans les aliens et dans le passer en fait .

pas bête en effet ,l’original je l’ai vue j’etais pour le coup vraiment gamin et peu de souvenir ^^

Scott
Scott
Reply to  Rick
8 juin 2020 1:27

j’avais zapper le message désolé 🙁 c’est vrai que si a la base tu es pas fan de Jet LI ,sa période us et bessoniene , c’est pas loin du calvaire ^^ etrangement ,je prefere, disons que j’ai plus de sypathie pour ce qu’il a fait avec besson , car les films ont plus de pêche et les combats moins cabler qu’aux US ,Roméo doit mourrir a le pompon car on y trouve des sauts dignes d’Olive et Tom ,ca passe dans il etait une fois en chine mais dans un film contemporain ,c’est jamais trop bon de se croire dans matrix …
Godzilla moi j’avais une vision biaiser a l’époque , je connaissais le tout premier film mais version “deux en un” ,un peu comme les films de Godfrey Ho ,quand ca passait a la tv on avait le droit a Godzilla version japonaise ,revue par les ricains , coupes abusives et tournage de scènes additionnels avec des acteurs occidentaux ,dont Raymond Burr (l’homme de fer ) o.O je viens de regarder , la première fois que le premier film Godzilla ( de 54) a été montrer en france dans son montage d’origine , c’est en 97 avec la vhs de HK Video 😮
WWW ben comme tu dis on gardera que le fesse de Salma car j’ai pas ri ,et même pas sourit ,film vue en famille aussi et tous déçu …

Faze
Faze
Reply to  Scott
29 mai 2020 5:21

C’est pas faux ta remarque sur les rappeurs avec 3 lettres pour pseudo , mais Rza à pour lui d’avoir été dirigé par Jarmush et joué au côté de Bill Murray … moi je dis respect ! 😀

Scott
Scott
Reply to  Faze
8 juin 2020 1:32

lol ben il lui restera au moins ca (c’est vrai j’avais oublier qu’il avait jouer dans Ghost Dog, film que j’adore en plus )

Faze
Faze
Reply to  Scott
8 juin 2020 22:49

Haha , Ghost dog (j’adore aussi) c’est vrai qu’il y fait une courte apparition , mais je pensais à Coffe and cigarette de Jarmush , où Rza et son cousin Gza (et encore un pseudo à 3 lettres) discutent autour d’un café avec Bill Murray.

Scott
Scott
Reply to  Faze
9 juin 2020 1:18

oui il a du avoir ce petit role car c’est lui qui avait taffer sur la BO de Ghost Dog 🙂 j’etais pas au courant pour cette deuxième collaboration ,pas vue le film , ils auraient pu faire un triplé dans les Wu Tang y avait ODB aussi lol
 

Faze
Faze
Reply to  Scott
9 juin 2020 1:37

Je vois que mr Scotty est connaisseur !
Après ODB étant le vieux sale bâtard qu’il était , pas sûr qu’il aurait été gérable sur un tournage … 😀

Scott
Scott
Reply to  Faze
12 juin 2020 21:41

je voulais le dire, ODB , entre la drogue et la prison ,je l’aurais pas choisi pour un film non plus ^^

Matt
Matt
25 mai 2020 15:38

J’ai le droit de dire qu’en écrivant sur ce film, tu lui accordes déjà trop d’attention ?^^

Quelle bouse incroyable ! Et insultante pour l’original même.

Les CGI font cartoon à fond, avec de gros yeux vilains dans les décors…

Mais curieusement bon casting oui…qu’est-ce qu’ils sont tous venus foutre là dedans ?

Matt
Matt
Reply to  Matt
26 mai 2020 18:36

L’original jouait sur la subtilité justement.

Le truc de fou dans ce remake aussi, c’est quand Eleanor dit “qui me tient la main ?” comme dans l’original. Sauf que…il n’y a RIEN qui indiquait que quelque chose lui tenait la main. WTF ? C’est quoi cette idée de reprendre une réplique comme ça, sans contexte ?

Faze
Faze
26 mai 2020 22:59

Comme Rico et Scotty , découvert en location vhs … et strictement aucun souvenir , je suis donc plus chanceux que vous ! 😀

Après , si je dis pas de bêtises , je l’avais loué avec Red Rose , qui lui pour un téléfilm , se défendait plutôt bien.

Scott > Speed plaisir coupable ?? Allons allons , monsieur Scotty , n’aie pas honte , c’est un vrai bon film d’action tout ce qu’il y a de plus recommandable.
Sois digne et garde la tête haute !

Scott
Scott
Reply to  Faze
27 mai 2020 23:33

ben écoute mon Faze , tu a parfaitement raison !! faut assumer dans la vie et c’est un vrai bon moment ce film,d’ailleurs contrairement a Hantise ,je l’ai vue et revue au moins une dizaine de fois ^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Scott
28 mai 2020 8:56

Vous avez gagné, je me rechope SPEED =)