[Film] Divergente 2 : L’insurrection, de Robert Schwentke (2015)

Après la destruction du territoire de la faction des Altruistes par Jeanine, leader des Érudits ; Tris, Tobias, Caleb et Marcus se réfugient chez les Fraternels, attendant que la situation se calme. Les Audacieux, alliés aux Érudits, trouvent chez les parents de Tris une boîte contenant un message des fondateurs. Mais seul un Divergent peut ouvrir la boite, c’est pourquoi Jeanine les traque. La propagande contre eux se poursuit, les Audacieux fouillent chaque territoire et soumettent tous les membres des Factions à un test de Divergence.


Avis de Rick :
Le premier Divergente ne m’avait pas laissé un grand souvenir, mais n’était pas non plus un spectacle déshonorant. C’était juste un film… meeeeh, un long prologue bien trop long. Avec sa suite, Insurgent, on se dit que ça va bouger, puisque l’univers et les personnages sont déjà posés et développés. Miracle, c’est le cas. Entre temps, l’équipe du film change également, Neil Burger ne réalise pas et laisse sa place à Robert Schwentke, ce qui ne met pas non plus forcément en confiance (Red, RIPD). Changement de scénaristes également, et on se retrouve parmi eux avec un nom faisant très peur : Akiva Goldsman. Oui je sais, les noms de scénaristes, tout le monde s’en fou, mais quand le monsieur a signé Batman Forever, Batman & Robin, Perdus dans l’Espace, I Robot, Da Vinci Code et Je Suis une Légende, moi je me méfie. Bon, un coup d’œil au casting pour se rassurer. Shailene Woodley est toujours présente (heureusement), Theo James également, Kate Winslet revient, et on a en plus droit à Naomi Watts ! Que du… ah non, on a aussi Jai Courtney, le tueur de franchise ! Bon, les signes de catastrophe sont nombreux, et… et bien non, ce Insurgent est finalement un blockbuster de plutôt bonne facture malgré ses défauts. Oui, déjà, bon point, le film ne dure plus 2h19, mais 1h59. 20 minutes en moins finalement, ça change beaucoup de choses ! La mise en scène de Robert Schwentke se montre également beaucoup plus dynamique que celle de Neil Burger, même si dans le fond, cela reste relativement sage.

Divergente201

Là où Insurgent surprend, c’est dans son scénario. Non pas qu’il soit extraordinaire, on pourrait même d’ailleurs dire que par certains aspects, il reprend des éléments du premier film (vous vous souvenez, Tris devait passer 5 épreuves à base d’hallucinations… ben là pareil, pour ouvrir une boite), mais les choses qu’il se décide à développer, il le fait bien. Le personnage de Tris en est le meilleur exemple. Cette fille qui a perdu sa famille, qui se sent responsable, est rongée par des sentiments divers et parfois contradictoires, et bien si dans le fond, ça reste simpliste, le traitement accordé à son personnage fonctionne et le rend attachant. On ne pourra pas dire la même chose des autres personnages, même si Kate Winslet fait encore du bon boulot. Theo James se montre un peu plus vide qu’il ne l’était dans le premier opus, tandis que Jai Courtney… Fait du Jay Courtney. Consolation, il se prend une balle en pleine tête assez vite. Enfin un blockbuster qui ne se laisse pas faire et préfère tuer un élément perturbateur plutôt que de le laisser vivre jusqu’au bout. Terminator Genisys, Die Hard 5, prenez-en de la graine ! Passé outre les personnages, l’intrigue de ce second opus se fait plus palpitante, et surtout beaucoup mieux gérée en rythme.

Divergente211

Oui, ici, il se passe des choses. Dès le début, les personnages se retrouvent à fuir, pas mal d’événements débarquent, de nouveaux personnages. Et l’action ? Car oui, Insurgent se paye tout de même un budget de 110 millions, donc il faut en mettre plein la vue. Et bien là aussi, le film remplit plutôt bien son contrat. Si certains effets auront souvent un aspect un peu trop jeu vidéo, notamment dans l’animation ou plutôt la gestion des collisions, le film en met néanmoins plein la vue et surtout propose des idées intéressantes visuellement. Il faut dire qu’encore une fois, comme certaines scènes sont en réalité des « simulations », le film peut se permettre beaucoup de choses. Oui, Insurgent, malgré ses défauts, comme certains personnages secondaires ou même certains aspects de son intrigue générale, passe plutôt bien, et n’ennuie jamais, ce qui est toujours un bon point. On pourrait lui reprocher de ne finalement faire que la liaison entre l’introduction (le looong premier opus) et l’opus suivant, surtout avec son rebondissement final, mais qu’importe, puisque son but principal, celui de divertir le spectateur, est réussi. Reste à voir si la conclusion de la saga (en deux parties, comme toujours maintenant…) tiendra la route et que l’ensemble aura donc valût la peine.

Divergente214

LES PLUSLES MOINS
♥ Joli visuellement
♥ Quelques idées bien trouvées
♥ Beaucoup mieux rythmé que le premier film
⊗ Par moment bien simpliste
⊗ Juste un épisode de « liaison »
Supérieur au premier opus, ce second se fait rythmé et plus impressionnant. Espérons que la suite suive la même route.

Divergente207



Insurgent-movie-posterTitre : Divergente 2 : L’insurrection – Insurgent
Année : 2015
Durée : 1h59
Origine : U.S.A
Genre : Science Fiction
Réalisateur : Robert Schwentke
Scénario : Brian Duffield, Akiva Goldsman et Mark Bomback d’après le roman de Veronica Roth

Acteurs : Shailene Woodley, Theo James, Octavia Spencer, Jai Courtney, Ray Stevenson, Zoë Kravitz, Kate Winslet, Maggie Q et Naomi Watts

 Insurgent (2015) on IMDb


Divergente217Divergente220Divergente221Divergente226 Divergente228

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments