[Film] Beach Spike, de Tony Tang (2011)

Chrissie et Kim travaillent au restaurant de leur oncle Tao, un maître du kung-fu. Afin d’empêcher la riche famille des Bu de détruire leur plage préférée, Chrissie et Kim défient les deux filles de Mr Bu, Porsche et Phoenix, à un match de beach volley.


Avis de Rick :
Avec un tel pitch, je m’attendais à un mix entre Dodgeball et Shaolin Soccer. Je me voyais déjà avec de l’humour crétin typique du cinéma de Hong Kong, un entrainement tout aussi crétin, des parties de beach volleyball totalement folles avec en prime des plans bikinis façon jeux vidéo DOA. Que j’étais loin du compte au final, puisque Beach Spike est l’exact opposé de tout ce que je viens de citer… Une histoire pourtant pas fameuse (où comment décider de l’avenir d’une plage et de ses habitants avec un match de volley) traitée avec le plus grand sérieux du monde, de l’humour très léger et discret qui ne nous décroche même pas un sourire, un côté sexy totalement absent, et en plus, on peut ajouter à ce cocktail une romance niaise un brin ridicule à laquelle on ne croit pas un seul instant. En gros il y a les gentils, forcément très gentil, avec deux héroïnes qui adorent faire du volley, l’oncle et la tante qui tiennent un restaurant et font du kung-fu, un petit ami et son oncle (Lam Suet) qui ne servent en fait à rien. Et de l’autre, il y a les méchants, forcément très méchants, avec deux autres jeunes femmes qui font aussi du volley mais de manière à faire sortir l’équipe adversaire sur une civière, la mère très méchante qui veut détruire la plage et tout et tout.

BeachSpike02

Mais ça ne suffit pas donc pour compliquer le tout, on ajoute une romance façon Romeo et Juliette entre une des héroïnes et le fils de la méchante maman qui veut raser la plage, et puis… et puis voilà. On assiste à un mélange assez triste entre de la comédie pas très drôle car trop timide, des filles en bikini peu mises en valeur, du kung-fu bas de gamme qui n’impressionne pas vraiment, et beaucoup de romance. On pourrait bien entendu presque rigoler de la bêtise de certains moments, mais tout est tellement fait avec le plus grand sérieux du monde que l’on a plutôt envie de se cogner la tête. Oui, vous apprendrez ici que pour réussir des entrainements, on pourra aller au fond de la mer, attaché par une chaine en métal, que l’on brisera une fois un certain coup surpuissant maîtrisé… Ça c’est pour les gentils, car les méchantes, leur entrainement, ce sera juste envoyer très fort des ballons sur deux adversaires pour les empêcher d’avancer, et ce jusqu’à ce qu’ils tombent, KO.

BeachSpike06

Qu’est ce que l’on pourrait rajouter sur un tel film, pouvant être vu comme une perte de temps ? Ah oui, le volleyball donc dans tout ça ? Et bien finalement, il y en aura peu hein. Un peu au début, un premier match vers 50 minutes, puis le match final à la toute fin, avec bien entendu, on le sent venir de très loin, un fabuleux happy ending. Si au moins les matchs étaient filmés avec folie et ingéniosité, mais non. Ce n’est pas non plus mal filmé, mais tout simplement anecdotique, un peu comme regarder un match à la télévision, avec des ralentis pour bien capter l’émotion des joueurs, les bon coups au ralenti également, et des plans du public pour faire monter la sauce, qui ne prend pourtant jamais. Alors oui, il y a quelques actrices mignonnes, le film n’est pas prise de tête, ressemblant à un teen movie ultra léger, mais il ne fait pas rire, rien ne surprend, rien ne marque. Pour les premiers pas derrière la caméra de Tony Tang, on ne peut pas dire que cela donne envie de le voir continuer. Il continuera pourtant avec deux films d’animation à mauvaise réputation : Sky Force 3D en 2012 et Wings : Sky Force Heroes en 2014.

BeachSpike07

LES PLUSLES MOINS
♥ Quelques actrices mignonnes
♥ Pour les amateurs, du volleyball réaliste
⊗ Pas drôle
⊗ De la romance niaise à gogo
⊗ D’une banalité affligeante
Beach Spike, ce n’est au final qu’une romance niaise avec une intrigue ridicule.

BeachSpike09



Beach SpikeTitre : Beach Spike / 熱浪球愛戰
Année : 2011
Durée : 1h35
Origine : Hong Kong
Genre : Comédie
Réalisateur : Tony Tang
Scénario : Tony Tang, Leung Mong Fung et Chan pak Nin

Acteurs : Chrissie Chau, Theresa Fu, Jessica C, Him Law, Alex Lam et Lam Suet

 Beach Spike (2011) on IMDb


BeachSpike13BeachSpike14BeachSpike16BeachSpike20BeachSpike23BeachSpike25BeachSpike28

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

7 Comments

Add a Comment
  1. Punaise comment ca donne pas envie… J’avais déjà fait l’impasse au moment de sa sortie parce que je sentais que ça serait bien moisi, et ton avis me conforte là dessus ^^

  2. C’est ça… et pourtant pour ce genre de films je suis bon public, genre j’aime les films que j’ai cité en début de chronique (DOA, Dodgball et tout)

  3. Rien de pire que ce genre de film qui ce prend au sérieux, après il y a Jessica C qui a toujours ses deux gros argument pour donner envie, dans le genre film HK sportif il y a le dernier Dante Lam don l’affiche m’intrigue.
    http://www.imdb.com/title/tt4788638/?ref_=nm_flmg_dr_1

  4. Ah mais Rick, j’adore aussi DOA 😉

  5. Ah tiens je ne connaissais pas ce nouveau film de Dante Lam, merci pour l’info pour l’info Feroner 😉 Je ne sais pas du tout ce que ça vaut mais je suis curieux.

    Chery, j’aime beaucoup ce film. Bon parce que c’est court, con et fun, car cinématographiquement parlant hein, c’est pas bon du tout 😀

  6. Après la saison 3 de gomorra je voulait un truc cool mignon sans meurtre horrible sans mec super flippant.
    Alors oui Chrissie Chau et Jessica C sont mignonne mais alors que c’est nuuuuuuuuuuuuuuul et en le regardant ta critique m’est revenu en tête et oui c’est totalement sérieux et premier degré et ca n’a aucun intérêt, et c’est même pas assez con pour être involontairement drôle, a si il y a l’entrainement façon san goku et vegeta sous l’eau comme ca sans raison et Chrissie Chau et Theresa Fu qui sont tellement puissante qu’elles arrive a casser des grosse chaine en métal avec leurs tout petit bras ca fait même plein d’écume en surface !!!

  7. Tiens c’est bizarre justement un pote m’en a parlé y a peu également (sauf que lui m’a dit que j’avais été méchant avec le film…..), j’avais perso presque oublié ce truc. Je pense qu’on a beau être bon public pour les délires HK et tout, y a des limites, surtout quand derrière l’équipe n’assume pas le délire et te le fait le plus sérieusement du monde. Une vraie perte de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *